Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 2e Cie du 41e BCC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
B Vieillot
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: 2e Cie du 41e BCC   Jeu 7 Oct 2010 - 21:25

Re bonsoir,

Dans quelle compagnie était votre beau père ? Quel char ? J'ai rencontré un ancien du 41e BCC (Compagnie Gasc) mais il n'est pas encore filmé. Il fait parti de mes retards...

Mes films sont accessibles au public. Voici quelques éléments à regarder... les documentaires doivent être "refondus" en unitaire... Cela donne déjà une idée.

http://www.dailymotion.com/Historik

J'organise aussi des projections avec débats pour sensibiliser à tous ces faits. C'est ce que je ferais dans les Ardennes l'année prochaine. Souvent les gens n'osent pas parler avec des vétérans lorsqu'ils se déplacent aux cérémonies. Peu de personnes finalement savent ce qu'ils ont vécu. Parfois c'est au sein même de la famille que l'on n'ose pas poser les questions. Je pose ces questions en essayant d'être au plus juste des évènements. Après j''essaie de présenter les récits, les témoignages et de partager avec les habitants d'un territoire ce que je sais.

Je mène ce travail en essayant de coller au plus près des véritables lieux des engagements. Une manière de sensibiliser aussi aux lieux. Pour moi la mémoire tient aussi à cela. Ce souvenir en voyant un paysage, une maison, un pan de mur, un monument. Pour le film sur les Ardennes, j'ai passé beaucoup de temps à filmer les lieux... les derniers stigmates (nombreux encore). Ce film est compliqué dans les faits mais aussi dans les lieux qu'il faut bien appréhender pour bien faire comprendre.

Cordialement
B Vieillot




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5279
Age : 64
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Jeu 7 Oct 2010 - 22:03

Bonsoir,

Mon beau-père était les Sous-Lieutenant René Tuffet, 2e Cie (Gasc) char Corbières 369.

Je suppose que c'est monsieur Loisillon que vous allez rencontrer, pilote du Villers Marmery et que je rencontre régulièrement aux commémorations du combat de Montsuzain.

Je ne connais pas d'autre survivant du 41e susceptible de partager encore ses souvenirs, hélas !

Cordialement

Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
B Vieillot
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Jeu 7 Oct 2010 - 22:38

Bonsoir,

J'ai bien entendu parler de votre beau père. Il était bien connu de M Baudier. J'ai eu son nom, mais le recueil de témoignage a commencé tardivement pour mon film. Aujourd'hui encore, c'est toujours la course... Je suis d'ailleurs très en retard. Je n'arriverais pas à faire toutes les personnes que j'ai retrouvées.

M Loizillon est bien le vétéran que j'ai rencontré. Il est bien connu aussi. Je ne suis pas sur qu'il soit aujourd'hui le seul dernier. Nous pouvons en parler en privé.

Savez-vous si les 14 et le 15 mai la compagnie Gasc a été "dispatché" jusqu'à Jonval ? (au dessus du village de Chagny, devant Bouvellemont). Un témoin du 11e Cuir me dit avoir été "en veille" avec des B1 sur ce secteur ces jours-là... Shocked Je n'ai jamais trouvé confirmation de cette info... Cela me parait un peu loin de Louvergny ! Si vous avez des pistes...

Cordialement
B Vieillot

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Ven 8 Oct 2010 - 6:47


@ Barthélémy (avec 2 accents, oui, oui !)

Bienvenu parmi nous ! Very Happy


@ Tous,

Je pense que tout un chacun peut d'ores et déjà constater que je n'exagérais nullement en écrivant que le forum allait accueuillir une recrue "de choix", spécialiste des Ardennes 40 ... et de tant d'autres domaines relatifs à la Première et à la Seconde Guerre mondiale. study

Cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4982
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Ven 8 Oct 2010 - 9:27

Bonjour,

Je vous remercie de vos commentaires concernant mon HS Bataille sur Stonne, à l'époque de sa rédaction, j'aurai surement apprécié votre aide. J'ai moi aussi travaillé avec Michel Baudier. Bien que ma rédaction soit imparfaite, j'ai tenté de retransmettre un maximum d'information surtout basées sur les archives et témoignages français et allemands que j'ai pu rassembler. Je n'ai bien sur pas la prétention d'avoir retransmis "la" vérité historique, mais simplement d'avoir tenté de m'en approcher le plus possible.

En ce qui concerne les positions de la Cie Gasc je vous propose les éléments fournis par Roger Avignon, que je tiens comme l'un des plus grands spécialistes de l'arme blindée française de 1940, et tout particulièrement des "lourds" :

15 mai
au petit jour: mouvement et installation de la 2eme Cie pour assurer sa mis-
sion face au N.N.E. et E. -Reste de la journée: R.A.S.
-dans la nuit: la 2ème Cie est mise à la disposition de la 5ème D.L.C.pour as-
surer son arrière-garde lors de son repli; le 16 mai, vers Attigny.

16 mai-matin:
mouvement Louvergny,Lametz,Semuy, l'Aisne où la mission d'arrière-garde
se termine vers 12 à 15 h.-Liaison perdue avec 1e P.C. du 41èmeB.C.C. Mais
connaissant la situation du P.C. de la 1/2 brigade de chars,des ordres lui
sont demandés par liaison moto dès le départ de Louvigny.Ladite liaison me
retrouve sur l'Aisne au début de l'après-midi.-Ordre reçu:rejoindre le P.C.de
la 3ème D.C.R. à Savigny s/Aisne(S. deVouziers), où la 2ème Cie arrive dans
le courant de l'après-midi à l'étonnement de l'E.-M. de la 3ème D.C.R..-Pen-
dant cette journée,les 2 autres compagnies du 4lème B.C.C., la 1ère Billotte,
la 3ème Delepierre, mènent le combat,à Stonne, contre les blindés allemands.
-dans la nuit:la 2ème Cie,stationnée à Savigny,est alertée et reçoit mission
de se porter à Dun-sur-Meuse,par Boult-aux-Bois,Bantheville,en vue de parti-
ciper à une contre-attaque au nord de Stenay où les Allemands tournent la
Ligne Maginot à l'ouest des ouvrages de La Ferté.


Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5279
Age : 64
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Ven 8 Oct 2010 - 10:16

Bonjour,

Je joins un extrait du journal de mon beau-père pour les journées des 14, 15 et 16 mai.

Il s'agit d'une retranscription littérale au mot près des pages écrites en 1941 en captivité. Je me suis permis d'abréger certains passages qui n'apportaient pas grand chose au déroulement des évènements.

Je pense que cela pourra vous être utile.

Cordialement

Laurent

14. La dernière partie du trajet a été difficile du fait de l’encombrement des routes par les
convois de réfugiés. On traverse de nombreux villages bombardés où ruines et incendies sont nombreux.
A 6Hdu matin, après une nuit froide et fatigante, du fait de l’allure très
rapide,on arrive à la Sabotterie où les Cies se disloquent. La 2 Cie reste au Bois de la
Sabotterie qui vient d’être bombardé . Camouflage soigneux et tranchées. Pas de repos,
et cependant chacun tombe de sommeil. Vers 10H, ordre de faire les pleins pour partir
immédiatement.Gros travail car on ne possède qu’une pompe à main par Son.
Puis contrordre, départ seulement pour midi. Réunion des officiers auprès du Cne Gasc qui nous donne l’ordre d’attaque (O1. O2 ® Sedan !)
Toujours avions allemands au dessus de nous. Nous sommes très surpris de voir un nombre énorme de fuyards de toutes armes qui descendent de Sedan...
... abandonnant sur le terrain armes et bagages (en particulier des
canons de 47, qui nous feront tant de mal entre les mains des allemands).
Le départ est prévu pour 12H. On nous distribue pain et conserves. Nous débarassons le char de tout ce qui n'est pas indispensable (bâche, couverture...)
Nous finissons le plein au laryngophone. Nous changeons 6 bougies, car le moteur commençait à bafouiller après l'effort de la nuit. Départ 12H par La Sabotterie, Lametz, Le Chesne, Tannay. Gros succès des chars auprès de toutes les troupes qui nous voient. De temps en temps nous disparaissons dans la tourelle, car les avions allemands bombardent et mitraillent sans cesse.
Après Tannay, le Bon se déploie tout entier. Serait-ce un engagement, déjà?
Hélas non,nous nous regroupons au Bois du Mont Dieu, les chars le long de la route,mais sous bois, à 50m de distance! Et nous attendons tout l'après-midi.
Que de moustiques. Vers 17H,nouvel ordre d'attaque du capitaine pour la Cie. Un avion mitraille notre petit groupe. Mais cette attaque ne sera pas réalisée.
Finalement, nous reprenons le chemin de Tannay sans avoir rien fait.
Le Bataillon va stationner toute la nuit sur la route, si près de l'ennemi
et sans protection; mais chacun essaiera de dormir un peu, en vain,
car il faut se ravitailler et s'approvisionner. En plus des conserves et du pain que nous donne le Bon, nous avons la chance d'être arrêtés le long d'un convoi d'artillerie mitraillé. Les caissons et voitures démantelés, roues brisées, cadavres de chevaux, triste spectacle. Mais chacun n'a qu'à se baisser pour trouver conserves, couvertures (heureusement, car nous ne reverrons pas les notres avant longtemps), chocolat, chaussettes etc...Notre char se trouve complêté de quelques couvertures et d'un énorme sac de conserves et de chocolat.
15.J'arrive à dormir ¼ d'heure, quand l'ordre de départ est donné à 3H du matin.
Notre compagnie seule longe l'Etang de Baironet arrive à Louvergny. Là, sur la route toute droite qui domine le village, et d'où nous voyons à 2km les lisières du bois d'où vont déboucher les allemands, la Cie s'installe en bataille, chaque char camouflé tant bien que mal sous un pommier. La matinée se passe en observation, mais nous ne voyons rien. Le capitaine nous explique que nous devons attendre le débouché des allemands pendant que les autres compagnies font des attaques sur Stonne et Tannay. Toute la Division est engagée pour arrêter l'avance allemande.
12H. Gros émoi, on aperçoit une demi-douzaine d'AM allemandes qui se baladent aux lisières à 2km de nous.
15H.La Cie s'en va, me laissant avec le Corbières et le Villers-Marmery à
la disposition du point d'appui de Louvergny commandé par un capitaine de Cavalerie.
Il est très inquiet et me demande de faire quelque chose contre les AM que que l'on voit.
Je vais prendre le poste de Maréchal qui s'avancera un peu pour tirer.

16H. Quand la Cie revient et sans rien me dire fonce comme pour
attaquer. Un cavalier me signale que ma Cie attaque. Ne voyant rien
d'où je suis je m'approche pour protéger cette attaque. Mais la Cie
revient comme elle est partie. Je tire donc sur les AM 9 obus de 75 et 4 de
47.Le Capitaine m'envoie chercher Maréchal qui n'a pas entendu l'ordre
radio de ralliement. Chacun reprend sa place primitive.
20H.Nous retournons route de Tannay. Nouvelle nuit blanche, passée
au ravitaillement et à l'approvisionnement. Nous avons une légère fuite
au Naeder, aussi nous prenons 50l de ricin pour cas de panne.

16- De nouveau, nuit sans sommeil. A 3H,départ pour Louvergny, par
le même chemin que la veille. Malheureusement je tombe en panne
devant l'Etang de Bairon... ...Nous arrivons à nous dépanner en aplatissant
le tuyau de manomètre du Naeder, et à 6H je rejoins la Ciequi est
installée à Louvergny comme la veille. Peu après arrive un officier
d'EM avec un pli pour le capitaine Gasc.
8H. Départ en colonne de la Cieen direction du Sud...

...Par 2 fois nous nous déployons quelques minutes face au
nord(combat en retraite) et enfin nous filons à toute allure vers l'Aisne.
Nous sommes les derniers éléments, tout le monde a décroché sous
notre protection. Les pays sont vides, devastés, bombardés- Triste
impression celle que donnent ces villages incendiés et sans âme
qui vive. Par Marquigny, Lametz, Day, Neuville-et-Day, nous atteignons
Semuy où nous devons traverser l'Aisne. Nous arrivons à temps,
car les sapeurs du génie ne sachant pas que nous devons passer, est (sic)
sur le point de faire sauter les ponts. Il s'en faut donc de quelques minutes
seulement que nous ne soyions bloqués de l'autre côté. Pendant
que le Capitaine retarde l'heure de l'explosion pour attendre le Drôme
qui a eu une panne, le Lt Homé nous emmène à 1km de là. Mais quand il faut en repartir, impossible, mon moteur est grippé. Je reste donc seul sur la route avec mon équipage, et nous trouvons
les radiateurs à sec. Nous laissons refroidir le moteur et nous allons
à500m dans un petit bois où les dépanneurs (Alençon et Rafay(?) nous
réparent provisoirement. Plein d'eau et nous rejoignons la Cie
par Voncq dans le bois de Voncq à 16h. Là encore, pas moyen de dormir.
Nous mangeons et buvons un peu, les allemands bombardent à coups
de150 (réglage sans doute). Ils sont déjà de l'autre côté de l'Aisne,
maison a l'impression que nos troupes tiendront bon derrière cet
obstacle assez sérieux.
17H, regroupement de la Cie. Toujours survolés par avions allemands
qui ont d'ailleurs laché ça et là des bombes sans atteindre souvent
la route, nous repartons, la Cie en colonne, par Terron sur Aisne,
Vandy,Chestres, Vouziers, Falaise, Savigny sur Aisne. C'est le pays
natal du Lt Homé. Nombreuses troupes, nous arrivons en pleine
nuit dans une ferme et nous devons disperser les chars de
manière énorme. A minuit nous avons enfin installé tant bien
que mal nos engins, et nous mangeons un peu, en pleine nuit..
.. Nous comptons bien avoir enfin quelques heures de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
B Vieillot
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Ven 8 Oct 2010 - 11:14

Bonjour M Deneu, M Denis,

Merci pour tous ces détails précis,

Les horaires et les dates semblent correspondre pour le 14 Mai. Les bois de la saboterie sont bien en dessous Jonval... Cela parait tout à fait possible ! Le récit de mon vétéran serait donc juste. Il me parle de deux B1 sur sa position à 1Km de Bouvellemont... J'étais surpris que des B1 soit aussi prêts de Bouvellemont et Chagny au contact e la 5e DLC (5e RAM Chagny et 15e Dragons Bouvellemont). Ils ne sont pas intervenus dans les combats du 15... pour cause... le mouvement s'engage vers Tannay. Je ne vais pas trop poursuivre car c'est une discussion à part entière.

Pour M. Avignon, c'est un spécialiste reconnu, vous avez raison. Je l'ai rencontré une fois à Tannay (inauguration de la plaque Roger Avignon). Nous n'avons pas beaucoup discuté, ce n'est jamais le bon moment lors de commémorations. Il est aussi un témoin de premier ordre vu sa position de combat le 23 et 24 Mai. Je crois qu'il aurait pas mal à raconter. J'ai fait l'interview d'un vétéran du 8e Chasseurs présent à 276 au dessus de lui, c'est l'enfer l'assaut allemand ces jours là !

Voici une vue de Bouvellemont et du Chesne pour illustrer les événements sur le secteur. La vue de Bouvellemont est certainement prise le 16 en milieu d'après midi. Une AMR des dragons est encore visible (au fond à droite). Cliquer dessus pour voir en grand...

(Bouvellemont)

(Le Chesne)

Quelqu'un d'autre du forum a t il déjà travaillé sur l'engagement de Bouvellemont et de Chagny le 15 Mai ?

Cordialement

B Vieillot


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Ven 8 Oct 2010 - 20:22

Hop hop hop , ici c'est pour se présenter , vous êtes allés un peu loin .
Merci Eric , puisque tu as initié cette petite dérive , de séparer les discussions via copié collé et transfert de certaines interventions vers un fil plus approprié . ( je suis en plein reinstall de PC , donc pas vraiment le temps ... )

Sinon , bienvenue , bien sur , a Barthélémy Vieillot , dans nos lignes , et n’hésitez pas a nous faire part de vos questions ou autres informations .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
B Vieillot
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Ven 8 Oct 2010 - 20:35


Oups ! Embarassed
Sorry ...

BV

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Ven 8 Oct 2010 - 20:39

Aucun problème , c'est juste pour faciliter les recherches par la suite .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4982
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Sam 9 Oct 2010 - 18:34

(note de modération : ces messages étaient à l'origine placés dans la section présentation ici :

http://atf40.forumculture.net/participants-et-intervenants-f5/un-nouveau-ardennes-mai-1940-t2414.htm )

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Sam 9 Oct 2010 - 20:27

Merci Eric !
Revenir en haut Aller en bas
typolia
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 1
Age : 46
Localisation : Yonne
Date d'inscription : 13/10/2010

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Mer 13 Oct 2010 - 22:49

Bonsoir à tous,
Je suis nouveau (et peut etre hors sujet), je recherche tout renseignements à propos du 12 juin 1940 à Vadenay.
En effet, je suis le petit neveu d'un des pilotes de B1-bis detruit ce jour là.
Il etait le pilote du "Drome" avant la separation Gasq/Cornet
Pierre Vayne du 41eme BCC et je perd sa trace ensuite, je suis en possession de son acte de deces a Vadenay et de qques photos du Drome et de son equipage...
N'hésitez pas a me contacter si vous savez qqchose, meme un detail anodin.
Ou entrer en contact avec un survivant ou un ancien du 41eme (j'ai envoyé un MP à B vieillot)
Merci par avance
Bonne journée à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5031
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Mer 13 Oct 2010 - 23:58

Bonsoir

voici le déroulement de ces tristes journées du 10 au 12 juin :

le 10 juin le 41ème BCC est dirigé sur les bois nord de Nauroy.

Le 11 juin vers 17h00 le 41ème BCC reçoit l'ordre d'attaquer sur Saint-Hilaire-le-Petit. Compte tenu du piteux état du matériel, le Capitaine Cornet l'articule en 3 détachements :
- Détachement de 14 chars en état de marche avec qui restera le Capitaine Cornet comprenant :
le groupe n°1 aux ordres du Capitaine Billotte;
le groupe n°2 aux ordres du Lieutenant Fajeau.

- Détachement Gasc avec un char en bon état (le Châteauneuf du Pape) et 12 chars en mauvais état inaptes au combat (2 ou 3 chars seront continuellement en remorque) à amener à la CE pour réparation.

- Détachement Delepierre comprenant tout le train, l'EM du bataillon et des compagnies et qui se groupera avec l'arrières de la division.

Vers 19h30 les groupes 1 et 2 du 41ème BCC partent pour l'attaque sur Saint-Hilaire-le-Petit. au sud de Saint-Souplet, par manque d'essence et à cause de la nuit qui tombe, l'attaque est arrêtée.

A 21h00 le détachement Gasc se met en route pour gagner les bois sud-ouest de Pogny-sur-Marne.
Au soir la 1ère Pz allemande a enlevé Saint-Hilaire-le-Petit et Beyne-Nauroy, à l'ouest.

Le 12 juin la 2ème Pz allemande est lancée vers Châlons-sur-Marne, la 29ème ID et la 1ère Pz vers Vitry-le-François, l'aile droite du 41ème AK vers Suippes par Sommepy.
Aux premières heures de la journée la situation est grave, sont signalées : une colonne blindée ennemie venant de Reims, en marche sur châlons-sur-Marne et une brigade cuirassée qui avance en direction des fermes de Suippes et de Piémont.

A 11h00 les chars du 41ème BCC sont envoyés explorer le camp de Mourmelon. Par suite d'un ordre direct de la brigade aux citernes, les chars n'ont pu être ravitaillés en essence, elles arriveront trop tard.

A 13h00 l'exploration du camp de Mourmelon en direction du Grand-Haricot de Vadenay par les chars du 41ème BCC ne donne rien, à 14h00 les chars se portent en avant, de part et d'autre du mur allemand, face aux Ouvrages-Blancs.

A 17h25, après réception par radio d'ordres contradictoires et dont la provenance de certains n'a pu être identifiée, un radio des chars B du 41ème BCC porte au Capitaine Cornet un message qu'il a capté "repli comme convenu", méfiant la capitaine envoie en liaison un officier auprès du Lieutenant-Colonel Maitre, qui ne revient pas.

Vers 18h40 nouvel ordre de repli, il pleut très fort. Les chars tombent sur une défense antichars extrêmement dense et puissante qui les a pratiquement encerclés. Des canons antichars sont détruits mais leur nombre est tel que les chars sont touchés les uns après les autres. Le Capitaine Cornet est tué au moment où le Capitaine Billotte le sort de son char en feu, lui-même est blessé, le radio est tué. A 20h00 les derniers chars pratiquement hors d'usage et qui n'ont plus d'essence sont détruits par le feu après que les pièces essentielles de l'armement aient été démontées par les équipages.

Entouré par une nuée d'Allemands le détachement Cornet-Billotte est anéanti.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5279
Age : 64
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Jeu 14 Oct 2010 - 8:04

Code:
- Détachement Gasc avec un char en bon état (le Châteauneuf du Pape) et 12 chars en mauvais état inaptes au combat (2 ou 3 chars seront continuellement en remorque) à amener à la CE pour réparation.

Il me semble que le B1 en bon état, et qui le prouvera de belle manière, est le Villers Marméry 374, de l'adjudant chef Maréchal, pilote Loisillon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2302
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Jeu 14 Oct 2010 - 9:07

Tristes journées, en effet ... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5279
Age : 64
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Jeu 14 Oct 2010 - 9:08

Claude Girod a écrit:
Tristes journées, en effet ... !

Oui, mais quel panache !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4982
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   Jeu 14 Oct 2010 - 10:05

Bonjour,

typolia, ce que je peux déjà dire c'est que le 320 Drome était le char du lieutenant Duher, commandant la 3e section de la 2e Cie.

Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2e Cie du 41e BCC   

Revenir en haut Aller en bas
 
2e Cie du 41e BCC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Chars de combat-
Sauter vers: