Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Machines et Codes pour les Transmissions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vincent lahousse
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Machines et Codes pour les Transmissions   Mar 2 Nov 2010 - 14:21

Bonjour,

Suite à la lecture de "Comment perdre une bataille" d'Alistair Horne, je viens de découvrir que l'Allemagne (ne connaissant pas le service) décrypté dés octobre 1939 les transmissions radios de notre haut commandement.

pale pale En février, cela leur permis d'appréhender une grande partie de la réponse française à une invasion du BENELUX. pale pale

Mais je me suis alors demandé sur quels principes/machines ces codes reposaient-ils dans l'ATF?

L'un d'entre vous pourrait-il décrire le système de transcription/codage de notre armée pour les messages à destinations des centres de décisions de notre armée?

PS : on trouve facilement de littérature sur les machine allemande ENIGMA et LORENTZ.
PSS : Gamelin n'utilisait que le téléphone, cela est connue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Klamerek
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 273
Age : 58
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Machine et Codes    Lun 15 Nov 2010 - 23:26

Bonjour,

La machine à coder française est une machine à 5 rouleaux suivant le principe identique de l'Enigma . Il s'agit d'un matériel Suédois soit la machine HAGELIN C-36 . Elle sera également adoptée plus tard par les états unis sous la référence M.209.
Pour une représentation de cette machine voir le lien suivant : http://www.fredandre.fr/c36.php

Cordialement
Eric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 826
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Machines et Codes pour les Transmissions   Mar 16 Nov 2010 - 18:10

Voici qui est fort intéressant donc bien des choses s'expliquent.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
professeur
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: Machines et Codes pour les Transmissions   Mar 16 Nov 2010 - 19:22

la C36 a bien été utilisée en 1940 sur le terrain car j'en ai trouvé une dizaine cassées dans le fond d'une tranchée au cours de prospection dans les années 80!
et à votre avis es ce que la C36M2 a pu être utilisée avant 45 ou alors cette modification n'est apparue qu'après guerre?
Cdt
professeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent lahousse
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Re: Machines et Codes pour les Transmissions   Mer 17 Nov 2010 - 11:47

Merci Erik,

Aprés quelques recherches sur cette machine :
- machine HAGELIN B-21 - ancêtre de la C-35 (
- machine HAGELIN B-211 - évolution portable de la B-21
- machine HAGELIN C-35 - premier modèle jugé acceptable par l'armée française
- machine HAGELIN C-36 - modèle utilisé par l'armée française en 1940
- machine HAGELIN C-37 - modèle utilisé par la Marine française
- machine HAGELIN C-38 - modèle acheté à 140 000 exemplaire en 1940 par les US sous les délicats noms de M-209 (army) et CSP-1500 (Marine)


5000 exemplaires ont été commandé à en 1935 [1]
Il faudrait vérifié quel modèles était concernés, des C-35, des C-36 ou un mixte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
takata
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: Machines et Codes pour les Transmissions   Lun 29 Nov 2010 - 10:03

Bonjour,
vincent lahousse a écrit:
Suite à la lecture de "Comment perdre une bataille" d'Alistair Horne, je viens de découvrir que l'Allemagne (ne connaissant pas le service) décrypté dés octobre 1939 les transmissions radios de notre haut commandement.
C'est une grossière exagération de Horne (d'ailleurs, ce livre date un peu concernant beaucoup d'éléments mentionnés). Il n'existait pas qu'un seul type de code en service et il y avait de nombreux "réseaux" de transmission, plus ou moins sécurisés ou surveillés (monitorés comme on dirait aujourd'hui). Les Allemands ont eu quelques succès avec certains d'entre-eux, mais périodiquement.

vincent lahousse a écrit:
pale pale En février, cela leur permis d'appréhender une grande partie de la réponse française à une invasion du BENELUX. pale pale
A vrai dire, il semblerait qu'une grande partie des informations recueillies par les Allemands à travers nos transmissions soit surtout d'origine passive (via l'interception du trafic): l'écoute systématique des fréquences, le recueil des indicatifs, les caractéristiques techniques des postes éméteurs, la localisation des postes, l'usage et les habitudes des opérateurs, tous ces détails permettaient, lorsqu'ils étaient méthodiquement exploités, de se faire une idée très précise de l'articulation des forces ennemies (et de leurs mouvements). Bien entendu, les Français ont fait pareil et aussi recueilli des informations sur l'ordre de bataille allemand. Mais au moment de l'offensive du 10 mai, les procédures ont été changées dans les deux camps (le trafic Enigma par exemple a été compliqué à cette date).

vincent lahousse a écrit:

Mais je me suis alors demandé sur quels principes/machines ces codes reposaient-ils dans l'ATF?
L'un d'entre vous pourrait-il décrire le système de transcription/codage de notre armée pour les messages à destinations des centres de décisions de notre armée?
Principalement les télex et C-36 en ce qui concernait les machines. Des dizaines d'autres codes étaient manuels: livre de code comportant de quelques centaines à quelques milliers d'expressions + des additifs variés, ce qui formait des groupes de 2, 3, 4, 5 "figures" (lettres ou chiffres) selon le cas. Ces livres peuvent toujours être reconstitués si l'on s'en donne la peine par des méthodes d'analyse statistique (sauf si l'additif est vraiment aléatoire et utilisé qu'une seule fois = one time pad) mais la méthode rapide se base surtout sur les erreurs des opérateurs ou la capture des documents.

Dans tous les cas, des informations passent quand même et peuvent être extraites par l'analyse du trafic. Par exemple, des transmissions très longues entre deux QGs, l'un situé dans le sud de la poche nord et l'autre dans la pointe nord du front de l'Aisne vers le 22-23 mai ont informé les Allemands qu'une opération conjointe des deux armées était en cours de préparation (plan "Weygand") sans même avoir eu à en décrypter le contenu.

Une méthode pour casser le code des C-36 a été mise au point par les Allemands mais seulement après la fin de la campagne, certainement à partir de tout le matériel capturé, ce qui leur a ensuite permis d'attaquer plus facilement les transmissions de l'armée françaises en 1943-1945 (celle-ci n'utilisant pas les systèmes US ou Britanniques plus sûrs).

S~
Olivier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent lahousse
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Re: Machines et Codes pour les Transmissions   Mer 1 Déc 2010 - 10:21

merci Takata pour toutes ces informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Machines et Codes pour les Transmissions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1 seul Variateur pour 2 machines ou plus
» Simples machines - Jeux de physique pour les enfants et les plus grands
» Les machines à laits végétaux crus
» Exposition | Machines , Matériel et équipements pharmaceutiques
» Inter-sectionneur pour machine a bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Génie-
Sauter vers: