Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas Aubin
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 233
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique   Dim 3 Avr 2011 - 17:40

Bonjour,

Je signale la parution du n°16 de Tank Zone dans lequel je publie une étude sur la motorisation de l'artillerie britannique de 1919 à 1935, un sujet inédit à ma connaissance en langue française.
Poursuivant ma réflexion sur la motorisation de l'armée britannique dans son ensemble, j'aborde cette fois la question de l'artillerie. Une nouvelle fois dans les années vingt, l'armée est curieuse, innove (souvent en s'insiprant des Français) mais, à force de tergiversations et de compromis politico-économiques, elle se retrouve en 1935 sans programme réaliste de motorisation et sans avoir repensée sa doctrine d'emploi de l'artillerie.

J'y présente quelques véhicules qui verront le feu en 1940 sur le théatre franco-belge comme les tracteurs chenillés "Dragon" et "Light Dragon" mis en valeur par les nombreux profils de Laurent Lecoq.

Et bientôt, je reviendrai sur un aspect méconnu de la participation anglaise à la campagne de 1940.
Bonne lecture aux amateurs.

Cordialement
Nicolas Aubin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique   Dim 3 Avr 2011 - 17:52

Bonsoir,

Merci beaucoup pour ces informations !

Cordialement,

Thierry Moné


Dernière édition par Thierry Moné le Sam 14 Mai 2011 - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Mercadal
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 70
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique   Dim 3 Avr 2011 - 18:38

Bonjour.
M. Aubin nous propose des sujets originaux sur l'armée britannique, que je trouve fort bien traités, et accompagnés de photos épatantes.
Dans ce même numéro, dans l'article consacré au canon de 88, à la page 21, en bas, à droite, on peut lire " La concussion due au tir a fait trembler le photographe "; que signifie le terme " concussion " pour un artilleur ?
Au revoir.
Pierre Mercadal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2286
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique   Dim 3 Avr 2011 - 18:47

Bonsoir ...
Peut être au sens premier du terme ? ... une secousse ! ?
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Mercadal
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 70
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique   Lun 4 Avr 2011 - 7:52

Bonjour.
C'est probable mais, sauf erreur, cette acception n'existe plus... je vais néanmoins ressortir le Gaffiot pour lire Tank Zone.
Au revoir.
P.Mercadal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5196
Age : 64
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique   Lun 4 Avr 2011 - 9:52

J'apprécie énormément ces articles su r la difficile motorisation de l'Armée britannique.

C'est un sujet totalement inédit pour moi, qui me semble, autant que je sois capable d'en juger, bien documenté, et qui est très bine illustré.

Tank Zone est à mes yeux une excellente revue qui me permet d'enrichir ma culture "moteur combattant" de façon fort plaisante et sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique   Lun 4 Avr 2011 - 11:25

Bonjour,

Il me semble bien (de mémoire, à vérifier) que le terme "concussion" était très employé par les médecins militaires et qu'on le trouve souvent dans la partie médicale des livrets des combattants blessés des deux guerres mondiales...

On dirait plutôt "blasté" de nos jours, dans un mauvais franglais, mais l'idée demeure la même.

Il existe d'ailleurs aujourd'hui, sauf erreur de ma part, des "grenades à concussion" qui sont conçues pour neutraliser l'adversaire, au moins le temps de l'intervention. C'est également le but des grenades offensives classiques employées à l'air libre à très courte distance au moment du lancement d'un assaut. Dans le même ordre d'idée, voir les grenades "aveuglantes et assourdissantes" employées par... les spécialistes de tout poil.

Cordialement,

Thierry Moné


Dernière édition par Thierry Moné le Sam 14 Mai 2011 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Mercadal
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 70
Localisation : Tourcoing
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique   Lun 4 Avr 2011 - 14:32

Bonjour.
J'ai tiré au canon de chars ( 90, 105 ), j'ai lancé des OF ( ne pas partir en courant derrière.. ) et, dans ce contexte, je n'ai jamais entendu ce terme
Le dictionnaire anglais-français Collins donne pour "concussion ": ébranlement ou secousse, ce qui aurait parfaitement convenu, enfin je crois.
Au revoir.
Pierre Mercadal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique   Jeu 7 Avr 2011 - 20:26

Pour l'humour , j'ai moi aussi lancé des OF ...

Comprendre "ordres de fabrication" ...

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4929
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique   Ven 8 Avr 2011 - 18:44

Bonjour,

Un article que je viens de lire (oui j'ai pas mal de retard dans mes lectures). Il est tres explicite et instructif.

Bravo!

Cordialement
Eric Denis

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Nicolas Aubin
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 233
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique   Ven 22 Avr 2011 - 14:49

Bonjour,

Après ces compliments, je vous offre quelques précisions qui ont du être coupées au montage par manque de place et comme il s'agit d'une ébauche de comparaison avec l'ATF, elles trouvent toutes leurs places ici :

Tout d'abord, la citation française, colorée, des difficultés à utiliser un canon porté sur camion (page 53) est tirée du témoignage d' Etienne Dubuisson, Ceux de l'artillerie, 1939-1940, éd Archat, 1941. Si les Britanniques renoncent à la fin des années vingt au canon porté ...encore que la Territorial Army y recourra dans les années trente pour déplacer ses rares pièces des dépôts jusqu'au terrain d'exercice (comme le prouve la photo p 59), les Français l'utiliseront encore en 1940 dans plusieurs régiments (cf F. Vauvillier, L'automobile sous l'uniforme)

Ensuite un autre point de comparaison qui témoigne du fossé existant entre la petite armée professionnelle anglaise et l'énorme masse française. En 1930, les Anglais renoncent au semi-chenillé tandis que les Français commandent 214 semi-chenillés P17 pour pièces de 75mm, bientôt suivi de 1300 autres et en développent de nouveaux capables de tracter des pièces de 155mm.



Résultat en 1935, si un cinquième de la Field Artillery – une vingtaine de batteries, 80 canons - , un quart de la Royal Horse Artillery - 3 batteries, 18 pièces – et une quinzaine de batteries de la Medium Artillery ont été transformés, la France pourtant suspecte d'immobilisme transforme sur semi-chenillés 13 régiments d'artillerie divisionnaires - 117 batteries - et compte 216 batteries portées… certes sur des camions porteurs moribonds.




En 1935, l'armée la plus motorisée est indéniablement de ce côté du Channel. La motorisation anglaise se fera de manière confuse entre 1935 et 1940 (et même surtout en 39/40).



Cordialement

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tank Zone 16 et la motorisation de l'artillerie britannique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Identification uniforme second empire artillerie?
» Golfe du Mexique, « zone morte »
» Motorisation 2 axes pour monture ´( VENDU)
» artillerie
» HAZEMANN Charles Théodore - Brigadier au Train d’Artillerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Autres approches de 1940 :: 1940 - Medias :: Revues et périodiques-
Sauter vers: