Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 La perte accidentelle du contre-torpilleur Maillé-Brézé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: La perte accidentelle du contre-torpilleur Maillé-Brézé    Dim 9 Oct 2011 - 14:33

La perte accidentelle du contre-torpilleur Maillé-Brézé le 30 avril 1940.




Le contre-torpilleur Maillé-Brézé appartient à la tranche navale 1928/1929. Mis sur cale en 1930 aux chantiers de Penhoet à Saint Nazaire, lancé le 9 novembre 1931, il entre en service en 1932. Il appartient à la classe Vauquelin, une série de six contre-torpilleurs amélioration des types Aigle et Guépard. Il déplace 2441 t w. Long de 129 mètres, il est armé de 5 canons de 138 mm, 4 x 37 mm, 4 x 13 mm et 7 tubes lance -torpilles.

Au début de la guerre, le Maillé-Brézé appartient à la 9 éme division de contre-torpilleurs basée en Méditerranée; le 1er avril 1940 il appareille de Toulon pour participer à la Campagne de Norvège.

Il se dirige alors vers Scapa Flow où il arrive le 8 avril, avec le croiseur Emile Bertin portant la marque de l'amiral Derrien. Ils rallient la Home Fleet. Ils recherchent les convois allemands naviguant près des cotes norvégiennes. Le contre-torpilleur Maillé-Brézé rejoint Greenock sur l'estuaire de la Clyde : il escorte les convois FP1 vers Namsos. Le 19 avril, le convoi est attaqué par un sous-marin allemand, le Maillé- Brézé le grenade sans résultat. Le 22 avril, il escorte le croiseur auxiliaire Ville d'Oran avarié par une bombe dans le fjord de Namsos vers Greenock. Le 25 avril le Maillé-Brézé appareille de Greenock pour escorter le convoi FS 2. Après avoir été remplacé par des destroyers britanniques, il revient à Greenock le 27 avril.
Le 30 avril en début d’après midi le Maillé-Brézé est embossé dans la Clyde, feux bas. Il effectue un exercice de télémise de feu au mouillage pour le lancement à la poudre du tube lance -torpilles n°1. Après cet exercice la plate forme de tubes lance- torpilles latérale tribord est remise dans l'axe. Alors qu'un quartier-maitres procède à des graissages, dans des circonstances inexpliquées, la gargousse de poudre du tube n°1 qui est restée à poste, est mise à feu, provoquant la chasse de la torpille, laquelle pénètre sous la teugue. Sous le choc le réservoir d'air comprimé éclate, causant des avaries considérables aux superstructures avant et la destruction de la chaufferie n°1. Le cône de combat explose, provoquant un incendie qui se propage à tout l'avant du bâtiment.
Le Maillé-Brézé prend de la bande. Malgré l'aide de bâtiments britanniques sur rade, le feu ne peut être maitrisé. Les soutes à munitions risquant d'exploser, le bâtiment est évacué à 15 h 15. Le feu est enfin maitrisé par les pompiers de Greenock vers 19 h ; à 20 h l'épave coule par 12 mètres de fonds, d'autant que des hublots sont restés ouverts. Seuls émergent les vestiges du bloc passerelle et de la mature et 3 des cheminées, la quatrième s'étant effondrée lors de l'incendie. Il y aura 27 morts et 47 blessés dans cet accident.
L'épave du Maillé- Brézé ne sera relevée qu'en août 1954 pour être ferraillée à Greenock.


Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Le contre-torpilleur Maillé- Brézé   Dim 9 Oct 2011 - 14:35

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: L'épave du Maillé-Brézé coulée à Greenock   Dim 9 Oct 2011 - 14:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 777
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: La perte accidentelle du contre-torpilleur Maillé-Brézé    Dim 9 Oct 2011 - 21:17

Le 23 mars 1940, dans le port de Casablanca, le torpilleur de 1500 tonnes La Railleuse de la 3° Division de Torpilleurs périt de la même manière.
Pour les deux accidents, la commission d'enquête pointera :
- un matériel trop compliqué pour lequel il avait été impossible de prévoir les causes possibles d'accident,
- un double système de tringlage commandant le lancement depuis le poste de manœuvre des plateformes de TLT. Un avec sécurité et un sans sécurité. Ce double système résulte du choix du double mode de lancement soit à air comprimé (procédure normale), soit à poudre (procédure de secours). Ce dernier mode de lancement sera abandonné après les deux accidents, La Railleuse et Maillé Brézé).
- le fait que les réservoirs d'air comprimé des torpilles n'ont jamais été éprouvé hydrauliquement à la pression maxima et le fait qu'ils présentent un danger latent en cas de surpression au chargement,
- l'absence de sécurité qui empêche l'explosion des cônes à la sortie immédiate des tubes.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: La perte accidentelle du contre-torpilleur Maillé-Brézé    Dim 9 Oct 2011 - 21:36

Bonsoir,

L'accident du Maillé-Brézé résulte de la conjonction d' absence de sécurité sur le matériel installé, mais aussi semble t'il d'absence de directives précises sur les modes opératoires, la gargousse de poudre n'aurait pas du rester à poste alors même que les tubes étaient remis dans l'axe.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La perte accidentelle du contre-torpilleur Maillé-Brézé    

Revenir en haut Aller en bas
 
La perte accidentelle du contre-torpilleur Maillé-Brézé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Audacieux
» Recours contre un SAV qui perd votre matos?
» le blasphème contre l'Esprit Saint
» Perte d'emploi,angoisses.
» perte de cheveux sous Depakote

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: