Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Le BEARN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 3 Oct 2011 - 16:24

Voila la rétrospective promise, le Bearn à été démoli en 1968;j'attends vos commentaires sur ces photos.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 3 Oct 2011 - 17:23

Bonjour,

Merci pour les photos. Une idée très intéressante, cette rétrospective.

Au niveau des commentaires, en premier jet je dirais:

1ère photo: lancement de la coque de l'ex-cuirassé Béarn à la Seyne sur Mer. Il y a un pont d'envol dessus, et un hangar à l'intérieur.

2e photo: après les travaux de 1925-26 qui donnent au Béarn un nouveau pont d'envol avec trois ascenseurs.

3e photo: après la refonte de 1929-30 - apparemment le pont d'envol est incliné sur l'avant, et les mâts radio ont changé aussi. D'autres travaux ont eu lieu pour moderniser le système des brins d'arrêt.

4e photo: après la grande refonte de 1935 - gros travaux sur les chaudières et les hangars d'aviation (on voit bien la différence sous le pont d'envol).

5e photo: après modernisation aux Etats-Unis pour le transformer en transport d'avions - le pont d'envol a été réduit et la DCA modernisée.

6e photo: à Toulon comme bâtiment caserne pour les sous-mariniers de la 1e ESM.

Voir aussi:

http://forummarine.forumactif.com/t4805-france-porte-avions-bearn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 3 Oct 2011 - 17:38

Bonjour,

Pas mal du tout,cependant avec l'article détaillé réalisé par M.Clausewitz c'était assez facile.

J'ajouterai que la photo n° 1 ne représente pas le lancement du Bearn, il n'avait pas encore de pont d'envol à ce moment la,mais l'aménagement effectué en 1920 pour le essais effectués par le Commandant Teste, entre le 20 octobre 1920 et avril 1921,la transformation de cette coque en porte-avions sera approuvée avec le programme naval de 1922,et les travaux débutent en 1923.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 3 Oct 2011 - 17:56

Oui, pardon, j'avais commencé à écrire qu'en fait la notion de commentaires n'était peut-être pas la plus appropriée compte tenu de la facilité avec laquelle on pouvait des infos sur internet (j'ai trouvé 3-4 sites sans même sortir un de mes livres), mais j'ai effacé la phrase de peur qu'elle ne passe pour une critique et j'ai oublié de la remplacer.

Donc pour reformuler: je pense que c'est une bonne idée mais qu'il serait tout aussi bien de légender les photos que de faire un quiz.

Pour 1920, il me semble qu'il y a déjà un pont sur le dessus de la coque, même si ce n'est pas un "vrai" pont d'envol: cf. les photos sur le site que j'ai mis en lien. On trouve la même info dans l'article Wikipedia ainsi que dans au moins un autre site dont j'ai oublié l'adresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 3 Oct 2011 - 18:09

J'étais en train de décrire les autres photos.

Dans mon esprit il s'agissait de chercher sur les photos les différences et non sur Internet; comme je le fais souvent moi même pour dater des photos, tous les navires ne sont pas sur Internet; c'est enfin de vous faciliter la tache que jai daté les photos.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 3 Oct 2011 - 20:33

Je ne connaissais pas l'histoire du Bearn a fond , mais je suis assez surpris qu'il n'ait été démantelé qu'en 1968 , ne servant depuis 1939-1940 que de transport d'avions si je ne me trompe pas . Par ailleurs , les cessions de PA d’après guerre ( comme le Bois Belleau ) devaient le rendre inutile , puisque ces navires pouvaient également effectuer ces missions .

Je fais un petit retour sur l'Amiral Cassé , qui a été pilote sur le Bearn , puis commandant de la flotte de méditerannée , que j'ai connu , car j'ai trouvé un de ses témoignages sur ce site :
http://www.postedeschoufs.com/aeronavale/1939_1945/1%20La%20campagne%20de%20France/campagne_de_france.htm

Citation :

Témoignage de l’Amiral Louis CASSE (officier pilote, puis commandant de la 1AC à compter d’août 1940) :

"Pendant la drôle de guerre du 3 septembre 1939 au 10 mai 1940, et au début de la bataille de France, les deux escadrilles de chasse AC1 et AC2 ont été basées, la majeure partie du temps sur un terrain de fortune : l’aérodrome de Calais-Marck, à 8 km de Calais et à 25 km de Dunkerque. Inutile de rappeler les évènements historiques du 10 mai 1940 qui mirent fin brusquement à la drôle de guerre.

A quatre heures du matin, ceux qui n’étaient pas d’alerte furent réveillés par un bombardement massif et d’une précision remarquable de notre terrain ; nos appareils étaient dispersés dans la partie Nord. Par une chance extraordinaire, aucun avion n’a été endommagé gravement. ; les bombes sont tombées au centre de l’aérodrome. Ce fut alors le branle-bas général. Le commandant JOZAN décolla le premier avec tous les pilotes disponibles, car on pouvait s’attendre à de nouvelles vagues d’assaut, ce qui se produisit d’ailleurs. Très rapidement, la 1ere flottille de chasse intercepta une formation de Messerschmitt 110 et ce fut le premier grand combat. Dans la mêlée qui en résulta, la cohésion de nos formations fut rapidement brisée et l’on vit même le commandant JOZAN battre furieusement des plans (ordre de ralliement) à côté d’un Messerschmitt 110 dont le pilote ne devait pas en croire ses yeux.. Plusieurs avions allemands furent descendus ; un de nos POTEZ fut abattu. C’est ce jour là que l’EV DE SCITIVAUX, attaquant et abattant un Junkers, reçut une balle explosive dans le bras gauche ; malgré sa blessure grave, il réussit avec une énergie extraordinaire, à ramener son appareil à Calais. A peine arrivé au sol, il s’évanouit dans la carlingue.

A partir de ce jour nous ne connaîtrons plus le repos. Levés à 3 heures du matin du matin, nous faisions quelques fois 3 sorties par jour et par pilote. L’une d’elles qui se faisait sur Bloch 151 était la patrouille dite « de l’aube » où nous décollions avant le lever du jour. Je l’ai accomplie plusieurs fois sans jamais rencontrer un seul Allemand. D’une manière générale nos missions à priori ne donnaient guère de résultats positifs : on aurait crû que l’ennemi était renseigné sur tous nos mouvements. En réalité, je crois que le plan d’invasion de la Hollande était très bien conçu et le commandement allemand dosait judicieusement ses attaques en fonction de la situation tactique du moment.

Peu de temps avant le 21 mai, la Belgique succombait déjà devant l’avance foudroyante des blindés allemands et nos interventions avaient lieu sur la ligne de front. Au cours de l’une d’elles j’étais en patrouille avec 2 sections de trois avions avec le LV FERRAN chef de dispositif, à une altitude voisine de 3000 mètres où nous nous trouvâmes pris sous un feu nourri de DCA. J’étais, je l’avoue un peu inquiet et trouvais le temps long. Quand mon chef prit enfin la décision de dégager, j’éprouvai un réel soulagement.

La suite de la mission comportait un mitraillage des troupes au sol. Je n’oublierai jamais la vision dans le collimateur , d’hommes vêtus d’uniformes verts, à peine visibles, courant dans tous les sens à la recherche d’un abri, fuyant le tir de nos armes : A chacun son tour d’être la cible !

Ce début de la campagne de France a été, hélas bien rapide pour nous, il n’a duré que 11 jours. C’est le 21 mai, dans la marinée, que nous avons reçu l’ordre de repli sur Cherbourg. Quand notre dernier avion a décollé, les blindés allemands arrivaient en bordure de l’aérodrome.

A l’aube de ce 21 mai, nous avions été gratifiés d’un sévère bombardement dont je me rappelle certains détails précis. L’alerte n’avait pas été donnée et je me trouvais sur l’aile de mon Potez, absorbé par une vérification quelconque avec mon mécanicien, lorsque soudain, nous entendons les sifflements caractéristiques des bombes dans leur trajectoire descendante. Nous bondissons dans un fossé : c’était le seul genre d’abri existant sur cette base. Une bombe a du tomber assez près, car mon avion est couvert de terre, et nous-mêmes recevons quelques éclaboussures. Après un rapide nettoyage de l’avion, l’ordre d’évacuation est donné 2 heures après. Je garde de ce moment un souvenir très pénible et je reverrai toujours le regard triste des mécaniciens non volants que je ne pouvais embarquer et qui me voyaient partir vers la liberté, alors qu’ils se demandaient quel sort les attendait : la captivité sinon la mort."



Revenir en haut Aller en bas
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 3 Oct 2011 - 21:12

Bonsoir,

Le Bearn n'a effectivement plus été utilisé comme porte-avions a partir de 1939, parce qu'il était trop lent et plus adapté au décollage d' avions plus lourds et plus rapides, ses ascenseurs n'étaient pas pratiques et ne permettaient pas le décollage rapide d'escadrilles requis dans une guerre moderne.

A partir de la il a servi de transport d'avions d'abord en 1939, pour le transport d'avions acquis aux USA, puis transport de l'or de la banque de France, il passera une bonne partie de la guerre de 1940 à 1943 aux Antilles, il sera après la reprise des combats en 1943 envoyé aux USA pour refonte; ensuite après sa refonte il est utilisé encore pour le transport d'avions acquis aux USA ; puis en 1946 Il a été utilisé comme transport de matériel vers l'Indochine, il ne navigue plus depuis 1947, il sert alors de caserne dans l'arsenal de Toulon pour loger les équipages des sous -marins basés sur Toulon, vu la pauvreté des moyens, cette situation durera jusqu'en 1967, et c'est après la construction d'une caserne moderne, que l'on se résoudra à envoyer à la casse ce vieux navire, il sera démoli en 1968 dans un chantier italien.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
147RIF
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 39
Localisation : Donchery
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mer 5 Oct 2011 - 14:46

Bonjour à tous,

Merci Alain pour ces très belles photos!

Bien cordialement
Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blockhausdonchery.e-monsite.com
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mer 5 Oct 2011 - 14:55

Bonjour,

Effectivement la première photo représente le Bearn en 1920,alors qu'un pont de bois avait été installée sur la coque du cuirassé pour les essais d'appontage du commandant Teste, un des pionniers de l'aéronavale; c'est suite à ces essais qu'il fut décidé de transformer cette coque en véritable porte-avions; les crédits furent inscrit au programme naval de 1922, l'un des plus importants de l'entre deux guerres, et qui marque la renaissance de notre flotte apres la première guerre mondiale; la reconstruction du Bearn durera de 1923 à 1927.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
147RIF
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 39
Localisation : Donchery
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mer 5 Oct 2011 - 15:21

Re,

A quelle date peut on dater le navire en Porte avions?

Bien cordialement
Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blockhausdonchery.e-monsite.com
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mer 5 Oct 2011 - 15:34

Comme je viens de le dire, le Bearn est entré en service comme porte-avions en 1927 à l'issue de sa reconstruction.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
147RIF
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 39
Localisation : Donchery
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mer 5 Oct 2011 - 17:29

Re,

Et durant tout ce temps, le navire accueil des soldats? Ou bien il est en cale sèche?

Cordialement
Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blockhausdonchery.e-monsite.com
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mer 5 Oct 2011 - 17:45

Bonjour,

Pourquoi devrait il acceuillir des soldats?

Pendant sa reconstruction comme porte-avions, il est renvoyé vers le chantier de construction de La Seyne; la on construit sur la coque un hangar, surmonté d'une piste d'envol, on installe sur tribord un ilot; il sera comme tout navire en achèvement à flot; il ira certe en cale sèche si nécessaire, pour monter les hélices,peindre la coque, etc...

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
147RIF
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 39
Localisation : Donchery
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mer 5 Oct 2011 - 17:58

Re,
Simplement pour trouver une année à mettre sur la photo. J'en déduis donc que les années de travaux sont à sortir des recherches s'il n'existe pas de marins affectés au navire.
Merci,
Cordialement
Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blockhausdonchery.e-monsite.com
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Jeu 6 Oct 2011 - 8:54

Bonjour,

Effectivement je n'avais pas pensé à l'objet de vos recherches; le Bearn a armé pour essais apres travaux, le 1er septembre 1926; l'équipage a donc du etre formé peu de temps avant.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5039
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Dim 27 Nov 2011 - 21:59

Bonsoir

voici une nouvelle photo du BEARN



Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Dim 27 Nov 2011 - 22:16

Bonsoir,

Cette photo représente le Bearn apres sa refonte de 1935, il conservera cette silhouette jusqu'a sa refonte aux Etats- Unis de septembre 1943 à juillet 1945.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5039
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Dim 27 Nov 2011 - 22:46

Bonsoir

merci pour cette précision. Voici l'insigne de l'escadrille AC1 affectée au BEARN





et un insigne qui doit dater de sa période de refonte aux USA



Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5039
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Dim 27 Nov 2011 - 22:49

Bonsoir

voici une autre photo du BEARN



Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Dim 27 Nov 2011 - 23:32

Bonsoir,

Cette photo représente le Bearn vers entre 1929 et 1935, le navire à gauche devant le Bearn est le croiseur lourd Suffren, etant donné ce que j'observe du Suffren je pense que la photo date de 1932.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 554
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 28 Nov 2011 - 10:24

J'ai écris un article sur ce pionnier de l'aéronavale française

http://forummarine.forumactif.com/t4805-france-porte-avions-bearn?highlight=B%E9arn

Et pour la bonne bouche, voici le sort du Béarn dans mon uchronie :

Citation :

En septembre 1939, le groupe aérien du Béarn composé notament de bombardiers en piqué Loire Nieuport LN-40 et Chance Vought V-156F et des chasseurs Dewoitine D373 et 376 est mis à terre, le porte-avions devenant un bâtiment base d'hydravions d'exploration.


Le Bearn subit un grand carénage à l'Arsenal de Bizerte de décembre 1939 à juin 1940. Il est transformé en porte-avions d'entrainement et bâtiment base d'hydravions d'exploration. Il débarque son armement, sa propulsion est rénovée et les trois ascenseurs d'origine remplacé par un ascenseur à la proue, ascenseur en T identique à celui des Joffre.

Après des essais à la mer du 7 juin au 15 juillet 1940, le Béarn quitte Bizerte pour Brest où il arrive le 22 juillet 1940. Il va alors servir à la formation des futurs pilotes des porte-avions Joffre, Painlevé et de son remplaçant qui ne possède pas encore de nom. Il va également soutenir les grands hydravions d'exploration comme les Latécoère Laté 523 et Potez-CAMS 141.

La carrière du Béarn va s'organiser généralement entre des phases d'entrainement dans le Golfe de Gascogne au printemps et à l'été 1940, passant l'hiver en carénage à Brest ou au large de Dakar pour profiter d'un meilleur temps pour l'entrainement des pilotes et des rampants.

Du 22 juillet 1940 au 25 octobre 1940, il est en entrainement dans le Golfe de Gascogne avant un petit carénage à Brest du 7 novembre au 20 décembre 1940. Il est ensuite indisponible pour entretien du 22 décembre 1940 au 15 janvier 1941 avant de s'entrainer au large de Dakar du 18 janvier au 22 mars 1941 avant de rentrer à Brest le 27 mars.

Le 20 avril 1941, il mouille dans l'Estuaire de la Loire pour assister au lancement du porte-avions Joffre.

Après une campagne d'essais au profit d'hydravions, le Béarn reprend une nouvelle campagne de formation de jeunes pilotes dans le golfe de Gascogne du 1er mai au 5 juillet 1941 avant une indisponibilité accidentelle du 7 juillet au 25 août.

Remis en service, il assure des missions de transport d'avions en direction des Antilles du 2 au 20 septembre puis du 28 septembre au 15 octobre avant de terminer l'année par trois nouvelles campagne d'entrainement du 22 octobre au 2 novembre, du 10 au 23 novembre et du 30 novembre au 20 décembre, restant à Brest pour entretien jusqu'à la fin de l'année.

Après une période d'essais de tactiques et de techniques aéronavales en Méditerranée du 15 janvier au 20 mars 1942, le Béarn participe à des entrainements au large de l'Afrique du Nord du 25 mars au 15 mai 1942 avant de rentrer à Brest pour un petit carénage du 20 mai au 4 juillet 1942.

Il est ainsi échoué au bassin n°3 du 20 mai au 15 juin avant une période de travaux complémentaires à quai. Il est en essais à la mer du 7 au 15 juillet 1942 avant remise en condition du 20 juillet au 12 août 1942.

Après une période d'indisponibilité pour les permissions de l'équipage du 13 au 30 août, le Béarn sort pour entrainement du 1er au 9 septembre, rentrant à Brest le lendemain 10 septembre 1942.

Il sort pour une campagne de formation en mer d'Iroise du 15 au 30 septembre, mouillant à Lorient du 1er au 5 octobre avant une nouvelle campagne de formation du 6 au 24 octobre dans le Golfe de Gascogne, rentrant à Brest le 25 octobre 1942.

Après une période d'entretien à flot du 26 octobre au 15 novembre, le Béarn sort pour essais du 16 au 21 novembre avant remise en condition du 22 novembre au 4 décembre 1942. Il effectue une nouvelle campagne de formation de pilotes et de rampants du 7 au 23 décembre, rentrant à Brest le lendemain 24 décembre.


Suite à une avarie de machine alors qu'il devait sortir pour essais le 4 janvier, le navire est placé en position de complément dans la Penfeld le 15 janvier 1943.

Un temps, on envisage de remettre en service le porte-avions en raison d'un retard potentiel dans l'admission au service actif du Joffre mais finalement, le navire ayant été admis au service actif à temps (20 avril 1943), le Bearn est désarmé officiellement le 2 mai 1943.

Remorqué à Landevennec le 15 mai 1943, il est privé de tout matériel récupérable et sert de ponton au profit de navires désarmés mouillés dans ce cimetière marin1. Ce ponton abrite des équipes d'entretien et des ateliers destinés à surveiller les coffres et les navires amarrés.

Le Béarn est officiellement condamné le 17 septembre 1945 et devient donc un ponton. Il garde cependant son nom puisqu'aucun nouveau navire n'à repris le nom de cette province.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 28 Nov 2011 - 10:42

Bonjour,

Votre article sur le Bearn est fort bien documenté.

Par contre votre uchronie est bien optimiste sur le sort de ce navire, je rappelle que des 1939, il n'était plus utilisé comme porte-avions, inadapté qu'il était aux avions modernes; et que sa lenteur était un handicap le rendant non modernisable, même comme porte-avions d'entrainement me semble t'il, puisqu'elle interdisait le décollage d'avions plus lourds et plus rapides que les appareils des années 1930.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 554
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 28 Nov 2011 - 10:54

Oui peut être mais je pense qu'à l'époque, nos marins avaient besoin d'un vrai porte-avions pour entrainer de nombreux pilotes et rampants sachant que le Béarn n'accueilleira que les avions qu'il disposait encore en 1939 et des avions d'entrainement, pas de CAO-600, Latécoère Laté 299 et Dewoitine D-790.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc M.
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 28 Nov 2011 - 14:09

Il est dommage de ne pas avoir poursuivi ce fil : http://atf40.forumculture.net/t2595-le-bearn-entre-le-13-et-20-novembre-1940
Un admin peut-il rectifier fusionner les deux sujets ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 28 Nov 2011 - 15:25

Bonjour Loic,

Il me semble qu'un fil intitulé "le Bearn entre le 13 et le 20 novembre 1940" et un peu réducteur pour l'histoire de ce navire qui s'étend de 1920 à 1968.

Il est important lorsque l'on intitule un article de ne pas etre trop précis afin de ne pas fermer le dialogue, et d'avoir à l'esprit que celui ci au fil des interventions peut s'étendre au delà de ce que l'on pensait au départ.


Je précise que sauf à se refuser toute histoire d'un navire, ce qui serait dommage on déborde pratiquement toujours de l'année 1940, un navire vit sauf exception plus d'une année.

Cordialement

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le BEARN    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le BEARN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Presentation de Bearn 64
» Le handball
» Suite d'Augsburg
» Ecole des spécialités d'artillerie
» OVNI et site nucléaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: