Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Positions de batteries....le retour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5534
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Sam 10 Juil 2010 - 8:26

Bonjour Serge,

Il s'agit de la boîte de débouchoir.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Sam 10 Juil 2010 - 9:31

Re

M. houliez

Vous dites obus et douille indépendante, je voudrais être sûr de toutes les phases

On charge l'obus, coup de refouloir, dans la douille on y a mis les gargousses, on introduit la douille, on ferme avec une culasse à vis sectorielle.

On a donc ammorcé la douille?

Exact ou pas. Merci

Pour le débouchoir cela me semble vrai, débouchoir pour outil à main, mais il me semble bien archaïque

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5534
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Sam 10 Juil 2010 - 10:11

Bonjour Clausewitz,

Pour le 155 :
Obus + gargousses, pas de douille, et étoupille à percussion.
Le percuteur frappe l'étoupille, qui amorce la ou les gargousses...

Pour le 105 C :
Obus + douille amorcée, la douille contient 6 sachets de balistite 10 et 3 sachets de poudre SD, ou quatre fagots de poudre BG4.
L'ensemble permet d'obtenir 9 charges différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Sam 10 Juil 2010 - 10:24

Re

Un grand MERCI pour cette réponse circonstanciée

Mais cela entraine ipso facto une autre question.

Pour le 155, pas de douille, moins d'étanchéité, la fermeture de culasse est elle différente?

Très cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Sam 10 Juil 2010 - 10:39

Re

Une question en entrainant une autre

Pour être tireur, par expérience, je sais qu'il peut être difficile d'extraire une douille.
Cela arrive-t-il dans l'artillerie, surement, que fait-on, la pièce étant provisoirement hors d'usage.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5534
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Sam 10 Juil 2010 - 12:05

La culasse du 155 est munie d'un obturateur pour empêcher l'échappement des gaz vers l'arrière.

En cas de difficulté d'extraction de la douille, "le chef de pièce la fait extraire au moyen du refouloir vissé sur l'écouvillon".

Cdt

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Dim 11 Juil 2010 - 9:26

Bonjour

Merci beaucoup

Très cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Dim 11 Juil 2010 - 10:16

Billet effacé

TM


Dernière édition par Thierry Moné le Lun 26 Juil 2010 - 8:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Dim 11 Juil 2010 - 10:48

Re

Alain cumule deux réponses différentes à deux questions différentes espacées

De plus en plus de précisions, que j'aime ce Forum

Très cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5534
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Dim 11 Juil 2010 - 20:06

Bonsoir,

Comme l'a dit Clausewitz, mon précédent post répondait à 2 questions différentes...

Les renseignements sur l'extraction des douilles sont tirées du règlement de manoeuvre de l'artillerie. Mais en fait, l'extrait cité correspond au matériel de 75. Pour le 105 C 35 B :
"Lorsqu'une douille ne peut être éjectée par l'extracteur, le chef de pièce la fait extraire à l'aide du refouloir sur lequel le graisseur de la bouche à feu sera vissé."

Merci Thierry pour ces détails qui sentent bien le vécu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Dim 11 Juil 2010 - 22:48

Billet effacé

TM


Dernière édition par Thierry Moné le Lun 26 Juil 2010 - 8:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Mar 13 Juil 2010 - 22:06

Bonsoir,

Je réponds en vrac à plusieurs questions posées dans ce sujet que je découvre avec retard:

-la photographie montre bien une caisse de "débouchoir simplifié Mle 1918" car il existe aussi un "débouchoir de siège" pour l'utilisation du 155 C Mle 1917.A noter que ces débouchoirs français existant, pour plusieurs calibres (75, 155, etc...) depuis le 19ème siècle, permettent une manoeuvre plus rapide et plus sûre que les clés de réglage utilisés par les artilleurs allemands.

-concernant les douilles "coincées" ou plus exactement adhérant aux parois de la chambre: cette question ne se pose pas pour le 155 C Mle 1917 utilisant des gargousses mais concerne les matériels utilisant des douilles (c'était le cas du 155 C Mle 1915 prédécesseur du Mle 1917 et de bien d'autres matériels): on frappe l'intérieur de la douille avec le refouloir long et, en même temps, on frappe au moyen du repoussoir en bronze sur la crémaillère tandis que le tireur agit sur le levier de manoeuvre de la culasse.

-autre incident classique, le coup ne part pas, il n'est pas question d'ouvrir la culasse car il y a risque mortel de "long feu".Il faut attendre au moins une minute.S'il y a un second raté, on attend deux minutes!Si l'on est obligé de retirer la fusée d'un projectile dans l'âme, on utilise une clef à douille pour dévisser les fusées-détonateurs percutantes fixée sur un tube de montage pouvant s'emmancher sur la hampe du refouloir.Je passe sur les accessoires en fonction de la nature des fusées en cause (fusées longues, courtes, à double effet).
Bref, les incidents sont plus difficiles à régler qu'un étui "collé" dans la chambre ou le barillet d'une arme de poing!
Cordialement,
Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Mer 14 Juil 2010 - 9:09

Bonjour

Merci pour ces précisions supplémentaires, je pense qu'il n'y a pas beaucoup de volontaires pour aller dévisser la fusée en se mettant face à la bouche.

J'ai vu personnellement un long feu bien plus long que deux minutes, heureusement cela a fini en grosse rigolade.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Mer 14 Juil 2010 - 9:32

@ "Artillerie Lourde sur Voie Ferrée" (I presume ?),

Une à deux minutes d'attente pour un long feu pyrotechnique, cela me paraît très très peu. Etaient-ce les normes à lépoque ?

Merci pour votre réponse de spécialiste,

Cordialement,

Thierry Moné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Mer 14 Juil 2010 - 22:14

Bonsoir,

Oui, ces délais, faibles au regard des normes actuelles, figurent bien dans les manuels d'emploi du 155 C Mle 1917 (et d'autres matériels).
Il faut tenir compte de deux facteurs:
-ces délais sont applicables au temps de guerre où la notion de risque est admise implicitement.
-les poudres d'artillerie des années 1900 à 1940 ont des caractéristiques différentes des poudres actuelles notamment au plan de l'inflammation.
Cordialement,
Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Mer 14 Juil 2010 - 22:20

Merci beaucoup pour ces précisions !
Cordialement,
TM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joël ferret
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 311
Age : 40
Localisation : capitale des dombes
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Sam 17 Juil 2010 - 8:39

bonjour,

pour illustrer l'emploi de ces caisses à gargousses, voici une photo, ou l'on voit l'attelage d'un 220 avec au premier plan ces fameuses caisses:



par contre je me pose plusieurs questions:

ce type de caisse à poudre est, si j'ai bien compris, du type modèle 1924 ou 1927, donc utilisable pendant la campagne de france (au moins pour le 155 GPF, 155 CS et 220 mle16, preuves photographiques à l'appui), mais qu'en est-il des caisses à gargousses en 1917?

malgré toutes mes recherches, je n'ai pas réussi à trouver une photo montrant le stockage des gargousses pendant le premier conflit.

une autre question, comment sont stockés les obus du 155 gpf ou gpft? l'on ma fait remarquer, à juste titre, que vu le poids de ceux-ci, l'emploi de caisses paraissait illusoire, mais j'ai du mal à imaginer le stockage d'obus "en vrac"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Moné
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 5395
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Sam 17 Juil 2010 - 9:20

Billet supprimé

TM


Dernière édition par Thierry Moné le Lun 26 Juil 2010 - 8:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Sam 17 Juil 2010 - 9:24

Re

Pas de gros mots ici a-t-on dit ; ah le Village Suisse en plus près de l'Ecole Militaire

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Sam 17 Juil 2010 - 18:24

Bonjour,

Concernant le transport des éléments de munitions, je réponds en simplifiant ce vaste sujet:

-les caisses à poudre en cuivre, laiton ou bronze d'allures assez semblables sont utilisées depuis fort longtemps: entre les deux guerres, les caisses suivantes sont toujours en service: Mle 1887, 1889, 1887-89, 1903, 1910, 1917, 1920, 1924 et 1927.

-les douilles et fusées sont transportées en caisses.

-les munitions encartouchées de 37, 65, 75 et 105 sont transportées en caisse (comme le sont les projectiles de mortiers et auparavant ceux des mortiers d'accompagnement).

-les autres obus sont transportés en vrac avec des protections pour les ceintures.
Ces protections ont été nombreuses:
-avant 1918: couronnes de cordage, enveloppes de paille ligaturées, cache-ceintures système Lardin des obus de 155 (deux colliers métalliques entre lesquels est fixé un cordage).
-après 1918: cache-ceintures en carton (types A et B), caches ceintures métalliques avec intérieur feutré.
Cordialement,
Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4929
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Positions de batteries....le retour.   Dim 18 Juil 2010 - 15:28

Bonjour,

Si GBM devient encyclopédique sur nos troupes de 40, je constate avec plaisir qu'ATF40 suit de pret! Merci à tous pour ces détails fort intéressants.

Cordialement
Eric Denis

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
 
Positions de batteries....le retour.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Liens retour et partenariat
» Retour en arrière
» Le retour d'Élie.
» Saint Nicolas de Tolentino et commentaire du jour "Faîtes du bien et prêtez sans rien en retour"
» Vends batteries 12V ( utilisables pour les montures astro)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Artillerie-
Sauter vers: