Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Pourquoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
vinvin69
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 35
Age : 52
Localisation : LYON
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Pourquoi ?   Ven 21 Mai 2010 - 22:02

Au delà des hommes,il y a le matériel.Qu'il y eut des défaillances humaines à tous les échelons est une chose entendue.Que certaines unités se sont battues avec hacharnement en est une autre.
Mais pourquoi le Morane MS406 asthmatique et sous-armé quand il existe le Messerscmitt Me 109 ?
Pourquoi le B1bis(lent,aveugle,et sourd) face au Panzer IV(75m/m sous tourelle) ?
Pourquoi le FM 24/29(500 cps/min) ou la Hotchkiss Me08 quand la MG34(1200 cps/min,alimentation par bande) ?
Pourquoi une telle différence de qualité de matériel ?
Pourquoi des transmissions et une DCA inexistantes ?
Pourquoi des conceptions aussi aberrantes,obsolètes et coûteuse que le B1 bis (merci le Gal Estienne!) à l'heure où les Russes mettent en chantier le T34 ?
Pourquoi cette incapacité à concevoir des moteurs puissants ?
Bien sûr,on va me parler de programme de réarmement engagé trop tardivement.On va se gargariser du Somua S35 ou du Dewoitine D520,qui étaient le "moins pire",mais n'étaient de toute façon pas au niveau de l'adversaire.
J'aimerais le croire,me persuader comme certains que le conflit a éclaté "2 ans trop tôt".
Mais je pense au contraire que même si l'Armée Française avaient eu vent des plans ennemis,elle n'aurait pas été en mesure de les contrecarrer,tant les moyens quantitatifs et qualitatifs étaient disproportionnés.Et ce même 2 ans plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Ven 21 Mai 2010 - 23:21

Pour les mitrailleuses il existait une mitrailleuse utilisée seulement en petit nombre dans l'aviation la Darne elle atteignait les 1300 cps/mn ,elle était peu coûteuse,mais les militaires n'en voulaient pas .....Les industriels ne voulaient pas investir dans l'étude de moteurs très puissants car leur seul débouché était l'armée et les différentes lois de finances sur les bénéfices de guerre avaient refroidi leur ardeur....Les militaires aussi tergiversaient lors de leurs choix pour adopter par exemple les calibres...Le ministère de l'air (où avait sévi Déat) était une véritable usine à gaz où chaque bureau était en guerre avec son voisin.......Pour la DCA ,en gros Gamelin explique dans ses mémoires qu'il lui préférait l'avion de chasse car,dit-il quand le bombardier est au dessus de l'objectif,il est déjà trop tard......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Sam 22 Mai 2010 - 9:12

Bonjour

Je me permets de rappeler, un peu en hors sujet, que nos aviateurs n'avaient pas en 14, de parachute parce qu'ils auraient abadonné leur avion trop vite

Ubuesque, et cela sous-tend que nos aviateurs sont des lâches et pire encore que l'état-major n'a pas confiance en eux

On préfère sacrifier les hommes aux machines
Les Allemands, eux en avaient

Essayez de mettre plus vite des bandes moltières, que des bottes

L'état-major Français ne voulait pas d'armes automatiques et même semi-automatiques pour éviter le gaspillage de munitions

La motorisation en France a été freinée parce que l'on avait du fourrage mais pas de pétrole

C'est un état d'esprit qui perdure encore

Voyez aussi la moyenne d'âges des divers encadrements

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef Chaudard
Caporal-chef
Caporal-chef


Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 16/06/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Sam 22 Mai 2010 - 13:09

Cher Vinvin69,

Les questions que vous posez n'ont pas de réponse très simples. Mais je vais quand même tenter de répondre:
- le MS406 est là en attendant que des appareils plus performants arrivent. Leurs études ont pris du retard, pour des raisons diverses dont une est la réorganisation nécessaire de l'industrie aéronautique, l'autre un retard technologique dans les années 30 (lié au précédent) à combler.
- Le B1bis n'est ni plus aveugle, lent et sourd que les Panzer, mais au contraire un atout dans la manche Française, qui dispose d'un char lourd dont les Allemands n'ont pas l'équivalent, fortement armé et blindé.
- le FM 24/29 est une arme d'appui d'infanterie efficace. Sa plus faible vitesse de tir que la MG34, qui ne fait pas 1200 cps/mn (c'est la MG42) mais 900 n'est pas significative mais lui permet de limiter l'approvisionnement en munition (qui doivent être portées par les soldats, je le rappelle). Quand aux autres mitrailleuses, Allemands, comme Français, utilisent encore des rossignols de la guerre précédente, comme la Maxim et la Hotschkiss.
- la qualité des matériels récents n'est pas réellement différente entre l'Allemagne et la France en 1940...
- ... sauf pour les transmissions: les Français ne croient pas à la radio, mais au téléphone. Ce sera une erreur fatale dans une guerre de mouvement.
- pour les conceptions de chars "dépassées" par le T34, on a l'excuse de ne pas avoir été les seuls. TOUS les chars Allemands seront totalement surclassés par lui jusqu'à l'apparition du Tiger. Ni les Britanniques, encore moins les USA et le Japon, ne disposent de près ou de loin d'un char aussi efficace. Il est simplement le meilleur. Je rappelle néanmoins qu'en 1940, il n'est pas au point et qu'il en existe peu. Si les Français n'avaient pas été battus, le char G aurait-il fait mieux?

Tout cela pour dire que, en terme de quantité de matériel, les Français auraient indubitablement dépassé les Allemands en 1941/42, avec une qualité égale ou meilleure.

Reportez vous à ce site pour comparer... et tenez compte de l'année dont il est question. Ne comparez pas un "Tiger" de 1942 à un B1bis, un MP44 à un MAS36.

Tenez également compte des quantités produites: l'Armée Rouge ne compte qu'une poignée de KV1 et T34 en 1940... et principalement de T26, T28, et autres BT.

Enfin, comparez au matériel d'autres belligérants, comme les Britanniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinvin69
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 35
Age : 52
Localisation : LYON
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Sam 22 Mai 2010 - 15:09

Dans mon post,je veux surtout dire que quand les conceptions sont fondamentalements mauvaises,le temps qui passe ne change rien.Comme le chantait l'ami brassens "Quand on est con,on est con".
En 41/42,nous aurions quoi de mieux ? Des B1 ter ? La belle affaire!
Les Allemands auraient de toute façon évolué aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5657
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Dim 23 Mai 2010 - 8:34

Autrement dit, vous n'attendez pas vraiment une réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Dim 23 Mai 2010 - 10:20

Bonjour,

Pour le char B 1bis, les Allemands le redoutaient à juste titre en 1940. Sa véritable faiblesse a été les conditions déplorables dans lesquelles la plupart ont été engagés, le plus souvent en contradiction formelle avec les règlements d’emploi établis. Le B 1ter aurait été un char de transition en attendant le B 40 prévu pour la fin 1941, début 1942. Fin mai 1940, l’ARL travaillait à un char B « à tourelle de 75 mm » transformation aisée dont la matérialisation se serait certainement produite avant la fin de l’été de la même année. « Les Allemands auraient évolué eux-aussi ». Certes et justement si nous regardons cette évolution, les « conneries ne manquent », ainsi :

- Dès 1938, le général Guderian réclamait avec force le remplacement des canons de 37 mm des Pz III par le canon de 50 mm qui a l’époque pouvait percer le blindage de tous les chars français à hausse de combat normale (600/800 m). La Heer refusa au nom de l’unicité des munitions entre le 37 mm tourelle (KwK) et le 37 mm PaK tracté. Résultat en mai/juin 40, les chars allemands armés du canon de 37 mm ne pouvaient espérer percer les chars français blindés à 40 mm que jusqu’à 300 m et un char B 1bis pratiquement à bout portant et encore, avec une certaine dose de chance (coup heureux). Les tous premiers Pz III armés du 50 mm arrivèrent en juillet suivant. Autant dire que si un certain nombre de Pz III avaient été armés du 50 mm dès le 10 mai 1940, les chars français auraient été laminés dès les premiers combats, ce qui ne fut pas le cas dans les combats chars contre chars.

- Dès l’été 1940, Hitler demanda le réarmement du Pz III avec le 50 mm long et celui du Pz IV avec un 75 mm long. Mais rien n’y fit, les services techniques bloquant des quatre fers. Il fallut la douloureuse expérience face aux T-34 et KV-1 sur le front Est, pour que les instructions d’Hitler soient suivies à partir de 1942.

- Pour reprendre la supériorité en matière de puissance de feu, les Allemands relancèrent l’étude d’un char lourd qui sommeillait depuis 1938 (VK 6501 H). Ils en tirèrent le char Tigre de (Pz VI) de 55 tonnes mais en partant d’éléments mécaniques (moteur, chaîne cinématique) étudiés pour des chars de l’ordre de 30/35 tonnes (VK 3001 H). Résultat, le Tigre manquait de fiabilité avec un moteur qui, par exemple, n’avait qu’une durée de vie de 300 heures.

- Face au T-34, les Allemands pensèrent à réaliser une simple copie. Les industriels allemands refusèrent et réalisèrent le fameux Panther qui était loin d’avoir les qualités de rusticité du char russe. Il fallut attendre que la fabrication du Panther se stabilise dans le second semestre de 1944 pour que ce dernier soit fiabilisé.

- Le général Guderian, hurla face à la décision de lancer en fabrication les Tigre et Panther. Il préconisait de s’en tenir au Pz IV dans ses dernières versions avec canon de 75 mm de 48 calibres dont la production pouvait être portée à 500/mois au lieu de 200/250 pour les Tigre et Panther. Il ne fut pas entendu.

- Tout cela pour dire que la fameuse chanson de Brassens dont il est fait mention dans ce post pourrait être largement traduite en Allemand et ce pour ne parler que des chars !

- Cordialement

- SF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 970
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Dim 23 Mai 2010 - 10:57

C'est ce que on appelle une mise au point roboratrice !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Dim 23 Mai 2010 - 11:23

Il faut voir que notre ennemi germanique quand il va se tourner vers l'est le 22 juin 1941 n'aura pas non plus modifié son matériel ,il ne le modifiera qu'en présence des T34 et ne saura pas trop,dans un premier temps quelle réponse donner puisqu'il fut même envisagé de construire simplement une copie du T34.En France,on aurait pu avoir des Sau 40 ou des ARL 40.fin 1940 début41,d'accord ce n'étaient que des canons d'assaut....Pour 1942,nous aurions pu avoir les résultats du programme G1 (peu ou prou l' équivalant du "Sherman" ) ,pour une fois que nous avions un bon ministre de l'armement.....Mais notre anéantissement en mai /juin 1940 fut ,je crois,surtout,pour ne pas dire uniquement, organisationnel et stratégique : positionnés comme nous l'étions avec une charnière quasi inconsistante face à une attaque blindée massive, seulement une organisation du terrain en profondeur et une présence de forces blindées comme à Koursk auraient pu être la parade.Nos 3 Dcr regroupées ,avec les bataillons de chars encore dans l'est auraient peut-être pu modifier le cours des choses..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Dim 23 Mai 2010 - 17:58

Bonjour,

Après les chars, voyons pour les armes d’infanterie :

Pour le FM 24/29 (chargeur de 25 cartouches), n’oublions pas que les britanniques nous en avaient commandés en 1940 car la production de leur FM Bren à chargeur (de 29 cartouches) ne suffisait pas à leurs besoins. Le Br/en (pour BRno – Tchécoslovaquie) et en (pour ENfield). Le Bren a été considéré comme le meilleur FM de la SGM mais ça, c’est l’avis de nos chers amis britanniques. C’est vrai que c’était une excellente arme. L’US Army a gardé jusqu’aux années 1950 le FM BAR (Browning Automatic Rifle) à chargeur (de 20 cartouches) qui datait de 1916. Les « écoles » alimentation par chargeurs ou par bandes se sont longtemps affrontées. Lors des études pour le FM 24/29, l’alimentation par bandes fut évoquée (FM Darne type 1922) mais l’infanterie n’en voulait pas car « trop sensible aux agents extérieurs », entendez par là boue, poussière, petits débris. Elle préférait le chargeur dans lequel, les cartouches étaient protégées des « agents extérieurs » ceci malgré la sensibilité des lèvres de chargeurs aux chocs. C’est pourquoi les chargeurs étaient transportés dans des musettes bien agencées et protégées. Par ailleurs, le chargeur permettait une auto économie des cartouches par des rafales de 3 à 5 coups très précises. Dès que l’on tirait une rafale soutenue de plus de 5/6 cartouches on « tirait aux poires », donc sans autre efficacité que de faire baisser la tête aux gars d’en face. C’est pourquoi la plupart des armées à l’aube de la SGM avaient préféré des FM à chargeur et non à bande comme l’armée allemande avec la MG 34 puis la MG 42 (les deux en version légère). Notons qu’en 1940, les unités de Waffen SS préféraient nettement le FM à chargeur (30 cartouches) du type Brno vz/26, vz/30, ce dernier modèle donna naissance au FM Bren, via sa version vz/33. Enfin pour en finir avec le FM 24/29, malgré son remplacement à partir des années 1950 par l’arme automatique Mle 52 (AA 52), il fut particulièrement apprécié par les combattants en Indochine et en Algérie. Placé dans les années 60 et 70 en « stock mob » il y resta encore jusqu’aux années 1980 (réserve Gendarmerie missions de DOT) et ne disparut que lorsque la France opta définitivement pour la cartouche de 7,62 mm OTAN en remplacement de la cartouche de 7,5 mm Mle 29C. C’est d’ailleurs à cette époque que disparut aussi le MAS Mle 36 pour les mêmes raisons.

Pour les mitrailleuses :

- La Hotchkiss Mle 14 était très appréciée car elle fonctionnait même plongée dans la m..

- La Vickers britannique datait de la PGM, elle resta en service jusqu’aux années 1960

- La mitrailleuse de .30 Browning qui datait d’avant la PGM a été en service dans l’US Army jusqu’aux années 1960 (refroidissement par air)

- La célèbre 12,7 mm date de 1919 et est toujours en service

En ce qui concerne le refus des armes automatiques par l’ATF lié à la crainte d’une consommation excessive de cartouches, c’est une « vieille lune ». Deux chiffres :

Nombre de mitrailleuses par RI en 1918 : 48 (théorie en réalité plutôt 36)

Nombre de mitrailleuses par RI en 1940 : 56

Pour l’armement des fantassins français en mai 1940, je vous renvoie à mon dernier ouvrage paru aux éditions ETAI le 11 mai dernier.

Cordialement

SF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Dim 23 Mai 2010 - 18:10

Ah, une chose,
Pour le T-34, son moteur était un Hispano-Suiza de 450 ch "Diésélisé" par les ingénieurs du camarade Staline. La boîte de vitesses était celle du char Renault FT au double de son volume initial.
A +
SF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinvin69
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 35
Age : 52
Localisation : LYON
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Dim 23 Mai 2010 - 19:50

Il n'empêche que les chars actuels ressemblent plus aux Panzer qu'au B1 bis.
Idem pour les mitrailleuses modernes,qui ressemblent plus à la MG qu'à la Hotchkiss.
En matière de conception,c'est assez révélateur.
Autre point que j'ai oublié dans mon post initial:l'artillerie motorisée.
Là encore,les Allemands avaient une(sinon plus) longueur d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 970
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Lun 24 Mai 2010 - 12:22

vinvin69 a écrit:
Il n'empêche que les chars actuels ressemblent plus aux Panzer qu'au B1 bis.

C'est surtout vrai pour les Panzer III et IV.

Citation :
Idem pour les mitrailleuses modernes,qui ressemblent plus à la MG qu'à la Hotchkiss.
En matière de conception,c'est assez révélateur.

Si vous en faites une question de design...

Ce qui compte, c'est l'efficacité sur le terrain. A armes égales, on ne compte guère d'exemples où l'infanterie allemande aurait pris le dessus sur la nôtre. Le FM 24/29 a fait la preuve de son efficience.

Citation :
Autre point que j'ai oublié dans mon post initial:l'artillerie motorisée.
Là encore,les Allemands avaient une(sinon plus) longueur d'avance.

Pas vraiment. en dehors de la pièce flak de 88 mm, les Allemands étaient en infériorité question artillerie, y compris quant aux pièces d'artillerie motorisées. Celles-ci étaient affectées en priorité aux PzD et ID motorisées. Le reste allait à cheval, comme chez nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Lun 24 Mai 2010 - 12:37

Je pense que par artillerie motorisée il veut dire les canons automoteurs sur chassis de Pz 1.....en fait , question design ce sont nos conceptions de 1914/18 qui ont fait école...... sauf pour le casque dont la forme avait été étudiée par un chirurgien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 970
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Lun 24 Mai 2010 - 12:54

Ah, ok ! Mais des canons automoteurs, combien les Allemands en ont-ils réellement en ligne en mai 1940 ? Plus que nous, c'est entendu. D'après ce que j'ai lu ici (il me semble), moins d'une centaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
vinvin69
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 35
Age : 52
Localisation : LYON
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Lun 24 Mai 2010 - 23:17

En fait,je pense que le fossé technique était si énorme que les combattants s'en sont vite rendus compte,ce qui a pu engendrer un réel sentiment d'impuissance,et expliquer certaines scènes de panique ou de débacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 150
Age : 47
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Mar 25 Mai 2010 - 9:59

Bonjour à tous,

On en peut nier que l'armée, en 1940, avait quelques trains de retard essentiellement dans le domaine des transmissions et de l'aéronautique.

La technique du tout filaire était totalement dépassée dans le cadre d'une guerre de mouvement.

Quant aux avions, il est un fait que le gel des crédits pendant de très longues années à empecher d'avoir des appareils modernes tant pour les chasseurs que pour les bombardiers. N'oublions pas que les Allemands ont eu comme priorité, dès l'arrivée du 3ème Reich, de développer leur industrie aéronautique.

Quant à nos armes automatiques, celles-ci étaient sûres et efficaces. Le seul défaut de notre mitrailleuse était son poids.

Quant au B1 bis, on ne peut nier le caractère exceptionnel de ce char. Bien blindé, fortement armé, les Allemands durent essentiellement utiliser leurs 88 pour en venir à bout.

La supériorité ennemie en matière de char réside dans leur emploi. En masse, appuyée par une aviation efficace (on y revient) et surtout accompagnée d'une infanterie mobile. Combien de fois nos chars ont réussi à bousculer les lignes ennemies et ont du finalement les abandonner faute d'infanterie pour occuper et sécuriser la position ?

Le principal défaut de nos blindés : canons souvent trop faibles, tourelle monoplace et absence quasi généralisée de transmission moderne.

Mais surtout, il ne faut pas oublier un détail essentiel : Les allemands amenaient l'essence à leurs chars (quant ils ne la transportaient pas eux même). Les chars français devaient se ravitailler auprès de camions citernes, entrainant une lourdeur extrême du dispositif.

Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 970
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Mar 25 Mai 2010 - 10:07

vinvin69 a écrit:
En fait,je pense que le fossé technique était si énorme que les combattants s'en sont vite rendus compte,ce qui a pu engendrer un réel sentiment d'impuissance,et expliquer certaines scènes de panique ou de débacle.

Quand je lis ceci, j'ai des doutes sur le fait que vous ayez lu les contributions des autres membres.

Votre remarque n'est valable que pour les combats sur la Meuse, où l'apparition des stukas fut vécue comme un traumatisme par la troupe. Cela dit, si la position avait été solidement organisée à Sedan selon le type 1917, nos soldats n'auraient pas dû voir lesdits stukas (sauf les guetteurs), étant normalement protégés par les abris qui existaient au cours de la 1ère guerre mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5657
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Mar 25 Mai 2010 - 14:01

Concernant le ravitaillement des chars, il faut noter que le ravitaillement auprès des camions citernes n'était pas "prévu" : il existait dans les bataillons de chars des Tracteurs de Ravitaillement de Chars tous terrains.

Ils étaient sans doute en nombre insuffisant au regard de la consommation, mais ils existaient bel et bien et l'augmentation de leur nombre était prévu, au moins dans les DCR.

Par contre, le "transvasement" du carburant depuis le TRC vers le char se faisait à la pompe, système plus long sans doute que le "jerrican". Mais le système "normal" était bien d'amener l'essence au char, pas sous le feu ennemi évidemment, mais les équipages de Panzer ne sortaient sans doute pas non plus sous le feu pour remplir leur réservoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Mar 25 Mai 2010 - 18:08

Bonjour

Comme le sujet est l'inadéquation de notre matériel, à la guerre qui se préparait, je vous fait part d'une réflexion que je me suis faite, et sur laquelle je demande votre avis

Notre doctrine est la défensive, je pense que vous êtes d'accord, et nous esperions que l'ennemi serai gentil de se conformer à nos désidératas d'où certains choix, ou tout au moins des discussions Byzantine pour le choix et la mise au point des armes

Le poids d'une mitrailleuse dans des conditions défensives est préférable, plus stable, plus précise, plus robuste.
Le choix du téléphone filaire, c'est plus sur et plus dicret dans une guerre de position
De petits réservoirs pour les chars, c'est pas dramatique dans des combats statiques et en accompagnement d'infanterie
La DCA est principalement utile pour une troupe en déplacement ou à découvert
Pourquoi avoir besoin de bombardiers stratégiques, c'est une arme offensive
ETC...

Je pense que si les Allemands étaient inquiets en Septembre 39, sur une attaque Française, ils avaient pesé le pour et le contre, pas de volonté d'action, qui plus est où

Je reviens un peu sur la cadense de tir, le gaspillage de munitions, le tir non ajusté, et la peur de ne pas pouvoir approvisionner le champs de bataille, ont été au moins pour le Chassepot et petit frère une crainte des Etats-majors. en ce temps on ne parlait pas de tir de saturation.Si ce n'était pas le cas il ni aurait pas eu Sadowa

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Mar 25 Mai 2010 - 19:16

Pour le canon automoteur de 150 mm auquel j'ai fait allusion plus haut ,il n'y en eut que 38 produits et le dernier exemplaire fut détruit en 1943....C'était plutôt une sorte de "bricolage"rudimentaire mais utile .A la différence des matériels de l'armée française son étude n'avait pas demandé 10 ans ou 5 ans dans le meilleur des cas (il faut reconnaître quand même une certaine rapidité dans l'urgence pour nos chasseurs de chars,mais cette réactivité était bien tardive)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabi1
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 569
Age : 32
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Jeu 27 Mai 2010 - 3:06

Fossé technique si énorme?? La propagande d'époque fait toujours effet.

La wehrmacht n'était guere mieux motorisée que l'ATF.
Nos chars étaient bien mieux blindés que les boites de conserve que sont les pz1 et 2, et les 3 et 4 ne sont même pas au niveau de d'un R35 sur ce point.
Chars contre chars les allemands ont bien souffert.
La qualité du blindage, sa conposition était en notre faveur.
Nos armes antichar étaient bien les meilleurs sur le champ de bataille mais malheureusement en traction trop souvent hippo et les 47 étaient dans les RA, les allemands sauront les retourner contre nous.
Concernant les coups/min des armes automatiques ce n'est pas un problème de qualité inférieure du matériel français mais un choix de réglage, et ça n'en fait pas moins des armes efficaces.

Des "tares" de conception certes comme la tourelle monoplace et tout le problème opérationnel que celà induit. Mais on trouve par exemple le FCM 36 qui présente un moteur diesel et un blindage soudé, très novateur tout ça...
on les retrouvera sur le t34 d'ailleurs.
Le S35 est le meilleur char opérationnel en 1940, il est rapide tout en étant bien blindé et a un excellent canon.
Le B1 a été conçu dans les années 20, il n'en n'est pas moins un char puissant et très redouté de l'ennemi. Le canon de caisse, on le retrouve sur un char américain par exemple, la France a aussi fait école.
Le sherman sera conçu en partie grace à nos ingénieurs.
Nos moteurs d'avion... les russes sauront en tirer la quintessense au cours de la guerre.
Nous avions de très bonnes chenillettes de ravitaillement, sans équivalent en face.
Notre capacité de production... les chiffres prouvent que ça tournait mieux qu'en allemagne, une fois que la machine était lancée, trop tard certes !
Nous ne manquions pas de protos, nous n'avons pas eu le temps de prouver notre véritable capacité, nous avons été foudroyés.
Notre armement serait passé à la postérité. Les dewoitines, arsenal VG, bloch, bombardiers amiot, léo, CAO, chars S40 R40 puis G mas40 seraient retenus dans les mentalités tels des noms comme le Spit, le P51, le Me109 ,le FW190, B17, HE111, stuka, le churchill, le sherman, le tigre, le garant, G43.

Notre industrie n'avait rien à envier aux autres, nos mortiers se retrouvent cher les ricains, comme notre 155GPF.
Même concernant l'arme nucléaire nous n'étions pas en reste, mais nous étions encore en 1940.
Il faut quand même regarder aussi ce qu'il y avait dans les cartons, si il y avait bien une chose qu'on n'imaginait pas c'était de fermer boutique fin juin !
La combativité du soldat français n'est pas à remettre en cause, il y a assez d'écrits à ce sujet. C'est dingue de lire les plus beaux hommages de la part des ennemis ou des alliés.
Notre infériorité était surtout stratégique et tactique, des erreurs que l'on a pu ratrapper, nous ne disposions pas de la Manche ou de plaines immenses ajoutés à un hiver polaire pour retourner la situation en notre faveur, une fois les retours d'expérience acquis de la guerre moderne.

Enfin il y a une nuance à faire, nous avons été battu non pas par l'armée allemande mais par son fer de lance... derrière c'est comme chez nous, de la piétaille et des cheveaux, mais leur propagande le montre peu. Nous disposions aussi d'unité modernes et mobiles, à l'inverse notre propagande ne montrait pas toute la partie moderne de l'AF.
Une étude de la campagne révèle tous les coups de pokers d'un coté et les occasions manquées de l'autre, c'est facile avec notre recul de dire ce que l'on veut sur les décisions prises.
C'est bien ça le pire, c'est que nous n'étions pas si inférieur, au moins sur le papier, que ce que l'on peut croire face aux allemands... et surtout comparé à nos alliés en 1940.
à+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tabora-Mahenge
Sergent-chef
Sergent-chef


Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Jeu 27 Mai 2010 - 3:21

Fabi1 a écrit:
Fossé technique si énorme?? La propagande d'époque fait toujours effet.

La wehrmacht n'était guere mieux motorisée que l'ATF.

Je plussois à cette remarque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Jeu 27 Mai 2010 - 8:57

Bonjour

Pour Fabri 1, 25 ans

Au nom des pouvoirs qui ne me sont pas conférés

Pour vos écrits ci-dessus, je vous remets la médaille du Mérite ATF

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabi1
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 569
Age : 32
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi ?   Jeu 27 Mai 2010 - 14:03

Merci c'est trop ^^.
Je conseille la lecture du trimestriel GBM, les récits historiques de soldats de l'époque, la trop courte encyclopédie de l'armée française, les écrits très récents s'appuyant sur le dépouillage des archives françaises et allemandes... du lourd et du sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi si peu de films et de photos d'ovnis (évolution des moyens techniques)?
» pourquoi verrouillez le sujet Garabandal???
» Pourquoi l’Islam fait peur ?
» Pourquoi le monde est-il si imparfait ?
» Si les extraterrestres existent, pourquoi aucun contact?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les matériels de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Matériels divers-
Sauter vers: