Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les torpilleurs du type Le Hardi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Les torpilleurs du type Le Hardi   Ven 14 Oct 2011 - 17:45

Je vous présente la dernière série de torpilleurs mise sur cale avant guerre, qui évoquent indubitablement la Marine Française de 1940 ; en effet les 8 terminés sont tous entrés en service en juin 1940 précipitamment, quelque soit le stade d'achèvement; seul le premier Le Hardi a terminé alors ses essais; la plupart les ont écourtés, les derniers sont entrés en service sans leur armement! Pourtant le Hardi appartenait à la tranche navale de 1932; les suivants aux tranches 1935 à 1938; mais des retards dans les mises en chantiers, ont écoutés la vie de ces torpilleurs qui pour la plupart ont disparus lors du sabordage de la flotte à Toulon le 27 novembre 1942.

-Le Hardi premier de la série, est mis sur cale aux chantiers de la Loire à Nantes en 1936; lancé le 4 mai 1938, il entre en service en juin 1940 ce sera le seul de la série à pouvoir faire ses essais dans des conditions normales; sabordé à Toulon le 27 novembre 1942, renfloué le 12 juin 1943, saisi par les italiens, puis par les allemands, il est sabordé à Gènes le 24 avril 1945.

-Le Fleuret, est mis sur cale aux chantiers de la Méditerranée à La Seyne en 1936; lancé le 28 juillet 1938, il entre lui aussi en service en juin 1940, il prendra le 1er avril 1941 le nom de Foudroyant en l'honneur du torpilleur coulé devant Dunkerque le 1er juin 1940; le Foudroyant se saborde à Toulon le 27 novembre 1942; renfloué le 20 mai 1943, il est sabordé à nouveau en 1944.

-L'Epée, est mis sur cale aux chantiers de la Gironde en 1936; lancé le 26 octobre 1938, il entre en service en juin 1940; il prendra le 1er avril 1941 le nom de L'Adroit, en l'honneur du torpilleur coulé devant Dunkerque le 21 mai 1940; l'Adroit est sabordé à Toulon le 27 novembre 1942; il est renfloué par les italiens le 20 avril 1943, saisi par les allemands, rendu à la France le 1er avril 1944, endommagé par les bombardements alliés, il est condamné .

-Le Mameluk, est mis sur cale aux chantiers de la Loire à Nantes en 1937; lancé le 18 février 1939, il entre en service en juin 1940, après des essais écourtés; il est sabordé à Toulon le 27 novembre 1942, il est renfloué par les italiens, il est rendu à la France, le 1er avril 1944, il est avarié par les bombardements alliés et démoli.

-Le Casque, est mis sur cale aux chantiers de la Méditerranée à La Seyne en novembre 1936; lancé le 2 novembre 1938, il entre en service en juin 1940; il est sabordé à Toulon le 27 novembre 1942, renfloué par les italiens, endommagé par les bombardements en 1944, il est condamné.

-Le Lansquenet,est mis sur cale aux chantiers de la Gironde le décembre 1936; lancé le 20 mai 1939, il entre en service en juin 1940 après des essais écourtés, et un armement pas terminé; il est sabordé le 27 novembre 192 à Toulon, il est renfloué par les italiens, remorqué à Impéria, saisi par les allemands il est sabordé à Gènes, renfloué en 1946 il est ramené à Toulon, il est jugé irrécupérable et condamné.

-Le Corsaire, est mis sur cale aux chantiers de la Méditerranée à La Seyne en 1938; lancé le 14 novembre 1939, il entre en service en juin 1940 alors qu'il n'était qu'à 82% d'achèvement, il prendra le nom de Siroco le 1er avril 1941, en l'honneur du torpilleur coulé le 31 mai 1940 par des Schnellboots allemands; Le Siroco est sabordé le 27 novembre 1942 à Toulon, il est renfloué par les italiens, remorqué à Gènes, il est saisi par les allemands, il est sabordé le 28 octobre 1943 à Gènes.

-Le Flibustier, est mis sur cale aux chantiers de la Méditerranée à La Seyne en 1938; lancé le 14 décembre 1939, il entre en service en juin 1940 à 75% d'achèvement, l'armement non installé, il prendra le nom de Bison le 1er avril 1941, en l'honneur du contre-torpilleur coulé le 3 mai 1940 en Norvège; le Bison est sabordé le 27 novembre 1942 à Toulon, il est renfloué par les italiens, il est saisi par les allemands, endommagé par les bombardements de 1944, et coulé.

Les suivant ne seront pas terminés.

-L'Intrépide, est mis sur cale en 1939 aux chantiers de la Méditerranée à La Seyne; lancé le 26 juin 1941, la coque est saisie par les allemands après le 27 novembre 1942, alors qu'il n'était qu'à 20% d'achèvement, n'a jamais été terminé.

-Le Téméraire, est mis sur cale en 1939 aux chantiers de la Méditerranée à La Seyne; lancé le 7 novembre 1941, la coque est saisie par les allemands après le 27 novembre 1942, alors qu'il était à 15% d'achèvement, n'a jamais été terminé.

-L’Opiniâtre, est mis sur cale en 1939 aux chantiers de la Gironde, saisi sur cale par les allemands à 16% d'achèvement, n'a jamais été terminé.

- L'Aventurier, est mis sur cale en 1939 aux chantiers de la Gironde, il sera lancé le 20 avril 1947, n'a jamais été terminé, la coque fut conservée pour expériences jusqu'en 1981, ou elle finit comme cible, torpillée par un sous marin en exercice; paradoxalement c'était le dernier à disparaitre.




Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Le Torpilleur Le Hardi en 1940    Ven 14 Oct 2011 - 17:48

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 552
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Ven 14 Oct 2011 - 18:22

De beaux navires quand même.

Comme les grands esprits sont faits pour se rencontrer, je me permet de citer un article que j'ai réalisé pour un autre forum :

http://forummarine.forumactif.com/t5541-france-torpilleurs-d-escadre-classe-le-hardi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Ven 14 Oct 2011 - 18:50

Bonjour,

Je connais votre article fort bien documenté; forcément nous intéressant à cette période nous ne pouvions que nous rencontrer sur ces navires hélas trop vite partis, je fais disons un petit travail de vulgarisation sur un site, ou en principe ne se retrouvent pas les spécialistes de la question; quoique je commence à me poser la question; les lecteurs sont de plus en plus pointus; et c'est tant mieux ainsi.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 552
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Ven 14 Oct 2011 - 19:44

Je suis dans la même optique de vulgarisation, je me met à la place d'un béotien complet en la matière. Je soigne surtout l'intro pour que les gens sachent ce qui précède voir parfois ce qui suit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deddem
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 35
Age : 37
Localisation : Moscou
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Mer 26 Oct 2011 - 20:45

Pour moi, la question au sujet de ces beaux navires est celle-ci :

dans le travail de J.Salou il est écrit qu'on a envisagé d'installer pour DCA une tourelle de CAD37.


Mais, sur l'une des coupes on peut lire (et voire) assez facilement ACAD37...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 552
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Mer 26 Oct 2011 - 20:50

A mon avis c'est la même chose, le canon de 37mm modèle 1935 était officiellement appelé Affût Contre Avions Double (ACAD).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre51
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 123
Age : 57
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Mer 26 Oct 2011 - 23:33

Bonsoir,

Le modèle 37 ACAD était envisagé sur l'ensemble des bâtiments, y compris en "rétrofit" sur ceux déjà en service.
En 1940 seul l'Aviso Amiens était équipé un modèle prototype qui donna, apparemment, de bons résultats.



Cordialement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre51
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 123
Age : 57
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Mer 26 Oct 2011 - 23:35

Ci-dessous ma version 3D du 37 ACAD.



Cordialement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre51
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 123
Age : 57
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Mer 26 Oct 2011 - 23:42

Pour info voici le lancement de L’Aventurier à Bordeaux le 20 avril 1947.



Cordialement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre51
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 123
Age : 57
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Mer 26 Oct 2011 - 23:46

Voici L’Opiniâtre peut après sa mise sur cale à bordeaux.



Cordialement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 552
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Jeu 27 Oct 2011 - 13:20

Pierre51 a écrit:
Bonsoir,

Le modèle 37 ACAD était envisagé sur l'ensemble des bâtiments, y compris en "rétrofit" sur ceux déjà en service.
En 1940 seul l'Aviso Amiens était équipé un modèle prototype qui donna, apparemment, de bons résultats.



Cordialement,
Pierre

Effectivement, il a de mémoire protégé le Courbet qui appuyait les défenseurs de Cherbourg.

Pierre51 a écrit:
Ci-dessous ma version 3D du 37 ACAD.



Cordialement,
Pierre

Très belle réalisation bravo cheers

Pierre51 a écrit:
Pour info voici le lancement de L’Aventurier à Bordeaux le 20 avril 1947.



Cordialement,
Pierre

Photo toujours émouvante d'un assemblage d'acier qui devient navire

Pierre51 a écrit:
Voici L’Opiniâtre peut après sa mise sur cale à bordeaux.



Cordialement,
Pierre

Petit morceau de métal deviendra grand Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Dim 13 Nov 2011 - 15:02

Clausmaster a écrit:
A mon avis c'est la même chose, le canon de 37mm modèle 1935 était officiellement appelé Affût Contre Avions Double (ACAD).

Bonjour,

Les deux affuts CAS de 37 mm modéle 1925 prévus à l'origine ont été remplacé par des canons CAD de 37 mm semi-automatiques modèle 1933 (50 coups /minute,portée 3 000 m).

Source,Les Torpilleurs d'escadre du type Le Hardi par Charles Salou; collection Navires et Histoire des marines du monde n°1

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 552
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Dim 13 Nov 2011 - 20:36

Pour revenir sur l'ACAD, je ne suis pas sur au final que les Le Hardi l'aurait embarqué car c'était une arme très encombrante et lourde, plus lourde que des canons étrangers de même calibre. D'ailleurs dans mon uchronie, l'ACAD n'est utilisé que sur les porte-avions, les cuirassés et les croiseurs lourds, les autres navires utilisant un canon Schneider de 37mm comparable au Bofors en compagnie d'Hotchkiss de 25mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabi1
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 559
Age : 32
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Dim 13 Nov 2011 - 21:16

Salut

Bravo Pierre pour le dessin.

Surement cité dans le topic en lien plus haut mais.... un livre existe sur le thème : http://www.decitre.fr/livres/Les-torpilleurs-d-escadre-du-type-Le-Hardi.aspx/9782914017060



à+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Lun 14 Nov 2011 - 21:14

Bonsoir,

Clausmaster a écrit :

Citation :
Pour revenir sur l'ACAD, je ne suis pas sur au final que les Le Hardi
l'aurait embarqué car c'était une arme très encombrante et lourde, plus
lourde que des canons étrangers de même calibre.

Si on reprend le livre d'Henri Le Masson "Histoire du Torpilleur en France", page 239, on peut lire concernant les unités ordonnées par la Note 1029 FMF 3 du 28 avril 1940 que ces torpilleurs devaient avoir une coque de Hardi ou plus grande si des plans étaient prévus, une vitesse maximum de 35,5 à 36 nds, du mazout pour pouvoir parcourir 1700 nautiques à 20 nds et marcher 6 heures aux 9/10ème de la vitesse max ou 1300 nautiques à 25 nds et marcher 6 heures aux 9/10ème de la vitesse max et porter :
- 2 o 3 matériels de 130 tirant CA à une élévation de 40 à 50°
- 1 matériel de 37 ACAD dans l'axe et 2 matériels de 37 ACAS, 1 de chaque bord
- 8 mitrailleuses AA de 13,2 en 4 affûts doubles
- toute la DCA aurait été derrière masque, ce qui est une nouveauté.
-6 tubes lance-torpilles en 2 affûts triple
-2 grenadeurs de sillages à 10 grenades chacun et de mortiers ASM.

Ces torpilleurs auraient été construits par les Forges et Chantiers de la Méditerranée qui avaient des cales disponibles.

L'armistice de juin 1940 n'a pas permis à l'EMG de développer le projet
plus avant. On peut relever au passage que le 37 double automatique
devait être suivi d'un modèle simple.

A noter que les quatre Kléber (successeurs des Mogador) devaient recevoir la même dotation en pièce de 37 suivant la Note 854 FMF 3 du 4 avril 1940 (page 276) et porter 8 pièces de 130 CA, 4 pièces de 37, 6 pièces de 13,2 ou 25 (3 affûts doubles), 6 tubes lances torpilles (2 affûts triples),2 grenadeurs de sillage, 4 mortiers et 1 appareil d'écoute sous-marine.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc M.
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Mar 15 Nov 2011 - 8:53

Voir cette très bonne page concernant le 37 ACAD : http://www.navweaps.com/Weapons/WNFR_37mm_m1935.htm

Concernant les Le Hardi, ils sont relativement gros, car conçus pour affronter l'Atlantique Nord. Il n'y a aucune raison qu'ils ne puissent pas embarquer ce canon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 552
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Mar 15 Nov 2011 - 13:00

Loïc M. a écrit:
Voir cette très bonne page concernant le 37 ACAD : http://www.navweaps.com/Weapons/WNFR_37mm_m1935.htm

Concernant les Le Hardi, ils sont relativement gros, car conçus pour affronter l'Atlantique Nord. Il n'y a aucune raison qu'ils ne puissent pas embarquer ce canon.

Certes mais quand on voit ce qui était prévu comme DCA (quatre canons de 37mm) et ce qu'embarquaient les DD américains en 1945, cela laisse songeur non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc M.
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 436
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Mar 15 Nov 2011 - 14:07

Il est clair que la DCA des navires français est insuffisante (cadence de tir trop lente et angle de tir trop faible) et ceci sera visible pendant Dynamo. Néanmoins, la prise de conscience existe avant la guerre, et on le voit notamment au niveau de ce canon 37 Mod 1935, qui a une cadence de tir nettement meilleure que le 37 Mod 1933 (et un angle un peu plus ouvert vers le ciel).
Notons aussi que Hotchkiss avait à l'étude au moment de l'Armistice (cf. le lien que j'ai donné) :
- un refroidissement à eau pour le 37 Mod 1935, dont la cadence élevée usait les tubes rapidement.
- une tourelle quadruple exclusivement destinée à faire feu sur les bombardiers en piqué ; les canons n'auraient pas pu descendre en-dessous d'un angle de 45° et la tourelle aurait été partiellement incluse dans le pont. Une fausse bonne solution, mais logique dans le contexte du choc provoqué par les Stukas.

On voit bien que les enseignements des premiers mois de guerre sont assimilés rapidement, même si, naturellement, il aurait fallu du temps avant que ceci n'aboutisse à une généralisation.

La véritable solution est bien entendu le canon DP (dual purpose) permettant une cadence de tir rapide contre à la fois contre les navires (peu blindés) et contre les avions. Les Britanniques en avaient compris l'importance avant le conflit, mais en fait toutes les nations (USA, Japon, GB, Italie) vont procéder à un renforcement de leur armement antiaérien tout au long du conflit.

Comparer un destroyer de 1940 à un autre de 1945 n'a guère de sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deddem
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 35
Age : 37
Localisation : Moscou
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: Les torpilleurs du type Le Hardi   Dim 27 Nov 2011 - 12:35

ALAIN a écrit:


Les deux affuts CAS de 37 mm modéle 1925 prévus à l'origine ont été remplacé par des canons CAD de 37 mm semi-automatiques modèle 1933 (50 coups /minute,portée 3 000 m).

Source,Les Torpilleurs d'escadre du type Le Hardi par Charles Salou; collection Navires et Histoire des marines du monde n°1


...et c'est dans le meme livre qu'on peut voir sur la page 33 la coupe au couple 18, qui porte inscription assez bien lisible "affut ACAD de 37" (et dont la silouette de la tourelle avec ses canons corresponde parfaitement le plan de l'ACAD experimental sur "L'Amiens").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: La triste fin des torpilleurs du type Le Hardi   Dim 27 Nov 2011 - 15:05



Sur cette photo on voit trois des torpilleurs du type le Hardi sabordés à Toulon le 27 novembre 1942. De gauche à droite : Le Foudroyant ex Fleuret, Le Hardi et le Bison ex Flibustier toujours à flot. On voit bien que les tourelles de 130 mm de ce dernier n'ont toujours pas reçues leurs canons.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les torpilleurs du type Le Hardi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moyenne, écart type, pourcentage
» GLM type Poisson : validation et valers prédites négatives!
» type de biberons
» "qualité" d'un écart type
» L'alimentation type d'un enfant dans une journée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: