Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Le RADAR 1904-2004

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
agrignon
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Le RADAR 1904-2004   Mer 9 Fév 2011 - 16:25

Bonjour à tous,

Je vous recommande la lecture de « Le RADAR 1904-2004 » Histoire d’un siècle d’innovations techniques et opérationnel de Yves BLANCHARD AUBIN imprimeur.
Voici l’extrait essentiel page 179 :

Bilan à la déclaration de la guerre :

« Au moment de la déclaration de guerre, la France dispose ainsi pour la surveillance antiaérienne d'une panoplie de matériels d'origines diverses, qu'on peut résumer de la façon suivante:
La Marine a installé des Barrages David aux abords de Cherbourg, Brest, Toulon et Bizerte.
De son côté l'armée de l'Air a créé une Compagnie de détection électromagnétique, basée à Reims sous les ordres du capitaine Contri, chargée de déployer un Barrage David continu de la frontière belge aux Alpes, pour lequel elle dispose des 30 stations commandées en 1938. Mais elle n'aura pas le temps d'assurer ce déploiement: lors de l'invasion allemande, elle se replie à Cavaillon, où elle installe un seul barrage couvrant de Montpezat (Gard) à Valensole (Vaucluse) sur environ 150 km les approches nord de Marseille. Il n'aura pas l'occasion d'être d'une grande utilité. C'est aussi cette Compagnie qui installe au Rove, près de Marseille, l'une des trois stations mobiles GM anglaises livrées en début d'année.
Dans la filière décimétrique, la SFR n'a pas disposé du temps nécessaire pour porter le magnétron à une puissance qui aurait permis de détecter des avions, malgré les progrès décisifs obtenus par Henri Gutton. Après des essais au Havre la Marine a expérimenté à Brest en août 1939 un télémètre décimétrique: ces essais ne seront pas poursuivis.
Dans la dernière période, l'effort principal a été reporté sur les radars métriques à impulsions, que la Marine a installés aux abords de Toulon à Port Cros, au Cap Sicié et en Tunisie au Cap Blanc. Autour de Paris, la surveillance aérienne, confiée au radar de la SFR, installé à Sannois, et à un autre dispositif de la Compagnie des Compteurs installé par René Barthélémy au fort de Chatillon.
Enfin, en complément de ces matériels, l'armée de l'Air a installé au Rove, près de Marseille, une station mobile GL fournie par les Anglais en début d'année.
Malgré leur insuffisance criante, ces matériels démontreront leur efficacité opérationnelle lors de l'offensive de juin 40, en détectant des attaques aériennes contre Paris le 2 juin, en Tunisie contre Bizerte le 10, et surtout à Toulon dans la nuit du 12 au 13 juin où des attaques italiennes seront détectées par la station de Port-Cros avec un préavis de 120 km. »

C’est un peu technique mais passionnant !
Connaissez vous le nom exact de la Cie de détection électromagnétique mentionnée ?

Cordialement
Armel


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le RADAR 1904-2004
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (1956) L'affaire de l'aéroport d'Orly un ovni sur le radar
» (1957) Le cas radar visuel à témoins multiples du RB-47
» Un radar terrestre cherche de l'eau sur le pôle sud de la Lune
» TA d’Amiens le 9 mars 2004
» Militaire: Michael Smith Contrôleur Radar US Air Force

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Autres approches de 1940 :: 1940 - Medias :: Livres et ouvrages de référence-
Sauter vers: