Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 153e RI

Aller en bas 
AuteurMessage
Joldan
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 76
Localisation : Eancé (35)
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: 153e RI   Mar 12 Oct 2010 - 23:21

Bonsoir,

Je recherche la garnison du 153e R.I. en 1934 - 1935.

Joldan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5276
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 153e RI   Mer 13 Oct 2010 - 0:30

Bonjour,

Le 153e est un RIF qui à l'époque qui vous intéresse est basé à Bitche.

Cordialement
Eric Denis

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
CATERMOL
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 8
Localisation : GRIESHEIM SUR SOUFFEL
Date d'inscription : 02/09/2017

MessageSujet: Identification du lieu de prise de vue de la photo jointe.   Mer 14 Mar 2018 - 14:54

Bonjour,

Ci-joint la photo d'un groupe de militaires. Mon père y figure, il est le premier en partant du haut du groupe. Je cherche à trouver à quel endroit elle a été prise.
Pouvez-vous m'aider à identifier les uniformes svp? 
Avec ce renseignement, ses affectations successives, et la localisation de ces unités pendant les périodes d'hiver sur le document ci-joint, je pourrais peut-être y arriver.

Merci d'avance.
Cordialement.
G. POINSOT

https://mega.nz/#!wMJxCK5A!nyDNAhDoiefUxbjfO0BkWPStnxhHMwXh0gdSXSs9WmU
https://mega.nz/#!YVoVnThZ!t3G5g_-MsKVtMXwC71w4MNlFhHYeGtThGb5bCUjXfbM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 188
Age : 48
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: 153e RI   Mer 14 Mar 2018 - 16:21

CATERMOL a écrit:
Bonjour,

Ci-joint la photo d'un groupe de militaires. Mon père y figure, il est le premier en partant du haut du groupe. Je cherche à trouver à quel endroit elle a été prise.
Pouvez-vous m'aider à identifier les uniformes svp? 
Avec ce renseignement, ses affectations successives, et la localisation de ces unités pendant les périodes d'hiver sur le document ci-joint, je pourrais peut-être y arriver.

Merci d'avance.
Cordialement.
G. POINSOT

https://mega.nz/#!wMJxCK5A!nyDNAhDoiefUxbjfO0BkWPStnxhHMwXh0gdSXSs9WmU
https://mega.nz/#!YVoVnThZ!t3G5g_-MsKVtMXwC71w4MNlFhHYeGtThGb5bCUjXfbM

Bonjour,
A première vue, cela ressemble à une corvée de déneigement devant un ouvrage fortifié durant l'hiver 1939-1940. On distingue des bérets (avec l'insigne rond "on ne passe pas" portés par les hommes d'infanterie de forteresse. Le fait que les autres portent des calots ne veut pas dire pour autant qu'ils n'en font pas partie. A la mobilisation, au regard du déficit en bérets, de nombreux mobilisés ont perçu le calot, faute de mieux. Idem pour les tenues. Certains portent la capote en drap kaki, d'autres celles en drap bleu horizon. Cela est courant pour les troupes de forteresse. On peut donc en déduire que nous sommes du temps où il avait été affecté au 37ème RIF (régiment d'infanterie de forteresse) affecté au sous-secteur de Bitche.
Quant à la 3ème CEO citée dans son livret, il s'agit de la 3ème Compagnie d'Equipage d'Ouvrage, à savoir une compagnie d'un Régiment d'Infanterie de Forteresse fournissant la partie infanterie des équipages de casemate ou d'ouvrage.
Sauf erreur, les CEO du 37ème RIF portent sur les ouvrages de Schiesseck et d'Otterbiel.
J'espère que ces précisions auront répondu à vos attentes.
Bien cordialement
Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CATERMOL
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 8
Localisation : GRIESHEIM SUR SOUFFEL
Date d'inscription : 02/09/2017

MessageSujet: Re: 153e RI   Mer 14 Mar 2018 - 17:12

Bonjour Le Gone,

Super, merci pour toutes ces infos.
Mon père parlait de ces forteresses (Schiesseck et Otterbiel). En tout cas je suis étonné des détails que vous avez décelés sur cette photo.
Je pensais à une photo prise devant un rocher lors d'une corvée de bois.
J'en sais désormais un peu plus sur la vie militaire de mon père.
Il me racontait aussi qu'il avait été affecté au service d'un colonel à Reims et là je recherche également la période et les circonstances.
Je joins à tout hasard la photo réalisée à l'époque par un photographe professionnel de Reims.
Peut-être pourrez-vous également reconnaître l'uniforme ?

Encore une fois un grand merci à vous.
Cordialement.

G. POINSOT

https://mega.nz/#!0YIFiRYB!jr3S1r5OAH7VV8I9W-ejNp3a0-JEP8ejgD7ZGxFFYMQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 188
Age : 48
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: 153e RI   Mer 14 Mar 2018 - 17:27

A nouveau,

La dernière photographie date de toute évidence de son service militaire entre fin  1932 et printemps 1933, période durant laquelle il était au 106ème RI. (Si mes souvenirs sont bons, il était bien cantonné à Reims).
La vareuse de la photo n' a rien de réglementaire. Il s'agit d'un effet de photographe afin d'être plus élégant (coupe type officier, ceinturon et baudrier) qu'avec le port de la vareuse troupe...
Elle se laçait dans le dos, le temps d'être bien beau devant l'objectif.

Bien cordialement
Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CATERMOL
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 8
Localisation : GRIESHEIM SUR SOUFFEL
Date d'inscription : 02/09/2017

MessageSujet: Re: 153e RI   Jeu 15 Mar 2018 - 13:29

Re-bonjour,

Merci pour votre réponse.
Une dernière question.
Dans le livret de mon père il est indiqué qu'il a été fait prisonnier le 21 juin 1940 par les Allemands près du Col du Donon puis libéré le 14 juillet 1940. Il me racontait qu'il avait été emmené dans un camp de prisonniers. Peut-on trouver de quel camp il s'agissait ? Si mes souvenirs de ce qu'il me racontait sont bons il se situait dans la région.

Bien cordialement.
G. POINSOT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 188
Age : 48
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: 153e RI   Jeu 15 Mar 2018 - 14:09

Bonjour,

Bien difficile de vous répondre précisément....
Deux "front stalag" ont été mis en place dans la région, à Mirecourt et Epinal.
Toutefois, au regard de l'importance des prisonniers faits dans les Vosges, certains ont été rassemblés dans des casernes, notamment à Strasbourg et Rambervillers.

Quant au fait qu'il a été libéré le 14 juillet par les Allemands, c'est en application de la décision du Reich de libérer les soldats Lorrains et Alsaciens à condition qu'ils ne quittent pas ces régions.
Quel est le sort de votre père après 1940 ?
Car de nombreux Lorrains et Alsaciens ont finis enrôlés de force dans l'armée allemande.

Bien cordialement
Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CATERMOL
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 8
Localisation : GRIESHEIM SUR SOUFFEL
Date d'inscription : 02/09/2017

MessageSujet: Re: 153e RI   Ven 16 Mar 2018 - 11:34

Bonjour,

A son retour de captivité mon père, qui était tailleur sur cristaux, a été employé chez Villeroy & Boch à Wadgassen (Sarre) où il se rendait en train. Je ne sais pas de quand à quand. Toujours est-il qu'il m'a raconté qu'à partir du moment où, les Alliés commençant à bombarder la gare de Sarreguemines, le déplacement devenait de plus en plus dangereux. Les trains arrivaient en retard, ou pas, lors des bombardements les passagers devaient se réfugier dans les abris, etc... Et il a décidé de ne plus aller à son travail. Ensuite il y a eu la période où les allemands obligeaient les habitants de Lemberg (son village) à aller creuser des tranchées pour eux. Sans doute après juin 1940. Il y a été pendant quelques jours, puis il s'est volontairement blessé au gros orteil avec une pioche pour ne plus avoir à y aller. Il se savait aussi allergique au mercurochrome ce qui fait que lorsqu'on lui en a appliqué sur la plaie il a fait une réaction. Renvoyé chez lui il n'a pas eu à retourner creuser des tranchées, je pense que devant l'avancée des troupes alliées les allemands s'étaient repliés et du coup ces tranchées devenaient inutiles. Voilà mes souvenirs fragmentaires de ce qu'il me racontait.

Cordialement.
G. POINSOT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 153e RI   

Revenir en haut Aller en bas
 
153e RI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CORNAT Jean-Baptiste-Louis - Lieutenant - 153e de ligne -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Infanterie :: Par N° de RI-
Sauter vers: