Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 52e BCC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: 52e BCC   Ven 29 Juin 2007 - 10:18

Voici quelques infos sur cette unité mal connue (cf. "les BCC perdus").

Le 52e BCC a été formé le 17 mai 1940 sur R-35, le personnel étant prélevé sur les BIC 105, 107, 109 des dépôts 505, 507 et 509. Son dépôt est le 507.

La création officielle de l'unité a lieu le 19.

Le 21 mai, un ordre l'affecte à la région de Paris mais il restera à Vannes (cf. plus bas).

Cette unité n'a pas de JMO et, comme l'a fait remarquer Alain, n'était pas comprise dans la liste des unités combattantes. On en sait un peu plus grâce à la lettre de son ancien commandant au Ministère des Anciens Combattants, afin de faire obtenir une carte d'ancien combattant à l'un de ses anciens subordonnés.

D'après lui, le bataillon est resté au camp de Meucon sous les ordres de la subdivision de Vannes et, comme seule unité de combat à disposition, appelé à participer à la défense du camp.

Il met sur pied 58 chars en état de combattre avec ce qu'il trouve sur place, et se met en état de défendre le camp. Cependant il se rend (sur ordres) aux Allemands quand ils arrivent à Vannes le 21 juin et part en formation linguistique outre-Rhin pour cinq ans.

Bien que n'ayant pas vraiment combattu, ce fut donc brièvement une unité combattante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: 52e BCC   Ven 29 Juin 2007 - 10:38

Voici un rapport envoyé, via la Croix-Rouge, depuis le Stalag XI A le 24 janvier 1941.

La grammaire et l'orthographe sont d'origine, je n'ai ajouté que quelques sauts de lignes pour éclaircir le texte.

En position de combat depuis plusieurs jours, le 52e Bataillon de chars de combat prêt à prendre contact avec l'adversaire, vit le 21 Juin 1940 vers 17h, ses positions survolées par un appareil adverse en reconnaissance dont les occupants poussèrent la hardiesse en atterissant sur le terrain d'aviation civil de Vannes (Bretagne) situé à environ 400m de nos positiosn (Meucon) que nos aviateurs avaient évacué depuis quelques jours y abandonnant 3 avions;
repéré, l'adjudant Béchir accompagné du Sergent-Chef de Kercadio foncèrent en side-car en direction du lieu d'atterrissage de l'avion;
arrivé sur le terrain observant à une certaine distance, nos deux camarades constataient qu'il sagissait bien d'un avion adverse;
laissant seul le camarade de Kercadio, Béchir fit demi-tour et revint nous alerter.

Entre temps une voiture conduite par le chasseur Varin dans laquelle avaient pris place l'Adjudant Poirier et le Sergent-Chef Madeux arrivait sur les lieux, pressé d'agir Poirier ouvrit le feu, surpris le pilote effectua cependant une manoeuvre habile sur la gauche et fonça dans le hangar distant d'environ 30 mètres; Béchir qui se jouait de son side-car à merveille venu précipitamment demander de l'aide était immédiatement reparti sur les lieux suivi cette fois des Sergents-chefs Lefèbvre, Clément et Sergent Rousseau qui sans hésiter sautèrent dans la première voiture venue conduite par le chasseur Charpentier, dès leur arrivée sur la position de combat, Lefebvre se rendant compte qu'il serait difficile de mener à bien l'opération de capture sans l'appui de nouvelles armes, étant donné la position de l'avion camouflé à l'intérieur du hangar que ses occupants armés et abrités possédaient des moyens de visibilité et de défense efficaces, invita ses camarades Clément et Rousseau à prendre position, puis revint en toute hâte à l'échelon pour y cueillir les armes automatiques disponibles (FM) ainsi que le renfort nécessaire;
me trouvant sur son passage et à l'attitude tenue par mon collègue, je sautais sur le marche-pieds de la voiture se dirigeant vers l'échelon;
Là, je lui procurais armes et munitions, et me joignais à lui ainsi que l'Adjudant Pérol;
dès notre arrivée sur les lieux du combat qui faisait rage, Lefebvre et moi prîmes position sur l'aile droite du hangar non gardée jusqu'alors, Pérol à notre gauche, effectuant ainsi un mouvement d'encerclement qui nous permit de couvrir de nos feux croisés la vaste porte du hangar par laquelle nos adversaires auraient pu tenter de nous échapper.

Un ronronnement de moteur se faisant entendre, nous aperçumes un nouvel appareil lequel nous n'avons pu reconnaître la nationalité, mais dont la manoeuvre nous fixait, nous ayant certainement repérés les aviateurs paruent hésiter à se poser au sol, décrivant un large cercle au dessus du terrain, ils se décidèrent cependant à atterrir sur notre gauche et en un endroit où la plaine légèrement vallonnée nous permis de le voir difficilement rouler au sol; dès l'apparition du plan supérieur de l'avion un F.M. de l'aile gauche se mit en action beaucoup trop tôt d'ialleurs car il fit demi-tour et repris son vol dans la direction contraire à nos positions, il était hors d'atteinte.

De part et d'autre des tirs étaient toujours exécutés, cherchant à forcer les allemands à se rendre, (le hangar construit en tôle ondulée, criblé de balles) ne les décidaient cependant pas; vint l'accalmie, à cet instant même le camarade de Kercadio décida de ramper vers la petite porte de derrière située face à lui et pénétra à l'intérieur. Au même moment des rafales crachèrent obligeant de Kercadio à se plaquer au sol nous contraignant Lefebvre et moi à nous protéger le mieux possible nous trouvant dans l'axe de tir.

Enfin, après attente de quelques minutes notre brave camarade de Kercadio apparût tenant en respect l'un des occupants de l'avion (le pilote) qui était blessé à l'épaule et aux jambes. Interrogé sur le champ il déclara que deux des occupants (1 officier et 1 sous-officier) avaient réussi à s'échapper dès le début du combat ce qui fût pour nous une certaine déception; aussitôt le hangar dût retourné de fond en comble sans rien y décrouvrir, l'avion portait trace d'une soixantaine de balles tant à l'avant du moteur que sur la carlingue et fût mis hors d'usage. notre prisonnier remis entre les mais d'un officier venant d'arriver sur les lieux, fût conduit au P.C. du Chef de Bataillon.

En vue de rechercher les fuyards, une chasse à l'homme fût immédiatement organisée, Clément, Rousseau et de Kercadio sur la gauche; Lefebvre, Pérol et moi à droite effectuâmes des recherches rendues extrêmement difficiles dans la lande bretonne; nos fouilles continuèrent très tard dans la soirée, mais demeurèrent vaines, nous décidâmes enfin vers 20h30 de rejoindre nos positions. A notre retour nous fûmes l'objet de félicitations de la part de nos officiers, notamment du Capitaine Viaut, Commandant la Compagnie d'Echelon qui déjà commentaient les faits.

le 23 juin, jour mémorable, nous étions fait prisonniers le Bataillon ayant été contraint d'abandonner les positions de combat par ordre de l'autorité supérieure.

Dès l'arrivée des troupes allemandes notre prisonnier interrogé par les autorités donna les raisons pour lesquelles il se trouvait à l'Infirmerie du camp de Meucon et déclara en outre n'avoir subi que de bons traitements; le chef de Bataillon Dero?? Commandant le 52ème Bataillon de chars de combat questionné sur les circonstances dans lesquelles eurent lieu la prise de l'avion dût fournir un compte-rendu à la suite duquel l'autorité allemande ne montra avec juste raison aucune hostilité, reconnaissant que nous étions en guerre.

J'affirme sur l'honneur, ainsi que les cinq camarades ici présents: de Kercadio, Perol, Lefebvre, Clement, Rousseau, que les faits relatés dans ce rapport sont exacts.
En foi de quoi nous prêtons serment.

Adjudant Lenoire, Robert Mle 2398
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 970
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: 52e BCC   Sam 30 Juin 2007 - 18:52

Fichtre ! Encore une unité qui n'a servi à rien...

Le 21 à Vannes, libre comme l'air, mais sans ordres, sans initiative !

Et le 23, tout le monde se rend. 58 chars ! Que personne n'a songé à déployer en avant de Rennes...

Alain a donné le détail, mais je ne l'ai plus en tête: des R.35, des H.39, des D1, voire des FT17... avaient-ils des munitions suffisamment ?

Ce renseignement est précieux. Je vais l'ajouter à mon sujet sur "le coup de stylet dans le dos"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4985
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 52e BCC   Dim 1 Juil 2007 - 18:30

Bonjour,

Enfin de l'info sur un BCC ignoré de tous ou presque.

Merci Louis pour le voyage à Vincennes et le compte-rendu des éléments trouvés.

Cordialement
Eric Denis

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 52e BCC   Lun 2 Juil 2007 - 19:19

Moi ce qui m'etonne le plus c'est le nombre de chars ( 58 )
Nous en etions loin , avec la dotation acheminée depuis l'ECC .

Ca risque d'etre complexe pour etre precis . La fiche de dotation indique simplement 45 H39 ... Assez etonnant !
Mais le commandant du bataillon indique bien qu'il a reussi a mettre sur pied 58 chars a partir des engins de son bataillon , des engins de l'ECC et de quelques R35 en etat .
26 chars proviendraient de l'ECC d'apres les textes que nous avions ....

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: 52e BCC   Mar 17 Juil 2007 - 17:44

Roy-Henry a écrit:
Fichtre ! Encore une unité qui n'a servi à rien...

C'est une unité mal connue, précisément parce qu'elle n'a pas eu le temps de combattre et que les unités qui n'ont pas "servi à rien" sont déjà connues.

Quand on voit la date de la création de l'unité, son destin n'a rien de très étonnant.

Roy-Henry a écrit:
Le 21 à Vannes, libre comme l'air, mais sans ordres, sans initiative !

Pas "sans ordres", mais au contraire avec l'ordre explicite de défendre le camp.

Roy-Henry a écrit:
Et le 23, tout le monde se rend. 58 chars ! Que personne n'a songé à déployer en avant de Rennes...

Je doute fort qu'ils auraient pu être déployés vers Rennes. En quoi auraient-ils été plus utiles là-bas, d'ailleurs ? Quant au chiffre de 58 chars, ils représentent ce que le commandant a réussi à rassembler "en état de combattre", formule pudique et destinée au rapport d'une unité n'ayant pas officiellement combattu et tenant à faire valoir son héroïsme à une époque où les "soldats de 40" n'avaient pas bonne presse. Rien ne dit donc que tous les 58 chars étaient en parfait état: après tout, un moteur fatigué et pas de canon mais une mitrailleuse, ça reste un char "en état de combattre", du moment qu'il ne s'agit pas de combattre d'autres chars.

Roy-Henry a écrit:
Alain a donné le détail, mais je ne l'ai plus en tête: des R.35, des H.39, des D1, voire des FT17... avaient-ils des munitions suffisamment ?

Il était censé avoir des H.39, et son commandant a reçu l'ordre d'organiser un groupe de défense avec tous les chars en état de marche qu'il trouvait, y compris les R.35 du coin. Si ça se trouve il y avait quelques FT qui traînaient dans le tas, mais des D1 je ne vois pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 52e BCC   Sam 21 Juil 2007 - 17:46

Des D1 , car il y en avait a l'ECC ...
Des FCM36 également ...

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Pontus
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 43
Localisation : Port au Prince (Haiti)
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: 52e BCC   Sam 21 Juil 2007 - 19:27

Bonjour,
Bruno Roy-Henry a raison comment peut-on expliquer qu'une unité recréée le 19 mai, soit encore à Vannes le 21 juin,
alors que bien d'autres créée plus tardivement ont été engagées.
C'est pour le moins intrigant...

Pontus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 52e BCC   Sam 21 Juil 2007 - 19:42

Simplement le manque de materiel peut expliquer cet etat de fait .
N'oublions pas que nous parlons ici d'une unité dont la formation a été abandonnée , et elle ne devait etre dotée que de quelques vehicules et chars FT en mai .
Le plus eloquent sera de vous fournir les textes integraux des JMO , mais nous devons les retravailler afin de vous en faciliter la lecture , et y ajouter nos touches personnelles, bien identifiés , afin de vous permettre de mieux comprendre le pourquoi d'une telle situation .
L'unité ne fut vraiment en mesure d'affronter l'ennemi qu'apres avoir reçu les chars de l'ECC , ce qui nous amene en juin , et encore, on le sait, ce n'etait que du materiel tres fatigué .
Pour moi , la capacité réelle combattive du BCC n'est pas apparue avant le 17/18 juin . Et encore, elle n'a rien a voir avec un bataillon d'active bien equippé . Le role defensif etait donc adequat pour cette unité .
( Note pour Louis : je ne crois pas du tout a la fiche de dotation )

Un peu de patience et un texte synthetique sera effectué , comme cela a toujours été mon idée , sur ce bataillon "fantome" .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4985
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 52e BCC   Lun 23 Juil 2007 - 11:40

Bonjour,

Une unité inutile? Peut-être, mais n'oublions pas qu'être sans ordre, c'est aussi méconnaitre totalement la situation militaire générale et particulière à la région. C'est également n'avoir aucune liaison précise avec les unités voisines.

Il est alors bien difficile, lorsque l'on est chef de corps, de prendre des décisions. Et puis il reste les questions d'intendance, lourdes pour une unité blindée.

Cordialement
Eric DENIS

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: 52e BCC   Mer 1 Aoû 2007 - 17:59

Pontus a écrit:
Bruno Roy-Henry a raison comment peut-on expliquer qu'une unité recréée le 19 mai, soit encore à Vannes le 21 juin,
alors que bien d'autres créée plus tardivement ont été engagées.

Dans un autre fil, je viens de donner des précisions sur le 53e BCC: créé le 25 mai, le 15 juin il est "engagé" par la force des choses (repli au sud de la Loire) mais en pratique il n'est nullement en état de combattre et encore moins de se déplacer, d'ailleurs tous ses FT sont semés en cours de route.

Le 52e BCC n'a pas les moyens de se déplacer vers Rennes, et il n'obtient de chars que très tardivement quand on ordonne à son commandant à ramasser tout ce qu'il trouvera qui ait un blindage et des chenilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince31
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 4
Age : 38
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 13/04/2016

MessageSujet: Re: 52e BCC   Mer 13 Avr 2016 - 14:46


Bonjour,

Voici une photo de "garde a l aviation en Mai 1940"

Mon grand pere tout a droite etait du 507e et apparament au 107e apres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince31
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 4
Age : 38
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 13/04/2016

MessageSujet: Re: 52e BCC   Mer 13 Avr 2016 - 14:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 2024
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: 107e Bataillon d'Instruction de Chars   Mer 13 Avr 2016 - 17:32

bonjour

même si le 52ème BCC était à Vannes là encore ce sont deux unités différentes qui n'ont rien à voir 

il s'agit du 107ème Bataillon d'Instruction de Chars formé par le Dépôt de Chars 507 de Vannes camp de Meucon, d'où les pattes de collet, et non le 507ème RCC stricto sensu

si Didier pouvait séparer un fil à part car les photos de ces BICC sont peu courantes à ma connaissance s'agissant d'unités peu connues, donc merci de les partager

ces Bataillons d'Instruction de Chars créés en avril 1940 ont été dispersés en plusieurs détachements courant mai, comme je le signalais sur le forum 39-45 on trouve des détachements de ce bataillon en protection sur les bases aériennes de Reims et Ecury-sur-Coole (Tableau récapitulatif dans GBM 116)

Salutations
Loïc L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5657
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 52e BCC   Mer 13 Avr 2016 - 18:03

Bonjour Loïc,

Je pense que "vince" a posté ce sujet ici parce qu'il a lu que le 52e BCC avait été formé tardivement avec des personnels issus de différents BIC, dont le 107...

Vraisemblablement, il s'agit ici d'une unité affectée à la garde des terrains d'aviation, comme le fut le 52e BCC dans le témoignage relaté par Louis.

Je garde un oeil sur le sujet...

Cordialement,

D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 2024
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: 52e BCC   Mer 13 Avr 2016 - 19:47

Didier, à propos d'oeil tu as noté que les deux photos portaient au dos une petite mention manuscrite que Vince n'a pas restitué in extenso dans son commentaire

garde de l'aviation Bataillon 107 mai 1940

d'autre part je réalise que j'ai opéré un terrible lapsus, il s'agissait naturellement du tableau récapitulatif dans GBM...115...sur les chars FT de l'Air par Matthieu Comas...

Salutations
Loïc L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5657
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 52e BCC   Mer 13 Avr 2016 - 20:26

L'idéal serait que vince ouvre un fil dédié à sa recherche en donnant toutes les infos et en remettant éventuellement les photos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 52e BCC   

Revenir en haut Aller en bas
 
52e BCC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Chars de combat-
Sauter vers: