Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
B Vieillot
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Lun 24 Jan 2011 - 14:48

Bonjour,

Je travaille sur les combats de Faissault le 15 Mai 1940. Une très belle résistance devant les unités de la 2e Panzer Division racontée Page 386 du "Corridor des panzers" de Jean-Yves Mary. study

Je n'ai pas beaucoup d'infos sur cette unité commandée par le Lt Col Paraire. Je n'ai pas encore fait le carton SHD... quelqu'un a-t-il des détails sur sa composition ? J'ai vu déjà qu'il y avait le 21e BCP.

Je n'ai pas réussi à retrouver des vétérans pour mon film présenté ici :

http://atf40.forumculture.net/t2415-film-documentaire-la-breche-ardennes-mai-1940

Je recherche des descendants et des documents pour ceux qui sont spécialistes des chasseurs !

J'ai retrouvé par contre des vétérans du 152e RI... appartenant à la même 14e DI !

Cordialement Very Happy
B Vieillot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5031
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Lun 24 Jan 2011 - 22:48

B Vieillot a écrit:

Bonjour,

Je travaille sur les combats de Faissault le 15 Mai 1940. Une très belle résistance devant les unités de la 2e Panzer Division racontée Page 386 du "Corridor des panzers" de Jean-Yves Mary. study

Je n'ai pas beaucoup d'infos sur cette unité commandée par le Lt Col Paraire. Je n'ai pas encore fait le carton SHD... quelqu'un a-t-il des détails sur sa composition ? J'ai vu déjà qu'il y avait le 21e BCP.

J'ai retrouvé par contre des vétérans du 152e RI... appartenant à la même 14e DI !

Cordialement Very Happy
B Vieillot


Bonsoir

voici pour la constitution du 3° DBCP



(provenance : la partie unités du site).

On retrouve aussi les faits d'armes dans "MEMORIAL de FRANCE"

en page 15 : 3ème DEMI-BRIGADE DE CHASSEURS A PIED combat de Faissault

en page 18 : 14ème DIVISION D'INFANTERIE combats de Rethel.


Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
B Vieillot
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Mar 25 Jan 2011 - 17:14

Bonsoir Avz 94

Merci de ces détails et de votre réponse... Cela clarifie les choses. J'avais un doute pour le 31e BCP.

Je connais le "mémorial de France" que j'ai dans ma bibliothèque avec "Mit Panzer Zur mer". Je possède aussi deux autres sources de récits de ce combat. J'ai quelques documents iconographiques sur le village après les combats. La rue haute (axe principal vers Rethel) fut pratiquement entièrement détruite... le bas préservé.

(Cliquer pour grossir)

Je suis par contre coincé pour donner corps aux visages de ces hommes et de cette unité. Je n'ai pour le moment pas retrouvé de photos. Si certains ont des pistes.

J'ai passé un article dans "Bleue Jonquille", la revue des chasseurs, mais cela n'a pas fonctionné. J'ai tenté aussi des contacts de Mulhouse... c'est le vide sidéral ! Encore une fois c'est la même réponse. Des vétérans, il y en a plus ... et les unités toutes dissoutes !

cordialement Very Happy
B Vieillot

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4978
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Mar 25 Jan 2011 - 17:25

Bonjour,

Pas de miracle malheureusement! Les photos sont extrèmement rares, surtout que certains collectionneurs les gardent jalousement après les avoir achetées sur des sites de vente aux enchères...

Fort heureusement, tous ne sont pas de ce genre là comme avz94 qui nous montre très régulièrement de bien beaux tirages. Qu'il en soit remercié.

Cordialement
Eric Denis

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
B Vieillot
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Mar 25 Jan 2011 - 17:38


(re) Bonsoir M Denis,

Oui j'avais déjà vu les natures philanthropiques de certains... Merci aussi pour tous ces documents dévoilés ! cheers
Pour les autres, les fonds sortent... Doucement mais surement !

Voici une autre photo de Faissault dans le corridor des panzers de Jean Yves Mary.



Je dois avoir des vues actuelles !

Cordialement Very Happy
B Vieillot

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4978
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Mar 25 Jan 2011 - 18:28

Bonjour,

Dans un ouvrage sérieux et très factuel sur la bataille de Rethel, je trouve quelques informations qui pourront vous intéresser

"Dans la 1re partie de la nuit un officier de liaison du 152e envoyé en liaison aux Tuileries au PC de l'ID14, ne trouve plus celui-ci mais un bouchon du CRE tenant la route de FAISSAULT face au Nord."

Cet extrait est daté du 15 mai.

Cordialement
Eric Denis


Dernière édition par Eric DENIS le Mar 25 Jan 2011 - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4978
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Mar 25 Jan 2011 - 18:40

Ensuite dans un rapport du capitaine Trochu cdt le 2e escadron du 25e GRDI daté du 26 mai, ou il relate son parcours à la date du 15 mai :

"Le Colonel commandant l'I.D. me chargea d'aller rendre compte sur-le-champ au Général à RETHEL du résultat de ma reconnaissance. Je ne cachai pas au Général combien la situation me paraissait difficile surtout sur le front LAUNOIS - LA BASCULE et combien elle était confuse et désordonnée avec le mélange d'unités et de commandement entre LA BASCULE et LE CHESNE ; j'indiquai qu'il ne me paraissait pas douteux que si les blindés ennemis attaquaient de nouveau avant la nuit, le repli était inévitable. Le Général transmit par téléphone mes renseignements au Corps d'Armée et me renvoya à SAULCES avec un officier de son état-major.

A mon arrivée au P.C. de l'I.D. le Colonel était en train de téléphoner au Général des renseignements très optimistes sur la situation des chasseurs entre FAISSAULT et LAUNOIS, la communication n'était pas terminée qu'un agent de liaison des chasseurs arrivait annonçant verbalement l'attaque de FAISSAULT par les chars et le commencement d'incendie.

Il y avait une telle contradiction entre les 2 renseignements successifs que le Général me donna l'ordre par 'intermédiaire du Colonel de faire faire immédiatement une reconnaissance sur FAISSAULT pour rendre compte de la situation exacte. Je répondis que j'allais faire la reconnaissance moi-même.

En arrivant à mon P.C. pour prendre mon side et désigner mes agents de liaison, deux des vedettes que j'avais disposées dans la matinée à deux kilomètres environ autour de SAULCES, arrivaient pour m'annoncer, l'une l'attaque de FAISSAULT par les chars, l'autre l'approche de PUISEUX également par les chars. J'alertai immédiatement l'escadron, je donnai l'ordre à mon P.C. de rejoindre RETHEL et d'y prendre vos ordres, ne gardant que 2 voitures, celle de l'infirmier et celle du mortier de 60. Je donnai l'ordre au Lt. REIBELL d'organiser la défense du P.C. de l'I.D. avec l'ensemble de l'escadron, de communiquer les renseignements reçus au colonel pendant que j'allais effectuer ma reconnaissance.

Je partis sur FAISSAULT avec l'Aspirant et 4 motocyclistes. Le village était déjà aux deux tiers en feu, les blindés ennemis tiraient des balles incendiaires avec aux moins une dizaine de mitrailleuses et à une cadence très rapide ; des éléments des chasseurs commençaient à décrocher. Je rapportai ces renseignements au Colonel qui partit aussitôt au P.C. de la D.l. en me disant en quelque sorte de « faire au mieux ».

En dix minutes une solide barricade en chicane fut établie avec tout le matériel trouvé sur place et avec des charrettes prises aux paysans qui refluaient sur RETHEL, je fis bourrer la barricade de paille et de foin, décharger 4 nourrices d'essence de mes sides avec 4 hommes prêts à en répandre le contenu, 6 hommes et un Officier avec des grenades incendiaires, mes F.M. et mon mortier en position. Nous pouvions ainsi arrêter assez longtemps les blindés pour permettre aux éléments de l'I.D. qui se seraient repliés à temps de gagner RETHEL en bon ordre. C'est ainsi que j'interprétai le « faites au mieux » qui était en réalité le seul ordre que j'avais reçu au départ du Colonel.

Les éléments les plus disparates commencèrent à défiler appartenant à plusieurs D.I., des fuyards, des escouades, des cavaliers, un peloton de spahis, deux fantassins de forteresse qui venaient de la région de MEZIERES etc. J'interrogeai chacun pour dépister les suspects et j'exigeai que tout le monde se repliât en ordre, en silence, sur le côté droit de la route. L'attitude résolue et disciplinée de tous les hommes de l'escadron, la sécurité morale que donnait aux hommes qui passaient le bouchon que nous avions fait sur la route, ont fait qu'à partir de SAULCES la fuite s'est transformée en repli ordonné.

Des éléments de la D.l. ont commencé à refluer vers 22 heures, notamment de nombreux isolés ou petits groupes du 152 qui s'étaient trouvés rejetés de MON-TIGNY vers VILLERS, FAISSAULT ou PUISEUX. Tous s'annonçaient bien entendu comme les derniers survivants de leur bataillon ce qui est le cas de tous les fuyards et ne nous impressionnait guère.

Puis encore des isolés et enfin deux sections de chasseurs venant de FAISSAULT. J'interdis à ceux-ci d'aller plus loin avant que leur commandant ne soit lui-même replié et je leur donnai des emplacements pour coopérer à la défense de notre bouchon. Je dois dire que je n'eus aucune difficulté à me faire obéir.

De l'ensemble des renseignements recueillis au passage des éléments qui se repliaient et des agents de liaison qui passaient encore en sens inverse j'eus la conviction que les batteries du commandant KLEIN se trouvaient vers 23 heures complètement en l'air, sans infanterie les couvrant en direction de l'ennemi. J'eus l'impression, à tort ou à raison, que le Commandant n'était pas informé de la situation réelle. Je fis tenir des renseignements au Commandant KLEIN par un de ses agents de liaison en lui signalant la position de plus en plus précaire des chasseurs au Sud de FAISSAULT et le péril où il pourrait se trouver de se voir couper la route de SAULCES-RETHEL.

Vers la même heure mes vedettes me signalaient des infiltrations suspectes d'éléments à pied en arrière à ma gauche et à ce moment le brigadier-chef MARIOTTE, qui se trouvait à découvert sur la route en queue de mon escadron au Sud de SAUL-CES, était tué d'une balle à la tête. Je donnai l'ordre à un peloton de surveiller la direction suspecte.

Vers minuit le Commandant KLEIN et ses batteries défilaient dans la chicane de notre barricade. Vers 1 heure le Commandant PARRERE passait avec le gros des chasseurs et sur sa demande j'envoyai le Maréchal-des-Logis QUELET donner l'ordre de repli à un petit élément qu'il avait laissé en échelon à l'entrée Nord de SAULCES.

Pendant une demi-heure encore quelques isolés passèrent et vers 2 heures je fis fermer complètement la barricade. Personne ne se présenta plus d'ailleurs.

Je vous envoyai l'Aspirant de BOURMONT pour vous exposer la situation et notamment que la mission, que je m'étais donnée, de couvrir le repli de l'I.D. était remplie.

Entre temps des incendies s'allumaient en arrière à ma droite et de nouvelles infiltrations suspectes m'étaient signalées, en arrière à ma gauche, sans que je puisse déterminer s'il s'agissait d'éléments ennemis ou de fuyards à travers champs.

J'attendis encore deux heures pour donner largement le temps aux chasseurs d'arriver à NOVY-CHEVRIERES, où je savais que se trouvait un autre cran d'arrêt avec des canons de 47. Après quoi l'Aspirant n'étant pas revenu je fis replier mon escadron sur RETHEL où nous arrivâmes épuisés à l'aube.

Le Capitaine Cdt. le 2ème Escadron
signé : TROCHU."


Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
B Vieillot
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Jeu 27 Jan 2011 - 9:42

Bonjour à tous,

Merci Eric pour ces informations, C'est sympathique de votre part. Voici le texte du "mémorial" pour tous ceux qui ne l'auraient pas. Il se trouve facilement et possède de nombreux récits sur plusieurs unités. Le livre est édité en 1941. C'était un livre de prix pour les écoles en 1941... un de mes témoins l'a toujours dans sa bibliothèque.


  • "Le 14 mai, à 20 heure, l'état major de la 3e Demi Brigade de chasseurs à pied est débarqué d'urgence, par camions dans le petit village de Faissault, à 16 Km de Rethel.

    Les renseignements sont mauvais, les unités blindés allemandes avancent rapidement dans le secteur. Le village est traversé sans arrêt par les files de voiture, de fourgons par les unités d'infanterie en retraite. Tous les renseignements confirment la rapidité de l'avance ennemie à laquelle ne s'opposent plus que quelques nids de résistance, la plupart des armes antichars qui se trouvaient en ligne au nord de Rethel ayant s été détruites au cours des premiers chocs.

    Rejoint en fin de matinée par trois compagnie de chasseurs de la demi brigade, l'état major organise solidement la défense du village. Des barricades sont placés à l'entrée de l'agglomération. elles ne peuvent être complètement fermé à cause du repli continu des troupes en retraite, mais deux chenillettes sont placés près de la chicane. Leurs conducteurs ont ordre de les jeter en avant pour fermer la brèche dès que l'ennemi paraîtra.

    A 18h30, la demi brigade reçoit l'ordre de porter en avant du village deux de ses compagnies et plusieurs de ses canons de 25mm. Elle devra rapidement prendre position à 5 Km plus au nord. Il n'y a pas de temps à perdre. Les allemands sont signalés à 7 Km de Faissault, marchant dans cette direction. Les unités se mettent en route, précédées d'un peloton de chasseurs motocyclistes.

    A quelques Km du village, ceux ci se trouvent brusquement face à face avec une colonne de chars lourds ennemis qui ouvrent le feu sur eux. A travers une grêle de balles, les chasseurs font demi tour, foncent en sens inverse et préviennent la brigade que l'ennemi est plus proche qu'on ne le pense. Immédiatement alertées, les compagnies en marche reviennent au village le plus rapidement possible. Les chasseurs et les canons antichars occupent leur poste de défense. Les deux chenillettes sont jetées dans la brèche de la barricade; il était temps. A peine le dernier canon de 25 mm vient il d'être mis en batterie, que le premier char lourd allemand apparaît suivi d'une douzaine d'autres. Le commence aussitôt. Le premier char allemand est à moins de cinquante mètres. Malgré le feu des armes automatiques françaises, il avance toujours. Il atteint la barricade qu'il écrase sans difficulté, aplatissant les chenillettes comme des jouets d'enfants. Le premier canon de 25 mm ouvre le feu sur lui. au premier obus le char accuse le coup. au second il est immobilisé. Mais les autres arrivent, le rejoignent, le dépassent.

    Pendant deux heures, dans le village que les balles traçantes des mitrailleuses ennemies ont mis en flammes, se déroule entre les chars allemands et les canons des chasseurs à pied un duel acharné. Canons de 25 mm et chars lourds allemands se canonnent à bout portant. les servants tués ou blessés sont immédiatement remplacés par d'autres. La pièce n°:1 est mise hors de combat par un obus tiré à 5 mètres. Mais trois chars lourds ennemis sont immobilisés, trois autres flambent. L'infanterie ennemie qui accompagne les chars tente alors de progresser à son tour. Elle est immédiatement prise sous le feu des chasseurs qui tirent par les fenêtres des maisons. Elle n'insiste pas et se terre, laissant les chars continuer l'attaque. Celle ci se fait de plus en plus violente un à un tous les canons antichars sont détruits. le village est complètement en feu. La position rendue absolument intenable. Cramponnés à présent aux lisères sud du village -, les chasseurs tiennent toujours. Mais la résistance ne pourra plus durer longtemps. Déjà on songe à évacuer Faissault, quand la nouvelle arrive que les forces ennemies ont fait demi tour et se replient vers le nord.

    Surpris par la résistance acharnée de la 3e Demi Brigade de chasseurs, ayant perdu la moitié de ces ses chars, l'ennemi renonce à occuper le village. Grâce à la résistance héroïque de la 3e Demi Brigade, la progression allemande est stoppée au nord de Rethel sur l'axe Faissault Saulces Monclin. Cet arrêt permet aux convois de la 53e DI et à de nombreux autres éléments en retraite de gagner Rethel et de franchir l'Aisne. La 3e Demi brigade a fait mieux que de remplir sa mission".


La particularité de ce récit est qu'il colle parfaitement au récit allemand publié dans "Panzer Zur Mer" évoqué plus haut... C'est assez frappant quand on connaît les deux ouvrages. C'est Jean Yves Mary qui m'a orienté sur cette piste. Je n'ai pas été long pour acquérir les ouvrages en question.

A noter que l'ouvrage possède un récit sur le 11e Étranger à Inor... Pas courant.

Cordialement Very Happy
B Vieillot

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B Vieillot
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Sam 29 Jan 2011 - 20:45


Bonsoir

Voici les vues du village de Faissault, j'ai indiqué sur la vue générale, la partie haute rasée (en rouge) et la partie préservée en Vert.

(cliquer pour grossir)

Le pont de chemin de fer à servit de lieux de barrage.

(cliquer pour grossir)

(cliquer pour grossir)

La rue des combats... avant...

(Cliquer pour grossir)

et après...

On peut dire que dans ce coin d'Ardenne, le destin de ce village n'a été pas été un cas isolé. La vallée de la Vence est toujours le parent pauvre de l'histoire de la percée de Sedan. Ces combats sont rarement évoqués. Quelqu'un connait-il des textes sur ce périmètre entre Boulzicourt, Faissault, Viel Saint Rémy (secteur des crêtes pré-ardennaises) ?

Pour mon projet de documentaire sur les premiers jours de la campagne de l'ouest je n'ai retrouvé aucun vétéran sur ce secteur.
Je m'interesse de très près aussi aux combats de Chagny et Bouvellemont. Même territoire. Même histoire que Faissault.

Bien cordialement Very Happy
B Vieillot

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B Vieillot
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Dim 30 Jan 2011 - 11:45


(re) Bonjour,

Toujours à propos du Mémorial.

(Cliquer pour Grossir)

J'ai été surpris de trouver ce type d'ouvrage qui valorise plutôt la mémoire des combattants de 40. Shocked
Cela contraste avec ce que l'on m'avait raconté..."Vichy aurait dévalorisé le combattant de 40... accusant les hommes de tous les maux".

Quel est exactement la position de Vichy sur les combattants ?

(Cliquer pour Grossir)

J'ai lu aussi quelque part que le statut d'anciens combattants leur a été longtemps refusé. En particulier par les vétérans de 14-18, considérant que les soldats de 40 n'étaient pas dignes du statut.... je n'ai pas trouvé de vrais infos sur le sujet.

Es-ce bien vrai ?

Quelqu'un en saurait-il plus ?
Si oui, jusque quand exactement ?
Cela a-t-il duré après 1945 par exemple ?

Pour ceux qui ne le savent pas, il y a d'autres ouvrages de témoignages comme celui-là...

Cordialement Very Happy
B Vieillot




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B Vieillot
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Mer 9 Mar 2011 - 13:27

Up ! Very Happy

Pas d'avis sur Vichy et les anciens combattants ?

Cordialement

B V
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHARLES 40
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 44
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Mer 9 Mar 2011 - 22:14

Bonsoir.
J'ai également en ma possession, l'ouvrage dont vous parlez mais je n'est pas encore eu le temps de le consulter. Concernant le discrédit jeté sur les combattants de 1939/1940 par les anciens-combattants de 14/18, j'en ai une image semblable à la votre, avec beaucoup de "on dit..." mais sans réellement de sources qui laisseraient apparaître une"institutionnalisation" de ces entreprises de dévalorisation. Et d'ailleurs de nombreux ouvrages écrits par des auteurs, souvent acteurs ou témoins des faits, ont été publiés sous Vichy et la plupart pour ne pas dire tous(sans doute par volonté politique) encensent les faits d'armes de "ceux de 40".
Par contre j'ignorais totalement que le statut d'A.C aurait été refusé, un moment, pour ces soldats. Il serait intéressant d'avoir d'autres informations à ce sujet.
Cordialement. Rémi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvick Herniou
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Dim 11 Mar 2012 - 10:47

Bonjour à tous,
Bonjour B Veillot,

Effectivement, il y a peu d'infos sur les combats de Faissault.

Voici les infos que j’ai pu récupérer :

2e BCP :
(28.04.1940 : le Bataillon stationne à Lunéville, quartier Stainville)
13.05 – 22h30 Une compagnie s’embarque avec les éléments régimentaires de la 3e DBCP
14.05 – 15h00 Le train est bloqué devant Bazancourt. La compagnie débarque en pleine campagne et fait mouvement sur Rethel.
15.05 En fin de matinée, la compagnie arrive à Faissault.
Forme avec la 3e Cie du 31e BCP un groupement renforcé de 4 canons de 25 mm de la CRE.
15.05 – 19h00 Précédé de motocyclistes de la section d’éclaireurs, le groupement se porte en avant. Bloqué à 2 km au Nord du village par des chars ennemis. Se replie sur Faissault. Le groupement prend positions dans le village et aux abords.
15.05 – 19h30 Attaque des chars allemands. 6 chars sont détruits par les canons de la CRE. Résiste avec vigueur.
15.05 – 21h30 Le groupement abandonne sur ordre le village et se replie sur Saulces-Monclin.
15.05 – 22h00 Arrivée à Saulces. L’ordre est de poursuivre le repli sur Rethel.

Après, c’est l’installation dans le secteur du sud de Rethel puis dans le secteur de Thugny-Trugny.

L'historique du 2e GC du CNE Barrera évoque les combats. A la page 158, il y a même la photo du chasseur Pellet de la CRE qui détruisit 3 chars allemands le 15.05.1940, à Fiassault avec son canon de 25mm.

Pour la partie 21e BCP, je n’ai aucune information.

Bonne exploitation.
Cordialement,
Yvick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacques BRISSART
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 223
Localisation : marne
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: combats sur les cretes ardennaises   Dim 11 Mar 2012 - 19:21

Bonsoir Messieurs ,

Il est vrai qu' en dehors des faits d'armes de La Horgne , Chagny , Bouvellemont , La Bascule et Faissault , l' histoire "publique" est muette sur ce qui s'est passé le 15 mai dans toute la zone des cretes ardennaises , je pense au malheureux 33° B.C.C. avec ses F.T. 17 ... et aux unités de la 53° D.I. etc... ou encore à la compagnie du 17° B.C.P. qiui sans etre accrochée s'est elle aussi usée en marche et contre marches . Je ne sais plus ou je l' ai lu , mais je crois aussi que quelques A.M. (D.)? du groupement Prost Toulland ont escadronné dans la région Faissault , Signy ( le carton relatif à cette unité de marche est hélasvide ) Cordialement . Jacques BRISSART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5031
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Ven 18 Oct 2013 - 1:11

Bonsoir

je remonte ce post datant d'un peu plus de deux ans pour apporter les précisions suivantes :

Le 12 mai 1940 :

Réception de l'ordre préparatoire de mouvement de la 14ème DI n° 6274/3 en date du 12 mai 1940. La 3ème 1/2 Brigade doit faire mouvement par voie de terre et voie ferrée à partir du 13 mai 1940.

le 13 mai 1940 :

La 3ème 1/2 Brigade (EM; CDT; CRE) fait mouvement sur Lunéville à 15h00. Embarquement à Lunéville à partir de 18h00. Départ à 22h00 = exécution de l'ordre 6280/3 de la 14ème DI en date du 12 mai.
Départ du Chef de Bataillon Bézégher cdt le 21° BCP pour être affecté à l'EM de la 2ème Armée? 2ème Bureau.
Prise de commandement du Capitaine Létang michel, du 26° BCP, au 21° BCP.

Le 14 mai 1940 :

Embarquement à Lunéville des 31°, 21°, 2° BCP. Le train qui suit le train de la 1/2 Brigade comprend une compagnie de chacun des Bataillons.

Mouvement par VF de l'EM de la 3eme 1/2 Brigade. Passage à Challerange (1er destination). A 9h00 survol d'avions ennemis. Le train est bloqué 1 km avant Bazancourt. Débarquement un peu avant Bazancourt à 11h00. Embarquement à Roizy (9 km de Bazancourt) à 17h00 en camions. Mouvement par Chateau-Porcien et Novien-Porcien sur Faissault (16 km de Rethel).
Occupation du village et mise en place du dispositif de sécurité à partir de 20h00. De nombreux éléments des 52°, 53° et 55° DI se replient et traversent Faissault durant toute la soirée et la nuit.

Le convoi auto de la 3ème 1/2 Brigade sous les ordres du Chef de Bataillon Marq fait mouvement par voie de terre de Einville à Montcetz l'Abbaye (S.E. de Vitry le François) par Lunéville, Bayon, Vézelise, Colombey-les-Belles, Vaucouleurs, Void, Ligny en Barrois, Saint Dizier. Départ 6h00 - Arrivée à 14h00 - Distance parcourue 180 km environ. Cantonnement à Montcetz (ordre n° 2697/3 - 14° DI du 13 mai 1940).

13-14 mai 1940 : le J.O. publie (13-14 mai 1940 page 3568) la nomination du Chef de Bataillon Paraire Commandant la 3ème 1/2 Brigade de BCP au grade de Lieutenant-Colonel à T.T. pour prendre rang à la date du 1er mai

Le 15 mai 1940 :

En exécution de l'ordre n° 6700/3 de la 14° DI en date du 14 mai 1940, le convoi auto de la 3ème 1/2 Brigade fait mouvement de Montcetz l'Abbaye à Asfeld la ville (entre Reims et rethel) par Vitry-le-François, Châlons, Bourgogne, poilcourt-Sidney. Départ 5h00 - arrivée 12h00. Bivouac à Asfeld dans la nuit du 15 au 16 - 85 km.

A Faissault, le repli des divisions se poursuit toute la journée.
A 9h00, reconnaissance des positions occupées au nord de Faissault (village de Launois sur Vence et  Raillicourt à 6 km de Faissault). Les 3 compagnies (1er du 2° BCP, 1er du 21° BCP, 1er du 31° BCP) qui ont débarqué à Bazancourt, arrivent à Faissault à la fin de la matinée.
En présence du repli des éléments qui abandonnent le terrrain devant les éléments de la 1/2 Brigade, le Chef de Bataillon commandant la 3ème 1/2 Brigade demande au Colonel commandant l'ID/14 confirmation de l'ordre d'occupation des positions avancées. Cet ordre est confirmé. Il l'est une seconde fois, même après réception d'un renseignement du 329° RI, précisant que Villers-le-Tourneux (7 km nord de Faissault) est occupé par l'ennemi. Les compagnies du 2° et 31° BCP et 4 canons de la CRE reçoivent donc l'ordre de se porter en avant. La compagnie du 21° BCP et 2 canons de la CRE restent à Faissault et prennent position pour assurer la défense du village et protéger un repli éventue. Un barrage est établi à l'entrée du village à l'aide des chenillettes de la CRE. il est 19h00.

Le section d'éclaireurs motocyclistes, rappelée d'urgence d'Asfeld, se porte en tête des compagnies. Elle est chargée de reconnaître la position de l'ennemi. Accueillie à 2km au nord du village par les tirs nourries de chars ennemis qui progressent sur la route, elle se replie, en perdant 3 chasseurs, mais réussit à donner l'alarme. Les compagnies des 2° et 31° BCP et les canons de la CRE, ramenés en arrière, prennent position dans le village et aux abords. Les 6 canons de 25 sont maintenant en batterie.
A 19h30, plusieurs chars lourds allemands débouchent à l'entrée du village et attaquent la barricade; certains la franchissent. Les canons de 25et les FM ripostent vigoureusement. 2 chars sont détruits, 4 autres sont immobilisé. Mais tous les canons de 25, après une lutte acharnée et, parfois, un tir à bout portant, sont mis hors de combat. plusieurs maisons du village sont incendiées et le feu se développe rapidement. Les chasseurs de la CRE, dont plusieurs sont tués sur leurs pièces, se distinguent particulièrement.
A 21h30, le chef de bataillon de la 3ème 1/2 Brigade donne l'ordre de repli. Celui-ci s'opère en bon ordre de chaque côté de la route Faissault - Rethel. Passage à Saulces-Monclin à 22h00, regroupement et continuation du mouvement sur Rethel.

en résumé, la 1/2 Brigade, réduite à sa CRE et à 3 compagnie, a subi l'attaque de 12 chars lourds allemands, accompagnés d'infanterie. Elle a tenu pendant 2 heures; a déterioré ou fait flamber 6 chars; a eu ses 6 canons de 25 détruits successivement, certain par des coups à bout portant, a évacué le village seulement quand il était en flammes; a gardé le contact de l'ennemi jusqu'au moment où celui-ci, qui semble avoir été surpris par une belle résistance, s'est replié vers le nord. Son action a certainement stoppé la progression allemande sur l'axe Faissault-Saulces-Monclin et permis aux convois de la 53° DI et à beaucoup d'autre éléments de gagner Rethel et de franchir l'Aisne.
Le Lieutenant Brosse de la CRE de la 3ème 1/2 Brigade a été blessé à la main et au bras droit (évacué sur Reims puis sur Bordeaux).


Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
jacques BRISSART
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 223
Localisation : marne
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Ven 18 Oct 2013 - 19:09

Bonsoir Monsieur avz 94 et autres intervenants . 
N' ayant pas encore pu regarder les cartons des 208°,239°, 329° R.I. et 33° B.C.C. je suis preneur des informations que vous pouvez détenir . J' ai exploré les cartons de la 3°1/2 brigade et du 17° B.C.P. et connais depuis longtemps le Mémorial de France .
Bravo pour votre amabilité pour mettre à la disposition de tous  le récit du combat de Faissault .
Cordialement
J.B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F.A.M.A.S
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 51
Localisation : loire 42
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Dim 8 Juin 2014 - 14:02

Bonjour à tous

Je suis à la recherce de renseignements sur mon grand père Michel Garnier né le 23-10-1917 à Yssingeaux (haute loire 43 ) classe 1937 numero de matricule 509.
Affecté au 31e BCP (je ne connais pas sa compagnie) et rattaché à la 3e DBCP - 14e DI.
Capturé le 12 juin 1940 dans les Ardennes et envoyé au frontstalag 190 à Charleville, puis déporté en Allemagne pour travailler dans une ferme, s'est évadé le 6 novembre 1941.

cordialement


Dernière édition par F.A.M.A.S le Lun 9 Juin 2014 - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacques BRISSART
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 223
Localisation : marne
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Dim 8 Juin 2014 - 22:58

Bonsoir Monsieur,

Si votre grand père a été capturé le 12 juin, il y a de fortes chances que ce soit dans la Marne, dans la partie ouest du camp de Mourmelon. Le 31° B.C.P. ainsi que le 2° B.C.P. ont en grande partie été anéantis ce jour là, le 35° R.I. et le 152 °R.I. ont eux aussi perdu un bataillon.

Cordialement.
J.B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F.A.M.A.S
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 51
Localisation : loire 42
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Lun 9 Juin 2014 - 11:14

Bonjour Mr brissart

Merci du renseignemet.
Il ne parlais pas beaucoup de cette  période de sa vie , tous ce que je sais c'est qu'ils étaient à cours de munitions et caché dans un bois . 

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F.A.M.A.S
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 51
Localisation : loire 42
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   Jeu 12 Juin 2014 - 22:08

bonsoir à tous
J 'ai retrouvé un document qui confirme qu'il a bien été fais prisonnier à Mourmelon ( mr Brissart avait raison ) le 12 juin 1940 ,il étais affecté à la 2e compagnie et a bien participé à la bataille de Rethel avec le chasseur Liogier Philipe né le 18 avril 1916 à Beauzac haute loire  ( lui aussi fais prisonnier et interné au frontstalag  190 ) et le chasseur Réocreux Joannès né le 14 décembre 1916 à Izieux Loire .

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )   

Revenir en haut Aller en bas
 
3e Demi Brigade de Chasseurs ( 14e DI )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la 9ème demi-brigade légère de 1ère formation
» 31ème demi-brigade légère de seconde formation
» Demi-brigade campagne d'égypte
» Abbé GALLY Mathieu - Lieutenant - 85e demi-brigade ligne -
» La 15ème bis demi-brigade légère de 1ère formation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Infanterie :: Chasseurs-
Sauter vers: