Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 le capitaine Fernand Gambiez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
christian calet
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 66
Localisation : beauchamp 95
Date d'inscription : 24/03/2010

MessageSujet: le capitaine Fernand Gambiez   Dim 8 Aoû 2010 - 16:45

Bonjour à tous

Dans le cadre de mes recherches sur ce Bataillon, je recherche tout renseignement sur cet officier du 30ème B.C.P, qui a retraité comme tant d'autres au sein de 11ème D.I, 1ère demi-brigade de chasseurs jusqu'en Dordogne, en juin 40.

merci d'avance pour votre aide

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4949
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: le capitaine Fernand Gambiez   Jeu 24 Sep 2015 - 23:59

Bonsoir,

voici quelques informations :

 - Le Capitaine GAMBIEZ, Fernand, Charles, Louis, né le 27 février 1903 à Lille, date de rentrée en sevice 13-10-1923, officier d'infanterie origine Saint-Cyr, Brevet d'Etat-Major, Chevalier de la Légion d'Honneur au 16-03-1932. Promu au grade de : Sous-Lieutenant 01-10-1925; Lieutenant 01-10-1927; Capitaine  01-01-1935

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
christian calet
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 66
Localisation : beauchamp 95
Date d'inscription : 24/03/2010

MessageSujet: Re: le capitaine Fernand Gambiez   Ven 25 Sep 2015 - 2:45

Bonjour AVZ94,

J'ai progressé depuis ma question initiale, mais je trouve très sympa d'avoir pris la peine de me répondre.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 12/04/2014

MessageSujet: Re: le capitaine Fernand Gambiez   Ven 25 Sep 2015 - 10:03

Bonjour,
Il s'agit du futur général GAMBIEZ dont voici une bio:

Né le 27 février 1903 à Lille (Nord) d’un père capitaine sorti du rang.
Il entre à l’École spéciale militaire 1923 (promotion du chevalier Bayard) et en sort sous-lieutenant d’infanterie le 1er octobre 1925. Il est d’abord affecté au 17e BCA à l’armée du Rhin. En octobre 1927, il rejoint le 2e régiment étranger au Maroc, dans la région de Tadla, et participe avec lui à des opérations de pacification. Il y est trois fois cité. De retour en France en 1935, il passe trois ans au 51e régiment d’infanterie à Amiens
De 1935 à 1937, il est élève de l’École supérieure de guerre d’où il sort breveté d’état-major.
A sa sortie, en 1937, il est affecté à l’état-major de la 20e région militaire à Nancy. Il entame la campagne de France avec cet état-major et la termine comme capitaine commandant une compagnie du 30e bataillon de chasseurs. Il est deux fois cité. Il est ensuite affecté comme chef de bataillon au 3e bureau de l’état-major de l’armée d’armistice. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, il décide de rejoindre la France libre. En décembre 1942, il franchit la frontière espagnole où il est arrêté par les Espagnols ; il passe cinq mois à la prison de Barcelone. Libéré, il gagne l’Afrique du Nord. En mai 1943, le général Giraud le charge de former et commander le bataillon de choc qui sera chargé de missions spéciales. Transporté en Corse avec son bataillon en septembre 1943, il combat trois semaines avec les résistants corses et libère l’île. En juin 1944, au cours de la conquête de l’île d’Elbe, il neutralise les résistances intérieures. Quittant le commandement du bataillon, il est ensuite chargé d’entraîner les commandos de France en Algérie. Après le débarquement des armées alliées en Provence, il est chargé de former une brigade de choc et de commandos qui rejoint la 1re armée française et participe à la campagne des Vosges, d’Alsace et d’Allemagne. Sous ses ordres, elle combat au Haut-du-Tot, s’illustre à Belfort le 20 novembre puis à Etueffont puis à Masevaux. Après des combats difficiles à Jebsheim et Durrenentzen, la brigade entre dans Colmar le 2 février 1945. Il mène ensuite sa brigade jusqu’en Autriche. Il est affecté après la guerre à l’inspection générale des forces armées. Le général de Lattre lui donne ensuite le commandement de l’École des cadres de Saint-Maixent qu’il quitte en septembre 1948 pour celui du 37e régiment d’infanterie à Sarrelouis. Envoyé en Indochine en 1949, il dirige les opérations de pacification au Tonkin en tant que commandant de la zone Delta-Nord, chef d’état-major du Nord Viêt-Nam et commandant de la zone Delta-Sud et de la 1re division de marche. Il est trois fois cité. Contraint de regagner la métropole par une grave crise de variole hémorragique, il est évacué en février 1952. Après un stage au CHEM et à l’IHEDN, il revient en Indochine en juin 1953 comme chef d’état-major interarmées puis comme adjoint au général commandant le Sud Viêt-Nam. Le 23 mars 1954, son fils aîné tombe à Diện Biên Phủ avec le 3e régiment étranger. Avant le retrait d’Indochine, il assure notamment la coordination des aides françaises aux 800 000 réfugiés du Tonkin venus s’installer au Sud Viêt-Nam. Dès son retour en 1955, il prend en Tunisie le commandement de la 11e division d’infanterie et participe aux opérations menées aux confins algéro-marocains. Il est une nouvelle fois cité.
Revenu en Tunisie en août 1957 aux fonctions de commandant supérieur, il doit faire face à la crise diplomatique provoquée par le bombardement français du camp d’entraînement du FLN de Sakiet-Sidi-Youssef. Commandant du corps d’armée d’Oran à partir du 4 janvier 1959, il exerce les pouvoirs civils et militaires sur une région qui, grâce à son action de pacification et aux réalisations économiques et sociales qu’il entreprend, devient l’une des plus sûres d’Algérie. Après quelques mois passés à l’inspection de l’infanterie, il est nommé commandant en chef en Algérie le 8 février 1961. Fidèle à la République, il est arrêté par les généraux rebelles lors du putsch d'Alger en avril 1961. Son exemple serein et son sens des réalités humaines contribuent à enrayer l’insurrection. Il est ensuite membre du Conseil supérieur de la guerre et directeur de l’institut des hautes études de défense nationale où il termine sa carrière en 1965. Passé dans la 2e section, il est conseiller d’Etat en service extraordinaire, président de la caisse nationale militaire de sécurité sociale, président de la commission armées-jeunesse, directeur de la commission française d’histoire militaire puis directeur de l’institut d’histoire militaire comparée. En 1974, il est élu membre de l'académie des sciences morales et politiques dont il sera le président.
Le général d’armée Gambiez est décédé le 29 mars 1989.
Il était titulaire de 17 citations.
Il a publié L'Épée de Damoclès, la guerre en style indirect (1967) et avec le colonel Maurice Suire, Histoire de la 1re Guerre mondiale (1968) et Libération de la Corse (1973). Il a aussi écrit plusieurs ouvrages sous le pseudonyme d'Éric Muraise. Ses articles de revue, ses conférences, ses communications se comptent également par dizaines.
Cordialement.
Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christian calet
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 66
Localisation : beauchamp 95
Date d'inscription : 24/03/2010

MessageSujet: Re: le capitaine Fernand Gambiez   Ven 25 Sep 2015 - 16:03

Bonjour à tous

merci Alexandre !



cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le capitaine Fernand Gambiez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LIEUTENANT COLONEL GAMBIEZ
» Fernand GAMBIEZ
» RIVIERE,Henri,Laurent.Capitaine de Vaisseau.
» NOISOT (Claude) Capitaine GARDE IMPERIALE Fixin 21
» BATTINI Capitaine) Demande de renseignements URGENT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Parcours individuels et notices biographiques :: Officiers, Sous-officiers et Hommes de troupe-
Sauter vers: