Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 2ème DLC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Dim 30 Sep 2012, 15:22

bonjour
la suite du 16/5 au 12/6 (cessez le feu à st Valery-en-Caux)
sur demande car je n'ai plus beaucoup de temps pour tout recopier
merci
Vincent


Dernière édition par visaval le Lun 01 Oct 2012, 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4877
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Lun 01 Oct 2012, 00:17

mpointeau a écrit:
Bonsoir,

J’ai lu avec passion les détails donnés par Visaval concernant la bataille de la Meuse, mon Papa y ayant combattu. Le texte communiqué par T.Meaudre, réalisé par le colonel BIKAR, intitulé « LA CAMPAGNE DE MAI 1940 EN BELGIQUE: LA 5e DIVISION LEGERE DE CAVALERIE FRANÇAISE (5ème DLC) EN ARDENNE, DU 10 AU 12 MAI » http://www.atf40.fr/ATF40/divers/historiques/5eDLC.htm) et l’écrit de décembre 1940 de André-Paul ANTOINE, sur le combat de Saint-Valéry-en-Caux, cité par avz94 http://atf40.forumculture.net/t170-saint-valery-en-caux-juin-1940 ont également retenu toute mon attention.

J’y retrouve les dates et lieux que mon père, René POINTEAU, 5ème cuir, 1er escadron, ayant fait son service militaire à Strasbourg, puis 2ème DCL, toujours 5ème cuir, pour la guerre, m’a confiés, mais ici, avec le contexte des actions. Il m’a cité, entre autres, Bellefontaine, Fagny, Carignan, Stenay, ayant participé à ces combats, puis le départ vers la Somme, la difficile bataille de Biville, avec le général Berniquet, Saint-Valéry-en-Caux, où il a été fait prisonnier, puis le long voyage jusqu’au Stalag IX C. Enfin, 5 ans en Allemagne. Il a longtemps gardé des contacts avec les anciens du 5ème cuir, participant aux diverses réunions et commémorations.

J’aimerais lui reconstituer un "journal de guerre" qui viendrait compléter les repères de dates et de lieux que je possède, les préciser et… lui faire valider. Des documents d'époque seraient aussi les bienvenus. Je pense que ce serait un support pour le faire « raconter » cette période et profiter du fait qu’il soit toujours parmi nous (95 ans). Pourriez-vous me transmettre la suite des événements amorcée ci-dessus, soit environ du 14/5 au 12/6, … voire même le trajet pour l’Allemagne ???

Je remercie toutes les personnes qui prêteront attention à ce courrier et m’aideront dans ma démarche.
Très cordialement.

Michèle.

Bonsoir

En complément de ce qui été écrit par Visaval voici le récit du parcourt de la 2ème DLC, n’ayant rien de plus précis sur le 5ème Régiment de Cuirassiers :


- Présentation d’une DLC :

Une DLC est composée de :

- Une brigade de cavalerie à deux régiments à cheval ;
- Une brigade légère motorisée à un régiment d’automitrailleuses et un régiment de Dragons portés ;
- Un Régiment d’Artillerie à deux groupes ;
- Un escadron divisionnaire Anti-Chars (canon de 25) ;
- Une Batterie divisionnaire Anti-Chars (canon de 47) ;
- Une compagnie de Sapeurs-Mineurs ;

- Une compagnie Mixte de Transmissions.

La dotation en engins blindés d’une DLC est en principe de 51, soit 15 AMD, 22 AMR, 14 chars H35.

Avant le 10 mai 1940 les DLC concentrées entre le cours supérieur de l’Oise et de la Moselle sont renforcées de 2 brigades de Spahis, d’une brigade de cavalerie et de 20 Groupes de reconnaissances massés le long de la frontière Belge et du Luxembourg.

La 2ème DLC fiat partie de la IIème Armée du Général Huntziger. Elle est commandée par le général Berniquet.

Le 10 mai 1940 :
la 2ème DLC renforcée du 16ème GRCA et des 36ème, 71ème, 73ème GRDI a pour axe d’opération Virton, Arlon. Les avant-gardes de la cavalerie de la IIème Armée franchissent la frontière à 8h00, elles atteignent le Semoy entre 8h00 et 08h45.

La découverte de la 2ème DLC atteint la Haute-Semoy et Arlon.

Un très dur contact est pris avec l’ennemi vers 09h00 par la découverte du nord à l’est d’Habay-la-Neuve et vers 10h00 à Vance par la sûreté éloignée.

La découverte du sud et la sûreté éloignée tiennent Arlon jusqu’à 16h30.

Le gros de la DLC atteint vers 11h00 la ligne Rulles, Ethe, la Vire vers Sigueulx.

Le 5ème Régiment de Cuirassiers est attaqué en force vers 17h00 à Tintigny. Il se replie sur Jamoigne soulagé par une contre-attaque de l’escadron de chars H de réserve de division.

Le 11 mai :
La 2ème DLC doit tenir le front Jamoigne, Basse Vire pour barrer la direction Jamoigne, Florenville et Viron, Montmédy.
N’ayant pas subie de grosses attaques lors de son décrochage la 2ème DLC prend position sur le ruisseau des Forges et de la Basse Vire.
Vers 19h00 l’ennemi est à Bouillon dont le pont saute sous son nez. A la nuit il s’empare du gué de Mouzaive et s’infiltre entre les IXème et IIème Armées.

Le 12 mai :
La résistance sur le Semoy étant impossible l’ordre de repli des Maisons-Fortes est donné par la IIème Armée à 09h05 à la 2ème DLC.
Au soir la 2ème DLC rentre dans les lignes sans être trop inquiétée et va stationner dans la région Halles, Damvillers, Louppy-sur Loison, Dombras.

Le 13 mai :
Par ordre de la IIème Armée la 2ème DLC rentre dans la composition du Groupement Roucaud qui vient d’être constitué (2ème DLC, 1ère DIC, 3ème BCC). Dans la nuit elle se porte sur la deuxième position d’armée dans la région de Dun, lisière nord de la forêt du Dieulet.

Le 14 mai :
La 2ème DLC devrait attaquer nord-ouest en direction de Beaumont Harancourt mais l’attaque n’aura pas lieu.

Le 15 mai :
La 2ème DLC avec le Groupement Roucaud est au sud-est du bois du Mont-Dieu, aux lisières nord du Grand-Dieulet tenues par 2 régiments de Dragons en liaison avec la 3ème DIM sur Stonne, la 3BC est en deuxième échelon, l’artillerie a Sommauthe.
Elle participe aux opérations du 15 mai au sud de Flaba où plusieurs colonnes de chars ennemis sont stoppées avec l’aide de l’artillerie, puis les jours suivants à celles de Paivron au nord de Yoncq, des bois de Sommauthe, sur Beaumont où l’escadron de découverte du 2ème RAM envoyé en avant de la position principale de la 1ère DIC se maintient jusqu’à l’arrivée des renforts.

Dans la nuit du 22 au 23 mai, les éléments motorisés reçoivent l’ordre de se regrouper dans la région de Boult-aux-Bois et la 3ème BC dans celle de Toyes.

Le 23 mai :
La 2ème DLC fait mouvement en deux échelons sur Senlis où elle se reforme pour être mise à disposition de la VIIème Armée opérant sur la Somme.

Parcourt du 5ème Régiment de Cuirassiers : Villiers-sur-Semois ; Poncelle ; Tintigny ; Bellefontaine ; Zone de Saint-Vincent-La Hage ; Meix-Devant-Virton ; Zone de Virton-Saint-Mard.

La bataille de la Somme.
Le 23 mai alertée au matin dans son cantonnement de l’Argonne la 2ème DLC reçoit l’ordre de rejoindre la région de la Somme. La brigade motorisée démarre dès le matin, la brigade à cheval suit par étapes.

Le 24 mai :
La 12ème brigade motorisée de la 2ème DLC arrive dans la région de Grillon (16km NO de Beauvais) après avoir parcouru 380km en 28 heures.
A 17h00 après un premier bond, la 2ème DLC atteint Grandvilliers (30km nord de Beauvais) le 25 mai vers 06h00 et continue au nord sur Hornoy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4877
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Lun 01 Oct 2012, 00:39

Le 25 mai :
A 03h10, contrordre est donné par le général Altmayer, les opération prévues sur Amiens, au matin, sont suspendues.
Un détachement ennemi blindé ayant, dans la matinée, poussé au sud de la Somme jusqu’à la Bresle, le général Altmayer doit courir au plus pressé sur Abbeville et Saint-Valéry. A cet effet la 4ème DCR et les 2ème, 3ème et 5ème DLC sont orientées sur la basse Somme.

La 2ème DLC progresse et établit des barrages à Oisement et à Airaines ou la liaison est prise avec la 3ème DLC qui tient Riencourt, Oissy, Pissy et a poussé des reconnaissances jusqu’à Condé-Folie et Hangest avec l’aide du 3ème escadron du 7ème Cuirassiers mis à sa disposition.

Le soir du 25 mai, très sensiblement rapprochées sur la Somme sur un front de 60km, les trois DLC ne représentent plus que 6 bataillons de Dragons portés, quelques chars et automitrailleuse appuyés par des pelotons motocyclistes, 3 groupes de 75 et 3 groupes de 105.

Le 26 mai :
Compte tenu de la position critique des forces allièes du Nord, le commandement confirme à la VIIème Armée d’activer ses opération, que ce soit l’action offensive sur Amiens et Albert ou parer à une poussée ennemie sur la gauche. Son premier but à atteindre est de maîtriser les ponts sur la Somme et de résorber les têtes de pont que les Allemands tiennent sur la rive sud à Abbeville, Amiens et Péronne.

Les trois DLC resserrent le contact entre elles.
La 2ème DLC trouve le contact avec l’ennemi à Huppy et à Limeux, elle pousse jusqu’à la Somme qu’elle atteint au sud-est d’Abbeville à Liecourt, Fontaine-sur-Somme et le Catelet. En fin de journée, elle enlève par surprise le pont de Pont-Rémy et le village mais ne peut s’y maintenir.

Le 27 mai :
Sur la basse Somme une action conjointe des 2ème , 5ème DLC et 1rst A.D. britannique doit amener les trois divisions au contact de l’ennemi sur la Somme en aval de Saint-Rémy et en particulier vers la tête de pont d’Abbeville. Pour cela, la 1rst A.D. a donné sa deuxième brigade à la 2DLC et la troisième à la 5ème DLC.
A droite, à la place des deux bataillons du 3ème RDP qui ont effectué la veille au soir le coup de main sur Pont-Rémy avec le groupe de 75 du 73ème RA, la 2ème DLC reçoit les trois régiments de chars de reconnaissance anglais.
La 2ème DLC prend comme axe Oisemont, Abbeville par Limeux et Bailleul. Les régiments britanniques, équipés pour la reconnaissance et non pour le combat, engagent mal leur progression et perdent 30 blindés détruits par des anti-chars entre Oisemont et Huppy.
La 2ème DLC qui a échoué contre Huppy, point fort de la tête de pont, a pu parvenir sur le flanc est de la crête au nord de Bailleul faisant ainsi la liaison avec son bataillon resté à Pont-Rémy.

Le 28 mai :
L’attaque est relancée par un ordre du 27 mai 2h00, y participeront : la 4ème DCR, la 2ème DLC privée de sa brigade à cheval qui rejoindra le 31 mai, la 5ème DLC privée de sa brigade à cheval qui rejoindra le 3 juin et le 22ème RIC de la 5ème DIC. Les deux DLC recevron ce jour de nouveau escadron, l’un en vélo, l’autre en camions.
La 2ème et la 5ème DLC doivent couvrir l’opération vers Abbeville en flanquant la 4ème DCR. Le 3ème Cuirassiers de la 4ème DCR appuyant le I/22ème RIC prolongera, à droite, l’attaque sur la crête du Moulin-de-Bellevue et un détachement de la 2ème DLC progressera sur la crêtes dominant la Somme.
L’attaque débute à 17h00, Huppy est pris à 19h00. Sur la droite, le plateau du Moulin-deBellevue est atteint. Le I/22ème RIC et les chars du 3ème Cuirassiers nettoient le bois de Frèchecourt, sur le flanc un escadron mixte du 2ème RAM de la 2ème DLC investit le mamelon du Camp-de-César et Bray.
Sur le flanc gauche de la 4ème DCR, en liaison avec le 4ème BCP, la 2ème DLC atteint Trinquies, plus au nord la 5ème DLC atteint Miannay, Cahon-Saigneville et parvient au nord de Gouy au canal de la Somme.

Le 29 mai :
La 4ème DCR reprend l’attaque à 4h00
Le I/22ème RIC soutenu par les chars du 3ème Cuirassiers progresse vers Mareuil-Caubert, le village est enlevé par le I/7ème RDP et des élémnet du 2ème RAM de la 2ème DLC.

Le 31 mai :
Le général Altmayer après avoir réuni les chefs des 51ème DI britannique, 4ème DCR, 2ème et 5ème DLC a constaté que la 4ème DCR, à bout de souffle, était hors d’état de poursuivre les opérations (le 31 mai les chars commencent à gagner l’arrière). Il confie au général commandant la 51ème DI britannique le commandement d’un certain nombre d’unités dont le II/73ème RA (canon de 75) de la 2ème DLC et le I/315ème RA (canon de 75) de réserve général. Cette 51ème DI doit tenir les passages de la Bresle de Senarpont à la mer.

Des modifications sont apportées au commandement :
- Le groupement A du général Altmayer subordonné à la VIIème Armée devient autonome et prend le nom de Xème Armée, assumant à partir du 31 mai 12h00, le commandement de l’ensemble du front de la Somme. Elle regroupe sous ses ordres de l’est à l’ouest le 10ème CA et le 9ème CA.

Deux groupements de manœuvre doivent être constitués dans les premiers jours de juin :
- Le groupement Petiet : 2ème, 3ème et 5ème DLC, 40ème DI et la division blindée Evans (1rst A.D. britannique) derrière la basse Somme ;
- Le groupement Audet : 4ème DCR et les 85ème et 241ème Di dans la régions Beauvais Clermont.

La 3ème Brigade à cheval de la 2ème DLC arrive le 31 mai. Elle s’installe dans la région de Benaprè au nord de Senarpont en réserve du 9ème CA.
La 5ème DIC doit relever les 2ème et 3ème DLC mais ce n’est que le 4 juin au matin qu’elle arrive dans le secteur Airaines, Soues, Cavillon. Elle ne relèvera plus dans la nuit suivante que la 3ème DLC, la 2ème DLC l’étant, quant à elle, dans la nuit suivante par la 31ème DI gardant ainsi, encore, son secteur 24 heures.

Le 5 juin :
A l’ouest de Liencourt à le Catelet, le 3ème RDP de la 2ème DLC tient un front de 10Km. En arrière, entre Merelessart et Airaines, le 2ème RAM est en réserve de division avec des effectifs très affaiblis.
A 6h00 du matin, la 2ème DLC reçoit le 2ème RAM, prévu initialement en réserve de brigade, pour soutenir le 3ème RDP. Le général commandant la division demande au 9ème CA la disposition de sa 3ème brigade à cheval, réserve de CA ; après accord, la brigade part à midi.

La 5ème PzDiv, débouche de Fontaine-sur-Somme et se heurte à la contre-attaque du 2ème RAM envoyé dégager le 3ème RDP. Les deux escadrons motos appuyés par trois chars et 6 AMD sont rapidement submergés et subissent de lourdes pertes.
Vers 17h00 les éléments du 3ème RDP qui tenaient encore à Vieulaine et à le Catelet largement débordés et dépassés sur leur gauche doivent se replier vers le sud. La 3ème Brigade à cheval de la 2ème DLC arrivant peu après, permet d’avancer son 18ème Chasseurs jusqu’à Avelesgès, Etrejust et son 5 Cuirassiers sur Vergies.

Au soir, l’avance de la 5ème PzDiv au sud de la Somme atteint 6 km, la position de la 2ème DLC à été traversée en totalité.
Vers 19h00, le repli pour le 4ème Hussards est ordonné. Il est recueilli par le 18ème Chasseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4877
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Lun 01 Oct 2012, 00:46

Le 6 juin :
A l’aube, le général Petiet prescrit à la 13ème Brigade légère Motorisée de la 3ème DLC de tenir le front atteint en liaison sur sa gauche avec la 2ème DLC qui tient Etrèjust et Avesnes. Ce qui reste de l’artillerie doit soutenir l’action de la 3ème BLM.
La 3ème DLC est obligée de se replier sur la droite sous la poussée de la 5ème PzDiv qui s’accentue.
La 51ème DI britannique se repliant sur la Bresle, la 2ème DLC se replie également sans perdre le contact.
En début d’après-midi, le 18ème Chasseurs est rétabli devant Fresneville-le-Chaussoy, Villers-Camsart.
Vers 17h00 le 5ème Cuirassiers contre-attaque la 32ème ID et l’empêche de prendre le village de Vergies.

Durant la journée les 2ème et 3ème DLC ont progressivement reculé depuis une ligne Etréjust, Vergies, Fontaine-le-Sec. A l’ouest de la Brèche, la 3ème DLC s’est repliée sur sa droite vers Selicourt et Dromesnil.
La 2ème DLC sur la rive droite du Liger, 12km nord d’Aumale, constitue une tête de pont allant de Bernaprè à l’est de Arguel.
A 23h00 les directives du 9ème CA sont connues, sa ligne principale de résistance devra être Snarpont à l’ouest, Hornoy et Conty à l’est. Une contre-attaque menée par la 5ème DLC et la 2ème DCR mises à la disposition du 9ème CA par le 10ème CA devra reprendre la région Sainte-Segrée, Lamaronde, Hornoy.
Dans ce but, la 5ème DLC a été poussé vers la région d’Aumale alors que les 2ème et 3ème DLC doivent être repliées au sud-ouest du même secteur.

Le 08 juin :
La 2ème A.K. est chargée de réduire la résistance des éléments français qui font encore opposition entre Liger et Bresle.
Vers 11h00, motocyclistes et blindés allemands arrivent devant Aumale mais butent devant les tirs d’artillerie et de mortiers du 11ème Cuirassiers de la 5ème DLC, épaulés à gauche par la 2ème DLC.
Les éléments de la 2ème DLC regroupés jusqu’à présent à Campneuseville, Richemont (N.O. d’Aumale) se sont déplacés depuis 1 heure dans le cadre des instructions reçues alors que toutes les liaisons avec le 9ème CA sont rompues. Le 2ème RAM et la batterie anti-chars débouchent en tête, à 6 heures, de la lisière de la Basse-Forêt d’Eu en direction du sud sur Ronchois et s’éclaire sur Neufchâtel-en-Bray au sud-ouest et Formerie au sud-est. La brigade à cheval suit vers 9h00, le 15ème Cuirassiers s’installe à 7 km à l’est d’Aumale à Illois et Coupigny et le 18ème Chasseurs 4 km à l’est du 5ème Cuirassiers à Le Caule, Sainte-Beuve, Les Frétils.. La brigade se porte alors à l’aile gauche de la 2ème DLC qui doit assurer la possession de Neufchâtel-en-Bray occupé par la 12ème brigade motorisée. Le 5ème Cuirassiers continue vers l’est pour la région sud-est de Saint-Germain-en-Eaulne et le 18ème Chasseurs sur Auvilliers et Mortemer.

Le front du 9ème CA est occupé par la 2ème DLC établie dans la région Neufchâtel-en-Bray et au nord-est jusqu’à la Basse-Forêt d’Eu, et par la 5ème DLC qui la prolonge au sud-ouest avec sa 6ème brigade à cheval par Neuville-Ferrières ;Massy ; Fontaine-en-Bray et la 15ème brigade légère motorisée jusqu’à la lisière sud-est de la forêt d’Eawy.

Le 9 juin :
Les ordres sont donnés pour un repli de la 51ème DI britannique des 31ème et 40ème Di, de la rivière Eaulne sur la rivière Varenne, entre Dieppe et Saint-Hellier qui est à 22Km sud, sud-est de Dieppe. Les 5ème et 2ème DLC assureront la couverture face au sud et au sud-est de ce dispositif.

La 2ème DLC, se repliant de la Basse-Forêt d’Eu, passera derrière la 5ème DLC pour venir tenir au sud de Dieppe la région Saint-Saëns, Saint-Victor-l’Abbaye en partant de ses positions est et nord-est de Neufchâtel-en-Bray soit : du 18ème Chasseurs établi à La Caule, Auvilliers, mortemer avec son PC et ses réserves à Sainte-Beuve-en-Rivière, du 5ème Cuirassiers face à Bouelles avec un échelon arrière à Saint-Germain-sur-Eaulne, le reste de la brigade motorisée sur Neufchâtel-en-Bray et ses abords est. En fin de matinée, pour parfaire le dispositif, le groupe tenant les points d’appui à Le Caule et Auvilliers est ramené au sud de Sainte-Beuve-en-Rivière.
La 5ème DLC s’est installée dès le matin plus à l’ouest de la 2ème DLC, au sud immédiat de Neufchâtel-en-Bray : 12ème Chasseurs à Neuville-Ferrières, le 11ème Cuirassiers à Brémontier et à Massy, des éléments avancés venant jusqu’à Fontaine-en-Bray.
Vers 15h00, alors que la brigade à cheval de la 2ème DLC a reçu l’ordre de se replier sur la haute vallée de l’Eaulne pour passer ensuite derrière la 5ème DLC, de nouveaux accrochages ont lieu au nord-est de Neufchâtel-en-Bray où le 69ème BCP a évacué Vatierville talonné par un détachement de la 31ème ID allemande débouchant de la forêt d’Eu.

Le 5ème Cuirassiers de son côté, après avoir trouvé le pont de Ménonval tenu par des Automitrailleuses, a contré les escadrons à cheval et les détachements allemands qui traversaient.
Le 18ème Chasseurs a dû, de même, forcer le passage de Saint-Germain-sur Eaulne en combattant à pied. Les deux régiments rejoignent, tant bien que mal, le sud-est de la forêt du Hellet mais le I/18 ème Chasseurs ne peut déboucher de Neufchâtel-en-Bray et est pris au piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4877
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Lun 01 Oct 2012, 00:51

Le 10 juin :
Le repli des DI est couvert par la 5ème DLC et par la 2ème DLC qui se dirige vers l’ouest en arrière de la 5ème DLC par des chemins difficiles et des routes encombrées.
A la 2ème DLC, le 3ème RDP à l’aube, a été envoyé reconnaître Bellecombe (sur la rivière Varenne, 5 km NE de Saint –Saëns) et s’est installé sur le plateau su sud-ouest. De là il couvre la 3ème brigade à cheval qui va déboucher, en arrière de Saint-Hellier. A 4h00, le détachement motorisé chargé de tenir, 12 km Sud-Est de Saint-Hellier à Tôtes le carrefour des routes Saint-Saëns, Yvetot et Dieppe, Rouen, débouche dans le village en butant sur les blindés ennemis. En quelques instant, un char, une AMD, trois canons de 25 tractés explosent sous les coups de canons et d’armes automatiques allemandes ; Bousculé, les restes du détachement se dispersent vers le nord.

L’ennemi occupe la route Saint-Saëns, Tôtes débordant franchement par le sud, en poussant très fort depuis Massy.

A 6h00 le renseignement parvient à la 2ème DLC qui réagit aussitôt et se porte vers Tôtes. La 3ème brigade à cheval, qui débouche à ce moment de Saint-Hellier, appuyée par les deux groupes du 73ème RA contre attaque sur la ligne Sévis, Auffay avec le 18 Chasseurs à l’est et le 5ème Cuirassiers à l’ouest, en vue de déborder Tôtes par l’est.
A 9h30, elle arrive sur la ligne Montreuil-en-Caux, Bosmele. Elle se prépare à repartir sur Saint-Victor-l’Abbaye, Saint-Maclou-de-Folleville (4Km est de Tôtes) lorsqu’elle reçoit l’ordre de stopper car la situation s’aggrave d’heure en heure.
Devant l’amenuisement constant par les combats des effectifs et du matériel, les deux DLC vont opérer en un groupement unique sous les ordres du général Berniquet commandant la 2ème DLC.

Le CA va essayer de se replier vers le sud et la tête de pont du Havre en envoyant des détachements verrouiller les principaux carrefours. L’objectif du repli devra être atteint le 11 juin, le 9ème CA s’établissant sur le ligne générale Saint-Valéry-en-Caux et Doudeville, 17 kilomètres au sud. Le groupement des DLC devra se porter sur la ligne Yvetot, Caudebec et contenir l’ennemi jusqu’à l’arrivée des DI. Dans l’immédiat le détachement motorisé des deux DLC assurera la sécurité en se portant à Yerville où, dans l’après-midi, devront rejoindre les détachements à cheval ou transportés par camions et camionnettes maintenant vides de leurs munitions. Un escadron renforcé du 11ème Cuirassiers devra s’établir à Yvetot
Peu à peu, tous les éléments restant des 2ème et 5ème DLC qui ne compte plus que 1 500 combattants, chacun des 5ème Cuirassiers et 18ème Chasseurs à 3 escadrons réduits, le 2ème RAM avec 2 chars R35 et 2 AMD, le 3ème RDP avec moins de 200 hommes pour l’ensemble de ses deux bataillons, sont fractionnés sous les coups de butoir de l’ennemi jaillissant de toutes les directions et sont rejetés vers la mer.

Journée du 11 juin :
Les états-majors des généraux Berniquet et Chanoine sont à Saint-Valéry-en-Caux que ne va pas tarder à déborder par le sud-ouest la 7ème PzDiv du général Rommel.
Des éléments retraitant à pied se regroupent à Saint-Valéry-en-Caux. Le 15ème RDP s’y retrouvera avec 200 hommes qui ont marché, par petits paquets, plus de 60Km.

L’artillerie et l’aviation ennemies se déchaînent sur la ville qui flambe.
Au sud Doudeville capitulé à 15h00 devant la menace de destruction totale du village, à 8 km Drosay et Sainte-Colombe doivent être lâchés par les éléments motorisés des deux DLC qui se rétablissent en arrière à hauteur de Pleine-Sevette et Pleine-Sève. Le II/11ème Cuirassiers tient encore Ermenouville à 3km à l’est de Drosay.

Au soir le général Berniquet est mortellement blessé.

Le 12 juin :
Il n’y a aucune possibilité d’échapper à la mer, il n’y a pas de bateaux. Il n’y a plus de munitions, toute tentative est vouée à l’échec devant la centaine de chars ennemis qui caracolent autour de Saint-Valéry-en-Caux, ils y font leur entrée à 08h15.

Les éléments de la 5ème DLC qui tiennent encore Ermenouville, largement débordés par les colonnes de la 2ème ID motorisée allemande montant sur Saint-Valéry-en-Caux, pris sous le feu de toutes parts subissent de grosses pertes et seront obligés de cesser le combat vers 12h30.
A saint-Valéry-en-Caux, c’est la réddition. Le général Rommel rend les honneurs au général Chanoine et lui laisse sont sabre en témoignage de l’héroïsme avec lequel ses troupes ont combattu. A 15h00 tout est consommé.

Rassemblés en colonnes, les survivants des DLC prennent le chemin de la captivité, qu’ils n’avaient pas mérité, après un mois et deux jours d’incessants combats, accomplissant sans faiblir le devoir commandé avec une totale abnégation dans la plus pure tradition de la Cavalerie.

Parcourt du 5ème Régiment de Cuirassiers : Vergies ; Zone d'Andainville ; Zone de Biville-la-Baignarde ; Saint-Valéry-en-Caux ; Veules-les-Roses ; Ocqueville.

Cordialement
le récit est tiré du lvre "Chars et Blindés Français".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 65
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Lun 01 Oct 2012, 05:48

Bonjour à tous !
Bonjour AVZ94 !
Juste une petite question "technique" ; pour apporter une aussi longue réponse, comment faites-vous ? Scan et logiciel de reconnaissance de caractères, je suppose ... Mais cela doit tout de même vous prendre beaucoup de temps de manipulation et de vérification ? ... (je pose la question à titre personnel, car je ne possède pas ce logiciel) ... Merci !

Bien cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4877
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Lun 01 Oct 2012, 19:25

Claude Girod a écrit:
Bonjour à tous !
Bonjour AVZ94 !
Juste une petite question "technique" ; pour apporter une aussi longue réponse, comment faites-vous ? Scan et logiciel de reconnaissance de caractères, je suppose ... Mais cela doit tout de même vous prendre beaucoup de temps de manipulation et de vérification ? ... (je pose la question à titre personnel, car je ne possède pas ce logiciel) ... Merci !

Bien cordialement !

Bonsoir Claude

je ne possède pas non plus ce genre de logiciel.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
mpointeau
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 4
Age : 58
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Lun 01 Oct 2012, 20:04

Bonsoir à tous,
Un grand merci à tous ceux qui se sont attardés sur
mon message et un autre très grand merci pour les réponses obtenues, qui
plus est, aussi rapidement ! Merveilleuse entraide. Grâce à vous, je
vais essayer de tracer le parcours sur une carte, le carnet de route
étant déjà rédigé par vos soins !!! Et soumettre l'ensemble à notre
vétéran.
Je vous souhaite une excellente soirée. Très cordialement.
Michèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 55
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Jeu 11 Oct 2012, 19:59

bonsoir mpointeau
ce serait bien que vous nous fassiez un retour sur les suggestions et réaction de votre "vétéran"
merci
Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE QUESNOY
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 9
Localisation : RHONE ALPES (AIN)
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Ven 26 Oct 2012, 14:50

Bonjour,

Je souhaite apporter une précision quant à mon message du 06/09 dans lequel je fais allusion aux "Petits Chefs" : je tiens à ôter toute co notation négative à cette expression. Dans ce contexte, je pense en particulier aux S/s officiers et officiers subalternes, généralement proches des hommes et de leur quotidien.

Cela dit, le hasard fait parfois bien les choses puisqu'il m'a mis en relation avec le fils d'un animateur passionné de l'Amicale des Anciens du 18ème RCC.

C'est ainsi que j'ai appris qu'une personne, à priori inscrite sur le site, menait des recherches sur le 5ème Cuir.,qui constituait, avec le 18 RCC, la 3ème Brigade à Cheval. Il pourrait être intéressant de croiser nos infos.

Très cordialement,

Le Quesnoy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE QUESNOY
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 9
Localisation : RHONE ALPES (AIN)
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Jeu 06 Déc 2012, 18:08

Bonjour à Tous,

Après une interruption de plusieurs semaines (santé), je peux affirmer que le hasard fait parfois bien les choses : mes quelques messages ont établi la connexion avec une personne très impliquée au sujet du 18ème RCC.
C'est ainsi que j'ai récupéré une copie du journal du Lt HOUDOY commandant l'EMER du 18ème RCC.
Document très intéressant dans le cadre de mes recherches au niveau de l'Homme ; qui apporte également pas mal de précisions sur les mouvements et engagements des diverses unités de la 2ème DLC.
Bien évidemment je tiens ces documents à la disposition de toute personne intéressée : me contacter par MP vu le volume à transférer.
Une question reste toutefois en suspens :
Que signifient les initiales EMER ?
J'ai cru comprendre qu'il s'agirait de "l'escadron de mitrailleuses....", merci de la confirmation.

A bientôt avec d'autres informations,
Cordialement

LE QUESNOY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5361
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Jeu 06 Déc 2012, 19:07

Bonjour,

Je connais l' EHR : escadron hors rang et l' EME : escadron de mitrailleuses et engins

Si il n'y a pas d'erreur de "déchiffrement" EMER pourrait signifier escadron de mitrailleuses et engins régimentaire(s), par analogie avec la compagnie régimentaire d'engins, mais l'appellation n'aurait à ma connaissance aucun caractère officiel. (un peu comme CA (compagnie d'accompagnement) et CAB (compagnie d'accompagnement de bataillon))

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
LE QUESNOY
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 9
Localisation : RHONE ALPES (AIN)
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Ven 07 Déc 2012, 19:10

Bonsoir,

Et merci pour l'interprétation qui semble correspondre aux actions déterminées par le Lt HOUDOY. Ce sont surtout les 2 dernières lettres qui me posaient problème.
J'ai fait une transcription de la photocopie de ce carnet de route, sans doute rédigé au crayon à papier, en tout petits caractères.

Cordialement,
Le Quesnoy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE QUESNOY
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 9
Localisation : RHONE ALPES (AIN)
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Lun 07 Jan 2013, 15:48

Bonjour et très bonne année à Tous,

Mon contact a retrouvé une copie du journal du Lt HOUDOY, plus lisible que celle dont je disposais pour la transcription.

En fait,j'ai confondu le R final avec un A, ce qui donne EMEA ==> Escadron de Mitrailleuses et Engins d'Accompagnement.

Le document en question a sans doute été rédigé au jour le jour ; mais à priori il a ensuite été repris et développé pendant la captivité du Lieutenant, donnant un document détaillé d'une cinquantaine de pages dont je compte récupérer une copie dès que possible.

A suivre, cordialement,

Le Quesnoy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mpointeau
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 4
Age : 58
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Dim 13 Jan 2013, 21:14

Bonsoir à toutes et tous,
Après ce silence de quelques semaines, je
viens vous présenter mes meilleurs voeux pour 2012. Durant ce temps, mon
"journal de guerre" s'est élaboré, il s'épaissit toujours... et promis,
je vous en ferai part lorsqu'il aura pris sa forme définitive.
Une petite question : Papa me dit que le 5ème cuir est arrivé à Strasbourg en 1938 pour raison disciplinaire. En connaissez-vous le motif précis ? Punition, semble-t-il : des défilés à cheval dans Strasbourg ! (qui semblaient l'honorer plus que tout !)
A très bientôt le plaisir de vous lire.
Michèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
18°RCC
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 5
Age : 71
Localisation : Mâcon
Date d'inscription : 26/03/2016

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Sam 26 Mar 2016, 14:49

Bonjour
Mon père animait l'Amicale du 18°RCC.
"Le Quesnoy" malheureusement décédé devait faire revivre les documents et archives en ma possession, concernant la Bataille de France.
Je reste à la disposition des proches et descendants du 18°RCC pour communiquer ce qui peut l'être en MP.
A suivre, cordialement.
CM

La devise du 18°RCC. "Toujours le cul sur la selle".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
18°RCC
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 5
Age : 71
Localisation : Mâcon
Date d'inscription : 26/03/2016

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Mer 30 Mar 2016, 11:35

Bonjour Michèle Pointeau,
Désolé, la réponse à votre MP de samedi soir doit attendre un délai de carence de 7 jours.
A suivre, cordialement.
CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
duhamel
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 1
Age : 22
Date d'inscription : 31/07/2016

MessageSujet: Re: 2ème DLC   Dim 31 Juil 2016, 18:41

qui commandes la division
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
18°RCC
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 5
Age : 71
Localisation : Mâcon
Date d'inscription : 26/03/2016

MessageSujet: 2° DLC   Dim 31 Juil 2016, 18:46

duhamel a écrit:
qui commandes la division

Général André Berniquet.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Berniquet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
2ème DLC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 2ème degré et energie passant par les mains ...
» 2ème enfant
» Le Sapeur 2ème partie
» 2ème régiment d'infanterie de ligne
» 2ème opération pour mathéo . La date est fixée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Grandes unités :: DLM, DC, DLC, DCR-
Sauter vers: