Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Le cas Gamelin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5528
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Le cas Gamelin   Mer 30 Mai 2012 - 21:28

Daniel Laurent a écrit:
Le 11 juin 1940, lors d'une des dernières réunions du conseil suprême interalliés au château du Muguet, près de Briare, Churchill insistera pour faire entrer Georges dans la salle de réunion alors qu'il n’était pas membre de ce conseil.

Cette présentation me semble imprécise.

Le 11 juin, le conseil suprême commence "normalement", c'est à dire sans Georges.

Weygand fait une présentation dramatique de la situation des armées, et Georges viendra confirmer exactement les dires du généralissime.

D'après Max Schiavon, c'est à la demande de Churchill que Georges vient faire cette présentation, et un officier va le chercher. D'après Benoist-Méchin, c'est sur proposition de Weygand, mais Weygand lui-même précise que Churchill avait demandé à entendre également le général Georges, et qu'il lui avait donc demandé d'attendre en dehors de la salle du conseil qu'il ait fini son propre exposé afin de ne pas l'influencer.

En tous les cas, le général Georges n'assiste pas à la totalité du conseil suprême.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 739
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: Le cas Gamelin   Mer 9 Avr 2014 - 21:53

dhouliez a écrit:
Le cas Gamelin est efectivement un cas complexe.

Il est décrit habituellement comme une intelligence brillante... ayant beaucoup de répugance à trancher.

Certains politiques voyaient en ces défauts la garantie que le général les laisserait mener la politique qu'ils voudraient.

Certains auteurs expliquent ces problèmes de comportement par les conséquences d'une neurosyphillis contractée au Levant.

Les mémoires de Gamelin sont à prendre avec beaucoup de prudence si l'on cherche à déméler les responsabilités au sein du commandement.

Une biographie du général Georges est parue il y a peu. Ca peut être un bon complément.

Cdt

DH

Licinius a écrit:
Il existe une rumeur selon laquelle Gamelin aurait été affecté d'une Paralysie générale (encéphalite syphilitique diffuse aboutissant spontanément à la démence).
C'est une chose assez difficile à croire parce que, d'une part, une telle maladie est incompatible avec l'exercice d'un commandement, et d'autre part parce rien dans ses mémoires ou ailleurs ne semble révéler l'affaiblissement des facultés intellectuelles qui décèle cette pathologie.

En avez-vous entendu parler et si oui quelles sont les sources qui l'affirment ?
Je profite de ce fil ouvert pour en parler parce que l'état de santé du général me semble un élément historique possiblement important.

Je reviens sur l'état de santé du général Gamelin et des conséquences de la syphillis sur ses capacités à décider.
Contractée avant 1930, la maladie est traitée d'abord par une thérapie de choc "aussi éprouvante que le mal lui-même" (Claude Paillat Le désastre de 1940, La répétition générale, p182); en 1932, les médecins ont recours à la malariathérapie (même référence) qui "gomme les symptômes psychiques. Toutefois, ce résultat n'est pas maintenu, il faut recommencer la malariathérapie dant l'efficacité, va en diminuant. En 1935, lorsque Gamelin est nommé à la tête de l'armée française, les effets de la neurosyphilis du général sont encore "dissimulés". (idem reprenant un extrait du Ces malades qui nous gouvernent de Pierre Accoce et Dr Pierre Rentchnick).
Selon cette même source, les difficultés de raisonnement du général seraient aussi très évidentes à la lecture des ses Mémoires.

Selon un article du Dr Rentchnick, le dossier médicale de Gamelin faisait encore l'objet d'une interdiction d'accès en 1981 mais les preuves des traitements administrés prouveraient bien la maladie.

Une courte recherche sur internet montre qu'il y a les pour et les contre cette théorie. Avec notamment l'argument de la longévité incontestable du général.
Existe-t-il des études plus récentes sur le sujet que celles que je cite datant des années 1980?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
Licinius
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 68
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Le cas Gamelin   Mar 13 Mai 2014 - 19:19

Bonsoir,

J'ai relu le tome I des mémoires de Gamelin et un peu de littérature médicale sur le sujet. Il est difficile de se faire une opinion mais je noterai les choses suivantes.

Les paralytiques généraux traités par malariathérapie peuvent vivre très longtemps, certains étant encore internés 30 ou 40 ans après le traitement dans des hôpitaux spécialisés, Gamelin, en le supposant malade, était moins atteint, il n'est pas si surprenant qu'il ait pu vivre aussi vieux. Dans une grande partie des cas ces malades cessent de s'aggraver sans redevenir normaux, la guérison est même rare car le cerveau est définitivement lésé. Il demeure en général des troubles du jugements, de la mémoire et de la volonté.

En lisant Gamelin je le trouve peu diminué mais je suis tout de même étonné car il affiche une certaine fatuité, se perd dans des détails en y consacrant trop de temps (voir le passages sur les chaussures de l'armée française) et surtout il semble amorphe et apathique, spectateur, comme il semble l'avoir été avant la défaite et juste après son éviction. Sa mémoire est probablement bonne mais chez un individu doté d'un haut niveau intellectuel comme lui je ne suis pas certain que ce soit un très bon critère.

Je me méfie beaucoup des explications médicales rétrospectives mais l'impression que laisse Gamelin correspond assez bien aux descriptions médicales des neurosyphilitiques traités par la malaria. Si cela est vrai la présence d'un individu atteint d'une démence légère au poste de commandant de l'Armée est un incident très drôle (d'une certaine façon).

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 739
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: Le cas Gamelin   Mar 13 Mai 2014 - 21:24

Merci pour ce complément d'informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
Flahaut
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: Le cas Gamelin   Mer 14 Mai 2014 - 9:48

Pour promettre le Maréchalat, il eut fallu qu'il remporte une victoire face à l'ennemi. Ce ne fut pas le cas dans sa carrière avant 40. Gamelin n'avait pas l'étoffe d'un général en chef, faussement auréolé par son poste auprès de Joffre à l'EM. Outre son plan de manœuvre sur Breda, il s'est toujours contenté de signifier des directions, suggestions sans intervenir dans la manoeuvre (à la façon d'un Moltke). Sa mésentente avec Georges est néfaste aux moments critiques. Enfin l'absence de constitution de réserves de bataille conséquentes lui impute une faut grave. Gamelin était syphilitique (stade nerveux) : explique peut être cela = instabilité, pusillanimité et un effacement complet après les jours de mai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licinius
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 68
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Le cas Gamelin   Ven 20 Nov 2015 - 19:53

J'ajoute un commentaire sur Gamelin. Selon Rocolle il aurait souffert un tabes stationnaire (syphilis spinale). Si c'est le cas il était bel et bien syphilitique. Il est possible d'être tabétique sans fuir de la cafetière. S'il était soigné pour sa neurosyphilis cela explique les rumeurs de traitement par les arsenicaux ou même la malaria. Ce n'est pas en soi une preuve de PG

Son biographe Le goyet ne mentionne pas la paralysie générale, il indique que Gamelin meurt après une mauvaise chute et un séjour hospitalier de 3 mois. Il est affirmé ailleurs que la PG était la cause mentionnée de décès. 

Le mystère Gamelin s'épaissit donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le cas Gamelin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Parcours individuels et notices biographiques :: Officiers généraux-
Sauter vers: