Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Lun 26 Sep 2011 - 17:26

Le torpilleur Branlebas


Voici la description de ce navire.
Il s'agit d'un petit torpilleur de 610 tonnes, du type Melpomène; une série de 12 navires.


Le Branlebas, a été mis sur cale aux chantiers Augustin Normand au Havre, le 27 aout 1934; lancé le 12 avril 1937; et est entré en service le 16 mars 1938.
caractéristiques: 610 tonnes;
longueur: 80,7 m; largeur 7,2 m; puissance des turbines: 22 000 cv; vitesse 34,5 nœuds
effectif: 92 hommes
Armement: 2 canons de 100 mm; 2 x 37 mm; 4 mitrailleuses; 2 tubes lance- torpilles

Historique du Branlebas


Le 27 aout 1939, le Branlebas est basé à Dunkerque. Le 11 janvier 1940, il entre en carénage à Cherbourg.
Le 28 mars 1940, La Cordelière et le Branlebas sont engagés par trois Heinkel 111 allemands.
Le 8 mai 1940, le Branlebas capture le cargo-mixte danois Australian, suite à l'attaque allemande sur la Norvège.
Le19 mai 1940, au cours de patrouilles sur la cote belge, la 11ém DT dont fait partie le Branlebas subit cinq attaques aériennes au large de Newport sur la cote Belge, avant de rentrer sur Dunkerque; ces attaques ont fait deux morts et 30 blessés sur le Branlebas, les torpilleurs endommagés se replient sur Cherbourg pour réparer.

L'opération Dynamo consistant en l'évacuation du camp retranché de Dunkerque commence le 26 mai 1940, le Branlebas est indisponible pour réparations à Cherbourg jusqu'au 29 mai, suite aux attaques du 19 mai sur les cotes belges.
Le 29 mai, l'évacuation complète du personnel commence à bord des navires de guerre français; le 30 mai, le Branlebas et le Bourrasque passent au nord des champs de mines pour rejoindre Dunkerque lorsqu' ils sont canonnés par une batterie côtière ennemie dont ils esquivent les tirs, à 28 nœuds ; à Dunkerque ils embarquent 300 hommes sur le Branlebas, et 600 sur le Bourrasque qui est plus grand; les deux navires repassent à 25 nœuds, devant la batterie côtière allemande qui tire à nouveau sur les torpilleurs,lorsqu' à 16 h 25 une explosion à lieu à bord de la Bourrasque, qui stoppe et s'enfonce par l'arrière, et commence à chavirer sur tribord, le Branlebas déjà surchargé, recueille une centaine de naufragés; deux chalutiers britanniques à proximité,participent au sauvetage des survivants, le Branlebas reste sur le site jusqu'à 18 h 52, puis reprend la route de Douvres, ou il arrive à 22 h 32. Les causes de la perte de la Bourrasque n'ont pas été élucidées avec certitude; le commandant du torpilleur pense avoir été touché par un obus allemand tiré de la cote, alors que la commission d'enquête, penche pour une mine du barrage français ayant dérivée sous le courant, une mine magnétique allemande étant exclue dans cette zone, et un simple obus d'artillerie ne pouvant semble t'il causer autant de dégâts au torpilleur.
Le 1er juin, le Branlebas escorte la malle Rouen de Douvres à Folkestone, puis sur retourne sur Dunkerque, ou il prend 300 passagers qu'il débarque à Folkestone, à compter du 2 juin, les rotations se font de nuit, pour diminuer les risques d'attaque. Le 2 juin, 340 personnes sont encore évacuées par le Branlebas, le 3 juin il ramène 300 hommes et est le dernier navire français à franchir la passe de Dunkerque; il rallie Cherbourg le 4 juin; à compter du 6 juin, il escorte le mouilleur de mines Pollux chargé de renforcer les champs de mines au Nord de l'embouchure de la Somme; le 16 juin, le Branlebas patrouille sur les cotes normandes; Cherbourg étant sur le point de tomber, la 11ém DT rejoint la rade de Spithead en Angleterre, ou le Branlebas arrive le 20 juin. L'armistice entre en vigueur le 25 juin 1940; le 3 juillet c'est l'opération Catapult, le Branlebas est à quai dans l'arsenal de Porsmouth, lorsque les anglais s'en emparent par la ruse.
Le Branlebas est alors incorporé dans la Royal Navy, il est remis en état par l'arsenal de Portsmouth; jusqu'en octobre 1940, il effectue des missions d'escorte de cargos; le 13 décembre 1940 au cours d'une mission, le Branlebas se casse en deux, au cours d'une tempête, et coule immédiatement, seuls trois survivants seront recueillis, quatre jours plus tard.
Le point faible de ces petits torpilleurs très rapides était leur faible largeur, d'où une faiblesse structurelle de la coque; on soupçonne cette faiblesse d'etre à l'origine de la perte corps et biens du Branlebas disparu par grosse mer.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Lun 26 Sep 2011 - 17:54



Le torpilleur Branlebas en 1939.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4993
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Lun 26 Sep 2011 - 18:33

Bonjour,

Voila un historique comme nous les apprécions, et agrémenté d'une superbe photo. Merci de nous en faire part.

Cordialemant
Eric Denis

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Lun 26 Sep 2011 - 18:48

Bonsoir Alain,

Merci pour ce très intéressant hommage à ce torpilleur et à son malheureux équipage.

Son évocation m'a rappelé ce fameux commandement hurlé à bord par le haut-parleur et qui réveille les pauvres biffins transportés par les soins de la Royale : "branlebas ! branlebas !"

Cordialement,

Thierry Moné

"Branlebas. Cette expression est empruntée au langage de la marine. Au XVIIe siècle, les "branles" désignaient les hamacs qui faisaient office de lits aux marins. Le "branle-bas" correspondait à un signal émis sur le navire le matin, et suite auquel chacun devait décrocher son hamac et nettoyer le bateau. Il existait également "le branle-bas de combat", qui était un signal émis lorsque le bateau allait être attaqué. Les marins devaient alors décrocher leur couchage pour pouvoir avoir plus de place lors de la bataille. Tout ceci se faisait le plus rapidement possible, donc dans l'agitation. C'est à partir du XIXe siècle que l'expression a commencé à être employée au sens figuré, symbolisant alors un remue-ménage, une agitation désorganisée."

Tiré de Linternaute Encyclopédie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Lun 26 Sep 2011 - 18:56

Je suis content que ce premier post un peu plus complet vous ai satisfait; si certains sujets maritimes, dans le cadre du forum bien entendu, vous interessent plus particulièrement faire le moi savoir, je tenterai dans la mesure du possible d'y répondre.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5289
Age : 64
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Mar 27 Sep 2011 - 7:11

Bonjour,

La Royale n'est certes pas ma spécialité, mais tout comme Eric et Thierry, voir resurgir l'histoire de ces petites unités dont le nom a été oublié de presque tous m'intéresse au plus haut point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Mar 27 Sep 2011 - 7:31

Bonjour,

Je profite de la photo du torpilleur T113 Branlebas pour vous expliquer les marques de coque des navires français avant et pendant la guerre.
La lettre T signifie qu'il s'agit d'un torpilleur
Les deux premiers chiffres indiquent la Division: 11
Le troisième le rang dans la division.
T113 est donc le troisième navire de la 11 ém division de torpilleurs.

Le rang dans la division dépend de l'ancienneté dans le grade du commandant; d'ou de fréquent changements des numéros de coque,ce qui explique l'abandon lors de la reprise des combats de ce système.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Mar 27 Sep 2011 - 10:01

Bonjour,
En complément de ce qui précéde,je signale que les contre-torpilleurs et les torpilleurs naviguaient en principe en division de 3 navires; le n°1 étant le chef de division.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4993
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Mar 27 Sep 2011 - 11:42

Bonjour,

Vous parlez de 92 marins à bord. Avez vous une idée de la proportion officiers, sous-officiers et marins? Est-ce comparable à l'infanterie?

Cordialement
Eric Denis

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Mar 27 Sep 2011 - 12:13

Bonjour,

L'effectif des torpilleurs de ce type était de 92 hommes en temps de paix; il est toujours plus important sur les navires de guerre; en temps de guerre; puisqu'il faut alors que tous les armements aient leurs serveurs.

Sur ces navires l'effectif en temps de guerre était le suivant:

Officiers:
1 officier commandant
4 officiers subalternes dont l'ingénieur mécanicien
(+1 Enseigne de Vaisseau de 2 é classe sur le navire chef de division)

Equipage:
1 premier-maitre mécanicien
2 maitres mécaniciens
12 seconds maitres( plus un second maitre timonier sur le batiment chef de division
85 quartiers maitres et matelots (+ un quartier maitre radio et un matelot secrétaire sur le chef de division)

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4993
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Mar 27 Sep 2011 - 13:16

Bonjour,

Soit, si je compte bien, 5 officiers, 15 sous-officiers et 85 marins. Le rapport est en gros assez similaire aux autres armes. Merci pour votre réponse.

Cordialement
eric Denis

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
hubert35
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/03/2013

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Jeu 14 Mar 2013 - 17:39

Bonjour,mon pere etait sur le branlebas ,il vit toujours ,on voudrait bien nous ses enfants lui trouver un livre relatant cette periode.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Jeu 14 Mar 2013 - 17:56

Bonjour hubert35,
Je ne connais pas de livre spécifique au Branlebas; par contre je vous recommande celui ci "Les torpilleurs légers français 1937-1945"
Auteur Marc Saibène
Marines éditions 2004
c'est un livre concernant les 12 torpilleurs de 600 t série auquel appartenait le Branlebas ; il s'adresse en principe à des personnes qui s'intéressent aux bateaux; il y a donc une partie technique, mais aussi une partie historique sur chaque navire, dont le Branlebas.
Il était vendu 35E ; mais je pense qu'il doit maintenant être soldé moins cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
hubert35
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/03/2013

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Jeu 14 Mar 2013 - 18:08

Je vous remercie d'avance ALAIN

Je pense que ça lui plaira,merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hubert35
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/03/2013

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Jeu 14 Mar 2013 - 18:10

Je l'ai trouvé sur amazon,il en reste un,merci encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G.I. Joe
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   Sam 16 Mar 2013 - 18:36

ALAIN a écrit:
par contre je vous recommande celui ci "Les torpilleurs légers français 1937-1945"
Auteur Marc Saibène
Marines éditions 2004

Je confirme, un très bon livre. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Torpilleur Branlebas dans la guerre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cavalerie dans la guerre de 1870 - Récits de soldats
» Palestine - A voir absolument! Palestine: Voyage dans une guerre invisible
» LES SENEGALAIS DANS LA GUERRE D INDOCHINE
» Légionnaires allemands dans la guerre d'Indochine
» les Africains dans la guerre d'Indochine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: