Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Table ronde sur la Campagne de france

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lescure40
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 67
Localisation : Toulouse - Midi-Pyrénées - France
Date d'inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Table ronde sur la Campagne de france   Lun 5 Avr 2010 - 14:50

Bonjour,

Je vous signale la table ronde du 10 avril 2010 à l'école militaire intitulée :

France 1940 le printemps tragique.

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/IMG/pdf/programme.pdf

En espérant ne pas faire "doublon" avec un autre fil.

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Table ronde sur la Campagne de france   Mar 6 Avr 2010 - 16:32

Bonjour
J'y vais donc ce samedi
Il y aura vraisemblablement des ATF40
Je me permet donc de relancer le sujet, la création d'un badge ou écusson etc..., pour se reconnaitre dans les manifestations, comme celle également du 2 mai, celui qui n'en veut pas n'étant pas obligté de le mettre
Très cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Aubin
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 233
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Table ronde sur la Campagne de france   Mer 7 Avr 2010 - 11:37

J'y serais aussi...

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Table ronde sur la Campagne de france   Mer 7 Avr 2010 - 13:24

J'espère que l'on poura s'y retrouver
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Aubin
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 233
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Table ronde sur la Campagne de france   Dim 11 Avr 2010 - 20:16

Juste un mot rapide sur cette table ronde. J'y suis allé sans grande espérance et malheureusement j'ai été comblé.



Cette table ronde fut d'abord luxueuse dans le cadre de l'école militaire où les petits plats étaient dans les grands (comité d'accueil nombreux, joli et souriant, force caméras et photographes, écran géant...).
La 1ere table ronde regroupait de gauche à droite :


· Laurent Henninger (chargé de recherche au CNRS bien connu des lecteurs de vae Victis)

· Stefan Martens (historien all, directeur adjoint de l'Institut historique allemand de Paris)

· Maurice Vaïsse (prof des universités, un des rares défenseurs de l'Histoire militaire prof à Science Po et qui a surtout publié sur les questions de politique étrangères de la France) qui assurait la présidence des débats et jouer donc le rôle de M. loyal

· Claude Quetel (ancien directeur du mémorial de Caen et prof des universités honoraire) qui vient de publier l'Impardonnable défaite, une "synthèse interprétative" (acheté mais par encore lu).

· Fred Guelton (colonel chef du service historique de l'armée de terre).

1er constat, seules deux personnes sont des profs universitaires dont un à la retraite, c'est révélateur de l'état lamentable de l'Histoire militaire au sein de l'Université. Il n'y a tout simplement aucun spécialiste de la seconde guerre mondiale. La moyenne d'âge est également élevée. La relève n'arrive pas. Ce n'est guère surprenant étant donné les difficultés à trouver des Directeur de Thèse qui acceptent de diriger des sujets portant sur l'Histoire militaire (hormis Vaisse, Quetel ou Soutou).

Le débat a duré environ 2 heures avec trois parties : le contexte 1919/1939, les forces en présence, le déroulement des opérations. En deux heures, l'exercice était donc périlleux… comment traiter avec rigueur un tel sujet en aussi peu de temps ? Tout allait aussi dépendre du niveau de la discussion (les participants allaient-ils chercher à vulgariser postulant un public profane ou partir du principe que l'auditoire est composé de passionnés qui possèdent les fondamentaux ce qui permettrait d'aller directement au cœur du sujet ?). Sans surprise c'est la 1ere option qui a été choisie. A partir de là, la table ronde devenait d'un niveau comparable à un débat sur la chaîne Histoire. Utile pour les profanes, elle n'apportait rien au passionné. Restait l'espoir de pouvoir creuser à l'occasion des questions du public. Hélas seules trois ont pu être posées.


La déception fut plus forte qand les discussions ont été parasitées par le show mené par Quetel, volontairement provocateur (on était plus proche du débat de comptoir que de la lumière des Cités). Le pire c'est qu'il a trouvé un contradicteur en la personne d'Henninger ce qui a fait perdre du temps à tout le monde. A un moment Henninger a suggéré fortement que Quetel avait des tendances extrémistes (il est vrai que Quetel avait tendu la perche par un "trait d'humour" maladroit en regrettant que la France des années 30 ne fut pas une dictature pour mieux préparer la guerre). J'ai trouvé ce duel ridicule, stérile et de plus erroné (connaissant Quetel).


Les débats ont vu s'affronter deux théories toutes deux souvent caricaturées lors des débats.

· Celle de Quetel, la France a accumulé les erreurs et les errements de 1918 à 1940 à tous les niveaux (politique, militaire, société) ce qui rendait la défaite inéluctable. Il a dressé un procès à charge sans aucune nuance.

· Celle de Martens et Henninger qui se sont placés dans les traces de Frieser pour dire que la France avait été battue par malchance et presque par hasard (Henninger : "les allemands sont nuls en stratégie, en opérationnel et même parfois en tactique, seul leur professionnalisme a permis de faire illusion. La Blitzkrieg n'existe pas")… le souci c'est qu'une telle théorie ne fait que renforcer l'humiliation française car si l'ennemi qui nous a battus en six semaines était nul… qu'étions-nous ?

J'ai préféré Guelton qui a joué sur le vocabulaire. Il a distingué la Blitzkrieg (qui n'aurait pas eu lieu) et opérations rapides (qui elles auraient été menées)… bon je veux bien, cela a le mérite de montrer que la doctrine était encore en gestation et que la campagne fut une campagne "expérimentale" et non l'application d'un manuel.

Outre cette distinction que j'ai apprécié, j'ai noté la remarque de Quetel sur le problème des fonds débloqués par 1/12e qui faisaient que les industriels ne pouvaient avoir, ni la garantie des financements, ni un financement initial suffisant pour acheter des machines outils. Cela a ralenti le réarmement alors que le budget annuel permettait de faire bien mieux. J'ai regretté que l'on ne développe pas la remarque de Vaïsse sur les difficiles relations entre le monde politique et l'Armée.

J'ai moins aimé le sempiternel couplet sur le désastre moral causé par la Drôle de guerre, la curieuse allusion sur le traité de Versailles qui aurait empêché les Allemands de former des cadres (officiers et sous officiers) et la tendance à éluder les questions posées par le public. En particulier une personne a demandé à Henninger comment il expliquait que le hasard (puisque la Blitzkrieg n'existe pas) avait permis aux Allemands de regrouper leurs chars dans des PzD avec une bonne proportion d'infanterie portée et un système logistique efficace puis de les utiliser groupés dans une opération en profondeur… On attend toujours la réponse.

Bref, une déception globale à l'égard de nos Universitaires qui n'ont pas été au niveau. Bien sûr l'exercice était difficile (voire impossible) mais de là à faire cela. Je le regrette d'autant plus que je suis un enfant de l'Université, j'y ai été formé, j'ai vécu sept années exaltantes au contact de ces maîtres qui m'ont ouvert les yeux. J'ai apprécié leur érudition, leur hauteur d'analyse, leur finesse, leur capacité à mettre en perspective à confronter... Quand on voit ce que sont capables de faire les Anglo-saxons qui eux ont un vrai courant Histoire militaire à l'Université, quand on connaît la rigueur et l'inventivité des historiens français, je rêve qu'en France quelques uns se passionnent VRAIMENT pour ces questions y consacrent leurs carrières et non quelques semaines pour ainsi renouveler le sujet (dans l'esprit de la thèse de Jean Luc Leleu sur la Waffen SS ou des travaux de Stéphane Audoin Rouzeau sur la 1ere GM), lancer ses étudiants sur le sujet. Mais je crains qu'il soit bien difficile pour un chercheur en histoire militaire d'obtenir une chaire d'histoire contemporaine à la fac.

Peut-être suis-je trop sévère aussi ou amer de ne plus faire partie de cette famille. Si d'autres membres du forum y sont allés, qu'ils n'hésitent pas à me reprendre si j'ai déformé/omis des propos.

Un deuxième débat (les politiques ont-ils failli ?) devait suivre mais des obligations m'ont obligé à partir. Ce fut avec regret car sur ce sujet les universitaires sont bien mieux armés. Peut-être Clausewitz peut-il compléter ?

Cordialement

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Table ronde sur la Campagne de france   Dim 11 Avr 2010 - 21:53

Merci pour ce compte rendu qui a tendance à corroborer mes craintes quant au voile de brouillard par lequel certains tiennent toujours à dissimuler les faits 70 ans après....Cela est-il si gênant pour une partie des Français de montrer à quel point des hommes qu'ils soient responsables politiques ou militaires de l'époque ou pas n'ont pas su se montrer à la hauteur ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Table ronde sur la Campagne de france   Lun 12 Avr 2010 - 9:56

Bonjour
Pour compléter ce que dit ce très sympatique Nicolas, que j'ai eu le plaisir de rencontrer sur place.
Je confirme c'était insipide, niais, et que dire de la deuxième partie, RIEN, rien que nous ne sachions déjà, rien qui n'est été rabaché dès la Bième préparatoire, je serai parti s'il ni avait eu le film, ceci confirmé par une tierce personne qui m'accompagnée, moins férue que nous, et qui me disait "je n'ai rien appris".

Le film, à voir absolument, très intéressant, mais malheureusement les habituels poncifs de dénigrement de l'Armée Française. Annecdote amusante, surprise par une oreille qui trainait, la mienne; quand sera prète la seconde partie et quand aura lieu la diffusion, c'est prêt, on aurait pu le faire aujourd'hui!!!!!!!!

Organisation impeccable, buffet très sympathique, personnes agréables en particulier les militaires du rang et jusqu'aux colonels très avenants et disserts, répondant sans langue de bois à des questions précises

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Table ronde sur la Campagne de france   Lun 12 Avr 2010 - 11:22

Merci à vous aussi.Bien sûr,il peut y avoir des personnes agréables chez les militaires surtout quand l'on partage des centres d'intérêts.Pour les avoir côtoyés jadis et parfois encore actuellement,je peux témoigner que tous y compris des colonels ou même des généraux ne sont pas des caricatures hautaines et imbuvables....même s'il y en a ,hélas ! Mais c'est très loin d'être mieux dans notre administration et nos partis politiques....j'en sais aussi quelque peu !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Table ronde sur la Campagne de france   Lun 12 Avr 2010 - 12:33

Bonjour
Cher Alfred, biensur tu as raison, cependant n'ayant pas parlé ce jour là à un général, je n'ai pas voulu en donner l'impression; rigeur oblige
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Table ronde sur la Campagne de france   

Revenir en haut Aller en bas
 
Table ronde sur la Campagne de france
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevaliers de la Table ronde 5è
» table ronde avec Mme lyon
» Le roi Arthur et les chevaliers de la table ronde
» Texte pour entrer dans la légende de la Table ronde
» Contes et légendes des chevaliers de la Table ronde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les plans, opérations et combats de 1919 à 1940 :: 39-40 : généralités-
Sauter vers: