Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 action des Chasseurs Ardennais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: action des Chasseurs Ardennais   Dim 9 Mai 2010 - 22:48

Bonsoir
à propos de la campagne de Belgique et des 70 ans de celle ci.... peut on évoquer le passage des Ardennes par les troupes de HOTH/GUDERIAN?.... il y a t'il eu combats avec les troupes Belges (chasseurs ardennais ou DIV d' INFANTERIE Belge)?
merci de me répondre même si c'est pas vraiment le but de ce forum....
le passage de la Meuse et l'écroulement de la XIeme armée découlent de cette percée même si la cavalerie française avait passé la frontière Belge et à du se replier en catastrophe
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Sam 31 Juil 2010 - 16:36

Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas parler des Ardennes. Oui, les Allemands se sont heurtés à des bouchons belges, les troupes étaient des Chasseurs Ardennais.

Cette résistance de très petites unités mal équipées, mais dans un terrain très favorable à la défense (les Allemands allaient s'en rendre compte fin 1944, face à un ennemi ne se repliant pas), a fait prendre pas mal de retard sur l'horaire aux panzer. Parfois, les Belges n'ont résisté - et ne se sont fait tuer - sur place que parce que la stratégie d'isolement des Allemands avait été trop efficace: la liaison avec le commandement perdue, les postes n'avaient pas reçu l'ordre de se replier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Sam 31 Juil 2010 - 19:37

merci de votre aide, c'est vrai que cet ordre de repli aprés avoir actionné les destructions n'est pas bien compréhensible.... vous venez de rappeler que les unités non touchées par l'ordre de repli ont fait perdre du temps aux troupes allemandes pourtant gonflées à bloc...
et l'arrivée sur la Semois où la cavalerie française s'est installée est d'autant plus retardée...
vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tabora-Mahenge
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Sam 31 Juil 2010 - 20:21

Louis Capdeboscq a écrit:
Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas parler des Ardennes. Oui, les Allemands se sont heurtés à des bouchons belges, les troupes étaient des Chasseurs Ardennais.

Cette résistance de très petites unités mal équipées, mais dans un terrain très favorable à la défense .... a fait prendre pas mal de retard sur l'horaire aux panzer.


En ArdenneS , ses unités étaient .... presque entièrement motorisé le 10 mai 1940..... de mémoire, des retards tant pour Guderian (Martelange, Wisembach, Bodange, Straichamps) que pour Rommel (Mont-Lebant, Chabrehez, etc) de 24.00 Hrs.

Pour ce qu'il en était des Ardennes, je n'en ai aucune idée....

Ses unités ont effectivement résistés pcq elles n'avaient pas reçus l'ordre de repli les amenant, par un mouvement étudié, à défendre la Meuse. Bien que cela me brûle les doigts, qui sais si toutes ses unités avaient reçues l'ordre de tenir (pas conforme aux plans belges) directement à la frontière..... pour peu que leurs formations eu été différente. Ses unités n'étaient absolument pas formée pour l'offensive, mais bien pour retarder ou au pire... tenir.

cdlt Wink

Mick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Sam 31 Juil 2010 - 21:13

merci pour ce message... donc d'après vous cet odre de repli 'conforme aux plans belges' était une erreur car les troupes se sont dispersées ensuite...
et aucune troupe (Belge) n'était en défense sur la Meuse....
vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tabora-Mahenge
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Sam 31 Juil 2010 - 23:17

visaval a écrit:
merci pour ce message... donc d'après vous cet odre de repli 'conforme aux plans belges' était une erreur car les troupes se sont dispersées ensuite...
et aucune troupe (Belge) n'était en défense sur la Meuse....
vincent

J'avais anticiper votre première question ...

Je ne prétend pas que c'était une erreur, sinon, je serai dans l'obligation de citer le Chevalier De Fabribeckers ( ).
Je dirai ceci, eu égard à leurs formations, et de facto, aux missions qu'ils leurs étaient assignés selon les plans en vigueur à l'EMGA, ses unités on remplie leurs missions.

La réalisation d'obstructions et destructions étaient leurs rôles premiers, en aucun cas ce n'était des unités d'infanterie ayant pour objectif de tenir voir de contre-attaquer.

A desseins, j'ai tendu une perche. Néanmoins, il est impossible d'affirmer à coup sure que ses unités, recevant un ordre de tenir sur place, auraient empêcher l'avancée allemande. Elles aurait tout aussi bien pu être décimés, perdues, etc etc On en sais rien, et surtout, on en sauras jamais rien!!!! Prétendre le contraire serait bien cavalier et surtout, indémontrable.

On sais qu'à Vinckt, c'est de l'impossibilité de vaincre les unités ChA présente que les troupes régulière allemande ont abattus, de rage, des civils. On n'en est certainement pas au niveau de cruauté et de destruction d'Oradour, nous en conviendrons tous, mais tout de même....

Bien entendus, on peu se poser ses questions, mais je ne m'étendrai pas sur le sujet. Le post ne se situant pas dans la rubrique What If, les modérateurs et administrateur de ce forum comprendront aisément mon silence et ma réserve dans se domaine....

Et si leurs formations avait été plus offensive? Une des vues du Ministre de la Défense Albert DEVEZE, politicien belge pro-français (!!), avait pour objectif une défense à la frontière. Vue très positive pour l'électorat ardennais.... mais peu pour la stratégie.... La création des Chasseurs Ardennais et la construction des lignes de défense en Ardenne faisait partie d'une vue globale de ce Ministre... son portefeuille transmis à son successeurs, les rôles et missions de ses unités changent... et dans la foulée, arrive la dénonciation des accords de Locarno.

Les plans de l'EMGA ne prennent plus en considération l'usage des lignes de défense - électorales - ardennaises, la défense à la frontière est oublié pour s'en tenir finalement à une défense dans le reste du pays, aux Nord de la Meuse...

A la deuxième question, je répondrais ceci: une division (la seconde en l'occurence) de Chasseurs Ardennais, positionner le long de la Meuse (bien qu'il y ai eu des "trous") vous trouvez que ce n'est rien vous? Elles étaient bien présente!!!

Il était bien prévu un mouvement de retraite derrière l'Ourthe pour le 1er et 2° rgts. Ch.A., le 3° Rgts faisant front aux Chocs des unités déployé dans son secteur. Le 3° Rgts faisant office de charnière dans le mouvement. Tout ses régiments, rejoignant finalement la rive gauche de la Meuse, le 3° Rgt. Ch.A. ayant couvert la retraite "obstructive/destructive" du 1er et 2° Ch.A., elle pouvait enfin se déplacer aux delà de la Meuse.

Théoriquement, il était prévu ensuite que ses deux Divisions Ch.A. (la troisième commençait à se constituer... mais trop tard!) tiennent la Meuse!

Si (...) tout les plans théorique s'étaient tous accomplis sans la moindre variante, erreurs, contre-temps, etc, y aurait-il des campagnes militaires de plus de deux jours? On peux se le demander.


Louis Capdeboscq a écrit:
Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas parler des Ardennes. Oui, les Allemands se sont heurtés à des bouchons belges, les troupes étaient des Chasseurs Ardennais.

Cette résistance de très petites unités mal équipées, mais dans un terrain très favorable à la défense (les Allemands allaient s'en rendre compte fin 1944, face à un ennemi ne se repliant pas), a fait prendre pas mal de retard sur l'horaire aux panzer. Parfois, les Belges n'ont résisté - et ne se sont fait tuer - sur place que parce que la stratégie d'isolement des Allemands avait été trop efficace: la liaison avec le commandement perdue, les postes n'avaient pas reçu l'ordre de se replier.


Tout à fait! Mais allons plus loin dans l'ironie,

Le Cmdt BRICART, avec une compagnie Ch.A (!!), la 5° qui est la sienne en faites, à Bodange, n'ayant pas "retraité" pour ses raisons, est rester sur sa position... à savoir entre le secteur Sud de l'Opération NIWI et à l'Ouest de l'avancée de deux divisions... les 1er et 2° Pz Div pour être plus précis... et la jonction de ses unités en est bien entendus sérieusement retardé....

Après les combats, une officier allemand demandera, médusé "Wo sind die andern?"..... face aux 26 prisonniers ChA....

Bien que pragmatique à ses questions, je comprend aisément la frustration de nos amis français (et même belges!) face aux résultats de ses combats alors que ses unités n'avaient absolument pas été former à ses missions! L'hypothèse serait bien belle, mais je m'y refuse. Comprendre ne signifie pas tergiverser...

On pourrais essayer de comprendre pourquoi, l'EMGA, as-t'il modifier ses plans? Pourquoi les barrières "C" n'était-elle pas défendues par des Mi? Pourquoi ne pas avoir employer ses unités dans un concept de guérilla?etc etc On peux s'en poser des questions, mais on ne peux pas vraiment y répondre, tout juste essayer de comprendre....

Nous en retrouverons certains de ses Chasseurs Ardennais dans les SAS et dans le SOE pendant les années suivantes..... et la questions de l'usage du verts, décidé par Wiston Churchill, pour en couvrir les têtes de ses commandos, n'était-il pas un hommage à la ténacité des Chasseurs Ardennais lors de la campagne de mai 1940?!

Les commandos Kieffer, les commandos belge (à ne pas confondre avec les para belge), les green berêt portent sur leurs têtes les couleurs des Chasseurs Ardennais de 1940.

Trois motto sur ses unités:

Veilles et Tais-toi! Résiste et Mords! Pour une dent, tout la gueule!

Pour ceux connaisse un peu la population ardennaise (dont la majorité des hommes des Chasseurs Ardennais provenaient.... un objectif de guérilla n'était pas exclus....), ses motto les caractérisent à merveilles!!

Aux faites, le sujet de ce post n'était-il pas la Sarre? (sujet scindé, note de la modération)

cordialement

Mick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tabora-Mahenge
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Mar 3 Aoû 2010 - 5:56

A la question 2,

les cartes seront plus parlante je penses:





ces carte sont du Colonel BIKAR, aujourd'hui décédé si je ne me trompe pas.... C'est la position des unités belge le 10 mai 1940, avant l'attaque. Ici, c'est précisément le long de la Meuse, sauf entre Amay et Engis... secteur dont les ponts doivent permettre la retraite de la 1° Div. Ch.A.

cdlt

Mick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Mar 3 Aoû 2010 - 9:03

merci à vous pour les post et cartes, loin de moi l'idée de remettre en cause la combativité et la pugnacité des chasseurs ardennais.....
mon propos en disant "aucune troupe Belge était sur la Meuse" c'était pour illustrer le fait que la cavalerie FR s'est installée défensivement sur la Semois en avant de la Meuse et de Sedan et il n'y avait alors aucune troupe Belge organisée en défense sur le secteur. (sauf erreur de ma part)
merci de me contredire, je n'ai peut être pas les bonnes infos....
Bouillon à été bombardée et investie par les troupes motorisées allemandes tres rapidement.....
cordialement
vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Mar 3 Aoû 2010 - 9:32

Pour info , sauf erreur de ma part , on trouve la meme carte sur le site ATF , ici :
http://www.atf40.fr/ATF40/divers/cartes/carte%20belge.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Ven 6 Aoû 2010 - 18:24

Les plans français ne prévoyaient rien de plus qu'un rideau de cavalerie dans les Ardennes. Quand on voit la ligne à atteindre par cette cavalerie, on se rend compte que même si Guderian n'avait pas été déployé dans les Ardennes et que les Chasseurs Ardennais avaient reçu l'ordre de combattre à la frontière, le gros de la zone serait tombé sans combat.

En pratique, le 10 mai il y a trois forces dans la région:

1. Des unités belges qui ont pour mission de se replier sur la Meuse (pas celle des Français, celle du côté de Liège) en faisant sauter tout ce qu'ils peuvent au passage. Ce qu'elles font généralement.
2. Des unités françaises qui ont une mission de couverture, c'est à dire de se replier dès que ça commence à sentir le roussi, pas de résister à outrance et en aucun cas d'attaquer énergiquement. Ces unités sont freinées à l'aller par les mouvements (surtout les destructions) belges, et rapidement conduites à se replier en désordre derrière la Meuse (française).
3. Des unités allemandes qui ont pour mission d'être la force d'attaque principale, et qui d'une manière générale balayent tout ce qu'elles trouvent devant eux.

Les cas isolés de résistance qui ont lieu montrent ce que des ordres différents auraient pu produire. La résistance des GI en décembre 1944 a aussi montré la valeur de la région comme terrain défensif. Mais une telle résistance n'entrait pas plus dans les plans français que dans les plans belges.

Et c'est vrai qu'il va falloir scinder cette discussion parce qu'on est complètement hors-sujet. : c'est fait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4955
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Dim 19 Sep 2010 - 22:51

visaval a écrit:
Bonsoir
à propos de la campagne de Belgique et des 70 ans de celle ci.... peut on évoquer le passage des Ardennes par les troupes de HOTH/GUDERIAN?.... il y a t'il eu combats avec les troupes Belges (chasseurs ardennais ou DIV d' INFANTERIE Belge)?
Vincent

Bonsoir,

voici un récit sur des combats des Chasseurs Ardennais :

Le 10 mai 1940, peu après la mise en alerte générale, l'ordre d'amorcer les destructions pour entraver une offensive allemande tombe à deux heures du matin. Les mises à feu commencent à 4 heures. Une heure plus tard, la Luftwaffe attaque le secteur du 1er régiment de Chasseurs Ardennais.. Le contact initial s'établit vers 7 heures au point d'appui de Martelange tenu par la 4ème Compagnie et devant celui de la corne du bois des Pendus. Les chasseurs de ce point d'appui décrochent étant très inférieurs en nombre.
Des motocyclistes appartenant à la 1ère PanzerDivision arrivent à Warnach. L'axe d'approche de la division, dont l'objectif de la journée est Neufchâteau, passe par Ettelbrück - Martelange - Bodange - Witry. Lorsque les motocyclistes mettent pied à terre devant une barricade, une fusillade les accueille. Certains réussissent à se mettre à couvert. Puis des smi-chenillés Sd.Kfz 250 et des camions arrivent. Mais pour le Lieutenant Autphenne il n'est pas question de quitter la position. avant d'avoir infliger le maximum de pertes à l'ennemi. Des feux croisés s'abattent sur les véhicules parvenus à 75 mètres de la barricade. Les camions pilent sur place et leurs occupant sautent dans les fossés. Le premier semi-chenillé, voulant éviter les camions, glisse dans un fossé antichar dont il ne peut se dépêtrer. Les deux autres semi-chenillés s'immobilisent. Vers 10h30, la 4ème Compagnie, menacée d'encerclement, reçoit l'ordre de repli en maintenant le peloton Autphenne à Bodange, avec pour mission de résister à outrance. Les Chasseurs qui se replient sur leurs vélos, tombent dans une embuscade tendue dans le village de Menufontaine investi par des éléments aéroportés de la Division Gross Deutschland.

Le plan de repli vers l'Ourthe de la 1ère division de Chasseurs Ardenais prévoit le retrait en commençant par les échelons postés au sud. En conséquence, certaine unités du 1er Régiment entament le mouvement en fin de matinée, à l'exception de la 5ème Compagnie du commandant Bricart qui a l'ordre de résister sur place. Son verrou repose d'une part sur un peloton, à Strainchamps, soutenu par une pièce antichar et une section de mitrailleuses dépendant directement du bataillon, et d'autre part sur les 2ème et 3ème pelotons, avec une section de mitrailleuses à Bodange et un groupe de combat du 2ème peloton à Wisembach.
La situation des Chasseurs Ardennais se dégrade au fur et à mesure de l'accroissement de la pression allemande. Ainsi les liaisons entre les PC des points d'appui sont interrompues. Dans un premier temps, deux bataillons allemands emportent les hauteurs de Wisembach et le point d'appui belge, dont les défenseurs n'avaient pas reçu l'ordre de repli, puis poussent vers la cote 455 par la trouée entre Strainchamps et Bodange. A ce moment, le dispositif comporte tout au plus une centaine de Chasseurs. An sud, le 2ème peloton reçoit le choc. Malgré l'absence de liaison avec le PC de compagnie et la perte de leur chef, le lieutenant Docquiez, les chasseurs tiendront le terrain jusqu'à 16h00.
Entre-temps, le PC du commandant Bricart subissait un pilonnage de mortiers, bientôt suivi d'explosions de grenades. Jugeant la position intenable, l'officier conduit ses hommes à Traquebois, où il établit son PC sous la protection de quelques éléments du 2ème peloton.
L'unité d'Autphenne demeure l'unique obstacle à la progression de la 1ère PanzerDivision. Les Chasseurs de cette unité sont soumis au tir plongeant des Allemands installés sur les hauteurs avoisinantes, auquel viennent s'ajouter les chars et les pièces du 73ème régiment d'artillerie sur le Warnach. Autphenne fiat transférer les armes collectives dans des habitations et des granges. Dès lors, les mitrailleuses clouent au sol les fusiliers allemands. Pour ménager les canons qui chauffent dangereusement et les munitions, les pièces ne tirent que coup par coup ou par rafales de trois. Les Allemands entreprennent la destruction méthodique des maisons. Impuissants, les Chasseurs retranchés à Traquebois assistent à la scène. Ils distinguent les éclairs des coups de départ puis l'arrivée des salves.
Les quelques habitants qui avaient refusé l'évacuation se dépensent pour soutenir leurs Chasseurs.
La situation empire en fin d'après-midi. L'intensité du pilonnage rend impossible le ravitaillement des postes de tir. Lorsque la distance le permet, on se lance les munitions d'une fenêtre à l'autre. A partir de 17h00, Autphenne ordonne le décrochage. Les balles incendiaires ont enflammé les divers objets ayant servi à la construction des fortins improvisés que sont devenues les maisons; plus grave encore est la pénurie de munitions.
C'est fini pour ceux de Bodange. Les Allemands investissent le village en rafalant. La montre d'Autphenne marquent 18h00. Il brûle cartes et documents et sort en ordonnant à ses hommes de déposer les armes. Une rafale crépite, l'officier s'abat, foudroyé. Héberlués, les Chasseurs s'entendent poser la même question, qui reveint un leitmotiv dans la bouche de leurs adversaires : Où sont les autres ? Difficile pour l'assaillant de concevoir que 25 Chassuers Ardennais avaient bloqué toute une journée la 1ère Panzerdivision au prix de onze des leurs.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Tabora-Mahenge
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Lun 20 Sep 2010 - 5:19

Bonjour AVZ,

je viens de lire votre résumé; vous n'abordez que la campagne de mai 1940, en Ardenne, pour le seul 1er régiment (sur 7 existants, 9 projetés OU 2 division existante , 3 projetés) de Chasseurs Ardennais.

Bien entendus, "le combat de Bodange" (ainsi résumé) est le plus connus, mais il y en à bien d'autre.

Si on prend uniquement le cas du "3", ont à également:

Montleban, Chabrehez, l'Ourthe, Vinckt.

Les autres régiments Ch./A. ont aussi leurs histoires, ne parlons pas du reste des troupes belges.

Maintenant, il y à aussi le cas d'unité complète se "rendant" ou désertant ses rangs. Sur photographies, on constate que les soldats et officier allemand "méprise" ses fuyards, traître à leurs patries!

etc etc


cdlt


Mick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4955
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Lun 20 Sep 2010 - 12:49

Bonjour Mick

c'est bien pour cela que je commence par : voici UN récit ...

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Lun 20 Sep 2010 - 18:34

merci pour ce "récit" de Bodange n'hésitez pas à évoquer les autres si vous en avez la possibilité...
cordialement
vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4955
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Lun 20 Sep 2010 - 21:23

Bonsoir

voici un deuxième récit mais concernant le 2ème Régiment de Chasseurs Ardennais.

Celui-ci subit le baptème du feu à Bastogne et à Compogne. La 10ème Compagnie se distingue en refoulant des éléments aéroportés dans le secteur de Morhet. Dans l'après-midi, les fusils mitrailleurs de l'unité abattent un trimoteur Junkers 52, qui se présentait à basse altitude pour ravitailler les aéroportés de la Gross Deutschland largués sur les arrières de l'armée belge dans le cadre de l'opération Niwi.

A proximité de Mardasson, une pièce de 47, servie par le chasseur Albert Leclère, détruit cinq blindés et plusieurs camions, avant d'être écrasée par les stukas. Durement pressées, les compagnies ne cèdent le terrain que sur ordre et après une farouche résistance. Au soir du 10 mai, une patrouille se glisse à travers les lignes ennemies, pénètre dans Bastogne et regagne les lignes amies à bord d'une chenillette, tombée en panne la veille.
Grâce au sacrifice de pelotons, qui ne cesseront la résistance que faute de munitions, le 2ème Chasseurs rejoint le 1er sur la ligne défensive de l'Ourthe le 11 mai.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Lun 20 Sep 2010 - 22:22

merci beaucoup pour ce récit (que je ne connaissait pas)
vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4955
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Mar 21 Sep 2010 - 22:49

Bonsoir,

Le 10 mai le 3ème régiment de Chasseurs Ardennais occupait des positions le long de la frontière belgo-luxembourgeoise. Dès 4h00 du matin, les destructions prévues par le plan de mobilisation s'effectuent. Contrairement à ses deux unités soeurs, le 3ème Chasseurs n'est engagé que tardivement. Lorsque parvient, à 18h45, la notification du repli des 1er et 2ème régiments, seules deux escarmouches sur la Salm et au sud de la Baraque Fraiture sont à enregistrer. Soudain, les événements se précipitent pour le 3ème Chasseurs. A Rochelinval, le peloton du sous-lieutenant Liégeois de la 5ème compagnie contient l'infanterie allemande pendant cinq heures et l'empêche de déborder Trois-Ponts. La position ne pouvant être enlevée par l'infanterie, les Allemands font donner l'artillerie légère. A la faveur de tirs d'encagement, les Allemands réussissent à fragmenter le peloton et s'efforcent d'en anéantir les éléments. La disparité des effectifs est de cinq pour un. Le miracle survient sous la forme d'une contre attaque du groupe du Caporal Hoyoux qui, brisant l'encerclement, évite l'anéantissement du peloton en permettant à une partie des chasseurs de se replier.

La 3ème Compagnie du Lieutenant Lejeune, qui tient le plateau de Chabrehez, a l'honneur d'affronter l'avant-garde de la 7ème PanzerDivision commandée par Erwin Rommel.A 15h30, soutenues par le tir des chars, les vagues d'assaut allemandes se succèdent contre la position. Rien n'y fait. Rommel bouillonne de voir sa division piétiner et l'objectif de la journée lui échapper. L'évacuation de la Baraque Fraiture achevée, l'ordre de repli parvient à la 3ème Compagnie. Si les pelotons nord et sud se dégagent, celui du centre est quasiment encerclé. Et l'ordre sauveteur n'a pas atteint les quinze hommes du 2ème peloton du Sous-Lieutenant Cremer. Servis par les abattis et les obstacles naturels, et par un courage sans faille, les Chasseurs tiennent quatre heures, en infligeant des pertes sensibles aux colonnes adverses qui s'entremêlent dans le piège du réseau routier obstrué par les destructions. en l'occurrence, l'absence d'un appui aérien national ou allié sera cruellement ressentie par les Chasseurs.

Ceux du 3ème quittent la région le 10 au soir pour gagner l'Ourthe, avec l'amertume d'abandonner leurs foyers tout en restant invaincus.

La 2ème Division de Chasseurs Ardennais n'interviendra pas dans la bataille des Ardennes occupant à l'aube du 10 mai de solide positions défensives sur la Meuse. Affectée au secteur de Namur le 11 mai, la 2ème Division est emportée dans la tourmente. Jusqu'au 18 mai, la plupart de ses unités sont contraintes de retraiter à pied constamment harcelées par la Luftwaffe.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Jeu 23 Sep 2010 - 18:49

merci .... si il y a une suite, je suis preneur
vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4955
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Ven 24 Sep 2010 - 23:34

Bonsoir,

Du 17 au 19 mai, la 1ère division de Chasseurs Ardennais couvre le repli de l'armée sur l'Escaut, particulièrement la tête de pont de Gand. Dans l'après-midi du 18 mai, les ponts sur la Dendre sautent devant les Allemands. A Alost et à Termonde, toutes les tentatives de franchissement de la rivière sont écrasées par les tirs d'infanterie des Chasseurs supportés par les groupes d'artillerie motorisée II/17 et II/19. Profitant de l'obscurité, le génie d'assaut allemand tente le passage à hauteur de l'écluse de Gijseghem, dans le secteur centre tenu par le 2ème Chasseurs.
A l'aube, un déluge d'artillerie s'abat sur les positions des Ardennais. Conformément aux directives de l'état-major général, le général major Descamps mène un combat retardateur en évitant de se laisser accrocher. A 9h00, la 3ème division d'infanterie britannique du général Bernard Law Montgomery décroche du sud d'Alost et retraite par échelon. Les trois compagnies moto des régiments prennent la relève et couvrent l'aile droite de la division de chasseurs dès 10h00. Vers 11h00, les Allemands attaquent le 3ème Chasseurs à hauteur d'Alost et le 2ème au passage de Gijseghem. Mais l'attaque tombe dans le vide, car la 1ère division de Chasseurs Ardennais s'établit à 7 km à l'ouest sur le Meulenbeek. Devinant les intentions belges, les Allemands forcent leur pression, sans pour autant s'assurer des mobiles Chasseurs Ardennais qui mènent des combats retardateurs de plus en plus rapprochés.
Vers minuit, les berets verts rejoignent les avant-postes de la tête de pont de Gand, dont l'organisation et l'occupation devaient beaucoup au délai chèrement acquis par leur habileté manoeuvrière.
Le 20 mai, les Allemands atteignent Abbeville, et la percée de Sedan provoque l'abandon par les Alliés de la position de résistance KW (secteur fortifié de Namur) et leur réalignement sur l'Escaut. Sous la poussée des 30 divisions du groupe B, commandé par le général von Bock, l'armée belge entame un nouveau repli sur la Lys et son canal de dérivation, où elle livre une ultime bataille à partir du 24 mai.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 739
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Ven 27 Sep 2013 - 21:41

Par rapport aux Chasseurs Ardennais, je tiens à préciser que globalement ils étaient assez bien équipés pour les standards de 1940 (ea motorisation poussée, présence de canons antichars sur châssis chenillés, très bon canon antichar de 47 mm...), soit beaucoup mieux que la grande majorité des divisions d'infanterie alliées.

Pour les détails de leur mission, voir le sujet sur les Chasseurs Ardennais dans la rubrique consacrée aux alliés et à la Belgique (http://atf40.forumculture.net/t2371-les-chasseurs-ardennais)

Pour l'explication de leur mission, elle est à trouver dans :

  • la géographie de la Belgique (frontière orientale face à l'Allemagne trop longue pour être défendue, faible importance économico-industrielle de l'Ardenne, faible démographie en Ardenne, terrain a priori difficile pour une invasion),


  • dans la politique de neutralité de la Belgique (aucune véritable coordination des plans belges et alliés malgré des échanges aux plus hauts échelons),


  • dans la nécessité d'assurer une présence militaire dans les zones à l'est de la position principale jusqu'à l'invasion et l'intervention alliée,


  • dans le souhait de montrer la volonté de la Belgique de se défendre et de permettre l'arrivée des alliés et idée de manœuvre belge préconisant un combat sur la position principale de résistance avec tous ses moyens regroupés, position courant sur l'alignement Antwerpen-Wavre-Gembloux-Namur-Dinant-Givet (tenue  pour une grande partie par les alliés).



Tenant compte de tous ces éléments, la stratégie belge a oscillé entre une défense partielle des frontières ardennaises (partiellement fortifiées), une véritable manœuvre retardatrice dans les Ardennes avec les 2 divisions de Chasseurs Ardennais et des unités de cavalerie motorisée et finalement la manœuvre retenue (un compromis qui répondait imparfaitement à tous les arguments ci-dessus).

A ma connaissance, il n'y a pas eu de 3ème division de Chasseurs Ardennais (même en préparation). Il fut déjà assez difficile de compléter les 2 divisions existantes avec des réservistes pendant la mobilisation.

J'ajouterai qu'il n'y a pas que les Chasseurs Ardennais qui se sont très bien comportés en mai 1940 parmi les unités belges! Les 2 divisions de cavalerie motorisées et certaines divisions d'infanterie ont aussi résisté avec succès face aux Allemands.
Je citerai e.a. les 1er et 2ème régiments de carabiniers cyclistes (Cy) ayant chacun gagné deux citations et la fourragère de la croix de guerre 1940 (en 18 jours) pour leur attitude aux combats. 
Une des rares contre-attaques victorieuses du camp allié sera menée par des éléments des 1er Regt Cy, 4e Regt Cy et 4e Regt ChCh (Chasseurs à Cheval) mêlant de l'infanterie et des véhicules blindés (3 T13 et 1 T15). Elle fut menée le 27 mai (veille de la capitulation belge) à Knesselaer.

Quant au 5e Regt Cy (Regt Cy de renforts et d'instruction, soit des jeunes recrues), il participa à la défense d'Abbeville le 21 mai (secteur de Noyelles - 10 tués, 10 blessés et des prisonniers). Le 5e Regt Cy restera une unité +/- organisée jusqu'à l'armistice franco-allemand de juin. Son périple lui fera suivre l'itinéraire suivant : Noyelles-Lunel- Vitry-le François -Tonnerre-Avallon-Lunel- Romilly-sur-Seine - Anglure - Auxerre-Nevers - Lunel. Pendant ce périple, il participa à la construction de quelques positions françaises.

Les soldats du 5e Regt Cy seront pour partie démobilisés en France le 25 août et pour partie rapatriés en Belgique en colonne (franchissement de la ligne de démarcation le 31 août). Beaucoup seront alors faits prisonniers.

 Moins connus que les combats des Chasseurs Ardennais, les opérations de mai 40 des cinq régiments de Carabiniers Cyclistes belges sont dignes des exploits de leurs ancêtres de 1914, qualifiés de " Diables noirs" par les Allemands pour leur bravoure à la Bataille de Haelen (12 août 14).

OV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 739
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Sam 28 Sep 2013 - 22:20

Complément et correction par rapport à mon intervention précédente, il était bien planifié de créer une 3ème division de Chasseurs Ardennais.

Voir les informations ci-dessous:
Alain Alexandre (site internet du CLHAM) a écrit:

Au matin du 10 mai 1940, donc, les Ch A constituent un corps d'armée à deux divisions, avec régiment d'artillerie, bataillon moto et autres troupes de corps d'armée, plus un Centre de Renfort et d'Instruction (CRI) qui serait devenu, si la guerre s'était prolongée, une 3e Division composée des 7e, 8e et 9e Régiments.
Pour compléter ce sujet, Rommel aurait dit après le combat de Chabrehez et à propos des Chasseurs Ardennais :

Citation :
"Es sind keine Menschen, sondern grüne Wölfe"
(Ce ne sont pas des hommes, mais des loups verts)
Il paraphrasait en quelque sorte la citation d'un gradé allemand de cavalerie, prononcée à propos des carabiniers-cyclistes belges après la bataille de Haelen (août 1914)

Citation :
Es sind keine Menschen, sondern schwarze Teufels

Ce ne sont pas des hommes mais des diables noirs

Les carabiniers-cyclistes portaient en 1914 un uniforme vert très foncé.

OV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
Tabora-Mahenge
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: action des Chasseurs Ardennais   Lun 21 Oct 2013 - 3:09

SiVielSto a écrit:


Voir les informations ci-dessous:
Alain Alexandre (site internet du CLHAM) a écrit:

Au matin du 10 mai 1940, donc, les Ch A constituent un corps d'armée à deux divisions, avec régiment d'artillerie, bataillon moto et autres troupes de corps d'armée, plus un Centre de Renfort et d'Instruction (CRI) qui serait devenu, si la guerre s'était prolongée, une 3e Division composée des 7e, 8e et 9e Régiments.
OV
Bonsoir, 

c'est André Alexandre et pas Alain.

Bien cordialement,

Mick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
action des Chasseurs Ardennais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un iniforme
» Une vipère dans le jardin... votre réaction
» En ce lundi, au Canada, nous célébrons le jour de l'Action de grâce.
» LES CHASSEURS A CHEVAL
» action anti kfc à Nîmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les plans, opérations et combats de 1919 à 1940 :: Campagne de France :: Mai 1940-
Sauter vers: