Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 la 5e colonne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
147RIF
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 39
Localisation : Donchery
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Jeu 20 Jan 2011 - 23:55

Bonsoir,
En faite les Aciéries de Longwy sont à Sedan, (enfin une succursale).... La socièté est maintenant devenue Akers....

Carribou dit placer des hommes qui se repliaient devant les Acierie de Longwy, il revint plus tard et plus personne... Il pense donc à la 5ème colonne...
A creuser....

Bonne nuit
Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blockhausdonchery.e-monsite.com
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 814
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Jeu 3 Mar 2011 - 17:45

Je viens de lire un ouvrage d'Henri de Wailly "Coup de faux" et j'y ai relevé que le hasard faisait quand même bien les choses pour les Allemands en ce qui concernait l'essence : Une péniche pleine trouvée sur un canal près d'Amiens, un gros semi remorque hollandais plein en panne et qui attend son dépannage depuis quelques jours près d'Abbeville... Là où l'on peut moins accuser le hasard c'est quand même le sabotage des bombardiers Amiot 354 : Roues du train fixées en trompe l'oeil de manière à se détacher lors du décollage ou à l'atterrissage (boulon tenant par un seul filet goupille de blocage absente) ou par l'introduction d'une broche d'acier dans la boite relais des commandes de direction (rapports concernant ces faits publiés par"Icare" n 55 p 77) Ce sont des actions subversives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
147RIF
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 39
Localisation : Donchery
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Jeu 15 Sep 2011 - 23:18

Bonjour,
Voici un article de l'Association de M. Michel Baudier Ardennes 40 "A ceux qui ont résisté " Bulletin N°51



Dans le brouillard !
Un avion allemand perdu dans le brouillard fut contraint à un atterrissage forcé à MECHELEN en Belgique le 17 janvier 1940.
L’officier porteur des plans d’attaque faisait partie de l’Etat-Major de la Luftflotte II commandée par FELMY. Les deux furent limogés mais FELMY (Helmuth) avait commandé en Palestine en 14-18 et conservait de solides amitiés dans le monde arabe. Comme l’Allemagne voulait contrer la Grande Bretagne au Moyen-Orient (Palestine-Irak), FELMY est rappelé en service. Il prévoit la formation d’une unité constituée de Palestiniens d’origine allemande parlant parfaitement l’arabe ; un Sonderverband (unité spéciale) rattachée au régiment BRANDENBURG.

« Mais qu’était donc ce régiment Brandenburg ? Lorsque se déclencha le 1er septembre 1939 l’attaque allemande contre la Pologne, des commandos de sabotages en arrière des lignes polonaises (souvent camouflés en civil ou sous l’uniforme ennemi) étaient déjà en action depuis quelques heures. Ils avaient été mis sur pied et actionnés par les postes de l’Abwehr II (chargée du sabotage matériel et moral) de Königsberg, Breslau et Vienne, sur les ponts de la Vistule, la Pologne de l’Ouest et la région industrielle de Haute Silésie. Les résultats obtenus amenèrent l’Abwehr à coordonner et réglementer les actions de ce genre.
Le Capitaine von Hippel fut chargé de la mise sur pied d’une troupe camouflée sous le nom de Compagnie d’Instruction de Construction à mission spéciale (Bau Lehr Kompanie zbV 800) dépendant directement de l’Abwehr ; elle fut officiellement créée le 25 octobre 1939 au quartier d’artillerie de BRANDENBURG an der Havel. Quelques jours plus tôt, on avait constitué une autre compagnie avec une Deutsche Kompanie qui avait opéré en Pologne et en Slovaquie ; il y eut aussi une Kompanie zbV 100 qui disparut après son échec en mai 1940 dans la capture des ponts de Maastricht.
Au début de 1940, les effectifs s’étant accrus, fut créé le Bau Lehr Bataillon zbV 800 à 6 compagnies : il prit part à la campagne de l’Ouest en 1940 et sa part fut plus active qu’on ne le pense dans un certain nombre de faits attribués encore aujourd’hui à une fantomatique Cinquième Colonne. Le bataillon devint en été 1940 le Lehr Regiment Brandenburg avec Etat-Major et 3 bataillons ; en novembre 1942, il devint le Sonderverband Brandenburg zbV 800 avec 5 régiments et un groupement de chasseurs côtiers. »
Doc du général P Renauld, référence permanente de B HOREN. (Bulletin Ass Amis Ecole Supérieure de Guerre n° 92 – 1981)

N’est-ce pas une piste pour expliquer le mystérieux officier du génie qui préserva le pont d’Omicourt ? le bizarre motocycliste soi-disant de la prévoté, égarant les unités dans le secteur de Bulson et disparaissant aussitôt ? et bien d’autres anomalies destinées à désorganiser nos unités …Ils jouaient sur du velours puisque nos moyens de communication étaient la plupart du temps inopérants.



Toujours intéressant....Les hommes du ZBV800 (opération Niwi) sont passés à Sedan, Garski, Von Courbière....

Bonne soirée
Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blockhausdonchery.e-monsite.com
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 814
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Sam 8 Oct 2011 - 11:29

Le 24 mai dans l'après midi la première attaque sur le petit poste avancé du sémaphore fortifié du Gris-Nez est effectuée par des hommes en civil armés de pistolets mitrailleurs, ils sont repoussés par la petite garnison à laquelle se sont joints des hommes d'unités diverses en retraite... Ce n'est que plus tard vers 18 heures que le second assaut appuyé par des automitrailleuses aura lieu... lui aussi repoussé... Donc, point important pour l'observation, on cherche à s'en emparer très rapidement par un coup de main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 814
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Dim 29 Jan 2012 - 15:26

Nouveau témoignage sur la 5ème colonne reçu hier par l'association de généalogie à laquelle je suis inscrit. UN soldat "français" du 601ème hébergé avec son unité dans une ferme de Rinxent(Pas de Calais ) y revient quelques jours plus tard, triomphant, habillé en Allemand chevauchant une moto et guidant une compagnie allemande motorisée qui vient s'installer là où avait séjourné le 601ème...!!!! Il va saluer tous les gens qu'il y avait connus quelques temps auparavant, le sourire aux lèvres... naturellement la famille de fermiers français est médusée... Cet exemple tendrait à prouver que des éléments adverses étaient parvenus à s'infiltrer y compris dans "notre" armée... Combien étaient-ils ???? Que sont devenus ces renégats ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Mer 1 Fév 2012 - 23:12

Juste une question , 601ème quoi ?

Alain

Revenir en haut Aller en bas
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 814
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Jeu 2 Fév 2012 - 9:56

L'auteur dit:"Notre ferme un peu isolée du centre du village est occupée par le 601ème de ligne " terme vieillot,je suppose donc que ça devait être un RI,ils partent tout de suite après le 10 mai.Les Allemands arrivent le 23 mai......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 500
Age : 63
Localisation : 35
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Jeu 2 Fév 2012 - 14:02

Le 601 ème n'était-il pas un régiment de pionniers???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 814
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Jeu 2 Fév 2012 - 19:13

Je crois personnellement que oui :en fait un régiment à la disposition de l'armée un régiment "régional"...Je me demande même s'ils ne faisaient pas de l'hébergement de"passagers" car le témoin auteur des écrits précise quelques lignes plus loin:"Il nous connaît ,et pour cause ! Deux mois auparavant il a dormi dans la grange,infiltré au sein du 601ème,il a soigneusement tout repéré et préparé...." ce qui sous entend qu'il n'était pas là dès le début de l'installation du détachement dans la ferme :une sorte "d 'élément baladeur"......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Ven 3 Fév 2012 - 23:30

Il a bien existé le 601e régiment de pionniers , qui n'est pas une unité régionale au sens strict du terme , mais une unité d'infanterie dédiée aux travaux , souvent sous le commandement du génie du corps d'armée .
voir :
http://www.atf40.fr/ATF40/mai40/regiments%20de%20pionniers.html

On ne peut donc pas parler d'unité de "ligne" , ni d'unité combative , mais bien de soldats de classes anciennes , dotée de très faibles armements , reléguées a des taches de gros oeuvre .

Si la 5e colonne devait investir des unités françaises , ce ne serait certainement pas les pionniers , qui avaient surtout pour rôle de donner des coups de pelles et pioches ...

Alain


Revenir en haut Aller en bas
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 814
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Sam 4 Fév 2012 - 22:22

Je vais dire oui et non surtout s'ils sont chargés de renseigner sur la construction de retranchements, de dépôts, de sites camouflés, ils peuvent s'avérer aussi utiles que la résistance française le fut pour renseigner les Alliés. Je crois d'ailleurs que la "formation"devait être polyvalente : renseignement et action, c'étaient des gens de l'Abwehr. Mettre le feu à des dépôts de matériel, d'explosifs, rendre certains autres inopérants etc finalement qui d'autre qu'un pionnier pouvait s'en acquitter?... L'offensive avait été minutieusement préparée dans les moindres détails, c'était loin d'être une improvisation comme certains auteurs voudraient en accréditer la thèse, certes les panzers foncent mais nullement dans l'inconnu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Lun 6 Fév 2012 - 19:26

Attention , les pionniers sont de l'infanterie , comme je l'ai dit , et ne font que des travaux secondaires ( remise en état de routes , défrichements , creuser des tranchées , ou être de la main d'oeuvre pelle-pioche pour le génie lors de mise en place de fortifications légères ) .
Ils n'ont nullement accès aux explosifs , aux fortifications de premier rang , et sont positionnés en arrière du front .
Pour avoir de l'information réelle sur les positions défensives , il est préférable d'investir les compagnies divisionnaires du génie , ou les troupes d'infanterie fortifiée .
Bref, tout ceci n’empêche pas qu'il y ait eu un élément pro-allemand en leur sein , bien entendu .

Alain

Revenir en haut Aller en bas
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Dim 9 Sep 2012 - 9:13

Bonjour à tous, Very Happy

Je voulais juste partager avec vous ce cliché objet d'une annonce sur "ibé" et au titre racoleur : "Très rare photo originale allemande, 5e Colonne ? Gendarmes, Half-track, France 1940"...

C'est ce qui s'appelle entretenir la peur du loup ! Rolling Eyes

On remarquera que le half-track n'en est pas un et que l'on ne se trouve pas en France mais plutôt au Luxembourg si j'en juge par le képi et l'arme blanche de nos deux hommes... Je n'ai pas vérifié formellement la nationalité de l'uniforme, mais ce képi au turban qui remonte vers l'arrière me fait penser au Grand Duché (et à la Suisse, mais je crois me souvenir que les Allemands n'ont pas envahi la Suisse en 1940).

Cordialement,

Thierry Moné

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent Deneu
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 63
Localisation : Près de Lille
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Dim 9 Sep 2012 - 9:23


Bonjour Thierry,

Je me suis fait exactement les même réflexions en voyant ce cliché.

Ces braves gendarmes, ou douaniers, regardent, impuissants les forces allemandes envahir leur territoire.

Que peuvent-ils faire d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5393
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: la 5e colonne ?   Dim 9 Sep 2012 - 9:29

Bonjour Laurent, Very Happy

Oui, par contre je ne suis pas très certain de leur nationalité car avec le "passage" (un peu plus tôt) de la Grande Armée de Napoléon, les gendarmes belges, hollandais et luxembourgeois ont conservé certains attributs de la maréchaussée française... me semble-t-il !

Cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
la 5e colonne ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» "Fusilier en colonne d'attaque en JUIN 1815"
» têtes de colonne
» Colonne d'Austerlitz
» La Tête de colonne du 9e de Ligne
» Distribution par pied de colonne dans les bâtiments d''habitation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les plans, opérations et combats de 1919 à 1940 :: 39-40 : généralités-
Sauter vers: