Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 colloque sur l'armistice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loïc M.
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: colloque sur l'armistice   Mer 9 Déc 2009 - 8:47

A noter ce colloque en janvier prochain :
http://athena-et-moi.blogspot.com/2009/12/colloque-larmistice-de-40-faute-ou.html

Colloque : l'armistice de 40 : faute ou nécessité ?


L’ARMISTICE DE 1940, FAUTE OU NÉCESSITÉ ?

Sous le haut patronage du général Desportes, directeur du collège interarmées de défense
Le professeur Jean-David Avenel, président de la commission française d’histoire militaire
Le contrôleur général des armées (2S) Jean–Philippe Ricalens, directeur de collections éditions Economica

Ont le plaisir de vous inviter au colloque sur l’armistice de 1940,le jeudi 14 janvier 2010, de 9h15 à 17h30, amphi Desvalières, Ecole militaire

(Je ne fais que transmettre ce lien que m'a signalé un inscrit du forum FTL)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: colloque sur l'armistice   Mer 9 Déc 2009 - 19:59

Ce qui me fait sourire:juste avant la conclusion:la pré-conclusion ou le dernier contrepoint de la bonne "disserte".??...Où sont donc les gaullistes ??Qui les représentera ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: colloque sur l'armistice   Ven 12 Mar 2010 - 13:35

Un article de Philippe Conrad dans la Nouvelle revue d'histoire de ce mois de mars prétend résumer ce colloque,
organisé le 14 janvier par la commission d'histoire militaire à l'école
du même nom, en une petite
page.

On aurait tout d'abord entendu Paul Gaujac faire le compte des
débris de l'armée française à la mi-juin, pour conclure platement
qu'ils ne faisaient plus le poids. Claude Huan, parlant de la flotte,
ne dit rien, du moins d'après ce résumé, de ses capacités combatives et
parle seulement de sa valeur en tant que moyen de transport de troupes
et de matériel, qu'il estime faible... ce qui n'empêche pas un passage
en gras, qui a l'air d'être extrait de l'article mais n'y figure pas,
de trancher qu'elle était "dans l'incapacité absolue de transférer des
forces en Afrique du Nord". Patrick Facon, lui, parlant de l'armée de
l'air, constate qu'elle a fait passer en AFN à partir du 16 juin les
deux tiers de ses appareils modernes mais, d'après ce compte rendu,
l'état de la maintenance entraînait une "incapacité à durer". Les
autres contributions signalées sont dues respectivement à Henri de
Wailly (sur le découragement de l'opinion publique), Max Schiavon (sur
le moral du haut commandement) et Elisabeth du Réau (sur les relations
franco-britanniques).

Or le programme, donné ci-dessus en lien,
fait état de communications de Philippe Richardot et de Jacques Belle.
Pourquoi n'en point parler ? Auraient-elles écaillé le consensus ?
Leurs sujets, en tout cas, sont alléchants et, eux aussi, curieusement
absents de l'article de Conrad : la stratégie hitlérienne pour
Richardot et, pour Belle, la volonté et la capacité de défendre
l'Afrique du Nord.

Dans ce résumé qui apparaît très orienté, il
est peu question des alliés, actuels ou éventuels, et moins encore de
l'ennemi : de ses capacités, de ses intentions et, surtout, de
l'intérêt que lui-même pouvait trouver ou non à cet armistice.

En
attendant la publication, qu'il faut espérer prochaine, des actes de ce
colloque, l'article de Conrad est lui-même un bel objet d'histoire : le
lecteur naïf le prendra comme tranchant la question et démontrant
imparablement le caractère inévitable de la signature de Rethondes. Le
lecteur critique pourra déduire l'inverse : dans ce genre de
grand-messe, on aborde de moins en moins de sujets délicats et la
question de savoir si une grande puissance devait ou non quitter une
guerre mondiale est examinée en se cantonnant de plus en plus à ses
problèmes internes.
Revenir en haut Aller en bas
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 842
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: colloque sur l'armistice   Ven 12 Mar 2010 - 14:12

Vous ne m'étonnez guère : uniquement la façon dont l'avis du colloque était rédigé préfigurait ses conclusions.Ce qui me surprend quelque peu, c'est qu'on n'y ait pas chaleureusement justifié la condamnation à mort de de Gaulle.....mais il ne faut pas désespérer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: colloque sur l'armistice   

Revenir en haut Aller en bas
 
colloque sur l'armistice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Colloque National à Toulouse les 22, 23, 24 octobre
» Présentation de JP Petit au Colloque international de Corée
» Colloque..Police et gendarmerie dans l'Europe napoléon.
» Colloque sur le "bien-être" animal & polémique
» Colloque Celtes et Gaulois – L’archéologie face à l’histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La période 1919 - 1940 de nos jours :: Musées, expositions et lieux de mémoire-
Sauter vers: