Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 La 1ère DLC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Beaufort
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 06/10/2010

MessageSujet: La 1ère DLC   Ven 30 Sep 2011 - 13:04

Bonjour,

La 1ére DLC fut lancée par la IXème armée afin de découvrir les intentions ennemies. Dans un second temps, livrer  des combats retardateurs pour donner du temps à l'infanterie de venir s'installer le long de la Meuse. Cette unité de cavalerie a subi le choc de plein fouet avec les blindés allemands et a compté des pertes sévères.

La 1ere DLC était composée au 10 mai

2ème BC avec le 1chasseur à cheval et le 19ème dragons

11ème BLM avec le 5ème dragons portés et le 1er RAM

le 75ème RATT avec des pièces de 75 et de 105

1er escadron divisionnaire antichars (EDAC)

10ème batterie divisionnaire antichars (BDAC)

1 cie de sapeurs-mineurs

1 cie de transmission.

Cette 1ère DLC est passée par les ponts de Dinant,  Anseremme, Hastière. Lors du passage de ces troupes, l'exode des Belges avait déjà commencé et les ponts étaient certainement encombrés.

Une priorité était-elle dégagée pour l'un ou l'autre flux?

Cela a-t-il occasionné des retards pour l'acheminement des troupes?

Sympathie

Beaufort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4950
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: La 1ère DLC   Ven 30 Sep 2011 - 19:37

Beaufort a écrit:
Bonjour,

La 1ere DLC était composée au 10 mai

2ème BC avec le 1chasseur à cheval et le 19ème dragons

11ème BLM avec le 5ème dragons portés et le 1er RAM

le 75ème RATT avec des pièces de 75 et de 105

1er escadron divisionnaire antichars (EDAC)

10ème batterie divisionnaire antichars (BDAC)

1 cie de sapeurs-mineurs

1 cie de transmission.

Sympathie

Beaufort

Bonjour

voici un complément pour compléter la composition :

711/409 Bataillon de DCA

1er Escadron de Réparation Divisionnaire

14ème Escadron de Réparation Divisionnaire

46/1 Compagnie de Sapeurs Mineurs

46/84 Compagnie Mixte de Transmissions

46/21 Compagnie Hippo du Train

Groupe Sanitaire de Division Légère n° 46

Groupe d'Exploitation Divisionnaire n° 46/22

Prévôté de la 1ère DLC

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/ En ligne
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 739
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: La 1ère DLC   Jeu 3 Oct 2013 - 22:22

Dans son étude sur les opérations de la 1 DLC à l'Est de la Meuse, BIKAR ne mentionne pas de problèmes de circulation sur les ponts de la Meuse, sauf pour le 1er Chasseurs à Cheval le 11 mai sur le pont de Dinant (encombrements mais pas de détails sur la cause).
Il est vrai que le 10 mai et certainement le 11 en matinée, le flux de réfugiés belges (des Ardennes belges) ne pouvait pas encore être important sur les ponts de la Meuse. L'évacuation des population en bord de Meuse n'a souvent commencé que le 12 mai.
Les difficultés de la 1 DLC sont esentiellement dues à l'action de l'Armée belge (destructions non coordonnées avec la maoeuvre française).
En revanche un officier de liaison signale le 11 mai la lenteur de la montée des unités d'infanterie vers la Meuse, entre autre retardées par les réfugiés!
La retraversée de la Meuse le 12 mai ne semble pas avoir été retardée par l'exode des civils.

Mais plus au Nord (4 DLC)

Jacques Latour (Godinne et les Godinnois mobilisés, occupés et libérés 1940-1945) rapporte le témoignage suivant a écrit:

Un officier belge du détachement du pont de Rouillon (Godinne) relate que le flux de réfugiés commence le 10 mai en fin de journée et s'intensifie pour devenir ininterrompu le 12 mai jusqu'à 16 Hr. L'équipe en renfort de la sentinelle rive droite établit un poste de contrôle pour éviter les embouteillages et laisser le trafic français s'écouler sans encombre...
Durant la nuit (du 10 au 11 mai) le trafic se poursuit. Troupes françaises montant en ligne et réfugiés se bousculent pour passer la Meuse. Au matin, il a fallu dissuader des réfugiés de s'arrêter juste au-delà de la Meuse qui leur semblait le barrage définitif et les empêcher de s'agglomérer aux abords de ce qui pouvait devenir le champ de bataille...
A la tombée de la nuit, le trafic français vers l'avant diminue fortement, les premières troupes françaises commencent à repasser la Meuse vers l'Ouest. C'est un mélange de troupes et de réfugiés pendant toute la nuit...
Le 12 mai... (sans doute pm) l'intensité sur le pont a fortement diminué, seuls quelques groupes isolés de réfugiés et quelques fragments d'unités françaises passent encore de façon sporadique...
Bref si BIKAR parle peu des réfugiés dans le secteur de la 1 DLC, il est cependant fort probable que le flux a suivi le même rythme qu'à ROUILLON avec sans doute aussi des restrictions de circulation et une priorité à la Cav française.

cordialement,

OV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
 
La 1ère DLC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1ère] HELP - Travail sur l'argumentation classes technologiques
» [1ère] argumentation
» Questions Inscription 1ère S
» Père Goriot 1ère S + autres Q.
» Comparaison de DS [1ère S]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Grandes unités :: DLM, DC, DLC, DCR-
Sauter vers: