Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32, 33  Suivant
AuteurMessage
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Sam 13 Déc 2014 - 6:40

Bonjour à tous, Very Happy

Merci pour ce lien Claude, car je serais passé à côté...

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5117
Age : 63
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Sam 13 Déc 2014 - 9:28

Bonjour Claude, bonjour Thierry,

Bien vu, Claude, j'avais oublié ce cliché qui est pourtant mien..

Et je ne m'explique pas sa disparition du fil dédié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Dim 14 Déc 2014 - 11:30

Bonjour à tous,

En cinq planches, voici le point de situation de la recherche relative aux officiers de la 3e Brigade de Spahis.
Situation au 14 16 décembre 2014 (la 3e planche a été améliorée grâce à l'iconographie fournie par la famille Sado : portraits Sado, Storto et Volle).

Un "petit" travail a été effectué au niveau de chacun des clichés afin de donner plus d'homogénéité aux planches. Il s'agit là d'une version sans doute très proche de la version finale. J'espère simplement obtenir de la part de certaines familles des clichés de meilleure définition (voir les clichés surchargés "Définition").

Cordialement,

Thierry Moné







[Modifié le 16 décembre 2014 (V11 du 15 décembre pour la 3e planche).]


Dernière édition par Thierry Moné le Mar 16 Déc 2014 - 8:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Mar 16 Déc 2014 - 1:02

Bonjour à tous, Very Happy

Je signale le changement de la 3e planche, améliorée au niveau des portraits des lieutenants du 2e RSA Sado, Storto et Volle... grâce à un envoi de la famille du lieutenant Sado, que je remercie vivement.

Les originaux ont été retournés le jour-même à ladite famille.

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Palmier
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 205
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Méthode de travail   Mar 16 Déc 2014 - 22:01

Bonsoir Thierry,


Je suis véritablement impressionné par les travaux que vous menez sur La Horgne et par les résultats que vous obtenez.
Je m'intéresse personnellement aux batteries automotrices de chasseurs de chars (BACA) équipées de Laffly W15 TCC. 
En parallèle de l'étude des matériels servis et après avoir travaillé sur la base des documents du SHD sur ces batteries (JMO et documents divers), je m'attaque désormais aux hommes qui servaient dans ces batteries afin des compléter les éléments recueillis. Mais je dois dire qu'il n'est pas forcément aisément de définir une méthode de travail. A ce titre, je suis intéressé par la méthode que vous avez développée de votre côté afin de compléter mon approche.
J'ai commencé par interrogé le site mémoire des hommes avec la liste des noms dont je dispose mais les resultats sont maigres.
Si vous n'y voyez pas un "secret de fabrication" que vous souhaiteriez conserver, je serai heureux d'aborder la manière dont vous avez travaillé, notamment pour prendre contact avec les familles de l'ensemble des hommes que vous avez recensé.


Bien cordialement,
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.france1940.fr
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Mer 17 Déc 2014 - 7:13

Nicolas Palmier a écrit:
Bonsoir Thierry,


Je suis véritablement impressionné par les travaux que vous menez sur La Horgne et par les résultats que vous obtenez.
Je m'intéresse personnellement aux batteries automotrices de chasseurs de chars (BACA) équipées de Laffly W15 TCC. 
En parallèle de l'étude des matériels servis et après avoir travaillé sur la base des documents du SHD sur ces batteries (JMO et documents divers), je m'attaque désormais aux hommes qui servaient dans ces batteries afin des compléter les éléments recueillis. Mais je dois dire qu'il n'est pas forcément aisément de définir une méthode de travail. A ce titre, je suis intéressé par la méthode que vous avez développée de votre côté afin de compléter mon approche.
J'ai commencé par interrogé le site mémoire des hommes avec la liste des noms dont je dispose mais les résultats sont maigres.
Si vous n'y voyez pas un "secret de fabrication" que vous souhaiteriez conserver, je serai heureux d'aborder la manière dont vous avez travaillé, notamment pour prendre contact avec les familles de l'ensemble des hommes que vous avez recensé.


Bien cordialement,
Nicolas

Bonjour Nicolas, Very Happy

Que d'excellentes questions !

Avant tout, je précise d'emblée qu'il n'y a pas de "secret de fabrication" à mon niveau.

Je vais essayer de répondre au mieux à vos demandes dans les jours prochains... Et j'espère que d'autres "chercheurs" interviendront également pour expliquer leurs méthodes.

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Palmier
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 205
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Mer 17 Déc 2014 - 22:15

Merci d'avance Thierry.

Cordialement,

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.france1940.fr
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Ven 19 Déc 2014 - 19:28

Bonjour à tous, bonjour Nicolas, Very Happy

En relisant votre question, je m'aperçois que je ne suis pas en mesure de répondre précisément à toutes vos attentes car je n'ai exploré que certains domaines très particuliers des "ressources humaines" des deux régiments composant la 3e Brigade de Spahis (2e RSA et 2e RSM).

En effet, ma problématique initiale concernait les pertes de la 3e BS pendant la campagne de mai-juin 1940 en général et les pertes de La Horgne (15 mai) en particulier. Mais... ne réussissant pas à déterminer la nature et le nombre exact des pertes autres que celles des morts, je me suis volontairement "limité" à l'étude de ces morts. Au début, j'ai simplement tenté d'évaluer le nombre de ces morts. Et puis, chemin faisant, j'ai pu donner un nom à chacun de ces morts et préciser les circonstances de la mort. C'est ce que développent les 7 pages ci-après, tirées de l'ouvrage "Les Spahis de La Horgne" édité en 2010 et épuisé aujourd'hui. Afin de simplifier quelque peu l'ensemble, j'ai opéré certaines coupes dans les longues listes et les tableaux, n'en conservant que le début et la fin.

L'une de mes problématiques ultérieures m'a amené à m'intéresser aux quelque quatre-vingts officiers encadrant les Spahis de la 3e BS en mai et juin 1940. Alors que dans l'étude des morts se côtoyaient officiers, sous-officiers et Spahis, cette nouvelle étude ne concernait que les officiers. Pourquoi donc se limiter aux officiers ? Pour la raison bien simple que leurs dossiers existent dans la plupart des cas, qu'ils sont regroupés (Vincennes, Pau) et qu'ils contiennent souvent de nombreuses informations. Je ne vous apprendrai rien en vous disant que c'est loin d'être le cas pour les sous-officiers et pour les militaires du rang...

Mais voyons tout d'abord la première problématique, celle des morts de la 3e Brigade de Spahis.

[img][/img]
'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Ven 19 Déc 2014 - 19:32

Suite...

[img][/img]

[img][/img]

[img][/img]
'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Ven 19 Déc 2014 - 19:40

Suite...

" />

" />

" />

Voici donc pour la première problématique. Je ferai ultérieurement un bien plus court développement pour ce qui concerne l'étude des quatre-vingts officiers de la 3e BS et la prise de contact avec les familles.

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Palmier
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 205
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Merci   Ven 19 Déc 2014 - 22:19

Bonsoir Thierry,

Merci pour ces éléments très complet. Vos avez réalisé un travail de longue haleine tout à fait remarquable. Je suis impatient de découvrir la suite et notamment la phase de prise de contact avec les familles.

Bien cordialement.

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.france1940.fr
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Dim 21 Déc 2014 - 0:55

Bonjour à tous, Very Happy

Une bonne surprise de ces jours derniers : un cliché du sous-lieutenant Grisot en haute définition.

Le sous-lieutenant Grisot du 2e RSA a été tué à La Horgne le 15 mai 1940.

Merci à la famille qui m'a fort aimablement envoyé le cliché duquel j'ai pu extraire le portrait du trombinoscope.

" />
Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Dim 21 Déc 2014 - 17:15

Nicolas Palmier a écrit:
Bonsoir Thierry,

Merci pour ces éléments très complet. Vos avez réalisé un travail de longue haleine tout à fait remarquable. Je suis impatient de découvrir la suite et notamment la phase de prise de contact avec les familles.

Bien cordialement.

Nicolas

Bonjour à tous, bonjour Nicolas, Very Happy

Comme promis, voici quelques éléments sur la recherche particulière des officiers de la 3e Brigade de Spahis et sur la prise de contact avec certaines familles.

Cordialement,

Thierry Moné

---------------------------------------

1. Une première difficulté : identifier chaque officier du corpus par son état-civil.

Parmi les nombreuses définitions juridiques de l’état-civil français, on retiendra celle-ci : « L’état-civil désigne à la fois l’ensemble des qualités et des événements qui différencient une personne d’une autre dans la société, et le service public chargé de les enregistrer.»(Larousse)
Les événements enregistrés, les plus utilisés dans le cadre de la recherche sont les actes de naissance, de mariage et de décès établis par les communes.
Dans le cas spécifique du corpus des officiers de la 3e Brigade de Spahis, la démarche consistant à identifier un officier par son état-civil paraissait relativement simple puisque les JMO mentionnent le nom de presque tous ces officiers à un moment ou à un autre de la campagne de 1940-1940.

Dans la pratique cependant, la phase d’identification de plusieurs officiers s’est avérée laborieuse et chronophage. A cet état de fait, plusieurs raisons propres à la rédaction des JMO en général et à ceux des unités de la 3e Brigade de Spahis en particulier.
Tout d’abord, plusieurs JMO détruits en juin 1940 ont été reconstitués en captivité mais bien souvent sans aucun moyen de vérifier l’orthographe de certains patronymes.
D'autre part, plusieurs officiers de cavalerie ont des noms composés et la partie de ce nom utilisée dans la vie courante et dans le JMO n’est pas forcément celle retenue dans le classement alphabétique de l’état-civil et de l’administration militaire : par exemple, "de Kerangat" est classé à "Le Maignan"... encore faut-il connaître cette partie du patronyme !
Pour compliquer la recherche de ces officiers issus de familles souvent nombreuses, leur prénom est rarement mentionné. Le tableau [partiel] ci-après montre les éléments disponibles au départ de la recherche et les éléments issus de la recherche ayant permis de trouver les dossiers desdits officiers.


Numéro

repère

Unité

Eléments disponibles

(JMO, comptes rendus, etc.)

Prénom usuel et patronyme

de l’état-civil

Naissance et décès

026

3e BS

d’Allens

Jean de Cellery d’Allens

1896-1974

028

2e RSM

Daoui

Daoudi ben Salah

1909-1940

029

2e RSM

de Geloes

Maximilien de Geloes d’Elsloo

1895-1975

031

2e RSM

de Kerangat

Yves Le Maignan de Kerangat

1885-1966

032

2e RSA

de Marin

de Marin des Bouillères

1913-1982

035

2e RSA

des Ordons

Mary Roze des Ordons

1905-2004

037

2e RSA

de Tillières

Jean Taupinart de Tilière

1900-1974

039

2e RSA

du Corail

Hervé de Sablon du Corail

1904-2000

041

2e RSM

du Tertre

Bernard Le Gall du Tertre

1910-1995

054

2e RSM

Lafaille

Gildas Laffaille

1904-1985

068

2e RSA

Robert

René Robert [de La Motte ?]

1886-1968

078

2e RSM

de La Garennie

Alphonse Dalmay de La Garennie

1888-1965
 
Rajoutons que plusieurs officiers portant le même nom, il est très difficile - en l'absence du prénom et de l'année de naissance - de tomber d'emblée sur le "bon dossier" aux archives. Quand on connaît les difficultés de consultation des archives et les contraintes de temps liées aux demandes de dérogation (en fonction de la communicabilité), les délais initialement dédiés à la recherche des données de base d'un corpus d'officiers, s'avèrent bien souvent fortement sous-évalués...
Au bilan, il a bien fallu se résoudre à arrêter la phase de recherche des dossiers du corpus, même en l'absence de 10 % de ces dossiers (8 non trouvés sur les 80 recherchés). Après avoir tout tenté avec les quelques éléments disponibles, il faut savoir mettre un point final à la phase de recherche des dossiers et passer à la phase d'exploitation des données recueillies. C'est au cours de cette phase d'exploitation que l'on peut envisager de contacter les "familles" des officiers étudiés.

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Lun 22 Déc 2014 - 13:35

Suite...

2. Contacter la famille.

Avant tout, je voudrais préciser que la méthode (c'est un bien grand mot) développée dans les derniers billets est tout simplement celle que j'ai employée et que je continue d'employer. Je ne doute absolument pas que d'autres parviennent à de meilleurs résultats par d'autres voies.

Je voudrais également corriger une impression que pourraient laisser mes explications : le processus de recherche n'est pas aussi "linéaire" qu'il y paraît. En effet, ce type de recherche est caractérisé par un processus itératif car un même cheminement sera pertinent dans un cas et totalement inefficace dans un autre. Il ne faut donc pas hésiter à revenir en arrière pour attaquer la recherche sous un autre angle.

Toujours est-il qu'à un moment donné, je suis passé par la recherche toute simple à l'aide d'un moteur de recherche en ligne, recherche facile qui réserve parfois de bonnes surprises. Mais l'outil le plus efficace (dans le cadre de cette étude) aura sans doute été Geneanet. En allant sur Geneanet, j'ai réussi à trouver bien des dates de naissance et de décès (ces dernières sont très souvent absentes des dossiers officiers de cette période). J'y ai également trouvé des renseignements sur les mariages et sur les enfants issus de ces derniers. C'est généralement grâce à cette "récolte" que l'on peut commencer à entrer des noms et des prénoms dans l'annuaire "pages blanches" en réduisant le cercle des possibles (région d'origine de la famille, etc.).

Plus un nom est rare, plus la recherche est aisée. Les prénoms sont également très utiles, surtout lorsqu'ils sont marqués par l'originalité (Le prénom "Godelive" m'a ainsi permis d'appeler directement la famille d'un officier que je ne remercierai jamais assez d'avoir donné un tel prénom à l'une de ses filles !).

Toutefois, dans certains cas la recherche en ligne ne donne absolument rien et pour peu que l'officier ait été tué encore jeune et non marié... on se demande parfois si quelqu'un, quelque part, a conservé son souvenir. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à déterminer une zone géographique de recherche et à contacter tout numéro de téléphone qui pourrait être source de renseignement : mairie, religieux, anciens combattants, pompiers, etc. C'est par ce système que j'ai retrouvé la famille du chef d'escadrons Vuillemot (tué à La Horgne) au bout de plusieurs mois de "traque" et avec l'aide d'une bonne dizaine de correspondants (dont les pompes funèbres de la région, le plus vieux curé du secteur, un ancien maire, etc.)

Quand la piste suivie aboutit, arrive le moment du contact. Suivant les cas et l'âge des personnes contactées, j'emploie l'une des méthodes suivantes (aucune n'est cependant garante de succès) :

A. Avec des petits-enfants ou des cousins relativement jeunes, je privilégie le téléphone pour un contact initial et je demande une adresse mail pour expliciter ma démarche et développer mes requêtes.

B. Avec des descendants directs souvent assez âgés, je m'assure du lien de parenté au cours d'un contact téléphonique initial et je consolide le contact par une lettre conséquente explicitant ma démarche (lettre toujours manuscrite et jamais stéréotypée : le corps du texte traite du parent et de lui seul).

C. Parfois, le contact téléphonique initial se termine par une fin de non recevoir (un seul cas dans ma recherche). Je ne parle pas ici d'une personne croyant à une publicité quelconque de la part d'un démarcheur et raccrochant... je parle d'une personne ayant bien compris de quoi il s'agissait et refusant de donner une quelconque information sur le sujet. Dans le cas évoqué, j'ai envoyé ensuite une lettre au frère de cette personne, frère qui n'a même pas daigné me répondre. C'est assez étrange mais c'est ainsi, il faut faire avec ! Je ne sais pas quel démon j'ai réveillé en évoquant "le père" mais je respecte la position de chacun. J'avais bien les coordonnées de l'épouse de l'officier recherché mais après l'accueil glacial d'un de ses fils au téléphone et sachant que cette dame n'était pas en grande forme, je n'ai pas tenté de l'appeler : à mon sens, il ne faut pas chercher le renseignement "à tout prix".

à suivre...

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Lun 22 Déc 2014 - 15:38

Suite et fin des quelques données...

3. Les contacts avec les familles et leurs résultats.

Il est peut être un peu trop tôt pour dégager une typologie du "contact avec la famille" mais avec plus de 40 % des familles du corpus retrouvées et contactées, l'on peut d'ores et déjà dégager quelques "tendances".

A. La famille proche ou éloignée apprécie dans la grande majorité des cas que l'on s'intéresse à son parent ayant combattu en mai-juin 1940 (j'ai fait mention d'une seule exception un peu plus haut dans le fil).

B. Il m'a semblé indispensable de fixer - dès la prise de contact initiale - ce que je ne viens en aucun cas chercher par le biais de ce contact : des souvenirs de guerre du type arme, uniforme, décoration, des objets personnels, etc.

C. Dans presque tous les cas, j'avais préalablement consulté le dossier militaire du parent concerné et j'étais en mesure d'apporter bien des renseignements que la famille ne possédait pas, y compris dans le domaine iconographique. Cet état de fait m'a permis, en quelque sorte, de me poser en "fournisseur" ou en enrichisseur de la mémoire familiale. Dans la plupart des cas, j'étais en mesure de resituer le parent en question dans une action militaire d'ensemble, celle de la 3e Brigade de Spahis en général, celle du régiment concerné en particulier, voire celle de l'unité élémentaire d'appartenance.

D. Mes demandes particulières ne sont venues sur le tapis que dans un second temps. Je les ai volontairement fortement limitées à quelques clichés montrant le parent en 1939-40 (pour alimenter en priorité le trombinoscope) et à une question précise : votre parent a-t-il écrit des souvenirs personnels sur cette période ?

E. Une fois le contact bien établi, sans attendre la fourniture d'iconographie ou d'extraits de souvenirs personnels, j'ai envoyé à un membre de la famille dominant un tant soit peu l'informatique - par wetransfer - un exemplaire pdf de mon ouvrage de 2010 sur les Spahis de La Horgne, ainsi que quelques renseignements sur la carrière militaire du parent en question (le texte de ses citations par exemple). Bien des familles ont ainsi découvert ce qu'elles ne soupçonnaient pas au niveau de la participation de leur parent aux opérations ("il n'en parlait jamais", "on a regretté de ne pas l'avoir questionné", etc.).

F. J'ai eu, dans la majorité des cas, une réponse de principe très positive à mes demandes volontairement limitées. Mais... dans de nombreux cas, la matérialisation de cette réponse favorable a beaucoup tardé ! A tel point qu'à un moment du processus je me suis même demandé si je n'étais pas en train de me faire gentiment "exploiter" par d'aucuns qui m'en "redemandaient" sans rien me fournir en retour (hum, hum !).

G. Il a donc fallu relancer les familles, par courriel (principalement), par téléphone et par "snail mail". Certaines ont fait la sourde oreille, d'autres ont décidé de faire des recherches dans les archives familiales et m'ont apporté petit à petit des éléments permettant d'enrichir l'étude en cours. D'autres ont passé "le bébé" à une autre partie de la famille et tout a été à refaire. La participation des familles a été très active dans certains cas et très faible, voire nulle dans d'autres. Je suppose qu'un graphique de la participation montrerait une très classique courbe de Gauss... Aux extrémités de la courbe, d'un côté des promesses "pas encore" tenues et de l'autre côté un cas exceptionnel avec plus de 100 clichés d'époque que j'ai été autorisé à scanner en haute définition (accompagnés de plus de 120 pages d'un tapuscrit inédit !).

H. Parmi les personnes de bonne volonté - toutes générations et toutes conditions sociales confondues - il faut noter un problème récurent : la méconnaissance de la notion de "définition" d'un cliché. Dans ce domaine, il faut s'attendre à beaucoup d'incompréhension et d'énervement... Il est quasiment impossible de faire comprendre à d'aucuns que la minuscule photographie d'identité du parent, déjà pas très nette au départ, ne pourra certainement pas être utilisée à partir d'une photocopie à l'échelle 1, scannée ensuite à 72 dpi... On sent bien, et c'est compréhensible, que les familles ne veulent pas prêter les originaux. Dans la plupart des cas, j'ai décidé ces familles à m'envoyer l'original en les assurant que cet original serait posté en retour dès le lendemain de son arrivée chez moi (avec un tirage amélioré à la clé et l'envoi des fichier en haute définition). Au jour d'aujourd'hui, ce cas de figure n'est toujours pas résolu pour deux familles qui m'ont envoyé des scanners à la définition insuffisante et qui ne répondent pas à mes relances ; je ne sais pas si elles se décideront ou non à me confier un original dans un avenir proche... dans le pire des cas, le cliché en basse définition figurera sur le trombinoscope.

I. Enfin, une fois par mois au minimum, je fais un point de situation par courriel aux familles des officiers de Spahis de la 3e Brigade, joignant la dernière version du trombinoscope et expliquant sommairement l'avancée des travaux.

Il y aurait sans doute beaucoup d'autres choses à dire mais je vais m'arrêter là sur le sujet, de peur de vous lasser.

Cordialement,

Thierry Moné

[23.12.2014 corrections coquilles diverses]


Dernière édition par Thierry Moné le Mar 23 Déc 2014 - 2:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Lun 22 Déc 2014 - 16:53

Bonjour à tous, Very Happy

Jeudi dernier, j'ai envoyé mes vœux (carte avec le Panzer II dans La Horgne le 15 mai 1940 en fin d'après-midi) aux rares survivants actuels du combat de La Horgne. C'est ainsi que j'ai envoyé une lettre à Jean Proponet qui était brigadier à l'époque et qui fut blessé le 15 mai dans le village de La Horgne. En plus de la carte de vœux, j'avais joint un tirage montrant le fameux canon de 37 mm à l'issue du combat. Déjà l'an dernier, j'avais envoyé des vœux sans obtenir de réponse, ce qui est fort compréhensible car ces Anciens deviennent... très anciens !

Quelle ne fut donc pas ma surprise tout à l'heure de découvrir le courriel suivant, envoyé par un chef d'escadrons (er) qui était capitaine comme moi au 1er Spahis de Spire en 1982-84 :


"[...] cher ami,
 
Pour mémoire, nous étions jeunes capitaines au 1° Spahis !
 
Président de l'association des Retraités Militaires du Doubs,
j'ai rendu visite hier à l'un de mes adhérents, Jean PROPONET,
vétéran de La Horgne, hospitalisé à [...] depuis de longs mois,
et j'ai eu la surprise de trouver ta carte de voeux sur son chevet.
 
Je prends donc la liberté de te faire part de sa satisfaction
à la lecture de ta carte ... Il a pu lire tes annotations, sans lunettes bien sûr,
il n'est âgé que de 95 ans !
[...] il a des difficultés à s'exprimer,
mais ses souvenirs militaires restent ancrés dans sa mémoire.
 
Il a souri en regardant la photo du canon de 37
abandonné aux Allemands en disant,
- c'est bien loin tout ça - qu'est-ce qu'on a pris !
 
[...] Amicalement,
 
Chef d'escadrons (er) B.N.
Ancien du 1° Spahis"

" />
Jean Proponet au Monument des Spahis à La Horgne, en 2006 (cliché TM).

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Lun 22 Déc 2014 - 17:25

Bonsoir à tous !
Bonsoir Thierry !

Mon profond respect à monsieur Proponet et à tous ces braves ...
Et merci à vous pour toutes vos recherches que vous nous faites partager ...
Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Mar 23 Déc 2014 - 12:01

Bonjour à tous, Bonjour Claude, Very Happy

Voici une série homogène de trois clichés légendés au dos, découverts récemment en Autriche. Ils montrent La Horgne peu de temps après les combats. Le cliché envoyé à Jean Proponet est le numéro 3 : on y découvre pour la première fois, le fameux canon de 37 mm de l'adjudant Fiévée qui fit des ravages chez l'adversaire.

" />

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Palmier
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 205
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Mer 24 Déc 2014 - 10:54

Bonjour Thierry,


Merci d'avoir pris le temps de formaliser cette démarche. C'est vraiment très intéressant et l'on mesure à quel point cela constitue une démarche de longue haleine.
J'aurais sans doute plusieurs questions mais, à ce stade, je reviens sur votre premier post consacré à cette question de méthode. Vous évoquez un fichier des morts pour la France conservé à Caen. S'agit-il de celui consacré à la 2e guerre mondiale que l'on peut consulter désormais sur Mémoire des hommes ? ou est-ce une source différente ?

En attendant, je vous souhaite, ainsi qu'à tous, un joyeux noël.

Cordialement,
Nicolas


Dernière édition par Nicolas Palmier le Mer 24 Déc 2014 - 13:12, édité 1 fois (Raison : Orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.france1940.fr
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Mer 24 Déc 2014 - 11:33

Bonjour Nicolas, Very Happy

Bonne question au sujet du fichier "papier" de Caen... Ce fichier est-il celui qui a été mis en ligne, franchement je ne sais pas. Mais des membres d'ATF 40 ayant effectué des recherches plus récentes que les miennes devraient pouvoir répondre à la question.

Bon Noël également et bon courage pour vos recherches !

Cordialement,

Thierry Moné

PS. Je viens enfin de recevoir les 3 clichés inconnus de La Horgne trouvés en Autriche (voir plus haut)... Je devrais disposer à présent de tout ce qui est nécessaire à une fouille archéologique virtuelle afin de déterminer la composition exacte de la barricade principale de La Horgne ! 

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Dim 28 Déc 2014 - 10:46

Bonjour à tous, Very Happy

La progression en matière de trombinoscope est parfois très très lente et peut même passer par un "portrait de jeunesse"... que j'espère provisoire !

" />

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Dim 28 Déc 2014 - 22:22

Bonjour à tous, Very Happy

Même si le dos de ce cliché ne comporte aucune indication, je pense qu'il devrait s'agir du contrechamp du cliché montrant à La Horgne deux camions incendiés (voir ci-après) dont le type a été identifié précédemment.
Les maisons vont permettre de situer avec beaucoup d'exactitude l'emplacement de cette barricade improvisée, signalée dans les comptes rendus de l'époque.
En outre, le cliché original permettra peut-être de déchiffrer le numéro d'immatriculation du camion de droite et de préciser la forme du logo que je crois deviner sur l'aile....

" />




Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5117
Age : 63
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Lun 29 Déc 2014 - 18:35

Bonsoir Thierry,

Très belle trouvaille, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arden40
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 25
Localisation : Sedan
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Lun 29 Déc 2014 - 22:17

Bonsoir,

Félicitation, c'est une très belle trouvaille ! 
Quel travail remarquable, c'est simplement bluffant. C'est un plaisir de lire et de regarder vos photos unique. On remarque ici, un véritable passionné. Si il vous faut des photos du village actuelle, je peux m'en charger avec plaisir. Je ne suis qu'à quelques minutes.

Cordialement

Clément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "   Mar 30 Déc 2014 - 7:36

Bonjour Laurent et Clément, Very Happy

Merci pour vos réactions !

Du côté des clichés de La Horgne actuelle, j'ai déjà pas mal de choses "en magasin", ayant parcouru à pied le terrain plusieurs fois pour bien comprendre qui voyait quoi et déterminer la portée réelle et les secteurs de tir du 37 mm et des deux 25 mm antichars.

Pour en revenir au dernier cliché trouvé, j'espère que sa qualité sera suffisante pour nous en apprendre un peu plus... inch'allah !

Cordialement,

Thierry Moné

'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Travaux en cours sur " La Horgne 1940 "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 30 sur 33Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32, 33  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cours régulation
» PL7 - Travaux Pratiques Virtuels
» cours et TD (ch.organique)(2010/2011)
» Vente : Cours de 1 ère année du BTS Diététique du CNED
» cours et TD ( chimie minérale )(2010/2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les plans, opérations et combats de 1919 à 1940 :: Campagne de France :: Mai 1940-
Sauter vers: