Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Pierre51
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 123
Age : 57
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Jeu 13 Oct 2011 - 16:39

Dans l'édition 2010, il y a environ 190 photos (y compris portraits, dessins, plans) dont 40 images directement en rapport avec la période 1940, toutes de très bonnes qualités dont 20 inédites.

Cordialement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4883
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Dim 23 Oct 2011 - 16:23

ALAIN a écrit:
Bonsoir,

Pour vous répondre,je me suis à nouveau penché sur le livre de l'amiral Ronac'h qui je le rappelle était à bord et ne parle pas des recherches des pilotes allemands qui n'ont pas trouvé son navire,même si ils ont pu confondre l'épave du Voltaire et le Jean Bart.

La seule attaque aérienne dont il fait état est celle que jai signalé qui s'est produite
alors que le Jean Bart quittait sa tranchée à la sortie de l'ouvrage de sa construction; cette attaque à commencée à 4h40; le Jean Bart étant toujours tiré par ses remorqueurs; trois bombardiers attaquent ils feront trois passages sur le Jean Bart,lançant à chaque fois 5 à 6 bombes;la DCA du port,des navires présents et du Jean Bart les empechent d'ajuster leur lancer.Un seule bombe éclate à bord entre les deux tourelles de 380 mm,Ronac'h signale comme dégats un trou de 20 cm de diamètre dans le pont supérieur et quelques cloisons soufflées dans l'entrepont principal,il semble que les bombes pesaient une centaine de kilos insuffisant pour causer de gros dégats a un batiment de ligne.

Cordialement

Alain

Bonjour

voici une partie du récit, écrit le 14 décembre 1940, par André-Paul Antoine sur le bombardement :

"Les remorqueurs qui doivent collaborer à la manoeuvre ne sont pas encore arrivés. Ils sont en train de renflouer l'un d'eux, le MINAUTORE, qui s'est échoué.

Vingt minutes plus tard, ils sont là au complet. L'URSUS et Le TITAN se placent à l'avant pour tirer, Le MINAUTORE à l'arrière pour gouverner. Deux autres remorqueurs se placent sur les côtés pour redresser éventuellement le bâtiment s'il obeit mal.

Il fait nuit noire. Un fort vent d'est-nord-est prend le navire en travers et gêne la manoeuvre. Les bouées du balisage sont à peine visible dans l'obscurité. Les remorqueurs tirent. Le gigantesque navire se met en route et s'engage dans la tranchée.

Tout le monde attend le coeur un peu battant le résultat de la délicate manoeuvre. Soudain un temps d'arrêt. Le cuirassé s'est laissé engager dans l'est de la tranchée. Il s'échoue par l'avant.

le commandant Ronarc'h qui dirige de la passerelle la manoeuvre des remorqueurs fait aussitôt exécuter les manoeuvres nécéssaires. Le JEAN-BART se redresse. Il atteint enfin la Loire sain et sauf. Il est 4h30.

Au lever du jour, l'AURORE le trouve en haut mer, toujours escorté par ses remorqueurs. Le JEAN-BART est à la mer depuis une heure et demie. Il n'est pas encore achevé. Il va pourtant livrer son premier combat.

Brusquement trois bombardiers allemands surgissent par tribort. Altitude 1 000 mètres. Ils rattrapent sans difficulté le cuirassé qui ne marche qu'à 4 noeuds et lâchent un chapelet de bombes qui tombe à 50 mètres à l'avant des remorqueurs. Le JEAN-BART riposte avec ses mitrailleuses de 13 montées en hâte à la dernière minute (le 6 juin).

L'ennemi s'éloigne puis revient et lâche un second chapelet de bombes qui bombent à 200 mètres par tribort avant. De nouveau, le JEAN-BART riposte de toutes ses mitrailleuses. Les avions s'éloignent.

Une troisième attaque menée par un appareil isolé est plus dangereuse. Une bombe explose entre les deux tourelles de 380, causant des dégâts matériels. Cette fois, c'est fini. Les bombardiers ennemis ne reviendront plus."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/ En ligne
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Dim 30 Déc 2012 - 20:18

Pierre51 a écrit:
Bonsoir à tous,

Voici une photo perso de la pièce de Brest. (avec le téléphone c'est pas terrible je sais !)


Celle-ci se trouve à l'angle du bassin n°1.


Cordialement,
Pierre

Bonjour,

Il s'agit bien d'une pièce de 380mm mais je crois qu'elle appartenait au Richelieu.

Il y a un topo sur la récupération des "norvégiens":

http://www.tircollection.com/t8664p25-batterie-todt

Kénavo,

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Dim 30 Déc 2012 - 21:39

Bonsoir Pierre !

Il s'agit d'une pièce de 380 mm initialement destinée au Jean Bart, saisie par les Allemands en 1940 et installée sur le Richelieu en 1949 : cf la réponse d'ALVF du 16 décembre sur ce site :
http://atlantikwall.superforum.fr/t7059-380-mm-du-cuirasse-jean-bart-a-brest

Bien cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Mar 1 Jan 2013 - 11:56

Bonjour et bonne année 2013,

Des acteurs de l'évasion:

http://www.frenchlines.com/ship_fr_456.php

http://www.frenchlines.com/ship_fr_331.php

http://www.frenchlines.com/ship_fr_451.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Mer 2 Jan 2013 - 19:12

Bonsoir à tous !
Pour mémoire, puisque nous sortons du cadre d'ATF 40 ...
Le Jean Bart, en mars 1948, au bassin n°9 du Laninon.
La ville de Brest, détruite par les bombardements alliés, et les destructions allemandes, se relève ...



Crédit photo P Dantec (livre "Brest" A Boulaire. R Le Bihan).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Mer 2 Jan 2013 - 19:27

Le Jean Bart est dans le bassin N°9 du 20 mars 1948 au 9 octobre de la même année.
On lui installera
-des bulges extérieurs
-on répare ses lignes d'arbres
-on achève l'artillerie principale et secondaire.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
philippe masse
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/12/2012

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Mer 2 Jan 2013 - 21:43

SALIOU Pierre a écrit:


Bonjour,

Il s'agit bien d'une pièce de 380mm mais je crois qu'elle appartenait au Richelieu.

Kénavo,

Pierre
La seconde se trouve à côté de la tour de commandement de l'école navale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Sam 5 Jan 2013 - 15:18

Bonjour,

J'ai trouvé la photo que j'avais faite de la pièce de Brest

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Sam 5 Jan 2013 - 17:41

Bonsoir Pierre,

Merci !

C'est la pièce qui se trouve à l'entrée de la Penfeld, près de la porte Tourville et du bassin 1 ... 120 ou 150 tonnes ? ...

Je crois qu'il en existe une autre (que je n'ai jamais vue) près de l'école navale ... ?

Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Sam 5 Jan 2013 - 21:51

Bonsoir,

Il existait encore il y a peu 4 canons de 380 mm modèle 1935 C/35 et modèle 1936 C/35:

-celui de Brest, illustré ci-dessus.

-celui de l'Ecole Navale.

-celui de Gâvres dont je ne connais pas le sort définitif depuis la liquidation totale du magnifique parc à canons (pièces cédées à des musées et associations, autres pièces ferraillées).

-celui de la Fonderie de Ruelle, certainement toujours en place.

Cordialement,

Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Dim 6 Jan 2013 - 16:46

ALVF a écrit:
Bonsoir,

Il existait encore il y a peu 4 canons de 380 mm modèle 1935 C/35 et modèle 1936 C/35:

-celui de Gâvres dont je ne connais pas le sort définitif depuis la liquidation totale du magnifique parc à canons (pièces cédées à des musées et associations, autres pièces ferraillées).

Cordialement,

Guy François.

Bonjour,

J'ai perdu ma copie d'écran mais la dernière vue satellite (14/3/2012) du site sur Google Earth montre un parc vidé de toutes ses pièces (sauf 1)

A+,

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Sam 9 Fév 2013 - 11:24

Bonjour,



Une vue google earth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Matériel relatif aux canons de 380mm et de 152mm non monté trouvé par les allemands en juin 1940   Sam 11 Avr 2015 - 10:10


Les tourelles de 152 mm du Jean Bart ne seront pas montées avant le départ du Jean Bart, ici elles sont inspectées par les allemands

 
Matériels des tourelles non montées


Tubes de 380 mm en usine


Tubes de 380 mm


Obus de 380 mm en usine


Obus de 380 mm 


Matériel non monté 


Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
titus17
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Sam 11 Avr 2015 - 12:37

ALVF a écrit:
Bonsoir,

Il existait encore il y a peu 4 canons de 380 mm modèle 1935 C/35 et modèle 1936 C/35:

-celui de Brest, illustré ci-dessus.


Bonjour,

Voici quelques vues de détails:




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Sam 11 Avr 2015 - 13:20

Celui de Brest provient du Richelieu et non du Jean Bart il a été récupéré avant la démolition du Richelieu en 1968.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Mer 14 Juin 2017 - 16:47

A quelques jours des 77 ans de l'évasion de Saint Nazaire du cuirassé Jean Bart voici pour rappeler cet événements quelques photos supplémentaires du Jean Bart en juin 1940 (d'autres figurent au début de cet article). 


Le 14 juin 1940 montage des tourelles de 380 mm du Jean Bart ; une seule sera terminée lors de son départ précipité de Saint Nazaire, remarquez la tour alors semblable à celle du Richelieu


Le 19 juin 1940 le Jean Bart qui est sorti à vide pour passer les hauts fonds devant le bassin Caquot se ravitaille auprès du pétrolier Odet, puis du Tarn, afin d’être en mesure d'atteindre Casablanca.


Le Jean Bart à son arrivée à Casablanca le 22 juin 1940, seul une tourelle de 380 mm est montée; elle sera mise en état de tirer durant le séjour du Jean Bart à Casablanca juste à temps pour servir contre les américains lors de l'opération Torch: pas de 152 mm, ni de télépointeurs.


Le Jean Bart à son arrivée à Casablanca, vu de la poupe, remarquez le hangar aviation et le socle des catapultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Cuirassé Jean Bart   Lun 19 Juin 2017 - 18:46

Bonjour,

Je reviens sur la question des canons survivants de 380 mm modèle 1935 C/35 et modèle 1936 C/35.
Il faut en revenir aux numéros et aux modèles pour y voir clair:

-pièce de Ruelle 380 modèle 1935 C/35 R 1936 n° 2.

-pièce de Brest: 380 modèlele 1936 C/35 R 1938 n° 5

-pièce de Gâvres: 380 modèle 1936 C/35 R 1937 n° 10

-pèce de l'Ecole Navale: 380 modèle 1935 C/35 R 1936 n° 1.

Avant juin 1940, le Richelieu était armé uniquement de pièces de 380 modèle 1935 C/35.
Le Jean Bart reçoit des canons de 380 modèle 1936 C/1935 mais une seule tourelle est en place au moment de son échappée de Saint-Nazaire.
Après l'affaire de Dakar, deux canons de 380 du Richelieu sont hors service dont un détruit par détonation prématurée de projectile lors des tirs effectués contre les navires anglais.
Le Richelieu part à New-York en 1943 pour remise en état et modernisation. Un autre de ses canons de 380 sert de canon éprouvette au polygone de Dahlgren et le Richelieu reçoit quatre pièces provenant de la seule tourelle du Jean Bart donc 4 canons de 380 modèle 1936 C/1935.
Le Richelieu fait donc campagne en extrême orient avec 8 canons de 380 comprenant 4 canons de chacun des deux types dont les caractéristiques balistiques sont entièrement identiques.
Après-guerre, le Jean Bart, d'abord sans canon, reçoit des canons de380 modèle 1936 C/35 construits neufs à partir des éléments existants à Saint-Chamond et immatriculés dans les séries R 1945 et R 1946. Les canons récupérés en Norvège, au Havre et en Allemagne sont aussi des 380 modèle 1936 C/35, certains servant de rechanges après remise en état.

Bref, le canon de Brest a bien été débarqué du Richelieu à sa démolition mais il avait auparavant équipé la tourelle du Jean Bart en 1940.


Tout ceci est assez compliqué et le seul moyen de s'en sortir est de recourir aux immatriculations des canons et à leur modèle exact. Je persiste donc dans mon affirmation du canon de Brest provenant du Jean Bart et ayant ensuite équipé le Richelieu!
Il y a encore eu des changements de tubes après-guerre donc la question est compliquée. J'ai reconstitué la succession des tubes ayant équipé les tourelles de nos deux cuirassés achevés portant des 380. Il ne me reste qu'un petit doute sur la répartition des tubes à bord du Jean Bart mais pour l'après-guerre.
J'espère que mon explication a été assez claire car le sujet est assez complexe!
Cordialement,
Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.    Lun 19 Juin 2017 - 19:05

Merci pour ces explications fort claires; mon intervention du 11 avril 2015 concernait uniquement le fait que le canon exposé provenait du Richelieu lors de sa démolition, et ne préjugeait absolument pas de son histoire antérieure que je ne connaissais d'ailleurs pas.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Cuirassé Jean Bart   Mar 20 Juin 2017 - 11:45

Bonjour,

Je reprends mon message car je me suis partiellement trompé pour les pièces survivantes de 380 mm.

La pièce R 1938 n° 5 de Brest était bien destinée au Jean Bart mais elle n'a pu être montée à temps en juin 1940 et fut capturée.
C'est cette même pièce qui était en cours de montage à Octeville près du Havre en 1944.
Récupérée et remise en état, elle a été montée sur une tourelle du Richelieu en 1950 dans le cadre d'une modernisation de l'artillerie du bâtiment, en même temps qu'une pièce construite neuve R 1947 n° 2, une pièce récupérée en Norvège  immatriculée R 1936 n° 1 (canon de l'Ecole Navale) et la pièce R 1937 n° 8, pièce récupérée à Meppen en Allemagne.
Bref, tout ceci est une belle "salade" car la 2e tourelle du Richelieu a été réarmée avec des canons antérieurement montés sur ce cuirassé mais rajeunis par changement de chemises neuves.

Pour s'y retrouver, il faut dresser un état des canons en 1940 avec leur immatriculation et les numéros des chemises, une colonne avec le montage (ou les montages successifs), le sort et l'origine des canons pris par les allemands voire disparus avec le cargo "Mécanicien Principal Carvin", les constructions neuves d'après-guerre, les rajeunissements, les changements de chemise, etc... bref le tableau doit être de grand format!
Cordialement,
Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'évasion de Saint-Nazaire du cuirassé Jean Bart.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Cuirassé Jean Bart--Volume 1
» Saint Nazaire et Saint Celse Martyrs et commentaire du jour "La perle de grande valeur"
» La vague française de 1954:3 OCTOBRE 1954, ABLAIN-SAINT-NAZAIRE, PAS-DE-CALAIS
» Saint Nazaire et saint Celse et commentaire du jour "Je crois en l'Eglise, une sainte, catholique et apostolique"
» Cathédrale Saint-Nazaire de Béziers (34)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: