Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Le BEARN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
naga
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Le BEARN    Mer 23 Juil 2008 - 10:32

Je viens de decouvrir que la France avait un porte avions bien avant 1945.

http://www.histoiredumonde.net/article.php3?id_article=899
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le BEARN    Mer 23 Juil 2008 - 14:49

Tout comme un porte hydravion , le commandant Teste .
Par contre, le Bearn ne fut pas utilisé dans son role initial ( a la cessation des combats , il etait sur la route du retour des USA , servant de transport d'avions ) , et ses escadrilles ont participé aux combats terrestres en France .
Revenir en haut Aller en bas
Fred85
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 42
Localisation : Vendée
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mer 23 Juil 2008 - 22:44

Il a eu de très beaux articles dans le magazine "Marines Magazine"...

http://www.marines-editions.fr/boutique/recherche_resultats.cfm?code_lg=lg_fr&RequestTimeout=500&mot=bearn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agrignon
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Jeu 24 Juil 2008 - 11:19

Bonjour,

Savez-vous quelles étaient les escadrilles prévues pour équiper le BEARN et le COMMABDANT TESTE ?

Armel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Guy Rathé
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : Repentigny (Québec)
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Jeu 24 Juil 2008 - 17:31

agrignon a écrit:
Savez-vous quelles étaient les escadrilles prévues pour équiper le BEARN et le COMMANDANT TESTE ?

Bonjour Armel,
jusqu'en mars 1940, l'aviation embarquée officiellement affectée au porte-avions Béarn était regroupée dans la flotille F1A, avec les escadrilles AC1, AC2, AB1 et AB2. Mais en pratique, ces escadrilles étaient basées à terre et n'effectuaient que des stages d'entraînement sur le Béarn.

De même, le transport d'hydravions Commandant-Teste disposait théoriquement de la flotille F1H, avec les escadrilles HC1 (dissoute 11/39), HB1, HB2 et HS1.

Cordialement,
Jean-Guy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le BEARN    Dim 27 Juil 2008 - 11:16

Pour quelques informations sur les effectifs de l'aeronavale en mai 1940 , voir la page http://france1940.free.fr/aeronaval/aero_mai.html
On y retrouvera les escadrilles du Bearn et du Cdt Teste .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4859
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mar 5 Aoû 2008 - 15:46

Bonjour,

Une petite photo pour montrer la bète !



Cordialement
Eric DENIS

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Jeu 21 Aoû 2008 - 20:45

Le Béarn est déclassé comme porte-avions d'escadre fin 1939, il ne peut plus servir que pour l'entraînement: sa vitesse est trop faible et il est trop vieux, ce qui le rend inapte à faire voler des avions modernes.

En revanche, la France a un besoin urgent de navires capables de transporter les avions assemblés aux Etats-Unis: le gros des avions arrivent en caisses, mais une partie est assemblée sur place et il faut les transporter, sachant qu'ils n'ont pas le rayon d'action nécessaire pour traverser l'Atlantique par leurs propres moyens.

Dans la grande tradition française, le problème est évoqué par l'Air fin 1939, la Marine met les porte-aéronefs à disposition dès le début 1940, mais il faut attendre juin avant de voir un commencement d'exécution Rolling Eyes

Voir aussi le fil sur les délais de construction des nouveaux gros navires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le BEARN    Mer 5 Nov 2008 - 20:02

A titre annecdotique , j'ai connu un des ex-pilotes du Bearn .
Cette personne fut la premiere a experimenter le guidage gonio pour retrouver son cher Bearn dans la brume .
Il a été engagé sur le front est avec son avion , en appui de l'armée de l'air lorsque les escadrilles d'aeronavale n'etaient pas jugées utiles a rester sur le Bearn . Par la suite, il s'est battu contre les alliés en syrie , a bord d'un D520 ( il me semble ) , puis a rejoint la France libre . Il combattra sur tous les fronts comme pilote, mais en gardant sa nature aeronavale . Il utilisera beaucoup d'engins dans sa carriere comme par exemple le SBD .
Dans les années 70/80 , apres une longue carriere , il finira par commander l'escadre de mediterannée Française quelques années , a savoir deux porte avions sous ses ordres, le Foch et le Clemenceau .

Amiral Cassé vous avez tout mon respect , reposez dignement en paix , vos recits ne quitteront jamais mon esprit . Bien que je fut jeune lorsque nous nous sommes rencontrés , et bien que vous ayant étonné par mes connaissances , j'ose esperer avoir été un auditeur compétent et que vous avez pris plaisir a divulguer votre vie sous les armes .
Revenir en haut Aller en bas
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Sam 8 Mai 2010 - 11:15

Bonjour

Le BEARN fut construit par les chantiers de La Seyne. Il fut mis sur cale en 1914 et son lancement sera effectué en 1920 pour une mise en service en 1928.
A l'origine il devait être un cuirassé de la classe Normandie dont la construction fut suspendue jusqu'en 1923. De 1923 à 1928 il fut transformé en porte-avions. Son pont d'envol mesurait 180 mètres, sur un hangar de 124 mètres reliés entre eux par 3 ascenseurs électriques. Le pont d'envol fut modifié à l'avant en 1929. Le BEARN subit une grande refonte en 1935 aux Forges et Chantiers de la Méditerranée.
Les effectifs étaient de 45 officiers et 830 hommes, aviation comprise.
Il avait un une puissance donnée de 37 200 CV pour une vitesse de 21,5 n.
Les machines : 2 Turbunes (centrales); 2 Alt. (Latérales); 4 hélices; 12 chaudières petits tubes. 2 160 tonnes de Mazout
Son armement était constitué de 8 canons de 155/55, 6 canons de 75/60, 8 canons de 37 AA, 4 tubes lance torpilles de 550, 40 avions.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4882
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Le BEARN entre le 13 et 20 novembre 1940   Lun 6 Déc 2010 - 23:35

Bonsoir

voici une photo du porte-avions Bearn à Fort de France en Martinique le entre le 13 et le 20 novembre 1940.



Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 63
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 6 Déc 2010 - 23:45

Tout de même,sur le plan technique des matériels, nous étions loin d'être à la traine...

Quel gâchis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mar 7 Déc 2010 - 7:14

Superbe photo ! ... On voit bien la coque du cuirassé initial qui a servi de base au PA ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le BEARN    Mar 7 Déc 2010 - 13:13

Laurent Deneu a écrit:
Tout de même,sur le plan technique des matériels, nous étions loin d'être à la traine...

Quel gâchis !

Le Bearn etait tout de meme considéré comme totalement obsolete a cette époque et servait au transit d'avions provenant des USA . Nous avions meme détaillé quel etait son chargement lorsqu'il s'est arrété aux Antilles dans un autre fil .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 63
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mar 7 Déc 2010 - 15:17

alain adam a écrit:

Le Bearn etait tout de meme considéré comme totalement obsolete a cette époque
Alain

Oui sans doute, il n'empêche que les nations ayant mis en œuvre des forces aéronavales se comptaient alors sur les doigts d'une seule main.

Et en Europe, seule la Royal Navy en disposait, si je ne m'abuse.

Ce qui placait quand même la France dans un petit peloton de tête, à la queue de ce peloton d'accord mais tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mar 7 Déc 2010 - 15:58

Sans vouloir m'immiscer dans votre dialogue, et encore moins m'ériger en arbitre ... sans doute avez-vous raison tous les deux ... !?
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 814
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mar 7 Déc 2010 - 18:47

Le navire était dépassé ,son équipage ,suite à des affaires de moeurs avait une réputation sulfureuse :l'expression dans la marine était " tiens, encore un qui vient du" Béarn"... ça provoquait l'hilarité générale...
Nous avions 2 porte-avions en construction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 63
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mar 7 Déc 2010 - 19:06

Savoureuses précisions, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le BEARN    Mar 7 Déc 2010 - 20:24

En effet , les deux porte-avions ( mais alors la les experts vont peut être hurler car la marine n'est pas mon fort ) , que je crois devant être nommés "Joffre" et "Painlevé" , devaient remplacer avantageusement le Bearn , tout en ne remplaçant pas le Commandant Teste , car la foi dans les hydravions restait grande dans l’aéronavale Française, mais aussi dans beaucoup d'autres ( les Japonais par exemple ) .
Evidemment , l'ont peut statuer qu'en 1939 peu de nations disposent de porte avions .
Dans le groupe de tête se trouvent les USA et le Japon , ainsi que la Grande-Bretagne , avec quelques unités anciennes ( Hermes , Hosho ou Shoho - je les confonds toujours - et Ranger par exemple ) , mais d'autres plus modernes , et surtout une conception dessinant maintenant des porte-avions directement sur la table a dessin , plutôt que d'utiliser des structures de cuirassés ou autres navires , car bien vite les besoins d'un porte avion se sont montrés , qu'une structure offerte par un navire déjà construit ne pouvait pas forcement apporter . On retiendra que par la suite, seuls les porte avion d'escorte ou légers seront construits sur cette base, sauf , a ma connaissance , le Shinano ( Ou etais ce le Musachi ... Ah qu'elle est loin ma campagne du pacifique Wink ) , modifié de cuirassé ( série Yamato ) en porte avion . Il ne fut de toute façons jamais opérationnel .
La grande apogée du porte avion quasi moderne ne viendra pas avec la longue série Essex , mais bien la série Midway de fin de guerre , qui combinait tous les avantages , y compris le pont blindé cher aux britanniques . Je crois d'ailleurs que le Midway a servi jusque dans les années 90 , comme porte aéronef ( plutôt hélicos ou VSTOL ) .

La France a le sien de porte-avions en 1939 et l’aéronavale Française est déjà symbole de grande qualités ( et les pilotes de l’aéronavale feront leurs preuves dans la campagne de France tout autant que sur d'autres fronts comme la Syrie , sous Vichy ) , pendant que d'autres nations n'en sont qu'aux tests préliminaires , et envisagent de construire , ainsi que l'Allemagne ou l'Italie par exemple .

Donc , certes, la France est dans le "petit club" , mais le retard de la Royale en terme d'armement ne permettra pas de lancer avant 1938 la nouvelle série de PA , et ils ne participeront pas aux combats , étant encore loin d’être achevés .
Ainsi , en 1940 , c'est avec un navire de transport d'avions que la France est , plutôt qu'avec un porte-avions . Mais l'avantage était certain : pas besoin de démonter et remonter les appareils , ils étaient quasi opérationnels instantanément .

Alain


EDIT : Et franchement , si je n'ai pas écris de boulettes la , c'est que je suis un peu meilleur que je ne le pensais sur la marine Smile
Revenir en haut Aller en bas
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 814
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mar 7 Déc 2010 - 20:49

Darlan tentera de négocier l'achèvement du" Joffre " ,la plus avancée des deux coques,arguant auprès de l'Allemagne qu'il pourrait faire partie de la flotte européenne -si,si !- La coque du Painlevé fut la première démantelée ...Celle du "Joffre" existait toujours à la libération ,on pensa la terminer puis il s'avéra meilleur marché de louer aux Anglais,puis d'acheter du surplus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Le BEARN    Sam 18 Déc 2010 - 3:02

Pour Alain,

L'exemple du RANGER (CV4), comme unité ancienne n'est pas bon Smile . Cette unité a été commissioné en 1934.
Je ne connais pas les unités japonaises.
A+,

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 20 Déc 2010 - 17:56

SALIOU Pierre a écrit:
Pour Alain,

L'exemple du RANGER (CV4), comme unité ancienne n'est pas bon Smile . Cette unité a été commissioné en 1934.
Je ne connais pas les unités japonaises.
A+,

J'ai écrit Ranger mais je pensais bien sur au Langley ...
Aux temps pour moi !

Alain
Revenir en haut Aller en bas
takata
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Le BEARN    Mar 21 Déc 2010 - 11:27

Salut,

Al tempo for you Alain !

But... but, l'aéronavale embarquée sur porte-avion n'existait plus en France au moment de la guerre. Les seuls appareils embarqués étaient des appareils d'observation catapultés des croiseurs... Les questions d'utilisation opérationnelle d'une aviation embarquée sur PA (navigation, attaque, etc.) n'avaient jamais été résolues non plus; sans parler des qualifications nécessaires aux pilotes pour opérer à partir de porte-avions avec des appareils modernes qui décollaient ou se posaient à des vitesses bien supérieures aux anciens types.

Donc, on a régressé à ce niveau et le Béarn n'a jamais été autre chose qu'un navire expérimental passant plus de temps à être modifié qu'à entraîner des pilotes. Il était incapable d'embarquer des appareils modernes aux caractéristiques bien différentes des biplans d'avant-guerre.

Dire qu'on avait une marine avancée à ce niveau est selon moi une erreur car toutes les marines du monde possédaient aussi une aviation navale basée à terre comme l'était toute l'aéronavale française de combat qui fût utilisée au cours du conflit. Pour mémoire aussi, les Joffre et Painlevé avaient été arrêtés en 1938... ils n'auraient certainement jamais été complétés durant cette guerre.

S~
Olivier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc M.
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 27 Déc 2010 - 16:06

Bonjour,

Ce qui précède n'est pas tout à fait exact.

Entre sa refonte de l'hiver 1939-40 (travaux devant lui permettre de ravitailler les grands hydravions) achevée en avril et le 10 mai où il fut rappelé dans le nord suite à l'attaque allemande (pour débuter les convois d'évacuation de l'or), le Béarn a fait un court séjour en Méditerranée au cours duquel eurent lieu des vols de qualification sur Vought 156 F (ainsi que sur les plus anciens Levasseur). Ne pas oublier aussi que les Loire-Nieuport 40 effectuèrent des appontages sur le Béarn à l'été 1939.
On voit donc bien qu'il ne fut jamais question d'abandonner la pratique opérationnelle, y compris sur des avions modernes (mais ayant une vitesse de décollage/appontage suffisamment réduite Cool pour ce porte-avions).

La MN était bien consciente depuis les années 30 que ce navire ne pouvait pas être engagé dans l'Atlantique aux côtés des bâtiments de ligne modernes destinés à courir derrière un navire de surface allemand et encore moins au cours d'engagements qui évidemment n'existaient pas encore (frappe de port style Tarente, bataille aéronavale à la Midway, soutien d'un débarquement comme Torch), si ce n'est dans l'esprit de quelques visionnaires qui n'étaient probablement pas nombreux dans la Marine française (*). Mais il pouvait très bien servir dans d'autres rôles, l'escorte par exemple (dont le besoin n'était d'ailleurs pas criant en 1940).

(*) Les plans pour l'attaque de Tarente existent dans le RN depuis 1935, mais ils n'ont - à ma connaissance - pas été communiqués à l'allié français. D'ailleurs, lorsque Dudley Pound considère sérieusement (en 1938) le plan de Lyster pour l'attaque du port italien, il ordonne que la plus grande discrétion soit maintenue et en particulier qu'aucune archive écrite ne soit produite.

Un autre facteur à considérer est la conscience du manque général d'avions face aux Allemands, qui conduit à engager l'Aéronavale à terre avec le résultat que l'on sait. On aurait, dans d'autres circonstances, très bien pu voir le Béarn engagé au large de la Norvège ou contre les Italiens, sans préjuger de son efficacité bien entendu.

Conclusion : l'utilisation du Béarn a été le plus rationnelle possible (mais certainement pas la plus "sexy"), dans un contexte où un porte-avions opérationnel avec son groupe aérien n'avait pas d'utilité critique du point de vue français. Mais rien n'indique qu'il n'aurait pas pu en être autrement dans un autre contexte.

Quant aux deux nouvelles unités :
- le Joffre est démarré en novembre 1938 et sa coque est terminée jusqu'au pont principal en juin 1940, ce qui tend à invalider l'hypothèse de travaux qui auraient été arrêtés à un moment quelconque, même s'ils ne relevaient manifestement pas d'une priorité extrême. En 1945, le chantier Penhoët avance le chiffre de 3 ans pour l'achever (dans les conditions de 1945, hein). En l'absence de conflit ou si l'on imagine que le navire reçoit une priorité importante malgré la guerre, il aurait certainement été achevé en 1943 pour une mise en service opérationnel en 1944, à moins que l'on imagine un achèvement dans un chantier britannique ou américain (mais avec les difficultés qui en découlent).
- le marché pour le Painlevé est signé en mai 1939 mais il n'a pas été mis sur cale, seuls des matériaux ont été réunis. La décision de suspendre sa construction a probablement été prise suite au déclenchement du conflit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le BEARN    Lun 27 Déc 2010 - 19:05

Loïc M. a écrit:

Entre sa refonte de l'hiver 1939-40 (travaux devant lui permettre de ravitailler les grands hydravions) achevée en avril et le 10 mai où il fut rappelé dans le nord suite à l'attaque allemande (pour débuter les convois d'évacuation de l'or), le Béarn a fait un court séjour en Méditerranée au cours duquel eurent lieu des vols de qualification sur Vought 156 F (ainsi que sur les plus anciens Levasseur). Ne pas oublier aussi que les Loire-Nieuport 40 effectuèrent des appontages sur le Béarn à l'été 1939.

L'amiral Cassé , qui était pilote sur le Bearn a l’époque , m'avait parlé des Vought en effet ( variante du SB2 ) , et d'ailleurs , sauf erreur de ma part , ils sont stationnés a Istres ou dans le secteur , en 1940 , pendant que le Bearn fera du transit dans l'atlantique . On pourra noter , sauf erreur de ma part, que ce sont les seuls réels bombardiers en piqué existants en France a cette époque .



Alain
Revenir en haut Aller en bas
 
Le BEARN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Presentation de Bearn 64
» Le handball
» Suite d'Augsburg
» Ecole des spécialités d'artillerie
» OVNI et site nucléaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: