Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Le FCM36, meilleur char léger français?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5403
Age : 52
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Sam 29 Jan 2011 - 0:25

Bonjour,

Comment comparer un char présent à 100 exemplaires aux H35 et R35 présents en très grand nombre. Les FCM 36 ont d'ailleurs été employé dans la pire des situations, c'est à dire contre des chars, alors qu'ils n'ont aucun moyen antichar ou presque!

Je vais donc produire un rapport français comparant cet engin aux autres chars légers français, je pense qu'il est suffisamment clair pour se passer de commentaires. Cette analyse fut effectuée après l'étude d'archives et de PV de test par le Ct Suire, responsable du 4ème bureau de la 5e DB et conservé par le service de documentation de l'atelier de construction d'Issy les Mx. Notons que je dispose également de différents rapports et de PV d'essais de cet engin qui certes, le définisse comme non dénué de défauts, mais qui montrent bien les qualités intrinsèques de ce véhicule de combat :

"Le char FCM a été conçu par le général VELPY et réalisé par les "Forges et Chantiers de la Méditerranée". Les services militaires normalement intéressés par les constructions et commandes se trouvèrent brusquement en présence d'un char qui ne devait rien à leur sollicitude. Un tel phénomène leur parut suspect aussi le FCM fut il soumis à des épreuves sévères.

On le mit en compétition avec les chars légers R (Renault) et H (Hotchkiss) et même avec le SOMUA qui faisait 9 T. de plus. Il montra une endurance et une robustesse qu'on avait oublié depuis le vieux char Renault FT. Sur route ses 14 heures de rayon d'action dues à l'usage du moteur Diésel lui permettaient des étapes comparables à celles du SOMUA et presque double de celles des autres chars légers. Sur circuit boueux et très difficile, tous les chars rivaux tombèrent en panne alors que le FCM continuait imperturbablement sa ronde. Devant le petit fossé antichar triangulaire, les chars dotés de moteurs à essence calèrent; le FCM enleva d'un coup de rein dix mètres carrés de la berne du fossé et passa. On le mit en présence d'un banc d'eau où les autres chars légers se noyaient. L'eau devait submerger complètement la caisse. Grâce à sa puissante ventilation et à la surpression intérieure conçue contre les gaz de combat le FCM franchit l'obstacle en soufflant un geyser de liquide refoulé.

On arriva enfin à l'épreuve de résistance aux projectiles. Six ans avant le char russe T34, le FCM présentait un cuirassement d'acier laminé soudé électriquement et entièrement constitué de plaque à forte inclinaison. De grands espoirs reposaient sur ces solutions.

Tout d'abord, cinq cent balles perforantes furent tirées dans le train de roulement. Le jour même, le FCM exécutait sans faiblir l'étape Châlons-Versailles d'une seule traite. Puis à Bourges, le char Renault R.35 (cuirasse d'acier moulé à éléments rivés et présentant des surfaces verticales) et le FCM furent soumis au tir des canons. Alors les choses se gatèrent

L'Etat-major reçut la photographie des deux chars après l'expérience : le char R.35 fort troué avait encore forme de machine de combat, le FCM semblait au contraire dévasté par les obus.

Les adversaires du FCM triomphèrent; Les soudures n'avaient pas tenu, le char s'effondrait sous les coups comme un château de cartes. Les promoteurs du FCM navrés, mais méfiants cherchèrent à comprendre. Remontant aux procès-verbaux d'expérience ils s'aperçurent que le char Renault 35 avait été traité aux seuls canons de 25 et de 47 tandis que de surcroit le FCM avait encaissé plusieurs obus de 75. Ce simple détail négligemment omis assurait de substantiels avantages au R.35 qui s'en tirait à peu de frais.

L'Etat-major décida donc une commande massive de chars FCM. La partie adverse ne s'avoua pas battue pour si peu. Elle fit valoir que les quantités de blindages laminés disponibles obligeaient à choisir entre la construction des chars lourds B et des chars FCM.

Le commandement céda devant cet argument de valeur qu'il eut été préférable d'opposer dès l'origine des tractations. La fabrication du meilleur de nos chars légers se limita à 100 appareils seulement.


Cordialement
Eric Denis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Sam 29 Jan 2011 - 0:39

Eric , je vois le résultat des 4e et 7e BCC , c'est pas flagrant de performances ..
Quoi que tu en dises .

Revenir en haut Aller en bas
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
Stéphane Ferrard

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Sam 29 Jan 2011 - 7:26

Bonjour à tous,
Au sujet du FCM 36, il me semble qu’il est important de rappeler plusieurs points :
Le FCM 36 a été conçu dans le cadre du programme d’engin d’accompagnement d’infanterie (char léger) de 1933. La fiche programme établie par la sous direction chars de l’infanterie spécifiait un engin de 6 tonnes, blindé à 40 mm (ou l’équivalent sous incidence) avec équipage de 2 hommes et d’une autonomie de 8 heures. En 1934, treize sociétés privées dont les FCM et un établissement (APX) déposèrent des avant-projets.
Au final, seuls trois avant-projets furent retenus Renault, Hotchkiss et FCM. Ce dernier resta longtemps le préféré de la Direction de l’Infanterie en fonction des points suivants :
- Une habitabilité supérieure aux R et H, surtout en tourelle
- Une autonomie double à celle des R et H avec 16 heures (225 km) grâce à son moteur Diesel Berliet-Ricardo de 105 ch
- Etanchéité aux gaz de combat
Toutefois, en fonction de l’inexpérience des FCM en matière de conception de chars légers la mise au point du Mle 36 fut assez longue. Les essais débutèrent dès avril 1935 pour ne s’achever qu’en mai 1936. A la fin du même mois, une première commande de 100 exemplaires fut notifiée, d’autres tranches de 100 étaient prévues (une ou deux). Toutefois, les FCM ne purent suivre les cadences soutenues par Renault et Hotchkiss. Les premiers FCM 36 ne furent livrés qu’à partie de mai 1938, soit deux ans après la notification de la première commande et les derniers à la mi-mars 1939 soit pratiquement 10 mois plus tard. Lorsque l’Infanterie voulu passer commande pour une nouvelle tranche de 100 exemplaires, les FCM réclamèrent un prix unitaire doublé par rapport à la première. D’autre part, les délais de livraison étaient trop longs. A regret l’Infanterie renonça alors au FCM 36 pour se reporter sur les R 35 et H 35/39. Lors des essais du canon de 37 mm SA 38 dans la tourelle du FCM on s’aperçut que l’effort au recul endommageait les soudures des plaques de blindage sur l’avant. Les FCM étudièrent alors une tourelle renforcée (photo page 160 en bas dans France 1940) qui aurait remplacé celle d’origine. Toutefois, en fonction de la faible réactivé des FCM, on procéda au montage de l’APX-R (qui était interchangeable avec la FCM 36) qui, elle, pouvait recevoir sans dommage le canon de 37 mm SA 38. En un mot, pour armer de ce dernier le char FCM 36, il fallait changer de tourelle. Le FCM 36 fut aussi au cœur de la polémique qui opposait alors les partisans des blindages moulés et ceux qui soutenaient les laminés/soudé. Tous les arguments y compris les plus sournois étaient bons pour prouver que. On peut, effectivement comme l’écrit Eric, considérer que le FCM 36 fut le meilleur char léger français en 1940. Ceci, l’Infanterie le reconnaissait dès 1936 et son concept (moteur Diesel) devait être repris dès 1937 par l’AMX pour créer un nouveau char léger mais ceci est une autre histoire que vous pourrez retrouver un jour dans GBM.
Cordialement
SF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Mercadal
Adjudant-chef
Adjudant-chef
Pierre Mercadal

Nombre de messages : 232
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Sam 29 Jan 2011 - 8:01

Bonjour.
Je lis:
."Cela ne fut possible qu’à travers les joints « gonflables » qui, en cas de besoin, assuraient une parfaite (du moins censée l’être) étanchéité aux engins. "
Pour avoir effectuer plusieurs dizaines de franchissement en submersion ( précédés de l'entraînement des équipages et de la préparation des matériels ) à bord d'AMX 30 ( en sites naturels comme en bassin , de jour comme de nuit ), je peux affirmer que l'étanchéité était parfaite au niveau des trois joints gonflables ( masque, tourelle et tourelleau ) lorsqu'ils étaient en bon état ( chose aisée à contrôler: un joint non gonflé laissait passer un réglet )
Au revoir.
Mercadal P.
PS: sur les matériels mal préparés par leurs équipages ( car le premier ennemi du char est parfois son équipage ) des infiltrations pouvaient apparaitre au niveau des joints des volets, des épiscopes, des plaques de visite, de la plaque trou d'homme, tape d'évacuation des douilles ( ou autres déchets ! ) pour s'en tenir à la partie réservée à l'équipage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
Stéphane Ferrard

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Sam 29 Jan 2011 - 10:10


Pierre Mercadal a écrit
PS: sur les matériels mal préparés par leurs équipages ( car le premier ennemi du char est parfois son équipage ) des infiltrations pouvaient apparaitre au niveau des joints des volets, des épiscopes, des plaques de visite, de la plaque trou d'homme, tape d'évacuation des douilles ( ou autres déchets ! ) pour s'en tenir à la partie réservée à l'équipage.[/quote]

Votre PS justifie à lui seul ma réserve: (du moins censée l'être) : Very Happy
Cordialement
SF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5403
Age : 52
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Sam 29 Jan 2011 - 14:19

Bonjour,

En réponse à Alain, mon affirmation concernant la supériorité du FCM 36 en tant que meilleur char léger ne m'est pas venue toute seule. Selon le "Rapport d'ensemble sur l'expérimentation des chars FCM36" datant du 10 février 39, en conclusion on peut lire :

"Le char FCM 36 est, de tous les chars d'accompagnement mis en service, celui qui réunit le plus grand nombre des qualités indispensables au char d'infanterie.

Des organes essentiels; moteur, transmission, train de roulement sont robustes.

La chambre d'équipage, et particulièrement la tourelle, font de ce char le seul char léger qui soit habitable dans les conditions compatibles avec le travail de l'équipage.

Très endurant, d'entretient facile, il est en outre doté d'un rayon d'action presque double de celui des autres chars de la même catégorie.

Ses possibilités sont cependant amoindries par des inperfections : toutes paraissent pouvoir être corrigées et, notament les deux plus graves, qui réduisent la mobilité du char en terrain varié :
- tout porte à croire que la nouvelle boite de vitesses établie sur les conseils du commandant Deygas, donnera au char la souplesse de marche qui compléterait heureusement sa ténacité.
- il faut inviter le constructeur à modifier radicalement la chenille en souhaitant que l'adoption d'une chenille mieux adaptée à la marche en terrain meuble n'entraine pas à renoncer aux avantages du train de roulement protégé.

Ces deux modifications, compétées par les parachèvements de détail qui font l'objet de l'annexe IV du présent rapport et couronnées par l'adoption du moteur poussé à 100 CV, feraient du char 1936 FCM le meilleur de nos chars légers."


Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5403
Age : 52
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Sam 29 Jan 2011 - 14:48

P.S. Merci à FV pour m'avoir signalé une faute dans le nom du commandant Deygas

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2530
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Sam 29 Jan 2011 - 15:08

... et merci à Eric de ce crédit.

Cela étant :
1) Tout le mérite revient à Eric d'avoir exhumé la note citée, que personnellement je découvre ici, avec beaucoup d'intérêt.
2) Je connais le nom du commandant F.-J. Deygas, en tant que technicien-historien des chars, pour son inestimable ouvrage Les chars d'assaut, leur passé, leur avenir (Lavauzelle 1937). J'ai supposé que c'était lui dont le nom figurait dans la note révélée par Eric mais, à vrai dire, je n'en ai pas la certitude absolue. C'est, disons, une " présomption forte ".

Cordialement à tous

François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHARLES 40
Lieutenant
Lieutenant
CHARLES 40

Nombre de messages : 366
Age : 45
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Sam 29 Jan 2011 - 21:52

Bonsoir à tous. Les coups de 75 en plus des 25 et 47 pour "démolir" le concurent!!!(du moins je pense que c'est ce qui était recherché, à votre avis Eric???) Décidémént, on en apprend tous les jours sur la laborieuse préparation de notre Armée avant le drame de 1940. Merci pour ces précieuses informations. Amicalement. Rémi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Sam 29 Jan 2011 - 22:06

Vous ne m'avez pas bien compris , je pense .
Je suis d'accord sur le fait que le FCM 36 était un bel engin , peut être même novateur par sa forme et la technique utilisée , et probablement une bonne base pour un char d'infanterie futur , si le concept avait perduré .
Mais , en tant qu'amateur d'histoire, je me permet de souligner que son apport , en termes de combats est bien loin de toutes ces considérations .
Or c'est avant tout ce que l'on attends d'un char ... Sinon autant le placer en vitrine avant même de l'envoyer au combat .
Raisonnablement , j'estime qu'on ne pas juger de son efficacité réelle , vu le petit nombre fabriqués, tout comme on ne peut pas estimer si les R40 étaient de bons chars ou non , vu le peu de rapports de combats que nous avons a leur sujet .
Par ailleurs, en tant que logisticien , il est de mon devoir de faire souvenir qu'un approvisionnement en carburant de nature différente des autres matériels habituellement en service pose un réel problème , et un char sans carburant , c'est un bunker ( dans le meilleur des cas ) . Il est évident , a ce titre , de comprendre pourquoi les 4e et 7e BCC ont été concentrés dans un même GBC .
En conclusion , je tiens a répéter que je ne suis pas opposé a ce que l'on classifie ce char comme le meilleur ou l'un des meilleurs du pannel de chars d'infanterie , mais que comme ses cousins , il manquait de puissance de feu , et nous avons vu plus haut qu'un SA 38 ne pouvait être adopté .

Alain


Revenir en haut Aller en bas
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
Laurent Deneu

Nombre de messages : 5930
Age : 65
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Dim 30 Jan 2011 - 10:14

Bonjour,

En ce qui concerne la logistique, la question mérite d'être posée, et on aurait pu croire que les camions diesel achetés à l'étranger (Fiat 626N) ou ceux issus de la réquisition auraient été affectés en priorité aux unités de chars utilisant le même carburant.

C'eût été apparemment trop simple...

Ceci étant dit, avec des moyens autrement importants, les unités de la 2eDB (entre autres) ont été confrontées à cette situation, qui armaient des chars Diesel (M4A2) alors que le reste du parc était essence dont les chars légers (M3A3, M5A1 et M8HMC).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon
Lieutenant
Lieutenant
Dragon

Nombre de messages : 419
Age : 50
Localisation : La Bourgogne du Sud
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Dim 30 Jan 2011 - 12:15

Bonjour,

Partant du principe que "la logistique suivra", bon nombre d'unités avait en dotation des véhicules essences et diesel. Aux logisticiens de ce débrouiller pour faire le nécessaire pour ravitailler cette flotte hétéroclite de véhicules. En concéquence, et dans la mesure du possible, les véhicules de servitude diesel ou essence étaient regroupés au sein des mêmes petites unités (section, peloton, etc...). Ceci avait au moins le mérite de faciliter au mieux le ravitaillement.

Concernant les FCM 36, à preuve du contraire, le ravitaillement en diesel n'a semble t-il pas été un obstacle au ravitaillement (ce qui n'a pas toujours été le cas des B1 bis consommant de l'essence avion). Une seule et même unité "diesel" constituait un ensemble cohérant. Le ravitaillement serait devenu un cauchemard si cette unité avait été constituée d'un ensemble mixte essence et diesel.

Je vais regarder si je possède des informations sur le soutien "diesel" dans le secteur d'emploi des FCM 36 car au-delà de cet aspect technique, il est possible que les unités de transport de carburant ont été particulièrement malmenées, tout comme les dépôts de carburant du secteur en question. Affaire à suivre...

Cordialement,

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourceuxde14.monsite.orange.fr/index.jhtml
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
Laurent Deneu

Nombre de messages : 5930
Age : 65
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Dim 30 Jan 2011 - 12:29

Bonjour,

Merci pour cette intervention Nicolas, qui va nous ouvrir des perspectives sur un sujet fort peu connu et tout à fait intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5403
Age : 52
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Dim 30 Jan 2011 - 18:09

Bonjour,

Alain, j’ai moi aussi les archives des 4e et 7e BCC et le moins que l’on puisse dire c’est que nous ne les interprétons pas de la même façon !

En ce qui concerne l’engagement du 7e BCC sur Chemery et Bulson, on peut lire dans les observations :

« I – Manière dont le matériel s’est comporté

Les chars FCM en marche depuis 20h30 ont effectué, sur une route que les officiers du 7eme bataillon faisaient dégager révolver au poing, une très pénible marche d’approche de 20 km. Arrivés le lendemain vers 4h30 à Chemery-Maisoncelle ils ont combattu sans arrêt toute la matinée, certains même jusqu’à 14heures de l’après-midi. Tous les moteurs ont donc tourné au minimum 16 heures sans arrêt, quelques uns 18 et 20 heures, sans aucun ravitaillement. Seul le moteur Diesel du char FCM était capable d’un tel exploit.

Le nombre de pannes mécaniques (fuites d’eau, joint de porte-injecteurs grillés, etc…) est relativement peu élevé.

Ces incidents n’ont d’ailleurs pris naissance qu’au moment du ralliement, alors que le matériel se trouvait surmené par la marche d’approche excessive et un combat particulièrement difficile et violent.

Le blindage a, d’une façon générale bien résisté aux coups de l’arme anti-char ennemis –canon de 37- Quelques traces de balles perforantes ont également été retrouvées.

Un très grand nombre d’épiscopes ont été cassés.

II – Armement

Sachant que le canon de 37 SA Mle 18 -modifié en 1937 par l’adjonction d’un dispositif de sureté- dont ils étaient équipés, n’avaient qu’une puissance de perforation réduite, nos chars (qui ne disposaient que de 12 obus de rupture) ont tiré toutes les fois que cela leur était possible, sur le train de roulement des engins ennemis. Plusieurs chars légers ont été détruits, mais ils furent suivis aussitôt de PzKw 3 et PzKw 4 qui, à courte distance généralement trouèrent à maintes reprises nos plaques de blindage en créant ainsi, aussi bien dans les personnels que dans les matériels, d’énormes pertes. Les chars FCM ont été surclassés par l’armement des KW 3 et des KW 4 et par l’armement seul. Cependant le 7eme bataillonavait à plusieurs reprises demandé officiellement que l’on dotât le char FCM du canon de 37 Modèle 38. Cette mesure aurait mis l’armement du FCM à hauteur de la valeur de sa cuirasse et de son mécanisme. Facile à réaliser, car le prototype du masque correspondant existait à l’usine du Havre (fait signalé par le rapport 281/D7 en date du 31 octobre). Cette adaptation aurait rendu le matériel FCM apte à engager une lutte sensiblement égale avec n’importe lequel des engins ennemis.

Malheureusement, il fut répondu officieusement que le nouveau canon de 37 était réservé pour les chars Hotchkiss des divisions cuirassées. Les tourelles qui équipaient ces derniers ne possédaient pas le masque adapté à la nouvelle arme ; Le retard dû à l’absence de ce masque eut pour cause qu’un char H sur trois seulement est actuellement équipé d’une façon moderne. L’urgence des évènements a trop malheureusement confirmé la thèse du 7eme bataillon. Grâce à un char qui accompli ce qu’aucun autre n’aurait pu faire -16 heures de marche et de combat sans ravitaillement- grâce à la valeur de ses équipages qui se sont héroïquement sacrifiés dans une lutte corps à corps pour endiguer l’assaut ennemi, le bataillon aurait vu décupler sa puissance par la mesure proposée. »


Ce texte comporte plus d’un intérêt ! Tout d’abord, c’est un jugement sans équivoque sur le char (« ce qu’aucun autre n’aurait fait »), ensuite on découvre que le problème du montage de la pièce de 37 Mle 38 semblait être en cours d'étude !

Ensuite, dans les archives du 4e BCC je trouve dans les « enseignement à tirer » faites par le chef de bataillon de Saint Sernin, commandant de l’unité dans un rapport datant du 9 juillet 1940 :

« L’emploi des chars est basé sur un certain nombre de règles Toutes ces règles nées pour certaines, et non des moindres, des servitudes techniques du char, imposées pour les autres par le bon sens tactique et l’expérience passée.

Pour des raisons que je ne saurais approfondir et en ce qui concerne mon bataillon, toutes ces règles ont été intégralement violées depuis le début de la campagne.

L’intervention des chars de l’armée a permis après 16 jours de déplacement ininterrompus de ramener aux échelons mon bataillon dont tous les appareils ont dû être revus et remis au point. Sans cette intervention, mon unité aurait été entièrement détruite et presque sans avoir combattu.

- Etant donné l’épreuve imposée et réalisée, le char FCM s’est révélé comme un très bon appareil au train de roulement robuste, au moteur particulièrement résistant. »


Le moins que l’on puisse dire, c’est que le FCM est apprécié, et ce dans les deux bataillons qui en sont constitués. De plus, comme je le signalais, ces chars ont été engagés dans des conditions extrêmement défavorables.

Cordialement
Eric Denis


Dernière édition par Eric DENIS le Dim 30 Jan 2011 - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5403
Age : 52
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Dim 30 Jan 2011 - 18:27

Pour poursuivre, je ne trouve pas de trace dans ces archives de problèmes de logistique liés au ravitaillement en gasoil. De plus notons qu'un engin fonctionnant avec ce carburant, consomme à peu prêt moitié moins qu'un véhicule à essence à puissance égale, ce qui diminue d'autant la quantité devant être disponible, aussi bien que les contraintes de ravitaillement.

Comme tous les chars légers français (à l'exception de ceux réarmés avec le 37 Mle 38), le FCM 36 est équipé d'un canon inapte à la lutte antichar, et les équipages ne disposent que de 12 obus perforants, ce qui est bien peu! Rien d'étonnant, donc, à constater que face à des PzKpfw III ou IV, ils aient subi de lourdes pertes, surtout sans soutient (ou presque) d'infanterie comme ce fut le cas.

Enfin, en réponse à Charles 40, je ne pense pas que les essais de tir sur le FCM 36 furent prévus pour démolir le char face à ses concurrents (au sens propre comme au figuré!), c'est le résumé des rapports qui ne faisait pas mention de cette différence d'importance. Bien sur, tous les chars légers français de l'époque, voir même tous les chars français, auraient succombé aux coups de 75!

Cordialement
Eric Denis

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Dragon
Lieutenant
Lieutenant
Dragon

Nombre de messages : 419
Age : 50
Localisation : La Bourgogne du Sud
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Dim 30 Jan 2011 - 19:10

Bonsoir,

A toute fin utile, je me permet une légère digression par rapport au sujet initial. Concernant le ravitaillement en carburant dans le secteur du 7ème BCC, Il y avait le dépôt carburant de Launois. Celui-ci faisait partie du Parc d'Essence et d'Ingrédients de la 9ème Armée. Il a été détruit le 10 mai par deux bombes. Ce fait est notable car les dépôts de carburant ne faisaient pas partie des cibles prioritaires dans ce secteur. En effet, Il y avait tout intérêt à les capturer plus ou moins intact afin de récupérer le précieux liquide. La très grande majorité des dépôts de l'Est sont tombés aux mains de l'ennemi soit intact, soit entièrement ou partiellement sabotés par les exploitants avant repli.

Les autres dépôts du secteur, dont celui de Sedan-Remilly (P.E.I. 2ème Armée), ou encore celui de Montcy-St-Pierre ont très certainement été capturés sans qu'un sabotage ne puisse être procédé.

Cependant, le carburant provenait de divers dépôts plus en retrait de cette zone. Je n'ai malheureusement pas sous la main mes documents relatifs aux unités de transport de carburant. Dès que possible je regarde si je peux trouver des informations sur ce secteur précis.

Cordialement,

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourceuxde14.monsite.orange.fr/index.jhtml
Eric Denis
Admin
Admin
Eric Denis

Nombre de messages : 5403
Age : 52
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Dim 30 Jan 2011 - 19:14

Bonjour,

Merci "Dragon" pour vos recherches. Si j'en crois mes lectures et en règle générale, ce n'est pas la disponibilité du carburant qui posa problème, mais la distribution, faute de moyens adaptés aux premières lignes. Cela est il exact?

Cordialement
Eric Denis

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Dragon
Lieutenant
Lieutenant
Dragon

Nombre de messages : 419
Age : 50
Localisation : La Bourgogne du Sud
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   Dim 30 Jan 2011 - 20:08

Bonsoir Eric,

Effectivement, le carburant n'a en général pas manqué. Le problème principal a été l'acheminement. Autant les dépôts de carburant de l'Est n'ont pas été une cible prioritaire pour la Luftwaffe, autant cela n'a pas été le cas des unités de transport de carburant...

Cordialement,

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourceuxde14.monsite.orange.fr/index.jhtml
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le FCM36, meilleur char léger français?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le FCM36, meilleur char léger français?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aide - Français - Comment avoir les meilleurs notes?
» Bon anniversaire Françoise au pseudonyme de Fanny
» Les bons hôpitaux - Clinique Saint-François - Nice
» La personnalité préférée des Français........en prison !
» Foie gras hongrois, entre éthique et gourmandise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les matériels de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Matériels roulants :: Chars et automitrailleuses modernes-
Sauter vers: