Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les Chasseurs Ardennais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5037
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Les Chasseurs Ardennais   Lun 20 Sep 2010 - 22:40

Bonsoir,

l'origine des Chasseurs Ardenais remonte au concept préconisé avant 1914 par le Colonel BREMER et en 1928 par le Général HELLEBAUT : la création d'un corps de défense frontalier. Le 10 mars 1933, le Roi ALBERT 1er signe l'arrêté royal changeant la dénomination du 10ème de Ligne en celle de Régiment de Chasseurs Ardennais. Conséquence immédiate, les "lignards", cantonnés à Arlon, troquent le calot à floche pour le béret vert, orné de la hure de sanglier, et portent sur le col de la veste l'écusson vert passepoilé de pourpre. Un seul régiment se révèle insuffisant pour tenir les frontières de l'Est, aussi, fin août 1934, le régiment s'articule en trois détachements et un bataillon d'unité cycliste frontière. Le 24 mars 1937, ces unités deviennent les 1er, 2ème et 3ème régiments de Chasseurs Ardennais, respectivement cantonnés a Arlon, Bastogne et Vielsam. Chaque régiment avait sur le pied de guerre la structure suivante : un état-major; trois bataillons à trois compagnies cyclistes mixtes (trois pelotons de fusiliers et un peloton de mitrailleurs); une compagnie motocycliste à trois pelotons moto et un peloton de trois blindés chenillé T15; une compagnie à quatre pelotons de quatre canons antichars C47 sur affût chenillé T13; une compagnie médicale.
Un échelon divisionnaire est constitué, le 1er juillet 1937, sous l'appellation de division de Chasseurs Ardennais. Fin août 1939, la division compte 35 000 hommes, articulés en 12 bataillons cyclistes, 6 bataillons portés, 44 T13, 9 T15, 24 mortiers de 76mm et 6 compagnie moto. Un groupe d'artillerie, créé en septembre 1934, devient, le 11 janvier 1940, le 20ème régiment d'artillerie. il se compose de deux groupes automobiles, comprenant deux batteries de 4 canons de 75 mm, et d'un groupe automobile, comprenant deux batteries de 4 obusiers de 105 mm, plus une compagnie de mitrailleuses antiaériennes. Enfin, le 22 novembre 1939, la 2ème division de Chasseurs Ardennais de réserve est constituée à partir des 4ème, 5ème et 6ème régiments, qui formaient jusque là les échelons de l'arrière (instruction et dépôts) des trois premiers régiments. Le bataillon motocycliste, dépendait directement du 7ème corps d'armée, est la dernière unité constituée, en décembre 1939, par prélèvement sur les six régiments.

Le panache des Chasseurs Ardennais durant la campagne des dix-huit jours leur vaudra l'attribution de la fourragère 1940 et l'inscription des noms sur les Drapeaux, chars et boucliers d'artillerie des noms : ARDENNES - VINKT - LA LYS - LA DENDRE - CANAL ALBERT - BELGIQUE 1940.

Cordialement

Bibliographie : Vingt Héros de chez nous (Général GRAHAY) Editions JM Collet; Sedan, mai 1940 (Claude GOUNELLE) Presses de la Cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Tabora-Mahenge
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Mer 30 Mar 2011 - 21:33

avz94 a écrit:


Le panache des Chasseurs Ardennais durant la campagne des dix-huit jours leur vaudra l'attribution de la fourragère 1940 et l'inscription des noms sur les Drapeaux, chars et boucliers d'artillerie des noms : ARDENNES - VINKT - LA LYS - LA DENDRE - CANAL ALBERT - BELGIQUE 1940.


Bonsoir, il existe une suite à ce sujet bien résumé.

Les britanniques, impressionner par les Chasseurs Ardennais, les couleurs de leurs bérets auraient été reprise par leurs unités commando; Les commando Hubert l'ayant également reprit ensuite si je ne me trompe pas.



http://j-mc.ifrance.com/histoire/bertevertcdo.htm


Cordialement

Mick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titus17
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Mer 27 Mar 2013 - 23:26

Bonsoir,

Un site très intéressant sur les chasseurs ardennais.
http://www.fraternellechasseursardennais.be/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcos
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1139
Age : 57
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Mer 27 Mar 2013 - 23:45


Bonsoir,

Pour Avz94, vous savoir la nombre de hommens des Chasseurs Ardennais

en mai 1940.

Marcos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5037
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Sam 30 Mar 2013 - 0:47

Bonsoir

en mai 1940 les effectifs des Chasseurs Ardennais étaient à peu près de

35 000 hommes.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
marcos
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1139
Age : 57
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Sam 30 Mar 2013 - 11:45


Bonjour,

Un potentiel relativement fort pour face la Allemands.

Merci AVZ 94.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tabora-Mahenge
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Mer 1 Mai 2013 - 13:40

marcos a écrit:

Bonjour,

Un potentiel relativement fort pour face la Allemands.

Merci AVZ 94.

Cordialement.

Bonjour,

Le rôle des Chasseurs Ardennais n'était pas de faire face à l'invasion.... mais bien de ralentir (d'où leurs formations de pionnier-artificier dont même les allemands n'avaient pas connaissance... à leurs grand regret visiblement, l'usage du vélo plus "praticable" pour se rendre de point (explosif) en point) les unités allemandes, pour que les unités françaises, belges, et britanniques puissent se positionner. Surtout celle le long de la Meuse, ligne d'obstacle naturelle.

Cdlt

Mick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcos
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1139
Age : 57
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Mer 1 Mai 2013 - 18:05


Bonjour,

Je suis d'accord avec vous vélos pas pourrait visage le Panzers.

Cordialement.

Marcos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 740
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Mer 25 Sep 2013 - 13:22

Quelques précisions,

Il n'y avait pas 35 000 vrais Chasseurs Ardennais (ChA)!

Toutes les unités des deux divisions de ChA ou en appui au niveau supérieur n'étaient pas des ChA!

Exemple le 20A (20 Régiment d'Artillerie) était une unité n'ayant rien d'une unité de ChA sauf qu'il fut affecté, initialement et ensuite par moment pendant la Campagne des 18 jours, en soutien de ChA.

De surcroît, la Belgique ayant renoncé à défendre les Ardennes, une bonne partie des ChA ne s'y trouvait pas le 10 mai 40.

Enfin la mission des ChA dans les Ardennes état

  • de maintenir une présence militaire pendant la neutralité belge (Drôle de Guerre) dans une zone autrement quasi vide de forces belges,
  • d'empêcher des coups de main surprise
  • et surtout de protéger les détachements du Génie chargés d'établir les destructions (nombreuses et efficaces dans certains secteurs).
En ce sens, il n'y avait pas de véritables missions de combat retardateur. Dans le meilleur des scénarii, les ChA se seraient retirés dès les destructions sans jamais combattre les Allemands.

Les courageux combats de détachements de ChA dans les Ardennes en mai 40 sont dus à une progression "trop rapide" de certaines unités allemandes (décrochage difficile ou impossible) ou à la non-réception des ordres de repli par les ChA (conséquence de l'opération NIWI e.a.).
Ceci n'enlève rien à l'extraordinnaire résistance de certains de ces petits détachements isolés!

OV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 740
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Mer 25 Sep 2013 - 21:03

Voici encore quelques précisions sur les Chasseurs Ardennais (ChA) en 1940 :


  • Force des ChA : 19 bataillons d'infanterie répartis comme suit le 10 mai 40


Au sein du Groupement K (dans les Ardennes) (Gpt K renforcé de plus par 3 régiments de cavalerie motorisée, un régiment cycliste et un bataillon moto)

  • 7 bataillons (Bn) ChA étalés le long de la frontière (soit 85 Km)

  • 2 Bn ChA sur l'Ourthe

  • 1 bataillon moto ChA en réserve mobile à La Roche


Au sein du 7ème Corps d'Armée

  • 9 Bn ChA (2ème Division ChA) au Nord de la Meuse



  • Mission du Gpt K (extrait de l'Instruction personnelle et secrète du commandement de l'armée No 41/34 du 12 février 40)

...Le Groupement K veillera à ne jamais se laisser couper de la P.F.L. (Position Fortifiée de Liège) et à ne pas se compromettre; l'affaire capitale, jusqu'à la Meuse, serait d'agir par le dégât et les feux éloignés, puis de consacrer tous ses efforts à la défense du fleuve...

De ce texte au style militaire désuet, il ressort clairement que l'on doit éviter le combat dans les Ardennes et que la direction de la retraite sera le Nord ou le Nord-Ouest, soit quasi perpendiculairement à l'avance allemande (!!!). On comprend dès lors pourquoi la pointe Sud de la Belgique s'est si rapidement vidée de ses ChA qui ne pouvaient reculer vers le Sud-Ouest et la France.
Cette option, difficilement envisageable dans le cadre initial de la neutralité belge, aurait de surcroît nécessité une coordination préalable avec l'action des DLC françaises.

La défense de la Meuse dont il est question dans la mission du Gpt K signifie en fait après les opérations dans les Ardennes, franchir la Meuse et renforcer la 2ème Division de ChA qui se trouve sur la Meuse le 10 mai et doit la défendre jusqu'à l'arrivée des Français pour la partie au Sud de Namur et jusqu'au retrait de l'armée belge sur la position principale de résistance (ligne KW prolongée par les alliés jusqu'à Namur) pour le Meuse entre Namur et Liège. Il n'y a dans cet ordre aucune idée de défense solide de la Meuse!

Il est certain qu'une manoeuvre retardatrice plus "agressive" des Belges dans les Ardennes aurait grandement gêné les Allemands et fortement contribué à une action plus efficace des DLC et donc à une meilleure défense de la Meuse par les IXème (surtout) et IIème Armées françaises.

OV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5037
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Mer 25 Sep 2013 - 23:41

Bonsoir OV

en avril les missions changent,

Le 2 avril 1940, le 1 Div Ch A, par sa note Secret n° 6213, détaille la mission imposée aux deux régiments installés à la frontière :

a) surveiller et faire respecter par la force l'intégrité du territoire;

b) assurer la garde des destructions et leur sautage éventuel;

c) assurer la couverture face à l'est et sur la ligne générale Houffalize, Bastogne, Martelange, lisières est et sud de la forêt d'Anlier, habay-la-Neuve;
En cas d'attaque, la couverture résiste sur place jusqu'à nouvel ordre.

d) défendre les noeuds routiers de Libramont-Recogne et Neufchateau.

Le dispositif sera le suivant :

a) une ligne de surveillance constituée par les postes de garde et d'alerte aux destructions situées sur la position et en avant de celle-ci;

b) une position de couverture jalonnée comme suit : ruisseaux de Mabompré et de Vaux, lisière ouest du bois de Fazone, lisières boisées à l'ouest de Recogne et de Foy, Luzery, lisières nord-est, est et sud-est de Bastogne (pour le 2 Ch A);

c) la défense du noeud routier de Libramont-Recogne à hauteur du chemin de fer Arlon-Namur (pour 2 Ch A);

La limite entre le 1 et 2 Ch A sera la suivante : Bras et Wardin, borne 37 de la route d'Arlon à Bastogne au 2 Ch A.

L'effort principal sera situé entre Bastogne inclus et la route Bertogne-Houffalize incluse et notamment face à la troué Noville-Foy-Recogne. La partie de front entre l'axe Houffalize-bertogne et l'Ourthe sera surveillée.

Les abattis existant seront renforcés face à la trouée Noville-Recogne-Foy dans le bois de Fazone et aux lisières est du bois de Limbourg.

le fossé à l'est de Bastogne sera élargi, approndi et revêtu. Il sera en outre perfectionné là où ce sera nécessaire.

La Cie Moto sera tenue en réserve.

Le 2 ch A organisera sa position de couverture avec deux bataillon à trois compagnies en ligne. Le troisième bataillon, moins une compagnie, défendra la position de l'Ourthe. La compagnie restante, outre la garde des destructions de Libramont-Recogne, défendra le chemin de fer face à l'est en tenant, en ordre principal, les directions de Houffalize et de Sainte-Marie.

Puis le 7 avril 1940,

Le général Descamps, par sa note n° 6490/839, communique ses ordres particuliers relatifs au service sur la position de couverture et au noeud routier de Libramont-Recogne.

"Sur la position de couverture, en situation normale, tous les C 47 doivent être en batterie, de jour comme de nuit, ainsi qu'une arme automatique par itinéraire important.

En situation de préalerte, de jour comme de nuit, le piquet de fermeture aus barricades sera en place. De jour, tous les fusiliers seront aux emplacements de combat ainsi que la moitié de personnel affecté aux armes automatiques agissant sur les voies d'accès. De nuit, l'autre moitié du personnel affecté à ces mêmes armes automatiques sera en place tandis que le reste du personnel dormira au cantonnement, habilié avec un préavis de mise en place de trente minutes.

En situation d'alerte, toutes les troupes seront sur la position de jour. De nuit, toutes les armes automatiques seront desservies et le reste de la troupe dormira au cantonnement avec le même préavis de trente minutes.

A Libramont-Recogne, en situation normale, tous les effectifs laissés disponibles par le service de garde aux destructions sera au cantonnement ou au travail avec un délai de mise en place d'une heure.

En situation de préalerte, le délai de mise en place sera de trente minutes et en situation d'alerte, les mesures seront les mêmes que sur la position de couverture."

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 740
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Jeu 26 Sep 2013 - 12:46

Merci pour ces précisions intéressantes mais elles ne sont que la traduction par la 1 Div ChA des ordres du Gpt K (voir mon intervention), à savoir la mission des régiments ou bataillons ou sous-unités de la 1 Div ChA.

D'ailleurs l'ordre que vous rapportez n'est pas un ordre de défensive (sauf pour quelques points sensibles Smile carrefours...) mais un ordre de couverture. Ce n'est pas la même "manoeuvre".

En gros il existe 4 grandes types de manoeuvre pour le niveau Corps, Gpt, Div.
-L'offensive (ce qui ne signifie pas nécessairement conquérir un lieu)
-La défensive (il y a une idée de durée dans un secteur (tenir une zone) et éventuellement une mission de destruction)
-La manoeuvre retardatrice (cèder du terrain contre du temps, user +/- l'ennemi et/ou obtenir du renseignement)
-Assurer la sécurité dans une zone (sans idée de front le plus souvent, et donc souvent sur les arrières)

La mission donnée ici par la 1 Div ChA tient surtout de la dernière manoeuvre, un peu de la manoeuvre retardatrice et très peu de la défensive. Couvrir ne signifie pas défendre!
D'ailleurs le 10 mai, le Gpt K n'occupait pas les fortins à la frontière belgo-allemande (au grand soulagement de la WH).

Ce qui manque dans cet ordre (mais cela se trouve normalement dans un autre paragraphe, non publié ici), c'est l'idée de manoeuvre de l'échelon supérieur (le Gpt K qui a reçu mission d'assurer la sécurité des Ardennes avant une invasion, de protéger l'établissement des destructions et de se replier en évitant les contacts rapprochés).

Si jamais les subordonnés (régiments...) de la 1 Div ChA n'avaient pas reçu cette idée de manoeuvre du Gpt K, ils ne pourraient pas interpréter les ordres du Gpt K selon les souhaits de l'Etat-Major.

Exemple : un régiment de la 1 Div ChA pressé par les Allemands et coupé du Gpt K (donc plus d'ordre) devrait se replier vers la Meuse dès que les destructions sont dressées, conformément à la mission donnée au Gpt K.
Sans connaître l'intention du Gpt K, ce régiment pourrait résister trop longtemps et inutilement sur une position de couverture!

Cette approche par intention du chef, comme cadre ou référence pour interpréter et exécuter un ordre, est l'approche appliquée dans la WH (Auftragstaktik) avec les succès que l'on connaît.
Elle était beaucoup moins généralisée dans l'autre camp, d'où lourdeurs, lenteurs, moindre initiative...

J'espère ne pas avoir été trop indigeste (surtout sur le temps de midi).

OV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5037
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Ven 27 Sep 2013 - 22:42

Bonsoir

merci pour vos explications

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 740
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Sam 28 Sep 2013 - 22:34

Voici encore quelques précisions sur les Chasseurs Ardennais et leurs tenues (dont celles des unités d'appui +/- marquées ChA) :

Site CLHALM - Alain Alexandre a écrit:
Coiffure et insignes.


A la place du "bonnet à floche", les Ardennais sont dotés du large béret vert-sapin, presqu'identique, couleur exceptée, à celui des Chasseurs Alpins français. Il a un diamètre de 28 cm, soit un peu plus que le béret actuel du même Corps. Sa teinte est aussi légèrement plus foncée. Il se porte davantage sur l'oreille droite qu'à l'heure actuelle.
L'insigne du béret et des pattes de col est la hure de sanglier. Les couleurs des pattes de col sont le vert-sapin avec passepoil écarlate (à l'exception des officiers généraux, du personnel médical et des artilleurs).

Le vert rappelle la couleur dominante de l'Ardenne et l'écarlate, l'appartenance à l'infanterie. La hure rappelle l'animal caractéristique des Ardennes, qui symbolise lui-même la  puissance et l'agressivité résumées par la devise :
"Résiste et mords"
La casquette est rarement portée; dans ce cas, la hure est posée sur le bandeau et le sommet de ce dernier est orné d'un passepoil écarlate. Les aumôniers portent la croix sur la casquette et les médecins, le caducée. Les généraux (le général Ley est vu le plus souvent en casquette) y portent les attributs prévus par le règlement. Cependant, le généraux peuvent porter le béret; dans ce cas, le foudre est porté en principe entre les doubles barrettes. On note cependant que le général Descamps a l'habitude de remplacer le foudre par la hure sur son béret, pratique qu'il avait déjà adoptée en tant que colonel commandant le 1 Ch A alors que, officier breveté d'Etat-Major, il eût dû porter le demi-foudre entre les barrettes.
Sur le béret, les officiers brevetés d'Etat-Major portent donc le demi-foudre et les officiers supérieurs, une barrette verticale de part et d'autre de la hure ou du demi-foudre, selon les cas. Les aumôniers portent la croix, les médecins, le caducée enguirlandé et les infirmiers, le caducée simple.
Les bataillons cyclistes arborèrent au début la roue cycliste surmontée d'un  chiffre. Par après, la hure fut généralisée (sauf exceptions ci-dessus), surmontant le chiffre régimentaire.
Le Bataillon Moto portait aussi la hure, posée sur le chiffre romain VII. En effet, le bataillon était directement rattaché au Corps d'Armée; les documents prouvent cependant que le chiffre romain ne fut pas porté par tous.
Une dernière exception : les artilleurs arboraient au béret vert une roue dentée posée sur deux canons croisés. Ceci était destiné à souligner que l'unité était une des rares de toute l'artillerie à être entièrement motorisée. On notera également que les artilleurs ne portent pas de hure aux pattes de col, qui sont d'ailleurs de la couleur traditionnelle de l'artillerie, c'est-à-dire bleu de roi à passepoil rouge.
Divers modèles de hures ont existé, dans l'ensemble un peu plus allongées que les modèles actuels, plus bombées et un peu plus épaisses. Il est à remarquer que sur les pattes de col, les têtes sont placées se regardant et que sur la coiffure, la hure est placée regardant dans la même direction que sur la patte de col gauche.
L'équipement.
L'équipement individuel est en cuir et en toile. Il est porté en grande partie sur le vélo.
Les pionniers artificiers sont munis d'un étui spécial contenant une cisaille repliée en deux parties.
Le personnel des T 13 et T 15, et le personnel motocycliste portent la veste de cuir et le casque moto ou celui du modèle des équipages de blindés. Sur cette veste, et même sur la capote, est portée la gaine du GP avec planchette-crosse, et l'étui pour chargeur de rechange.
Les porteurs de FM ont l'équipement en webbing et les Chasseurs dotés d'une mitraillette (en principe, deux par compagnie) ont un équipement spécial en cuir pour porter les chargeurs.
L'homme porte sur lui l'arme de poing dans son étui s'il en est pourvu, sa pelle et sa baïonnette (dans un étui combiné). Le reste de l'équipement personnel est porté sur le vélo.
Harnachement du vélo.
Le fusil modèle 35 est fixé le long du cadre par une boîte pour la crosse et une sangle de cuir sur plaque de tôle placée sur le cadre, pour le canon. Deux besaces sont placées de part et d'autre du porte-bagage; sur ce dernier, une couverture, la capote roulée dans une toile de tente, le casque, sanglé sur le tout. Le masque à gaz est attaché sur une des deux besaces, lesquelles contiennent la gourde et tout le reste de l'équipement, qui approche les 40 kilos avec le vélo.
Les vélos sont de lourds engins, fabriqués spécialement pour l'armée par deux firmes : Bury et Van Howard. Ils ont été décrits dans l'article consacré aux Carabiniers Cyclistes.
L'armement.
L'armement des Ch A est semblable à celui de l'infanterie et comprend, au début, le fusil Mauser M 1899, la mitrailleuse Hotchkiss, le FM Mod 30 et le pistolet FN 1910-22 de 7,65 mm. Plus tard, on verra apparaître les fusils Mod 35 ou 36, le GP 35 en 9 mm Para, la mitrailleuse Maxim en calibre 7,65 mm, la mitrailleuse lourde Hotchkiss de 13,2 mm (sur les T 15), le canon de 4,7 cm, le lance-grenades DBT, le mortier d'infanterie de 7,6 mm FRC.
Le matériel roulant.
En plus de leurs vélos, les Ch A disposent de camions de marque FN ou CMC, ou de véhicules civils réquisitionnés.
Les motos, spécialement construites pour l'armée belge, sont des Saroléa, Gillet, FN, 600 cc solo; Saroléa, FN, 1000 cc side-car; tricar FN 1000 cc.
Les véhicules blindés sont des T 13 et des T 15. Les T 13 type III sont des  véhicules chenillés, sur châssis Vickers Carden-Lloyd, armés d'un canon de 4,7 cm FRC et d'un FM 30. Le 4,7 est monté en semi-tourelle à révolution totale. Le poids est de 5 tonnes, la longueur de 3,65 m, la largeur de 1,87 m, et le blindage à 9 mm. Le moteur est un Vickers 6 cylindres; vitesse sur route 40 km/h; rapport de 5 vitesses. L'équipage est composé de trois hommes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5037
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Dim 29 Sep 2013 - 18:05

SiVielSto a écrit:
Voici encore quelques précisions sur les Chasseurs Ardennais et leurs tenues (dont celles des unités d'appui +/- marquées ChA) :

Site CLHALM - Alain Alexandre a écrit:


L'armement.
L'armement des Ch A est semblable à celui de l'infanterie et comprend, au début, le fusil Mauser M 1899, la mitrailleuse Hotchkiss, le FM Mod 30 et le pistolet FN 1910-22 de 7,65 mm. Plus tard, on verra apparaître les fusils Mod 35 ou 36, le GP 35 en 9 mm Para, la mitrailleuse Maxim en calibre 7,65 mm, la mitrailleuse lourde Hotchkiss de 13,2 mm (sur les T 15), le canon de 4,7 cm, le lance-grenades DBT, le mortier d'infanterie de 7,6 mm FRC.





Bonjour

pour compléter sur l'armement :

c'est au cours de 1935 que va être remplacé une partie de l'armement des chasseurs Ardennais.

Le Mauser 1889 est remplacé par le Mauser Mod 35 qui n'est que qu'un Mod 89 modernisé : suppression du manchon, amélioration des mécanismes de fermeture et d'alimentation, passage en 7,65.

La mitraillette  Schmeisser Mod 34 sera introduite en quelques exemplaires avant d'être refusée par le ministère. Lorsque cette décision sera revue il est trop tard pour la fabriquer en nombre.

Le GP 9 mm est un nouveau pistolet Browning de calibre 9 mm qui tire une cartouche Parabellum. Il est vérrouillé à chien extérieur. Le chargeur peut contenir 13 cartouches; son poid vide est de 900 gr. et chargeur plein de 1 kg 060. le poid de la balle est de 8 gr. La vitesse initiale est de 350 m/sec. La pénétration à 15 mètre est de 160 mm dans du sapin sec. Pour permettre un tir plus précis à grande distance l'arme est munie d'une hausse graduée ainsi que d'une gaine-plancette s'adaptant à la poignée de la carcasse ce qui lui permet d'être épaulée.

Le lance-grenades D.B.T. (du nom de ces trois inventeurs et réalisateurs belges : Denis-Bertrand-Troisfontaine) est destinée à remplacer les fusils Lebel avec tromblon V.B. La portée de la nouvelle arme est de 100 à 585 mètre. il utilise la totalité des gaz de la cartouche de lancement pour le tir à la portée extrème et une partie des gaz seulement pour un lancemant à des distances intermédiaires. Il permet de tirer 10 grenades en dix secondes. il pèse 8 kgs et 600 gr pour la grenade. La dotation de grenades par pièce est de 36.
Une équipe se compose de trois DBT, soit un sergent chef d'équipe, trois tireurs et six pourvoyeurs. ce qui les a fait surnommer "les Dix Bêtes Types".

Les livraisons des premières Mi Maxim lourdes s'effectuent en août 1934. elles ont été transformées en 7,65 et sont appropriées pour le tir contre avions.

Le mortier de 76 mm F.R.C. vient en remplacement du mortier allemand de 76 mm de la première guerre car celui-ci a subi tellement de transformation que la commission des armements demande son remplacement. Le nouveau mortier est construit autour de la munition allemande existante.
La pièce en batterie pèse 210 kg, la vitesse initiale de la munition est comprise entre 95 et 160 m/s suivant la charge utilisée. les amplitudes de pointages sont de -6 à 80°  vertical et 40° horizontal. Le poids du projectile est de 4 kgs 640. la portée va de 640 à 2 200 mètres. L'équipe se compose de 7 servants. la mise en batterie s'effectue en 3 minutes, et la sortie en 2 minutes.
Il peut être transporté en 7 charges (bouche à feu - berceau - petit affût hausse - table essieu - une flèche et une roue - une deuxième flèche et une deuxième roue - porte-berceau et accessoires. Les premiers mortiers sont affectés en 1934. 

Le canon de 47 mm est réalisé pour palier la faiblesse de la vitesse initiale des projectiles des mortiers dans la lutte anti-chars. Il est donc envisagé un canon de 47 mm  utilisant le même affût, berceau et freins que ceux du Mortier de 76. Ils sera par la suite adapté à la motorisation et l'ensemble des mesures prises donnera l'excellent canon de 47 mm capable de percer tous les blindages de l'époque. D'un poids total de 500 kg il est armé de 3 servants. la vitesse initiale des obus est de 450 m/sec pour l'obus explosif et de 675 m/sec pour l'obus de rupture. Ses amplitudes de pointage sont de -5° à 20° en élévation et de 20°  droite et gauche en direction. la portée limite est de 6 400 mètres, la portée efficace de 3 000 mètres pour l'obus explosif pour un poids de 2 kgs 135. L'obus de rupture perce 40 mm d'acier spècial à 600 mètres pour un poids de 2 kgs 610.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 740
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Dim 29 Sep 2013 - 19:15

Merci pour ces compléments d'information.

Une discussion sur les Chasseurs Ardennais est par ailleurs ouverte en campagne de France_Mai 40 avec d'autres informations.

OV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5037
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Lun 30 Sep 2013 - 0:35

SiVielSto a écrit:
Voici encore quelques précisions sur les Chasseurs Ardennais et leurs tenues (dont celles des unités d'appui +/- marquées ChA) :

Site CLHALM - Alain Alexandre a écrit:
Le matériel roulant.
En plus de leurs vélos, les Ch A disposent de camions de marque FN ou CMC, ou de véhicules civils réquisitionnés.
Les motos, spécialement construites pour l'armée belge, sont des Saroléa, Gillet, FN, 600 cc solo; Saroléa, FN, 1000 cc side-car; tricar FN 1000 cc.
Les véhicules blindés sont des T 13 et des T 15. Les T 13 type III sont des  véhicules chenillés, sur châssis Vickers Carden-Lloyd, armés d'un canon de 4,7 cm FRC et d'un FM 30. Le 4,7 est monté en semi-tourelle à révolution totale. Le poids est de 5 tonnes, la longueur de 3,65 m, la largeur de 1,87 m, et le blindage à 9 mm. Le moteur est un Vickers 6 cylindres; vitesse sur route 40 km/h; rapport de 5 vitesses. L'équipage est composé de trois hommes.

Bonsoir

en complément :

le 22 août 1934 la DM - S.A.C. N°B/113-2683 affecte les camions légers F.N. n° 1001, 1002, 1005, 1007, 1008, 1010, 1012, et 1013 aux Chasseurs Ardennais. Ils viennent renforcer les camionnettes Chevrolet déjà affectées.

le 8 septembre la DM - S.A.C. N°B/113/2839 affecte les camions légers FN n° 1009, 1015, 1019 et 1020 aux Chasseurs Ardennais.

le 24 septembre la DM - S.A.C. N°B/113/2956 affecte la camionnette Chevrolet n° 0154 aux Chasseurs Ardennais.

On trouve aussi chez les Chasseurs Ardennais des camions MINERVA

Au mois d'octobre 1934 l'O.J.R. n° 231 affecte quatre tracteurs Latil K.T.L.A. n° 0981, 0982, 0983 et 0984 aux Chasseurs Ardennais.

Le 24 octobre l'O.J.R. n° 240 affecte les camions légers FN n° 1013, 1014, 1016, 1018 aménagés en vue du transport d'un Mor 76 A et les camions légers FN n° 1022 et 1023 non aménagés.

En 1936 la DM EMGA N°0/2967/5 affecte des camions de 1,5 à 2 tonnes pour le transport des mitrailleuses.

En 1937 une commande de motos grande puissance (600 cm3) est répartie entre les 3 constructeurs nationaux F.N., SAROLEA et GILLET. Les performances et la qualité sont pratiquement égales pour les 3 firmes. Les prix sont chez F.N. 12 820 FB, SAROLEA 12 945 FB et GILLET 13 040 FB pour les side-cars à matériels.

En octobre 1937 les camionslégers transport de troupes sur châssis G.M.CM type 16 spécialviennent en remplacement des camionnettes, camions légers et camions lourds automobiles dans les régiments de Chasseurs Ardennais.

Fin décembre 1937 début janvier 1938 les nouvelles motos FN 12.SM 1937, Gillet 2 T 2 Cyl 1937 et Sarolea 37 T.6 arrivent.

le 13 août 1938 la DM S.C.C N°B/121-6084 affecte des camionnette Ford pour le transport des Mitrailleuses Maxim lourdes. 

En 1940 le camion GMC sont du type 4x4 type T.16.B de 2,5 tonnes et les camions F.N sont des 4 RM 63c.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 740
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Lun 30 Sep 2013 - 19:52

Comme quoi les unités des Chasseurs Ardennais n'étaient pas si mal équipées. Voir l'autre post.

Merci

OV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
didier b
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 64
Localisation : Pays de Gex (Ain)
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Ven 3 Avr 2015 - 23:15

Bonsoir à tous,

J'ignorais que le célèbre vulcanologue Haroun Tazieff était dans les chasseurs ardennais et qu'il avait combattu en 1940 dans l'armée belge.

Cordialement.
Didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantassin
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 09/06/2017

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Lun 9 Oct 2017 - 10:17

Bonjour,

L'office du tourisme de la Province de Liège a édité ce remarquable petit opuscule illustré dédié aux combats 'en Ardenne' comme on dit en Belgique en 1940 et 1944.

Plusieurs pages sont consacrées à la constitution en 1932 des Chasseurs Ardennais ordonnée par un ministre d'origine française, Albert Devèze qui, admiratif des Chasseurs Alpins, voulait doter la Belgique d'un corps similaire. Il tenta même de proposer la tenue bleue mais cette suggestion fut mal reçue...

On trouve également des propositions d'itinéraires et d'autres informations sur les fortifications, etc, etc.

http://www.liegetourisme.be/fr/nos-brochures/category/19-nos-brochures-touristiques.html

La maison du tourisme de Haute Ardenne propoise également un itinéraire en relation avec l'action des Chasseurs Ardennais en 1940

http://www.campiste.com/fr/circuit/7298-mai-1940-sur-les-traces-des-chasseurs-ardennais-circuit-voiture

Cordialement

F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernrd Dodne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   Lun 9 Oct 2017 - 18:12

Bonjour tous
Bonjour Olivier

A titre purement indicatif, le village de Bodange et l'etude du combat qui s'y est déroulé, font partie des staff-rides de l'Ecole Militaire Fr, en début d'un parcours de Bodange à Stonne. 
What if .. 
Je laisse à Olivier le soins de rappeler ce combat. Il est mieux placé que moi pour ce faire.
Bonne soirée
Bernard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chasseurs Ardennais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chasseurs Ardennais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un iniforme
» LES CHASSEURS A CHEVAL
» Tenue Chasseurs à pied Second Empire
» Le 20e Chasseurs à cheval 1805-1814
» Sondage TRES IMPORTANT avant ce 3 Novembre : ARTE débat chasseurs- environnement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les armées alliées et ennemies en 1940 :: Forces Alliées en 1940 :: Belgique-
Sauter vers: