Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 les BCC perdus , II - Le retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
A Adam
Invité



MessageSujet: les BCC perdus , II - Le retour   Ven 13 Avr 2007 - 20:53

Les lecteurs assidus l'auront remarqué , depuis quelques jours nous avons rajouté dans les listes d'unités des informations sur le 52e BCC et le bataillon de marche de l'ecole des chars .
Quasi aucun ouvrage ne traite de ces deux bataillons .

Pour le 52e BCC , bien que la formation de l'unité soit generalement admise comme abandonnée en mai , il s'avere que deux documents assez importants nous en parlent .
D'une part le BO des unités combattantes nous precise que l'unité etait effectivement considérée comme combattante du 18 au 25 juin .
D'autres parts, l'ouvrage lavauzelle sur les chars de combats nous indique la livraison par fer et route de deux compagnies de chars a l'unités ( provenant de l'ecole des chars )  , alors située au camps de Meucon .
Quid de ses activités ensuite ? Nous n'en retrouvons trace dans aucun document . Grace a nos recherches nous avons pu etablir , grosso modo , le materiel dont disposait l'unité , mais sans certitude aucune .
Si l'un d'entres vous a des informations complementaires ....

Pour le BMEC , la , beaucoup plus d'ouvrages en parlent , sans pour autant arriver au niveau de precision que nous proposons .  Sur le denombrement des chars , j'ai quelques theories, mais il nous manque encore des informations pour quantifier correctement la totalité du bataillon .
Il en va de meme pour la toute nouvelle CMAEC , equipée de FT17 de l'ex groupement special de GRM de satory , que des equipages de l'ecole des chars ont utilisé . La nous connaissons le materiel utilisable avec certitude , mais quand et comment l'unité a été utilisé , mystere ...
L'existence des deux unités n'est pas vraiment a mettre en doute, mais qu'ont ils fait , a quelle division ou corps ont elles été rattachées ... Quels eventuels combats ?

J'en viens ici a un autre mystere que le dernier hors serie de militaria a soulevé , s'inspirant des photographies que l'on trouve sur le site des archives photographiques de normandie ( conseil regional de basse normandie )  :
http://www.archivesnormandie39-45.org/searchByWords.php?acces=indifferent&mot1=1940&oper1=and&mot2=&oper2=and&mot3=

On distingue bien un FT17 du 66e BCC du maroc .

La presence d'un allemand , qui semble s'etre fortement amusé avec la tourelle du FT17 determine bien que celle ci date de 1940 ( notez que la tourelle n'a pas le meme angle sur les 3 photos ) .
Mais ... Le 66e BCC n'a jamais été en France !
Nous avons donc la un nouveau "bataillon fantome" . Vu la presence de ce char, il est hautement probable qu'il ne fut pas le seul de l'unité . Est ce qu'une compagnie de chars du 66e BCC aurrait rejoint la metropole pendant les combats ?
Jusqu'a ce jour , aucun ecrit n'en parle , mais il n'y a aucune doute sur l'identification du char .
Je pense qu'il faut chercher dans le lot des troupes nord-africaines qui se sont embarquées pour rejoindre la metropole entre mai et juin 1940 , et si possible provenant du maroc , pour eventuellement trouver la presence de chars d'accompagnement . Mais ce n'est qu'une mince hypothese ... Nos recherches ont debuté , et je sais que nous trouverons une réponse , mais peut etre avez vous déjà quelques clefs pour nous aider ?

N'hesitez pas a nous faire part sur ce fil d'autres unités de chars qui vous semblent inconnues ou non repertoriées, nous meneront l'enquete , et si certains ont des informations sur les unités ci-dessus , meme des bribes, qu'ils n'hesitent pas a en faire profiter tout le monde .

Amicalement
Alain
Revenir en haut Aller en bas
David Delporte
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 42
Localisation : CHARTRES
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Sam 14 Avr 2007 - 13:01

Alain,
dans l'ouvrage "l'abominable armistice de 1940" l'auteur cite p 290 (ce sont les annexes)
deux bataillons de chars (62e et 66e) soit au total 5 compagnies de chars R 35 et FT
il manque donc une compagnie de chars en juin 1940
mais où est elle passée?
donc déjà çà conforte ton idée.
je cherche d'autres sources
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Delporte
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 42
Localisation : CHARTRES
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Sam 14 Avr 2007 - 13:11

Au fait j'ai oublier de préciser l'auteur
il s'agit de Henri Lunguechaud, le livre est édité chez Plon
pour les amoureux de l'artillerie

il précise pour le maroc (situation juin 1940)
63ème RAA (2 groupes de 75 mm et 1 groupe de 65 mm)
RACM (1 groupe de 65 mm, 1 groupe de 75 mm et 1 groupe mixte a une batterie de 75 mm et une de 105 mm plus trois batteries portées de la Légion)
65ème RAA (1 groupe de 75 mm et 1 groupe de 155 mm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Adam
Invité



MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Sam 14 Avr 2007 - 13:45

De source sure, nous savons que le 62e BCC etait en cours de transformation sur R35 .
A priori , au 10 mai 1940 , il aurrait été equippé de 2 compagnies de R35 et d'une de FT17 .
Au meme moment , on suppose que le 66e BCC est equippé de 3 compagnies de FT17 .
Les deux bataillons font alors partie du GBC 522 .

De plus , nous savons que 5 pelotons de defense des grands villes dependent administrativement du 62e BCC :
Meknes : 6 FT17
Fez : 6 FT17
Oudja : 3 FT17
On peut imaginer que des chars sont issus des deux compagnies deja transformées sur R35 .
Mais , en parallele , nous avons egalement 4 pelotons de defense des grandes villes rattachés au 66e BCC :
Casablanca : 6 FT17
Marrakech : 6 FT17

Soit un total de 27 FT17 dans ces pelotons , ce qui correspond grosso modo aux 30 chars des deux compagnies du 62e BCC passés sur R35 .
Logiquement , notre char trouvé en normandie ne provient donc pas du changement de materiel du 62e BCC . De plus , son insigne est clairement celui du 66e .

Ton information sur la presence de 5 compagnies sur 6 n'a donc rien a voir avec le passage sur R35 du 62e BCC , et il manque bel et bien une compagnie , tres certainement au 66e BCC . Il va donc falloir se pencher sur nos sources concernant les troupes du Maroc .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
A Adam
Invité



MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Sam 26 Mai 2007 - 23:01

Ca avance un peu du coté de la recherche .
En utilisant diverses sources voici de qu'il apparait :
- le 66e BCC est bien resté au Maroc
- A l'armistice , 15 chars FT ont disparu dans les effectifs marocains ( des sections locales de protection )
-  Au 15 juin 1940 , une compagnie est manquante aux effectifs du 66e BCC
- Nous ne remettons pas en doute la presence d'au moins un char du 66e BCC en normandie , voir :
http://www.archivesnormandie39-45.org/specificPhoto.php?ref=p003069
- Début mai 1940 , nous confirmons que le bataillon etait au complet, au Maroc

Alors d'ou vient ce chars sur lequel un militaire allemand semble s'etre beaucoup amusé ?

Photographie : Conseil régional de basse normandie

Je pense que nous pouvons apporter , en attendant de mieux , une théorie plausible .
Entre fin mai et mi juin 1940 , une compagnie du 66e BCC part du Maroc pour rejoindre la métropole . Nous cherchons a identifier quand et sur quel navire , elle fut transportée .
Mais , pour recompleter le bataillon , 15 chars des sections locales sont alors amalgamées par le 66e BCC .
Nous pouvons les identifier, il s'agit des sections de Fez , Meknes et Oudja .
Nous imaginons le transport entre fin mai et mi juin 1940 , et pour ma part ( et cela n'engage que moi ) , j'aurais tendance a penser qu'il s'est effectué vers le 10 juin .

Le 62e BCC , quant a lui , garde ses chars en dotation , et meme ses sections locales rattachées , jusqu'a l'armistice .

Si on recapitule ...
Le 62e BCC perds 30 char FT qu'il livre aux sections locales . Les chars sont alors separés en sections de 3 et vont etre rattachés soit au 62e , soit au 66e BCC , en fonction de leur localisation geographique . Dans le même temps , le 62e BCC a remplacé ses 30 chars FT par des R35 . Il se trouve donc doté de 30 R35 et 15 FT17 .
Le 66e BCC detache une compagnie vers la métropole probablement en juin , mais pour recompleter ses dotations absorbe les sections locales afin de reformer une compagnie .

Au final nous avons donc bien une compagnie de 15 chars qui a probablement rejoint la métropole , et deux bataillons entiers a l'armistice .
J'espere que certains d'entres vous auront de nouveaux elements a nous apporter afin d'eventuellement corriger l'hypothese établie ...

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Chardassin
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Dim 27 Mai 2007 - 8:47

Dans la maintenance des blindés français de l'entre-deux guerre, les réparations trop lourdes pour les parcs étaient laissées aux usines des constructeurs. Ce pourrait-il que ce soit un matériel du 66ème BCC ayant été rappatrié avant les hostilités dans une fin de maintenance? Les évements de 1940 n'ayant jamais permis son retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4797
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Lun 28 Mai 2007 - 17:30

De plus, il est assez illogique de retrouver un char en provenance du Maroc en Normandie. Dans le cas d'un transport maritime, il est plus que probable que ce matériel soit débarqué dans un port méditerranéen. Alors le retrouver en Normandie est un véritable mystère, surtout si l'on pense que ce voyage eu lieu fin mai début juin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
A Adam
Invité



MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Lun 28 Mai 2007 - 17:45

Un de mes contacts a identifié un transport de troupes de 1000 hommes en partance de Casablanca , arrivé en France aux alentours du 12 juin .  Nom du navire : Medie II . Se pourrait il qu'il s'agisse du transport des chars FT ? Il va enqueter un peu plus , et identifier si d'autres navires ont fait le meme type de trajet , sur cette période, avec du materiel ou des hommes a bord , en provenance du Maroc .
Revenir en haut Aller en bas
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Lun 4 Juin 2007 - 15:19

Chardassin a écrit:
Dans la maintenance des blindés français de l'entre-deux guerre, les réparations trop lourdes pour les parcs étaient laissées aux usines des constructeurs. Ce pourrait-il que ce soit un matériel du 66ème BCC ayant été rappatrié avant les hostilités dans une fin de maintenance? Les évements de 1940 n'ayant jamais permis son retour.

J'écris sous le contrôle de ceux qui sont plus experts en chars que moi, mais pourquoi parler de retour aux "usines des constructeurs" pour des chars FT ? Ils n'étaient plus produits, et il n'était pas question d'immobiliser des chaînes d'assemblage de R-35/40 chez Renault pour les réparer ! La politique depuis longtemps c'était la cannibalisation, quand ils n'étaient plus bons on les jetait c'est pour ça qu'on les retrouvait dans les unités de troisième ligne du style défense d'aérodromes etc.

Donc qu'on ait pris la peine de ramener des FT en Métropole pour les réparer, je n'y crois pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Lun 4 Juin 2007 - 15:21

Eric DENIS a écrit:
De plus, il est assez illogique de retrouver un char en provenance du Maroc en Normandie. Dans le cas d'un transport maritime, il est plus que probable que ce matériel soit débarqué dans un port méditerranéen.

Au contraire, la logique c'était un embarquement Casablanca - Saint-Nazaire ou autre port de l'Atlantique. Les unités dont nous parlons étaient cantonnées le long des côtes... atlantiques !

Ce qui arrivait à Marseille c'était la liaison avec la Méditerranée ou la Tunisie. Evidemment, on pouvait aussi envoyer des trucs de Marseille à Oran pour le Maroc, mais en termes logistiques pour ce qui était déjà au Maroc et qu'on voulait emmener en Fance, c'était aussi simple de rester en Atlantique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Lun 4 Juin 2007 - 15:36

alain adam a écrit:
Un de mes contacts a identifié un transport de troupes de 1000 hommes en partance de Casablanca , arrivé en France aux alentours du 12 juin . Nom du navire : Medie II . Se pourrait il qu'il s'agisse du transport des chars FT ?

A priori ce n'est pas dans un rapport sur les effectifs fournis par l'AFN à la métropole jusqu'en juin 1940, qui ne concerne que les hommes et pas le matériel et pour les entrées de juin duquel je trouve ce qui suit:

Grandes unités:
84e DI: 360 Off, 1.100 S/Off, 7.900 Tunisiens, 5.000 Européens embarquement du 22/5 au 7/6

Unités constituées:
67e BCC: 29 Off, 69 S/Off, 396 Européens embarquement du 1/6 au 5/6

Les "renforts au titre du plan" s'arrêtent au 12/5, en revanche dans le "recomplètement des dépôts" on trouve:

Infanterie: 6.593 Algériens, 9.150 Marocains 694 Tunisiens du 9/1 au 14/6
Chars, Cavalerie, Train: rien en juin.
Artillerie: 20 S/Off, 2.178 Algériens, 1.661 Marocains, 1.647 Tunisiens, 40 Européens du 13/2 au 14/6
Génie et Transmissions: 362 Algériens, 180 Marocains du 5/3 au 12/6

Effectifs pour 2 DINA: 3.606 Algériens du 14/2 au 14/6.

Peut-être faisons-nous fausse route avec l'hypothèse d'un transfert en juin ? Sinon, dans la liste avec les "unités" la seule unité de chars c'est le 67e BCC.

Tout ça pour dire que je ne sais pas scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Adam
Invité



MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Lun 4 Juin 2007 - 19:33

Oui , Louis , bien sur que la seule unité constituée de chars qui a transitée est le 67e BCC , c'est de la que vient tout le probleme Wink

Apres mure reflexion , il s'avere que tu as entierement raison , si le transit naval part de Casa , il est logique que les navires debarquent sur la cote atlantique , j'ai fait fausse route en indiquant des ports de méditerannée a René , comme Eric .

On est donc toujours a la case départ, et on a pas touché 20.000 au passage .

La 84e DI vient de Tunisie , il semble donc tres improbable qu'elle ait transité avec des chars positionnés au Maroc .

David me l'a justement signalé , on a fait des petites erreurs , les BCC type outremer sont composés de compagnies de 13 chars , et pas 15 comme envisagé dans les chiffres ci-haut .
Mais ça ne change rien au probleme , a savoir quand et comment une compagnie ( supposition ) aurrait transité du maroc vers la normandie ..
Quelle idée d'envoyer des FT en métropole alors qu'il y en avait deja tant ...

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Lun 4 Juin 2007 - 20:04

alain adam a écrit:
Oui , Louis , bien sur que la seule unité constituée de chars qui a transitée est le 67e BCC , c'est de la que vient tout le probleme Wink

Cool Comme tu sais, je n'ai toujours pas trouvé la solution de cette énigme, la liste que j'ai affichée visait à opérer un processus d'élimination en montrant le type de troupes qui a transité en juin.

Comme tu vois, pas de personnel des chars dans la liste, donc soit les chars anciennement du 66e BCC ont voyagé tout seuls sans équipages, pour affectation à une autre unité, soit ils ont voyagé avec des équipages de chars mais alors c'était avant juin.

alain adam a écrit:
La 84e DI vient de Tunisie , il semble donc tres improbable qu'elle ait transité avec des chars positionnés au Maroc .

Je pensais à l'histoire des hommes arrivés le 12 juin. J'ai donc listé toutes les troupes qui ont embarqué en juin, dont les derniers morceaux de la 84e DI (dont je suis d'accord que ce n'est sans doute pas le bon client). Ce que montre ma liste c'est qu'il ne peut pas s'agir d'équipages de chars.

Comme toi, je me demande bien pourquoi on a pris la peine d'expédier des FT vers la France. Fallait vraiment qu'il y ait soit urgence, soit un cargo qui repartait à vide, bref... on saura peut-être ça fin juin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pontus
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 43
Localisation : Port au Prince (Haiti)
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Mar 5 Juin 2007 - 0:09

Bonjour,
Il serait important de déterminer au sein de quelle unité ces FT17
ont combattu.
Il me semble qu'une unité de FT faisait partie du Groupement Duffour en Normandie.
Amicalement Pontus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Adam
Invité



MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Mer 6 Juin 2007 - 20:19

Je ne trouve que la 2e section/31e regiment régional et le 109e BIC , concernant les FT , dans le groupement duffour ...
Revenir en haut Aller en bas
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Ven 29 Juin 2007 - 10:06

L'ennui c'est qu'environ la moitié des BIC n'ont pas laissé de traces au SHD et que le 109e est du lot.

Après consultation du JMO du 66e BCC, le bataillon affiche complet à l'armistice et il n'est nulle part question d'un transfert de chars. Evidemment, le JMO n'est pas tout à fait complet, par exemple il ne mentionne pas les sections de protection. En même temps, dans la mesure où il ne se passe vraiment pas grand chose dans ce BCC, il me semble que si toute une compagnie avait dû empaqueter ses chars pour en percevoir d'autres, on l'aurait noté.

Donc le mystère de ce FT normand avec ses marquages du 66e BCC reste entier pour le moment. Une hypothèse archi improbable, mais en même temps je pense tout haut et on a déjà épuisé les réponses les plus probables: et si ce char avait été rapatrié après l'armistice ? A priori, il n'y a eu pratiquement aucun transfert de matériel dans ce sens (à part quelques avions qui ont retraversé la Méditerranée de leurs propres moyens), le matériel des unités démobilisées étant stocké sur place, mais sait-on jamais ? Je n'ai rien vu de tel dans les correspondances d'armistice que j'ai épluchées, mais il y en a tellement que ça ne veut rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Guy Rathé
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : Repentigny (Québec)
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Lun 15 Oct 2007 - 22:45

Bonjour,
je n'ai pas la prétention de connaître la solution de ce petit mystère. Le marquage de ce char FT est assez singulier en la circonstance... et mérite bien que l'on ose quelques supputations. Alors voici.

D'abord ce qui paraît assuré, c'est que:
- l'insigne à l'arrière du chassis est bien celui du 66e BCC.
- la photo a été prise en Normandie vers la fin de la campagne de 1940.
- aucune composante du 66e BCC n'a officiellement servi en Normandie – ou même en France – en 1940.

Cela impose pratiquement de se rabattre sur l'idée d'un véhicule ayant d'abord appartenu au 66e BCC en AFN, ensuite individuellement rapatrié en France et gardé en parc, enfin remis en état et en service de manière précipitée dans une quelconque des sections de chars FT de Normandie. Dans ce cas, on aurait pu ne pas se soucier de masquer l'ancien insigne; on remarque d'ailleurs un autre dessin, peu net il est vrai, sur la tourelle du FT. Sur la 3e photo des archives de Normandie on peut distinguer ce qui ressemble au léopard des armoiries de Normandie, assurément un symbole plus en rapport avec la situation de ce char, et un indice probant de l'appartenance de ce char a une unité locale.

Image hébergée par servimg.com

À titre purement hypothétique, puisque je ne connais pas cette marque, je la rapprocherais de l'insigne du 31e Régiment Régional, où figurent aussi des léopards. Comme il a été suggéré, ce char FT pourrait très bien appartenir à l'une des 2 sections régionales de chars qui était rattachées au 31e RR.

Considérons maintenant la question de la provenance de ce char. En temps de paix, il n'y avait pas de parc de chars en AFN, seulement quelques sections d'ouvriers. Certaines réparations d'importance ne pouvaient donc être faites sur place; on devait certes préférer garder l'engin au dépôt en AFN, éventuellement le cannibaliser, mais on ne peut exclure un retour occasionnel en métropole (à l'ERG de Gien?). Le retour en France d'un char FT défectueux ou accidenté – peut-être juste une carcasse! – n'aura pas laissé beaucoup de traces.

Le 66e BCC a été formé sur FT17 au Maroc, en juillet 1937, avec des éléments du 62e BCC [voir Militaria #11]. Mais on prévoyait constituer en AFN un Parc de Réparation d'Engins Blindés après la mobilisation. Il faudrait donc placer l'évacuation de ce char vers la métropole avant-guerre, sinon on l'aurait plutôt dirigé vers ce parc. Une évacuation suite à l'armistice est peu vraisemblable; on cherchait alors à faire passer le plus de matériel possible en AFN, pas en sens inverse.

Si j'avais à choisir une date probable, je dirais juin 1939 ou peu après. Le 62e BCC reçoit en effet ses 30 chars R35 au début de juin 1939. [Rapport Serre, II, 294] On aura alors eu l'occasion de redistribuer au sein des 62e et 66e BCC du Maroc les chars FT en meilleur état et de reléguer les autres au dépôt. Il est donc concevable que, par le jeu de déplacements successifs, un engin du 66e BCC se retrouve alors candidat à la réexpédition en France. Tout cela reste spéculatif, bien sûr.

Pour ce qui est du cheminement réel de ce véhicule, on ne peut guère exploiter que le matricule du chassis – 66187 – pour espérer le retracer avec exactitude, la tourelle ayant pu changer. Je laisse ce travail à plus qualifié que moi.

Jean-Guy Rathé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Mer 17 Oct 2007 - 11:45

Jean-Guy, ton image ne s'affiche pas sur mon écran. [EDIT quelques heures plus tard: ah ben si, maintenant ça marche !]

Ton hypothèse est intéressante, et très vraisemblable.

J'écarterais à priori l'hypothèse de la carcasse, parce qu'on ne s'embarrassait pas de réparations lourdes sur les FT. Ces derniers étaient considérés comme largement consommables: il y en a un stock énorme, ils étaient vieux, on produisait des chars neufs... bref: l'Armée n'en voulait plus trop.

Au départ, avec Alain j'avais évoqué le transfert de chars depuis Casa, chars qui auraient alors été sans équipages, et considérés comme surplus après réception des R-35 du 62e BCC. Mais ton hypothèse est plus simple: à la réception des nouveaux chars (ou un peu après), le Maroc en profite pour rendre les chars en surnombre, et évidemment au lieu de ne rendre que des chars du 62e les troupes vont rendre leurs chars les plus vieux des deux BCC, avec les "anciens" chars du 62e toujours en bon état de marche transférés au 66e. Charité bien ordonnée...

A partir de là, soit les chars sont passés par Gien et ont été attribués à des RR un peu au petit bonheur la chance, soit le FT en question s'est arrêté en Normandie (p.ex. au Havre) où il a été incorporé directement, après réparation somaire, dans un RR. Tout dépend de la date d'arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pontus
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 43
Localisation : Port au Prince (Haiti)
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Ven 30 Nov 2007 - 15:40

Bonjour,
Ce char pourrait-il avoir appartenu à la 2e section de FT du 31eRR qui faisait partie du groupement Duffour qui a justement combattu en Normandie ?

Pontus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Adam
Invité



MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Ven 30 Nov 2007 - 17:53

Peut etre ... La est tout le probleme .
Si on disposait d'un JMO de ce 31e RR , peut etre qu'il indiquerait les numeros des chars utilisés, et donc par recoupement avec le numero de caisse visible sur la photographie ...

Bref, je crois que ce petit probleme n'est pas encore résolu !
Revenir en haut Aller en bas
A Adam
Invité



MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Dim 5 Oct 2008 - 18:40

J'ai eu un peu de nouveau concernant cette vieille enigme .
Tout d'abord , qui a pris ces photos ?
Il s'agit du bataillon de reconnaissance de la 7e panzer division . La photographie a été prise sur la route entre Lisieux et Caen .
Mais aucune date n'est indiquée ...
Alors on peut prendre les cartes de deploiement des armées allemandes, et on localise la date entre le 14 et le 17 juin 1940 ; tres probablement le 15 juin .
Reste alors a identifier les unités françaises dans le secteur de Lisieux a ces dates ...
Et nous retrouvons bien le groupement Duffour , mais , a priori , pas sur la route entre lisieux et caen , puisque l'unité se repliait vers le sud-ouest . Ceci dit , la route empruntée n'est pas bien loin ...
Revenir en haut Aller en bas
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Lun 6 Oct 2008 - 9:29

J'avais loupé ce message, j'y réponds donc avec un an de retard:

alain adam a écrit:
Si on disposait d'un JMO de ce 31e RR , peut etre qu'il indiquerait les numeros des chars utilisés, et donc par recoupement avec le numero de caisse visible sur la photographie ...

Je t'ai déjà envoyé ce que j'avais sur les sections et compagnies de chars, par ailleurs j'ai aussi regardé (très rapidement parce que je n'avais pas le temps) à l'époque le JMO du RRT en question et il n'y a rien de probant.

Disons plutôt qu'on voit assez bien comment un char a pu se retrouver abandonné à cet endroit parce qu'il est question de l'évacuation du Havre par petits groupes qu'on imagine bien s'éparpillant par la suite au gré des routes, des rencontres et des pannes, mais de détails point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Adam
Invité



MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Ven 10 Oct 2008 - 0:05

Oui , Louis , bcp de possibilités restent , mais deja , avoir identifié l'endroit , et quels soldats allemands se sont amusés , je t'avoue que je suis assez content de moi .
J'ai encore une autre piste , qui aurrait pu marcher , sauf que ce blindé est armé , ce qui ne correspond pas . Par contre, ce que je peux affirmer , c'est qu'il ne s'agit d'aucun blindé de BCC ( ou ex BCC passé sur materiel plus reçent ) , car il ne porte pas les cocardes reglementaires adoptées bien plus tot en unité .
Donc on a bien affaire a du materiel de depot qui a été utilisé dans l'urgence .
par ailleurs, ce qui me trouble , c'est qu'on ne voit pas le numero d'ordre de fabrication de l'engin ( a ne pas confondre avec l'immat ) , donc , au moins la caisse , a du entrer en service en unité avant guerre , ou peut etre n'a jamais quitté Giens et le numero a été masqué par la peinture de camouflage  . Par ailleurs, le numero d'immat indique une vieille serie , j'y reviendrais lorsque j'aurais plus d'elements .
Je suis en train de reformer les series de numeros des chars FT , si certains contributeurs ont des infos , je suis preneur , meme a titre de recoupement . Je pense que notre ami François a des infos sur la serie 72.000 + , qui logiquement est trop avancée pour etre un report des numeros de fabrication , et determine un changement d'armement , je me trompe , François ?

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Louis Capdeboscq
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1335
Localisation : Paris
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Lun 13 Oct 2008 - 14:53

Je ne te dispute pas le droit de te sentir content de toi, tu as en effet des raisons de l'être !

Ma remarque répondait à un point précis: comme axe de recherche, ce régiment régional en particulier ne donne rien, j'ai déjà essayé il y a longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
verfighter
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 37
Localisation : ARLES
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: les BCC perdus , II - Le retour   Ven 16 Sep 2011 - 13:13

Bonjour,

Je ne pense pas trop vous faire avancer dans vos recherches, néanmoins, je viens de rentrer un album photo de la 2 ème Cie du 66 ème BCC en 1938 !(Enfin je pense, car l'auteur ne fais allusion qu'à cette Cie ... ???)

Dans lequel figure quelques numéros de FT !

Et une photo d'un B1 ! Pourquoi je ne sais pas, mais il a fait un tour au Maroc ...
J'ai été surpris aussi de voir la Compagnie en tenue Mle 35 veste en cuir avec une cartouchière de lebel au ceinturon, ect .. avec casque Modèle 35 et de voir ensuite une photo de cette même compagnie, le 14 juillet 38 en tenue Mle 20 avec casque Mle 26 ... Tenue qui devait donc être utilisé pour les manifestations ? En tout cas les 2 tenues ont été portés en même temp ... J'aurai penché pour l'une après l'autre, mais à priori ce n'était pas le cas dans ce Bataillon !

Bon je vous donne les numéros des FT !

73988

74007

74088

67131 N°2 sur tourelle

755..

73612

Pour le B1, il s'agit du N°124 " dauphiné"

Je vous posterai des photos plus tard !

Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
les BCC perdus , II - Le retour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liens retour et partenariat
» Retour en arrière
» Le retour d'Élie.
» Yahoo et emails perdus...
» Saint Nicolas de Tolentino et commentaire du jour "Faîtes du bien et prêtez sans rien en retour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Enigmes-
Sauter vers: