Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 ACG1 à Serches (Aisne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: ACG1 à Serches (Aisne)   Sam 19 Fév 2011 - 20:00

bonjour à tous
lors de la prise de la ferme du 'mont de Soissons' à Serches les 11ème et 28éme bataillons de chasseurs alpins  ont été engagés avec l'aide d'une douzaine de chars( 12 escadron de Paul Audigier) dont des AGC1 ???
avez vous des éléments ... des détails??
merci
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Sam 19 Fév 2011 - 20:35

rebonjour,

peut être la date de l'engagement pourrait aider quelque peu les recherches : 8juin
merci beaucoup pour vos réponses
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MLQ
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 30/06/2010

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Mar 22 Fév 2011 - 12:09

Bonjour

http://www.flickr.com/photos/mlq/5468024902/
en 2005 le nombre de morts était de 116!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4928
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Mar 22 Fév 2011 - 12:44

Bonjour,

Je pense que le lien proposé ci-dessus n'est pas le bon.

Ceci étant, il y a bien un soutient de chars lors de l'attaque de cette ferme, composé de quelques ACG1 et de R35.

Un autre fil de notre site vous en donne les détails, il s'agit de la même unité.

http://atf40.forumculture.net/t515-les-groupements-provisoires-de-la-cavalerie

Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Mar 22 Fév 2011 - 13:20

merci pour vos réponses
peut être un éclaircissement sur l'escadron "Audigier"
merci
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MLQ
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 30/06/2010

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Mar 22 Fév 2011 - 14:32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Mar 22 Fév 2011 - 16:11

bonjour et merci pour ce lien
à propos du bataillon de chasseurs alpins, à Soissons c'est pas vraiment la montagne...
les chasseurs alpins sont une troupe d'élite peut être avait ont besoin d'eux pour les coups durs.....
cordialement
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MLQ
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 30/06/2010

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Mar 22 Fév 2011 - 16:27

voila l'explication

Le 10 mai 1940 la 27e D.I.Alp., sous les ordres du général Doyen, est rattachée au 7e Corps d'Armée qui est intégré à la 8e Armée.
A cette date la 27e Division d'Infanterie Alpine se compose de :
71e Régiment d'Infanterie
Le 71e régiment d'infanterie sous les ordres du lieutenant colonel Béguier puis le commandant Martin le 10 juin 1940. Il est affecté à la 19e division d'infanterie puis le 12 mai 1940 à la 27e division d'infanterie alpine.
140e Régiment d'Infanterie Alpine
159e Régiment d'Infanterie Alpine
7e Demi-Brigade de Chasseurs Alpins
o 11e Bataillon de chasseurs Alpins
 En novembre 1939, le bataillon part pour le front au sein de la 7e demi-brigade alpine et combat sur l'Aisne et sur l'Ourcq.
Les 9 et 10 juin, il résiste sur place dans les bois de la Ferme du Préau jusqu'au sacrifice total. Il ne reparaîtra pas dans la bataille et ne sera pas reformé dans le cadre de l'armée d'Armistice. Le 11e BCA est cité à l'ordre de l'armée le 10 juin 1940 par le secrétaire général de la défense nationale.
o 15e Bataillon de chasseurs Alpins
 En 1939, forme avec le 11e et le 28e BCA la 7e demi-brigade de chasseurs alpins. Il laisse sa SES dans le secteur fortifié de Savoie. Aux avant-postes de la ligne Maginot en Lorraine puis en repos en haute Alsace. Engagé dans de durs combats au Mont-de-Soissons le 8 juin 1940 et à la Fère-en-Tardenois le 9,
o 28e Bataillon de chasseurs Alpins
 En 1939 il combat en Lorraine et dans le Soissonnais. Dans le Soissonnais, il combat les 7 et 8 juin 1940 au sud-est de Soissons, à côté de la ferme des Templiers du mont de Soissons avec à ses côtés le 11ème BCA et le 15ème BCA. Le 8 juin au soir, ces trois bataillons perdront 115 combattants. 75 d'entre eux sont encore enterrés au cimetière de Serches.
58e Régiment d'Artillerie Divisionnaire
258e Régiment d'Artillerie Lourde Divisionnaire
20e GRDI (Groupe de Reconnaissance de Division d'Infanterie)
Selon 1940 : L’invasion de l’Aisne de Jean Hallade, 1990.
Le 5 juin, la 27e DI est mise en alerte à l’arrière de Soissons.
Le 7 juin le stationnement en fond de mouvement se situe dans la région de Ploisy, Courmelles, Noyant et Aconin et Chacrise.

Le 7 juin au soir, la 27e Division d'Infanterie Alpine se prépare à une contre-attaque sur le plateau entre Soissons et Fère-en-Tardenois, à la ferme du Mont-de-Soissons, ancienne Commanderie des Templiers. La contre-attaque se déclenche le 8 à six heures trente sur tout le front de la division. La réaction ennemie est vive. Les combats sont violents autour de la Croix d'Acy avec le 71e Régiment et le 15e Bataillon de chasseurs alpins. Une contre-attaque, appuyée par quelques chars, se lance à l'assaut de la ferme du Mont-de-Soissons où vont encore s'illustrer les « Diables Bleus ", les chasseurs alpins des 11e et 28e Bataillons. Ils chargent à la baïonnette en un rude combat au corps à corps. Cette brillante action s'arrête en fin de matinée et la manœuvre en retraite, sur ordre, s'opère dans l'après-midi en direction de l'Ourcq.
Les pertes ont été lourdes des deux côtés. Les troupes françaises ont perdu dans ces combats cent seize hommes qui reposent dans les cimetières de Serches, Acy, Couvrelles, Chacrise et Nampteuil-sous-Muret. Un monument sur le bord de la route, malheureusement peu entretenu, rappelle que cette 27e D.I. alpine a « attaqué courageusement l'envahisseur, que 116 d'entre eux ont été tués au cours de ce combat. Passants ne les oubliez pas ».
L'arrêt du mouvement de repli de cette 27e D.I.A. s'arrête sur le front de Parcy-Tigny, Hartennes et Launoy. Le recul reprend à partir de vingt-trois-heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5528
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Mar 22 Fév 2011 - 21:44

Plus généralement :

Les divisions alplines d'active et de série A sont à la mobilisation, dirigées pour l'essentiel sur les Alpes, mais elles vont ensuite être remplacées par 3 divisions de série B.

Certaines des divisions vont d'ailleurs perdre leur caractère de DI Alpine, entre autre en échangeant leur artillerie de montagne avec celle d'une division de série B. C'est le cas de la 27ème DI.

Plutôt que de prévoir des "unités d'élite" pour des "coups durs", il s'agit donc plus simplement de diriger les unités d'active et de série A sur le front que l'on prévoit le plus actif : le front Nord-Est.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Mer 23 Fév 2011 - 20:06

Aux explications de Didier, je ne rajouterai juste qu'on notera que les divisions de réserve utilisées dans l'armée des alpes viennent d'un recrutement principalement régional , et que ces unités auront combattu face aux Italiens probablement aussi bien que ce qu'auraient effectué leurs "cousins d'active" s'ils n'avaient pas été déplacés sur le front nord-est .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Mer 23 Fév 2011 - 20:40

merci beaucoup pour ces explications
il est en effet pas idiot d'avoir remplacé les divisions d'active dans les alpes pour les envoyer où c'était nécessaire....
vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Delporte
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 43
Localisation : CHARTRES
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Jeu 24 Fév 2011 - 4:46

Bonsoir,

N'oublions pas que les 23ème DI et les 28ème et 29ème DI Alpine étaient prévues pour un renforcement du secteur Est - Sud-est le 10 mai 1940.

David
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4949
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Sam 16 Avr 2011 - 20:39

Bonsoir

voici peut-être une des ACG 1 ayant participée au combat (photo prise sur eBay) :



Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2286
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Sam 16 Avr 2011 - 20:51

Très belle image !!! Merci !

Au passage ... Quelqu'un a une idée des véhicules sur la droite ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Mar 31 Mai 2011 - 11:21

re-bonjour à propos des chasseurs alpins, je viens de lire : CHASSEURS ALPINS des Vosges aux Djebels 1914-1964 (Mabire- presses de la cité)
à lire absolument.... les "alpins" sont vraiment l'élite de l'élite...
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Sam 4 Juin 2011 - 11:09

bonjour,
dans le post et les explications de MLQ les alpins contre attaquent vers la ferme du mont de Soissons avec le 71èRI.... ce Régiment d'Infanterie de la 27éme DI Alpine m’intéresse....
Il ne faut surtout pas le confondre avec la 71è DI qui a pris l'attaque des Ardennes dans la figure et s'est décomposé.
le 71 RI est un régiment d'active dont je souhaite avoir le journal de marche et des renseignements supplémentaires.
Je remercie à l'avance celui qui me donnera ces détails
Cordialement
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gizmo02
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 39
Localisation : Laon
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ACG1 à Serches (Aisne)   Jeu 29 Mai 2014 - 21:09

Les combats des 7 et 8 juin 1940 à Serches

  Début juin 1940, le front de l'Aisne s'étalant entre Soissons et Fismes est tenu côté français par des divisions de chasseurs alpins.
  Les 11e et 28e bataillons de chasseurs alpins (BCA) n'ont pas connu le feu lorsqu'ils arrivent au sud de l'Aisne le 23 mai. A partir du 2 juin, ils remontent vers le nord. Arrivés à Chacrise le 6, une bombe tombe sur une citerne d'essence faisant de nombreux morts dans les rangs du 28e BCA qui occupe, le lendemain, la ferme de l'Epithaphe à Nampteuil-sous-Muret.
  Le 7 juin au matin, alors qu'il s'installe à Ambrief, le 11e BCA apprend le reflux de troupes françaises venuent de Serches. En fait, depuis plusieurs jours, ces troupes combattent sans repos. Elles se trouvent prises à partie dans les rues de Serches. Une dizaine de personnes tomberont, principalement des motards du 22e groupe de reconnaissance (22e GRDI).
  La nuit suivante, vient l'ordre d'attaquer la ferme du Mont-de-Soissons puis la ferme d'Epritel.
  La ferme du Mont-de-Soissons est tenue par le 13e Régiment d’infanterie du Wurtemberg (13 IR) dont les hommes sont aguerris aux combats. Cette unité a participée à l'invasion de la Pologne en 1939 et par sa redoutable expérience, vas jouer un rôle décisif dans la percée du front de l'Aisne.
    Des   sections du 11e BCA partent tôt à l'assaut de la croix d'Acy où, depuis 4 heures du matin, les allemands font le coup de force.
  Le 8 juin, à 6 heures, 10 chars légers Renault ACG 1 (16e escadron de chars du 12e groupe de cavalerie) sous les ordres du capitaine Paul Audigier arrivent en renfort à l'Epitaphe. Ces appareils à faible blindage ne sont pas conçus pour l'attaque mais pour la défense de barricades. Après une nuit de marche forcée les équipages n'ont pas dormi et de fait le matériel non révisé souffre de défaillances.
  Lorsque débute l'assaut à 6h25, les chasseurs découvrent par beau temps un terrain très découvert fait de vastes champs de blés, hauts sur pieds, sur lequel s'apperçoit la cible à prendre, la ferme du Mont-de-Soissons. Visible de loin, elle apparaît sous la forme d'un vaste ensemble de plusieurs gros corps de bâtiments en pierres de taille protégés partiellement par un mur haut d'un bon mètre. Un peu partout bordant les champs se trouve un réseau de voies ferrées Decauville, utilisé pour l'acheminement des betteraves vers les sucreries.
  Les troupes venant d'Ambrief progressent en se déployant sur le plateau de Dhuizy et le long de la voie ferrée (disparue) menant au Mont-de-Soissons. Elles seront vite prises à partie sur le côté gauche par des renforts venus par camion depuis la rue Saint-Blaise. La première section conduite par le sous-lieutenant Roger Jaud sera décimée.

Rapidement, les chars deviennent la cible des armes anti-char. Quatre Renault ACG1 sont neutralisés et prennent feu. Deux équipages complets dont le capitaine Audiger vont périr. 
  En ce mois de juin, les blés déjà hauts empêchent les mitrailleuses de se mettre en action sur le sol. C'est donc debout que certains tireront devenant ainsi les cibles faciles des tireurs postés à l'étage du vieux logis médiéval qui domine la plaine. Certains chasseurs dont Lubrano parviennent à franchir le mur de la porte de la ferme et se battent farouchement à l'intérieur.
Vers 13h45, le 28e BCA commence son repli. L'artillerie allemande pilonne violemment le pont de la Folie ou se trouve le PC des sections motocyclistes. Une ambulance partie recueillir les blessés ira jusqu'à la ferme du Mont-de-Soissons où le médecin le Dr. Paul Charbonnier soignera les blessés des deux camps avant de finir en captivité.
  A l'issue de ces combats, 116 Français périront sur les territoires de Serches, Couvrelles, Ambrief, Nampteuil-sous-Muret et Acy. On ignore le nombre de victimes côté allemand.
   Le lendemain, les chasseurs subissent à nouveau de fortes pertes sur l'Ourcq et au niveau de Fère-en-Tardenois. Le 11 juin, vers Epernay le 11e BCA affaibli, ne compte plus qu'environ 300 hommes. Le 14 juin, l'état major, à pied est fait prisonnier au passage de la Seine vers Romilly.
 
 Plan des combats du Mont-de-Soissons dressé à l'aide des JMO des 11e, 28e BCA, et du 16e escadron de char. En flèches épaisses, les troupes allemandes de renforts. Fond de carte 1940.




Photos des combats des 7 et 8 juin 1940 + ACG1


Cordialement


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ACG1 à Serches (Aisne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 02-Aisne
» Aisne: Nouvelle pluie d'ovnis sur la région
» Sortie du 11.02.2007 dans l'Aisne
» programme du 5.09.09 dans l'Aisne
» Bataille de CRAONNE (Aisne), 7 mars...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Chars de combat-
Sauter vers: