Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 section des EAR au DIC 189

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Cha
Invité



MessageSujet: section des EAR au DIC 189   Dim 1 Mai 2011 - 6:58

EAR : Elève Aspirant de Réserve ou Escadron Autonome de Reconnaissance ?

Bonjour à tous,

Je recherche la signification de EAR en 1940 dans un contexte trés précis :

Appelé au service des armées le 01-10-1939 (Classe 1939) mon père est affecté, le 08-06-1940, au Dépôt d’Infanterie Colonial 189 à Mont de Marsan dans les Landes (arrivé le 08-06-1940 au corps et incorporé. Service comptant du 01-06-1940), 189 DIC qui tient ses quartiers à la Caserne Bosquet.
Il est affecté à la 4eme Compagnie, Section des EAR.
Le 189 DIC : Dépôt d’Infanterie Coloniale n°189 était un des Centre Mobilisateur de la 18e Région Militaire et une antenne du 14e Régiment de Tirailleurs Sénégalais (14e RTS).

De type CMCI (Centre Mobilisateur Colonial d’Infanterie), ce DIC tenait sa garnison principale à Mont de Marsan, dirigé par le Colonel Laforgue du 05 Septembre 1939 au 11 Août 1940.

189 DIC ou CMCI 189
Le CMIC 189 est devenu, après la période de mobilisation, le DGIC 189 (Dépôt de Guerre d'Infanterie Coloniale), mais on trouve aussi DIC ou DCI ou juste Dépôt colonial.

Les formations militaires mises sur pied sont toutes rattachées à un Dépôt de leur arme, notamment pour leurs besoins administratifs, de personnels et d'équipement.
Au DGIC 189 sont rattachés :
- le 14e RTS d'active
- le 17e RTS d'active (stationné au Levant)
- le 25e RTS (formé au camp de Souges en avril 40)
- le 483e RPC


Mais quelle est exactement la signification de EAR dans le cadre de ce dépôt et pour cette période ?

J’ai deux choix possible :
1) Elève Aspirant de Réserve (EAR)
2) Escadron Autonome de Reconnaissance (EAR)

1)) La dénomination "Elèves Aspirants de Réserve (d’Infanterie)" semblait être utilisé par les Cadets de Saumur, et à St Maixent en 1940.

2)) La dénomination "Escadron Autonome de Reconnaissance"
semble avoir était créé en 1944 au Maroc. Les hommes de l’E.A.R. semblent être choisis dans les personnels du C.O.C.A.B. (Centre d’Organisation Colonial de l’Arme Blindée).

A savoir que mon père a été, par la suite, engagé par le 2eme Cuirassiers en 1944, mais cela ne correspond pas avec la 2eme solution si celle-ci n'a était créée qu'en 1944.
Quelques photos de mon père à cette époque le montre principalement avec un calot et les chevilles bandées enserrant le pantalon (à la façon Tintin), puis avec un képi sur lequel est disposé une ancre de marine (Coloniale) et une même ancre sur la pochette de la chemise et toujours le même bas avec le même pantalon et la même ceinture de cuir sur laquelle est disposée une large pochette de cuir, ce qui ferait plus penser à un officier, or mon père est resté 2eme classe pendant toute la guerre.
Nota : Le 05-08-1940 mon père est passé au Régiment des Landes et dirigé sur Aire-sur-Adour. Il n'a donc fait que 2 mois dans cette entité.

Si vous pouvez m’apporter la réponse sur la dénomination exacte de EAR dans ce cas précis ce serait fantastique.
Les archives consultées sont muettes à ce sujet et Internet l’est tout autant.

Merci de toutes vos réponses et pistes que vous pourrez me donner.

A bientôt
Jean-Charles
Revenir en haut Aller en bas
vincent lahousse
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Dim 1 Mai 2011 - 15:59

il me semble que le terme d'escadron n'a pas lieu d'être dans l'infanterie (plutot dans la cavalerie ou le train). L'escadron est l'équivalent de la compagnie dans l'infanterie ou de la batterie dans l'artillerie.

De même en 1940 comme en 1944, la reconnaissance est l'affaire des unités de l'arme Cavalerie (Blindé).

Deplus, un : "4eme Compagnie, Section des EAR" -> une section est composé de groupe de combat (un dizaine d'hommes chacune). La section des EAR désigne en conséquence un type de section spécifique, unité structurellement trop petite pour former des escadrons.

Si cela peut vous être utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1990
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Dim 1 Mai 2011 - 16:17

les Depôts sont des centres d'Instruction avec donc des Eléves Aspirants de Réserve

evidemment escadron autonome de reconnaissance celà n'existe pas pour un depôt d'infanterie

Salutations
Loïc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-cha
Invité



MessageSujet: EAR   Lun 2 Mai 2011 - 13:58

Bonsoir à tous,

"La 4eme Compagnie, Section des EAR" est l'intitulé exact de ce qu'a écrit mon père, à l'époque, au dos d'une photo de groupe.

Voici donc la fameuse photo de groupe prise dans la caserne Bosquet de Mont de Marsan dans l'été 1940 (j'espère que le lien fonctionne).

La dénomination "Elèves Aspirants de Réserve" me plait bien aussi mais semblait n'être utilisé que par les Cadets de Saumur, et à St Maixent en 1940. De plus mon père n'a jamais été gradé pendant cette guerre.

Une autre dénomination possible ?

Nota : j'ai consulté le carton d'archive de Vincennes (34N387) mais il n'y a rien dedans (uniquement 2 papiers qui n'ont rien à voir).

Pouvez-vous m'aider ?

A bientôt
Jean-Charles
Revenir en haut Aller en bas
jean-cha
Invité



MessageSujet: EAR   Lun 2 Mai 2011 - 14:12

Sorry, je ne parviens pas coller la photo.

A bientôt
Jean-Charles
Revenir en haut Aller en bas
vincent lahousse
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Lun 2 Mai 2011 - 15:51

Les professionnels m'infirmeront mais je crois qu'un aspirant n'est pas encore un officier.

c'est un personne qui se prépare à le devenir. En conséquence, si la campagne a interrompu sa formation ou qu'il a été recalé, il n'a pu devenir officier (l'armistice limitant le nombre de soldat de l'armée, les formations de réservistes ont trés bien pu être sacrifié).

Le fait qu'il soit arrivé le 08-06-1940 au Dépôt d’Infanterie Colonial 189 peut faire penser qu'il a commencé sa formation d'officier de réserve à ce moment la. La fin de campagne arrivant peu après, cette formation a très certainement été interrompu avant sa fin.

En 1944, n'ayant pas reçu de formation complète (brevet/diplôme/...), il a repris le combat comme simple soldat (seconde classe, grade qu'il devait avoir en 1940).

Par curiosité, sauriez-vous où il était affecté entre le 01-10-1939 et son affectation le 08-06-1940 au dépôt?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1990
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Lun 2 Mai 2011 - 20:15

EAR n'est pas l'exclusivité de l'Ecole de Saumur, je le repète, elle se rencontre aussi dans les Depôts d'Infanterie et sans doute d'autres armes, voyez le fil ouvert sur le Depôt de Chars 502 d'où "une compagnie de marche d'Eléves-Aspirants montés sur 6 chars d'instruction" est envoyée freiner l'avancée allemande

les allemands sont aux portes de l'Aquitaine les 23 et 24 juin, soit une quinzaine de jours de formation qui même trés poussée ou intensifiée celà parait assez peu

http://atf40.forumculture.net/t1413-cmci-189-dic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Lun 2 Mai 2011 - 20:33

EAR ... EAR ...
Je pense qu'Eric Denis ne manquera pas de se souvenir de quelque chose a ce sujet ... S'il lit ce fil !

Alain
Revenir en haut Aller en bas
jean-cha
Invité



MessageSujet: EAR   Mer 4 Mai 2011 - 14:38

Bonsoir Vincent, Loïc, Alain,

Bonsoir à tous,

Pour ce qui est du lien pour le fil proposé par Loïc (CMCI 189) c’est le mien qui m’avait apporté beaucoup de réponses il y a 2 ans (je vois d’ailleurs qu’il y a eu du nouveau récemment).

Quand au fil ouvert sur le Dépôt de Chars 502, je ne le connais pas : je vais aller voir. Cela semble très intéressant.

Donc EAR (Elèves Aspirants de Réserve) n’était donc pas réservé aux Ecole de Saumur et St-Maixent. C’est une bonne avancée.

Exactement Vincent, la fin de cette formation coïncide à peut près entre l’anéantissement à la fin de la bataille de France du 14eme RTS (22 Juin 1940), l’Armistice du 22 juin 1940 et la création des Chantiers de la Jeunesse (avec les quelques semaines nécessaires pour se retourner et se réorganiser).

Mais ce qui me gêne dans cette affaire c’est que si mon père avait entamé une formation d’Elèves Aspirants de Réserve, et non achevé, c’est qu’il n’a même pas eu de poste de cadre dans les Chantiers de la Jeunesse (de suite après) et qu’il soit resté 2eme classe tout au long de la suite de la guerre. S’il avait été pressenti apte à faire une telle formation qu’il a poursuivi durant presque 2 mois, les entités suivantes lui aurait donné, me semble t-il, de petites responsabilités. Or il n’en est rien.

C’est pourquoi je m’interroge sur la signification exacte de EAR dans ce Dépôt d’Infanterie.

Et pour répondre à votre question c’était sa première affectation : aucun antécédent militaire avant ce Dépôt.

D’après mes souvenirs de service militaire, Aspirant est le premier grade d’Officier (c’est tout ce que j’en ai retenu). Mais était-ce valable en 40 ?

Enfin Alain, j’attends avec impatience les commentaires de Eric Denis qui semblent,selon vous, prometteurs …

A titre d’information, un bref résumé du parcours militaire de mon père :

Appelé au service des armées le 01-10-1939 : Classe 1939

Le 08-06-1940 affecté au Dépôt d’Infanterie Colonial 189 à Mont de Marsan (14eme RTS).
Le 08-06-1940 arrivé au corps et incorporé. Service comptant du 01-06-1940. EAR

Le 05-08-1940 passé au Régiment des Landes et dirigé sur Aire-sur-Adour (18e RI).
Le 14-08-1940 démobilisé. ROC le dit jour.

Le 14-08-1940 incorporé dans les Chantiers de Jeunesse n°13 de Cavaillon.

Le 31-01-1941 libéré (démobilisé le 05-03-1941) : service militaire IM N° 13172EM115 ( ?)

Déc. 1942 départ en STO à Hambourg à l’Usine Dynamit AG de Geesthacht
Reste 15 jours et s’évade par le train des permissionnaires.
Le 28-01-1943 fin officielle du contrat de travail en Allemagne. Feldkommandantur 529 Bx.

Le 08-06-1943 Evasion de France par l’Espagne.
Le 12-06-1943 arrive au camp de Miranda de Ebro
Le 14-11-1943 libéré par la Croix rouge
Le 29-11-1943 embarque à Malaga. Quitte la patrie Espagnole.
Le 01-12-1943 débarqué à Casablanca.

Affecté au DIC le 03-12-1943

Le 11-12-1943 parti de Casablanca pour l’Illil au camp de Mediouna en Oranie.

Le 16-12-1943 pris en compte au 2e Cuirassiers.

Le 16-08-1944 débarqué à la Nartelle Ste-Maxime.
En opération le dit jour. Tireur sur le Char Sherman M4A4 St-Malo 4eme Escadron.

Le 01-03-1945 muté au C.I.A.B. à Besançon. Pris en compte au 4e escadron le dit jour (4eme RCA).

Le 11-10-1945 dirigé sur le R.I.I. 18 RM pour démobilisation (Régiment d'Instruction d'Infanterie).

Le 19-12-1945 démobilisé. ROC le dit jour.


On fait comment ici pour joindre une photo ?


A bientôt

Jean-Charles
Revenir en haut Aller en bas
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Mer 4 Mai 2011 - 15:08

Bonjour,

Je viens de lire ce fil depuis le début et je me demande si la solution au problème des "EAR" n'est pas beaucoup plus simple...

Comme il ne semble jamais être fait mention de sa qualité "d'Elève Aspirant de Réserve", je pense que votre père a tout simplement été affecté à l'encadrement de la section des EAR au sein de la 4e Compagnie. En effet une telle unité ne comportait pas que des élèves (EAR), mais aussi des cadres officiers et sous-officiers... ainsi que des hommes de troupe (conducteurs par exemple).

Cette hypothèse expliquerait pourquoi votre père n'a pas tenu un emploi de petit gradé suite à un éventuel échec aux EAR.

Cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-cha
Invité



MessageSujet: EAR   Jeu 5 Mai 2011 - 14:07

Bonsoir à tous,

Désolé de mon message précédant qui est arrivé avec une mise en forme pour le moins farfelu.
En effet, me trouvant dans un pays (Brunei sur l'ile de Bornéo) nous avons des coupures fréquentes et intempestives du réseau internet et d’électricité. J'ai donc pris l'habitude faire mes mails et autres messages sur page Word puis un simple copier/coller sur ma messagerie pour envoyer au destinataire.
Mais hier ça n'a pas bien fonctionner.
Désolé.

Je retente de vous faire passer le lien de la photo de groupe de la fameuse "4eme Compagnie section des EAR" :


Mon père se trouve dans la deuxième rangée, accroupi à l’extrême droite (celui qui souri et dont on voit les dents). Il fait donc parti des hommes de la troupe et non des cadres.
Peut-être aussi les uniformes peuvent vous renseigner.
Des idées plus précises ?

A bientôt
Jean-Charles
Revenir en haut Aller en bas
jean-cha
Invité



MessageSujet: EAR   Jeu 5 Mai 2011 - 14:14

Je retente de faire passer le lien pour la photo entre guillemets que vous devrez sortir pour l'utiliser :

"


"http://www.servimg.com/image_preview.php?i=50&u=12121561"

A bientôt
Jean-Charles
Revenir en haut Aller en bas
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Jeu 5 Mai 2011 - 16:12

Bonjour,

[img]http://atf40.forumculture.net/[/img]

Cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Jeu 5 Mai 2011 - 16:41

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-cha
Invité



MessageSujet: EAR   Ven 6 Mai 2011 - 13:06

Merci beaucoup Thierry,
Merci aussi d'avoir inséré une flèche pour identifier mon père.

Désolé, je n'avais pas vu la possibilité d’insérer une image via les options proposées dans l'entête du tableau de commande.

Vous avez donc sur cette photo la "4eme Compagnie, Section des EAR" du DIC 189 de Mont-de-Marsan, prise vraisemblablement entre début Juin et début Juillet 1940.

A bientôt
Jean-Charles
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Guy Rathé
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : Repentigny (Québec)
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Ven 6 Mai 2011 - 16:59

Bonjour à tous,
la photo me semble bien montrer un groupe de jeunes conscrits, ce qui cadre exactement avec la situation du père de Jean-Charles (classe 1939). Compte tenu des indications fournies, l'hypothère EAR = Élève-Aspirant de Réserve peut donc difficilement être retenue dans ce cas particulier pour expliquer le sens de cette "Section des EAR" de la 4e Compagnie du DGIC 189.

Je n'ai malheureusement pas d'information décrivant l'organisation interne d'un dépôt d'infanterie, mais il faut penser que le nombre de compagnies de dépôt y était variable, permettant ainsi d'absorber le personnel reçu selon les exigences du moment.
Pour la même raison, une compagnie de dépôt devait probablement s'articuler de manière à couvrir toute la gamme des instructions requises; outre des sections de fusiliers-voltigeurs, chaque compagnie de dépôt devait aussi avoir des sections plus spécialisées.
Cela m'amène à penser que EAR signifiait ici "Engins d'Accompagnement Régimentaires", c'est-à-dire que cette section s'entraînait sur des canons AC de 25mm et des mortiers de 81mm, à l'exclusion des mitrailleuses qui devaient ressortir à une autre section de la compagnie.

Tout ceci à titre spéculatif évidemment. N'hésitez pas à me corriger ou compléter.

Cordialement,
Jean-Guy Rathé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Guy Rathé
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : Repentigny (Québec)
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Ven 6 Mai 2011 - 22:44

Hello again,
finalement, l'hypothèse ci-dessus me paraît trop improbable. Je la laisse pour l'amusement de tous Cool , mais on peut aussi interpréter l'expression "section des EAR" de façon moins exigeante et retenir EAR = "Élève Aspirant des Réserves" en comprenant que, à tout le moins dans cette 4e compagnie de dépôt, une section était particulièrement destinée à être commandée par un EAR, donc c'était la "section des EAR".

Il reste que je ne vois pas comment identifier un aspirant officier sur cette photo. Peut-être était-il absent?

Cordialement,
Jean-Guy Rathé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2262
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Sam 7 Mai 2011 - 0:47

Bonsoir à tous,

Pour ma part, je n'ai guère de doutes quant à la signification "élève aspirant des réserves".
Les jeunes recrues que l'on voit sur la photo, tous en tenue en croisé de coton modèle 1938, ne me posent aucun problème existentiel quant à leur identité d'EAR.
A voir leur visage, ce sont des jeunes gens sélectionnés pour leur aptitude à commander, un jour, après avoir reçu l'instruction militaire adéquate alors qu'ils ne sont encore ici que de simples soldats.
Et comme la photo date de la toute fin de la campagne, en zone libre, on comprend aussi que ces hommes, n'ayant pas eu le loisir de recevoir l'instruction prévue, seront démobilisés comme 2e classe.

Cordialement

François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jean-Guy Rathé
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : Repentigny (Québec)
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Sam 7 Mai 2011 - 4:43

Bonsoir François,
on dirait bien que dans mes réflexions précédentes j'ai confondu le grade d'"aspirant des réserves" avec le statut d'élève-aspirant de réserve (EAR). On peut donc négliger mes commentaires précédents.

Je ne connaissais jusqu'ici que les EAR appartenant ou issus des diverses écoles militaires (comme Saumur). Mais si on en trouvait aussi sélectionnés autrement (je passe sur les visages Wink ), apparemment issus du contingent (à moins que le cursus de notre homme soit incomplet) et affectés directement aux corps (au moins les dépôts), cela expliquerait simplement l'état des choses.

Cordialement,
Jean-Guy

P.S.: j'ai effacé le doublon répétant votre message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-cha
Invité



MessageSujet: EAR   Sam 7 Mai 2011 - 7:26

Waow ... la réponse se précise.

Bonjour à tous

La réponse de Jean-Guy avec EAR = "Engins d'Accompagnement Régimentaires" me plaisait bien, d'autant plus que je ne connaissais pas cette dénomination (mais mes connaissances militaires sont nulle). Mais ça tenait debout

La réponse de François (puis Jean-Guy again) avec EAR = "Élève Aspirant des Réserves" me plait aussi beaucoup et semble revenir à l'évidence.

Mais quelle est la réelle réponse ?

Ou plutôt, à partir de tout ça, quels documents d'archives (côtes d'archives) faudrait-il consulter pour avoir la réponse et l'organisation de cette section au sein du DGIC 189 de Mont-de-Marsan ?

(comme je l'ai déjà précisé plus haut la côte 34N387 de Vincennes relative à ce Dépôt est vide)

A bientôt
Jean-Charles
Revenir en haut Aller en bas
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2262
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Sam 7 Mai 2011 - 7:37

Bonjour à tous,

En vérité, je n'ai pas approfondi la question, assez complexe, des aspirants.
Elle mériterait de l'être et sans doute ce fil suscitera-t-il une vocation parmi ceux qui nous lisent. En tout cas je l'espère.
L'explication que j'ai avancée m'a semblé tenir la route mais elle n'est pas forcément gravée dans le marbre.
En particulier, un élément m'interpelle : en effet, et Jean-Guy a raison, il serait logique que les EAR suivent leur instruction de futur officier subalterne (ou, tout d'abord, de cadre, car n'oublions pas que le grade d'aspirant appartient à la catégorie des sous-officiers) dans une école militaire, et non pas dans un dépôt.
Mais nous sommes en juin 1940 et tout est chamboulé.

La question, réellement intéressante sur le plan même des principes, demande encore des éclaircissements. Qui nous les donnera ?

Sur ce, je retourne à GBM 97.

Bien cordialement, et bon week-end

François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
jean-cha
Invité



MessageSujet: EAR   Dim 8 Mai 2011 - 6:51

Bonjour,

J'ai trouvé ces 2 côtes d'archives via le site du SHD de Vincennes :




7 N 4046
[Dossier 1] Section « M » :
instruction de la troupe ; circulaires sur l’instruction des recrues dans la
zone de l’intérieur : dispositions de détail et instruction par le cinéma (5
octobre 1939-13 janvier 1940) ; instruction des transmissions, des hommes du
service auxiliaire, organisation de camps pour l’instruction de la troupe,
lutte contre les incursions terrestres et aériennes (17 septembre 1939- 8 juin
1940) ; budgets-crédits pour construction de chambres de tirs d’instruction ;
décret du 10 septembre 1939 sur les attributions en temps de guerre des
généraux commandant les régions ; rapport du lieutenant Alexandre sur des
suggestions apportées aux matériels militaires et à l’économie nationale (19
janvier 1940) ; section « A » crédits d’instruction ; [d. 2] section « E-R » ;
instruction des effectifs : organisation et fonctionnement des groupements
spéciaux, conditions d’admission, stage de formation des observateurs en avion
; centres d’instruction d’aspirants : organisation, fonctionnement, conditions
d’utilisation des aspirants ; préparations militaires élémentaire et supérieure
: décret du 16 décembre 1939, organisation de l’instruction et des examens,
admission des candidats aux grandes écoles ; écoles militaires : conditions
d’admission et utilisation des élèves.

 
27 N 227
(Dossier
1) Instruction : admission à l’école militaire spéciale ; centres d’instruction
d’armée ; cadres indigènes de réserve ; centres d’aspirants indigènes de
l’Afrique du Nord ; groupements spéciaux (septembre 1939 - juin 1940) ; (d.2)
exercice de cadres A.F N. 1939 ; (d.3) cartes et plans (septembre 1939 - juin
1940).



Le 1er me semblerait pertinent.
Avez-vous une idée de ce qu'ils pourraient contenir ?
Pourraient ils contenir la réponse au problème ?

A bientôt
Jean-Charles
Revenir en haut Aller en bas
Bernrd Dodne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 423
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Lun 28 Jan 2013 - 3:52

Bonsoir Jean-Cha.
En effet, le dossier n°1 fait mention des "Centres d'instruction d'Aspirants".
Ce qui semble confirmer qu'à cette époque d'urgence, pour ne pas dire d'expédients, les Aspirants pouvaient être formés dans des centres indépendants, et non plus seulement dans les prestigieuses écoles d'Arme.
La consultation de ce dossier pourrait apporter la réponse administrative théorique à la question de l'affectation qui vous intéresse.
D'autre part, s'il a été versé à cette unité d'instruction début juin 40, il est peu probable que cette instruction se soit poursuivie après l'armistice (à confirmer bien sûr). Il n'a donc bénéficié que de deux à trois semaines de formation, partant de zéro. Ce qui explique vraisemblablement le fait qu'il ait été démobilisé en tant que 2ème classe. Ce qui est plus surprenant est que par la suite, il n'ait pas pu, ou pas voulu, faire état de ce début de formation, pour être incorporé à Cherchell comme ... EAR.
Son parcours lui vaut quand même toute notre admiration.

Pour confirmer ce qu'a dit M. François Vauvillier, l'aspirant est resté administrativement un SOUS-OFFICIER jusqu'en juillet 1973..... bénéficiant des avantages et des inconvénients de la situation d'officier. Appliquant à la lettre cette disposition, les Allemands sépareront les aspirants prisonniers de leurs camarades de combat sous-lieutenants ou lieutenants, et les interneront dans des Stalags et non des Oflags.
Bravo quand même pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agrignon
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: section des EAR au DIC 189   Lun 28 Jan 2013 - 12:42

Bonjour à tous,

Votre père a été appelé le 01/10/39 et arrive au dépôt 189 le 08/06/40 : qu'a t-il fait entre temps ?
Je m'étonne que les élèves aspirants soient formés dans les corps où les dépôts : je pencherai plutôt pour un "Peloton préparatoire EAR". Si les élèves réussissent le peloton il vont dans une école d'"EAR" comme St Maixent ou Saumur, faire leur formation d'aspirant.
J'ai une question sur les dépôts d'infanterie colonial : le personnel était-il métropolitain ou "indigène" ?

Salutation
Armel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
section des EAR au DIC 189
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que font les TJ, dans la section chrétienne?
» Section histoire géo ?
» Moyenne section et inquiétude (débile?) d'une maman
» Des infos sur le brevet des collèges section professionnelle?
» Section du conducteur neutre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Parcours individuels et notices biographiques :: Officiers, Sous-officiers et Hommes de troupe-
Sauter vers: