Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 22e BOA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyril
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 25/09/2010

MessageSujet: 22e BOA   Sam 25 Sep 2010 - 17:21

Bonsoir à toutes et tous,

Je fais quelques recherches sur mon arrière-grand-père, ingénieur-chimiste de métier, qui fut Lieutenant de réserve, affecté au 22e bataillon d'ouvriers d'artillerie. Or je ne trouve quasiment aucune information sur le rôle de ce 22e BOA.

Je suis preneur de toute information qui pourrait m'éclaircir là dessus.

Pour préciser, mon arrière-grand-père travaillait dans la chimie, au service de l'usine Rhône-Poulenc de Saint-Fons (Rhône).

Merci beaucoup et bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 25/09/2010

MessageSujet: Re: 22e BOA   Sam 25 Sep 2010 - 18:18

Voici une portion de la fiche matriculaire de mon arrière-grand-père, classe 1914.

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4993
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: 22e BOA   Dim 26 Sep 2010 - 12:38

Bonjour,

A la lecture de ce document, on peut constater que votre grand-père, bien que mobilisé, a bénéficié d'une affectation spéciale, c'est à dire qu'il est maintenu dans son emploi civil à cause de sa spécialité et pour maintenir le bon fonctionnement de son entreprise.

En 1939, à la mobilisation, de nombreux spécialistes furent intégrés dans la troupe, ce qui finit par poser de gros problèmes aux industries d'armement et de guerre. Si bien que dans les mois qui suivirent, de nombreux hommes furent réaffectés à leurs emplois civils, ce qu'on a appelé les affectations spéciales. Ce fut également une niche pour quelques planqués qui évitèrent ainsi le front.

Je ne sais pas ce qui est advenu de votre grand-père après ces trois mois, ou il a été maintenu dans son entreprise, ou il dut rejoindre son unité d'affectation. Ce qu'on peut dire, c'est qu'il était rattaché à la 14e région militaire (Lyon). Mais les BOA n'exisent plus à la mobilisation, ils sont divisés en compagnies d'ouvriers d'artillerie, et répartis dans différentes grandes unités.

Cordialement
Eric Denis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Arsine
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: 22e BOA   Ven 21 Fév 2014 - 7:59

Bonjour,
 
Votre arrière-grand-père a participé à l’effort de guerre dans le service des poudres, au sein d’une usine chimique civile, passée sous contrat avec le service des poudres, pour produire des composés chimiques utiles à l’armée.
 
Son affectation spéciale est réservée aux personnes qualifiées de « spécialiste rare », ici très certainement en raison de sa qualité de chimiste.
 
L’usine Rhône-Poulenc de Saint Fons fut choisie, avec d’autres, pour augmenter la production nationale de chlore. Le chlore servait de précurseur à la synthèse de nombreux composés utiles pour la synthèse d’explosifs ou de gaz de combat.
 
Ici se termine l’histoire officielle… Ensuite, on rentre dans l’opacité de l’histoire de la guerre chimique dans le deuxième conflit mondial. Rappelons qu’officiellement cette histoire n’existe pas…
 
On trouve au sein du 22e BOA plusieurs formations, Cies ou groupes, affectés à l’utilisation de l’arme chimique ou dévolus à la production de l’arme chimique en 1939 et 1940.
 
Certaines compagnies du 22e BOA travaillaient dans les ateliers de chargement de munitions chimiques, par exemple, à Aubervilliers, Lannemezan, dans les usines Kuhlmann de Viller-Saint-Paul… pour les ateliers identifiés à ce jour.
 
Je vous invite à lire cette page :
 
http://www.guerredesgaz.fr/these/chap13/chap13.htm
 
En bas, vous trouverez quelques précisions dans les chargements pendant le conflit.
 
Rien n’indique évidemment que l’usine de Saint-Fons produisait directement des armes chimiques… Nous ignorons encore tout des diverses affectations au 22e BOA dans cet cadre là.
 
Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 22e BOA   

Revenir en haut Aller en bas
 
22e BOA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Artillerie :: Service (parcs, BOA...), centres de mobilisation et dépôts-
Sauter vers: