Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Démographie militaire française en 40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Licinius
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 68
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Démographie militaire française en 40   Mer 29 Juin 2011 - 16:57

Bonjour,


J'ai nommé ce fil de discussion ainsi parce que je propose d'aborder la question des ressources humaines de la France métropolitaine et donc des mobilisables potentiels (hommes entre 18 et 45 ans), des mobilisés et de la masse de manœuvre possible.
Il serait bon aussi de s'arrêter sur la notion de train, de services et personnel non combattant en général. Je me permets de citer le forum pour la répartition des troupes combattantes par arme (ou par fonction ?) et les effectifs hors forces opérationnelles (j'entends par ce terme les troupes au front).

On observe que 80 pour cent environ des hommes sont compris dans les troupes de combats (le total moins l'intendance, le train, le génie, la santé : soit 1 773 336 hommes sur 2 224 336).

http://atf40.forumculture.net/t965p15-reserve-generale-d-artillerie?highlight=artillerie+r%E9serve+g%E9n%E9rale

"j'avais photocopié celui de Goyet sans ventilation par armes hélas qui donne le 1er mai 1940

2 651 802 aux Armées auxquels il faut ajouter
529 028 des formations du territoire
675 386 Depôts et Centres d'Organisation
75 638 Etrangers (RMVE & Légion en Métropole) Armées Polonaise & Tchecoslovaque
53 466 dans les hôpitaux"

"plus Outre-Mer, Armée de l'Air, Marine on arrive à 5 096 629 hommes sans les Cies de Renforcement et peut être la Gendarmerie"


J'ajoute des chiffres tirés de l'ouvrage Jacques Belle qui donnent les nombres suivants au 1er avril 1940 :

- 4 200 000 hommes pour l'armée de terre
- 170 000 pour l'armée de l'air
- 180 000 pour la marine
L'ensemble comprend les classes 12 à 39
L'effectif total français se monte à 125 divisions environ et 2 750 000 hommes. La tranche d'effectif par valeur d'une division est donc de 22 000 pour le front et 33 600 pour l'effectif total.

http://forum.axishistory.com/viewtopic.php?f=112&t=36440&start=15

French Classes Manpower (metropolitan)
Source: INSEE - Year 1938 (31 December)
__________________________
Total Men : 19,825,000 (including 1,060,000 WWI invalids)
• Men under military obligations : 8,110,000 (28 Classes)
• Average Annual Contigent: 240.000-250.000 men.
• Next Contigent: 15-10.1939 (delayed on mobilisation)
__________________________
• Young classes (1,661,000 men) - Not incorporated.
[classe] : [birth] : [age] : [census] : [Service]
classe 1943 : 1923 : 16 : 353,000 : -
classe 1942 : 1922 : 17 : 360,000 : -
classe 1941 : 1921 : 18 : 366,000 : -
classe 1940 : 1920 : 19 : 359,000 : -
classe 1939 : 1919 : 20 : 222,000 : -
__________________________
• Active duty (388,000 men)
classe 1938 : 1918 : 21 : 206,000 : 24 months
classe 1937 : 1917 : 22 : 182,000 : 24 months
__________________________
• Availability (382,000 men)
classe 1936 : 1916 : 23 : 173,000 : 24 months
classe 1935 : 1915 : 24 : 209,000 : 18/24 months
__________________________
• First reserve (5,310,000 men)
classe 1934 : 1914 : 25 : 316,000 : 12 months
classe 1933 : 1913 : 26 : 324,000 : 12 months
classe 1932 : 1912 : 27 : 328,000 : 12 months
classe 1931 : 1911 : 28 : 307,000 : 12 months
classe 1930 : 1910 : 29 : 332,000 : 12 months
classe 1929 : 1909 : 30 : 331,000 : 18 months
classe 1928 : 1908 : 31 : 337,000 : 18 months
classe 1927 : 1907 : 32 : 333,000 : 18 months
classe 1926 : 1906 : 33 : 339,000 : 18 months
classe 1925 : 1905 : 34 : 342,000 : 18 months
classe 1924 : 1904 : 35 : 339,000 : 18 months
classe 1923 : 1903 : 36 : 339,000 : 36 months
classe 1922 : 1902 : 37 : 345,000 : 36 months
classe 1921 : 1901 : 38 : 340,000 : 36 months
classe 1920 : 1900 : 39 : 339,000 : 36 months
classe 1919 : 1899 : 40 : 320,000 : WWI losses 3,000 (1.5%)
__________________________
• Second reserve (2,030,000 men)
classe 1918 : 1898 : 41 : 301,000 : WWI losses 21,000 (8.0%)
classe 1917 : 1897 : 42 : 291,000 : WWI losses 29,000 (13.1%)
classe 1916 : 1896 : 43 : 280,000 : WWI losses 54,000 (18,4%)
classe 1915 : 1895 : 44 : 238,000 : WWI losses 78,000 (27.8%)
classe 1914 : 1894 : 45 : 235,000 : WWI losses 85,000 (29.2%)
classe 1913 : 1893 : 46 : 235,000 : WWI losses 67,000 (26.9%)
classe 1912 : 1892 : 47 : 222,000 : WWI losses 77,000 (27.7%)
classe 1911 : 1891 : 48 : 228,000 : WWI losses 68,000 (24.1%)
__________________________
• Old classes (3,730,000 men) - Released from Service.
classe 1910 : 1890 : 49 : 223,000 : WWI losses 64,000 (24.1%)
classe 1909 : 1889 : 50 : 226,000 : WWI losses 63,000 (23.1%)
classe 1908 : 1888 : 51 : 222,000 : WWI losses 59,000 (22.3%)
classe 1907 : 1887 : 52 : 222,000 : WWI losses 55,000 (20.8%)
classe 1906 : 1886 : 53 : 221,000 : WWI losses 50,000 (19.5%)
classe 1905 : 1885 : 54 : 220,000 : WWI losses 51,000 (19.5%)
classe 1904 : 1884 : 55 : 213,000 : WWI losses 51,000 (19.8%)
classe 1903 : 1883 : 56 : 208,000 : WWI losses 49,000 (19.2%)
classe 1902 : 1882 : 57 : 206,000 : WWI losses 48,000 (18.7%)
classe 1901 : 1881 : 58 : 204,000 : WWI losses 44,000 (17.7%)
classe 1900 : 1880 : 59 : 198,000 : WWI losses 39,000 (16.3%)
classe 1899 : 1879 : 60 : 204,000 : WWI losses 30,000 (12.2%)
classe 1898 : 1878 : 61 : 201,000 : WWI losses 26,000 (10.7%)
classe 1897 : 1877 : 62 : 201,000 : WWI losses 21,000 (8.5%)
classe 1896 : 1876 : 63 : 203,000 : WWI losses 18,000 (7.4%)
classe 1895 : 1875 : 64 : 194,000 : WWI losses 16,000 (6.9%)
classe 1894 : 1874 : 65 : 186,000 : WWI losses 15,000 (6.5%)
classe 1893 : 1873 : 66 : 176,000 : WWI losses 13,000 (6.3%)
__________________________
WWI losses: Source: Histoire militaire de la France,
tome III, (sous la direction d'André Corvisier), PUF.


Je remarque que le nombre brut de soldats disponibles des classes 39 à 15 s'élève à 7 230 000 sur la foi de cette statistique de 1938.

Il faut ajouter que les classes 35 à 39 comprennent 992 000 hommes mais que selon P. Garraud le contingent en comporte 149 000 en 1935, 117 000 en 1936, 126 000 en 1937, 146 000 en 1938 et 150 000 en 1939 soit un total de 688 000. 69 pour cent d'une classe d'âge semble avoir subi un entrainement militaire donc. Si l'on reporte à l'ensemble des mobilisables on doit obtenir un total théorique de 5 000 000 de soldats. Il faut soustraire à cela les recrues physiquement inaptes et les décédés non comptabilisés d'une part et ajouter les classes les plus anciennes d'autre part. Je pense que l'on peut difficilement utiliser un matériel humain de plus de 50 ans, même 45 c'est déjà beaucoup je laisse cependant aux spécialistes de la troupe le soin de juger de leur aptitude au combat et de leur endurance.

J'ajoute que les plus jeunes doivent être aptes à 90/95% mais que le taux d'inaptitude physique croît avec l'âge (la santé générale en voie d'amélioration dès le début du XXème siècle est cependant grevée par des pathologies comme la tuberculose pulmonaire et d'autres causes de handicap rares aujourd'hui). Le taux de mortalité varie très approximativement entre 5 et 10 pour mille par an suivant l'âge des recrues, il faut donc corriger un peu la statistique.

Ce lien donne une répartition plus exhaustive de la main d'oeuvre.
http://forum.axishistory.com/viewtopic.php?f=34&t=161189&start=105

b) Talking only about national Army manpower is doing the same mistake.
In any comparison, you first need to verify if your data are computed
using the same method.

For example, a table showing the French mobilized manpower use at March 1st, 1940:

1. Army Métropole: 2,420,000 (North East: 2,230,000 - Alps: 190,000)
. French : 2,330,000
. North African: 70,000
. Colonials: 20,000

2. Army North Africa: 202,000
. French : 80,000
. North African: 100,000
. Colonials: 22,000

3. Army Levant: 61,000
. French : 35,000
. North African: 23,000
. Colonials: 3,000

Total Army: 2,683,000 (Métropole, AFN & Levant only)

Total Navy: 182,000

Total Air Force: 150,000

Total Interior Army: 2,330,000

. Replacements: 380,000 (available)
. Territory service: 657,000 (security, training)
. Industry: 710,000
. Agriculture: 250,000
. North Africa: 188,000 (security, training)
. Miscalleous: 145,000 (Leave, hospital, etc.)

Total Armed Forces: 5,300,000 (Army: Métropole, AFN & Levant only)
. French: 4,895,000
. North African: 340,000
. Colonials: 65,000


Notez la présence de près d'un million d'hommes dans l'industrie ou l'agriculture.

Je vais essayer de faire une ébauche de raisonnement théorique :

Il faut des forces pour l'armée proprement dite (troupes au front, remplacements et formation, administration, hôpitaux et services divers).

Mais l'industrie de guerre et un nombre minimal d'employés dans des branches nécessaires absorbent un effectif incompressible (sauf main d'oeuvre étrangère, féminine ou servile).

J'en arrive à distinguer plusieurs éléments :

-Les mobilisables théoriques bruts, c'est-à-dire l'ensemble des hommes en âge de combattre. (7 230 000 ou même plus)
-Les mobilisables théoriques nets qui seront les hommes physiquement aptes.
-Les mobilisables en pratique qui sont les derniers moins la portion qui doit nécessairement être consacrée à des tâches indispensables pour l'effort de guerre (à l'extrême on peut imaginer que tous les mobilisables nets soient disponibles grâce à un personnel qui les supplée.

On arrive à la question des remplacements qui sont les effectifs entrainés disponibles pour le renforcement des forces constituées, et à la création d'unités nouvelles. Le mot principal est ici entrainé puisque l'on voit que seule une partie des mobilisables ont une formation militaire. une dernière restriction tient à la capacité d'incorporation dans les formations de combats des recrues à un moment donné.

Je termine ce post en précisant bien sûr que quand je parle de démographie militaire je pense surtout à la capacité de lever (en écartant les problèmes liés à l'encadrement, l'équipement et le transport) des forces nouvelles et à maintenir les forces existantes. Je songe plus spécifiquement à la notion d'attrition.
Je veux déterminer les ressources humaines françaises et leurs limites. Je finis en précisant que l'usure des forces dans mon esprit est le moment où les pertes dépassent durablement les remplacements possibles et non pas l'élimination de la réserve des mobilisables.

Bien à vous,


Dernière édition par Licinius le Mar 20 Déc 2011 - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Démographie militaire française en 40   Jeu 30 Juin 2011 - 17:21

Bonjour,
Excellente initiative que la votre. En fait vous touchez du doigt "le moteur de la guerre" après les finances bien sûr. La démographie a mené toute la politique de défense de la France entre 1919 et 1939 après le traumatisme de 14/18. Voici plusieurs décennies j'avais fait une étude sur ce problème avec pour principe "et si la France avait tenu en 1940", j'en était arrivé à plus de 4 millions de victimes, militaires et civiles entre 1940 et 1944! Chiffre certainement exagéré mais qui marquait bien qu'au-delà des moyens matériels, la France n'avait pas les moyens de mener à vingt six ans d'intervalle, deux guerres aussi meurtrières. Avez-vous regardé du coté de l'Insee?
Très cordialement
SF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licinius
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 68
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Démographie militaire française en 40   Ven 1 Juil 2011 - 20:57

Bonjour,
J'ai créer ce fil principalement parce que je ne trouvais pas de topic équivalent qui donne une image satisfaisante d'une ressource essentielle à la conduite de la guerre. Comme on a parlé abondamment du matériel produit, de la stratégie et de l'industrie j'ai décidé de m'intéresser au matériel humain pour parler comme le kaiser. C'est un élément primordial qui n'a pas été beaucoup détaillé pour le moment il me semble.
Je n'ai pas encore cherché du côté de l'INSEE mais j’essaierai d'affiner mes données démographiques. Je compte également mettre quelques données sur la démographie allemande à des fins de comparaison.

Pour ce qui est des pertes prévisibles je pense que les 200000 pertes sanglantes subies en une quarantaine de jours donnent une image exactes des pertes humaines prévisibles. J'ai calculé les pertes subies par les allemands en Russie, les alliés en Normandie, les italiens en Grèce du point de vue des effectifs employés et du temps écoulé en jours. L'armée allemande en 1940 est proche en volume de celle opérant en URSS et deux fois et demi plus nombreuse que la troupe vaincue par les alliés en 44/45 sur le front occidental. J'ai décompté environ 552117 pertes pour les américains, 191219 pour les anglais et 66826 pour les français soit un total de 810162. Il ne comprend pas les pertes de l'armée de l'air anglaise (des milliers d'hommes) et il est possible que même augmentée ainsi la statistique ne soit pas exhaustive.

http://www.ibiblio.org/hyperwar/USA/USA-E-Supreme/USA-E-Supreme-E.html

J'en conclus que si la France combattait presque seule le Reich sur le front occidentale elle devrait encaisser entre 1200000 et 2000000 pertes annuelles même sans effondrement du front. Ce chiffre peut sembler énorme mais il correspond bien aux pertes habituelles des belligérants de la 2GM. Il faut compter un minimum de 1000 tués, blessés ou disparus par division et par mois en moyenne et souvent beaucoup plus. Je me permets de relever que la France affrontait 77 divisions allemands en 1914 avec 94 divisions et un appui allié important. En 1940 la quasi-totalité de l'armée allemande peut être concentrée à l'ouest et le rapport de force est donc moins favorable.
Même si théoriquement nos millions de réservistes devraient permettre de remplacer les pertes je ne suis pas certain qu'une centaine de divisions puissent les subir en gardant leur cohésion. Je pense que le chiffre de quatre millions n'est pas nécessairement exagéré. J'ai beaucoup accordé d'attention aux statistiques d'Axis forum sur l'attrition résultant du combat (notamment en Russie) et j'ai pu remarquer que les chiffres étaient étonnamment similaires dans tous les camps une fois tenu compte des effectifs et de la durée des combats (exception faite pour l'armée rouge qui subit une attrition toujours spectaculaire qu'elle perde ou vainc).

Bien cordialement,
Maxime Gallo-Balma (l'anonymat n'étant pas constant sur ce forum il me semble plus correct de signer avec mon patronyme).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gdg
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 169
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Démographie militaire française en 40   Mar 12 Juil 2011 - 14:02

Bonjour et bravo pour ce travail... tres intéressant.

Cependant je suppose que dans ces 4 millions de pertes, sont inclus les blessés? On s'en tirerai donc avec un peu plus de 1 million de morts, bref, comme lors de la guerre précédente? Cela laisse a réfléchir, certains d'entre nous ne seraient pas ici pour vous lire!

Dans le cas d'une guerre longue en France je ne doute pas que la puissance accrue des armes aient compensé facilement la promptitude des généraux de la grande guerre a gaspiller des effectifs comme au Chemin des Dames...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernrd Dodne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Démographie militaire française en 40   Mer 13 Juil 2011 - 0:50

Bonsoir

Le chiffre avancé de 66 826 pour les pertes françaises de mai-juin 40 (ce n'est pas clairement précisé) va sans doute faire grincer quelques dents. Il est à espérer que le système de décompte des pertes soit homogène à l'intérieur du bloc allié. Il n'en reste pas moins que, ramené à la durée totale des combats, ils prennent une autre dimension.
D'autre part, le chiffre de 4 000 000 de pertes humaines se veut-il représentatif des pertes militaires uniquement, ou du total civils + militaires ? Avec l'incidence directe sur la production industrielle.

De toute façon bravo pour l'approche, elle apporte un éclairage différent, mais oh combien utile.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licinius
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 68
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Démographie militaire française en 40   Mer 13 Juil 2011 - 23:02

Bonsoir,

66826 est le chiffre donné pour les pertes de l'armée française en 44/45 sur le front ouest.

Le chiffre des pertes françaises en mai/juin (tués et blessés) est d'environ 200000 (il faut compter environ 58000 tués et 122500 blessés, moins les blessures mortelles comptées dans les tués, et ajouter un nombre inconnu de blessés non comptabilisés et peut-être quelques milliers de morts supplémentaires non clairement recensés). On peut approximativement donner un ordre de grandeur en comptabilisant les blessés hospitalisés et les morts connus et en comptant trois blessés pour un mort. En gros il faut ajouter 48000 et 122000 pour avoir le minimum et compter 240000 pour l'estimation la plus haute.

J'ai utilisé des ratios de morts/blessés, blessures mortelles/ total des morts, je ne les détaille pas parce que ça ne serait pas très utile mais ils sont globalement assez identiques pour tous les belligérants de la 2GM (les soins aux blessés américains sont supérieurs par exemple à ceux de l'Armée rouge mais les différences ne sont pas de nature à changer beaucoup le chiffre total des tués.

Tous les morts et les blessés ne sont pas correctement signalés dans une armée en déroute, le chiffre officiel des hospitalisations est donc vraisemblablement un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licinius
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 68
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Démographie militaire française en 40   Lun 26 Déc 2011 - 13:42

Bonjour,

Je remonte ce malheureux fil qui semble plonger dans les tréfonds du forum.

J'ajoute quelques informations supplémentaires tirées de l'Impardonnable défaite de C.Quétel. L'armée française aurait eu 1 000 000 environ de recrues de 1935 à 1939 et 1 574 000 de 1934 à 1940. Les allemands en auraient eu légèrement plus du double. Je me demande s'il n'y a pas une confusion dans ces chiffres entre les classes d'âge et les effectifs réellement entrainés car d'autres sources me donnent un million pour tous les hommes appartenant aux classes 35 à 39.

Au 1er septembre 1939, à titre de comparaison, l'armée allemande possédait en active 1 131 000 hommes, 647 000 réservistes parfaitement entrainés et 770 000 incomplètement. Il faut y ajouter 800 000 soldats disponibles sans formation aucune et 1 200 000 anciens des armées du Kaiser. Je pense cependant que certains soldats entrainés n'ont pas été retirés des usines, les effectifs potentiels étant probablement un peu plus étoffés.

J'aimerais savoir si un tableau des effectifs du contingent français entre 1919 et 1939 est disponible, si un de nos spécialistes peut en apporter il enrichirait passablement ce fil.
Il serait souhaitable également de distinguer les éléments combattants et le reste de l'armée de façon statistique et de connaître dans quelle mesure il peut y avoir conversion de l'un à l'autre dans l'armée de 1940.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Démographie militaire française en 40
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Initiation à la vie politique Française Option B
» [Autorité héraldique] [BELGIQUE] Communauté française de Belgique : du nouveau !
» Petit débat sur la nécessité d'inscrire la gastronomie française au patrimonie mondial de l'UNESCO
» [En ligne] Armorial de la noblesse française (XVII-XIX)
» La Marine Française du Premier Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Idées générales-
Sauter vers: