Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 25e RTS

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Daniel Laurent
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 181
Age : 65
Localisation : Francais de Bangkok
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: 25e RTS   Dim 10 Déc 2006 - 10:30

Bonjour,

Sur un autre forum, un membre cherches des infos sur les combats de la totenkopf a Lissieu et Chasselay, au nord de Lyon, en juin 1940.

Selon ses infos, le 25° RTS s'est trouvé pris en tenaille le 19 juin alors qu'ils s'attendaient à ne faire front qu'aux forces allemandes sur la N6.

Est-ce exact ?

Par ailleurs, le massacre qui a lieu au lieu-dit "vide-sac" a-t-il été l'oeuvre de la 3° division SS Totenkopf comme il est indiqué dans de nombreux textes ?

J'ai bien sur fonce sur le site ATF40, esperant y trouver de quoi aller faire le beau sur cet autre forum, mais pas grand chose sur cette unite.
Crying or Very sad
Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derniereguerremondiale.net/indexDGM.php
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 25e RTS   Dim 10 Déc 2006 - 11:57

Le 25e RTS , regiment de reserve A , fait partie de la 8e Division d'infanterie coloniale en mai 1940 . Lorsque celle ci est dissoute pour reformer la 8e DLIC , le 6 juin 1940 , la division perds le 25e RTS et j'en perds sa trace a ce moment la , ne disposant pas des histos succincts des coloniaux .

L'article
http://www.afrik.com/article8374.html
nous donne quelques precisions sur les massacres perpetrés , et d'ailleurs, je n'ai jamais pensé a aller voir ce "tata" senegalais , qui se trouve a quelques kilometres de mon domicile . Je savais par des paroles d'anciens que de durs combats eurent lieu dans le secteur de L'Arbresle ( j'ai habité a coté ) mais je ne suis pas tres renseigné sur leur nature .

Pour ce qui est des unités en presence, il semble effectivement que l'on ait affaire a la division Totenkopf et au regiment Grossdeutchland .

A creuser ...
Revenir en haut Aller en bas
le gone
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: 25e RTS   Lun 29 Mar 2010 - 12:08

Voici des précisions sur la composition de deux bataillons du 25ème rts lors des combats des 19 et 20 juin 1940.

Il est important de rappeler que Pétain a ordonné que Lyon soit déclarée Ville ouverte, (donc pas de destruction des ponts) au grand désespoir du Général Olry, chef de l'Armée des Alpes.
Le 25 ème RTS doit donc se battre au Nord et à l'Ouest de Lyon. Il a reçu la mission de se sacrifier sur place afin de retarder au maximum l'ennemi.

1° Bataillon :
Il occupe le 19 juin des positions d'Ouest en Est depuis la RN6 jusqu'à la Saone : Lissieu, Chasselay, Saint Germain au Mont d'or, Curis, Albigny.
Sur ces positions, le bataillon est renforcée par des canons de 75 mm du 405ème RADCA.
Un PA est également constitué en seconde ligne, au nord de Champagne, pour protéger le PC. Il est renforcé par deux canons antichars de 47 mm et la Compagnie Hors rang.
Le bataillon se bat contre le régiment Grossdeutschland, élément d'élite de la Wehrmacht.
Les PA du couvent de Montluzin (entre Chasselay et Lissieu) et celui de Lissieu finissent par tomber en fin d'après midi du 19. Les combats, commencés à 10 heures, ont été très violents. Les Allemands ont fait intervenir l'artillerie. Les pertes de part et d'autres sont nombreuses. Les 4 canons de 75 mm sont détruits. Lors de la chute du couvent, tous les Sénégalais seront exécutés. 2 officiers du 25ème RTS sont fusillés. Le lieutenant du 405 RADCA a la vie sauve car il ne comamnde pas des "noirs". Mais on découvrira ensuite, au bord d'une mare, plusieurs artilleurs tués d'une balle dans la tête.
Le régiment Grossdeutschland a ainsi commis des crimes de guerre inadmissibles.
Peu après, les Allemands tombent sur le PA au nord de Champagne. Les 2 canons de 47 mm détruisent plusieurs engins ennemis. Mais les Allemands font intervenir l'artillerie et les obus finisent par détruire les deux canons antichars.
Le 19 juin dans la soirée, les Allemands ont réussi à entrer, par la rive gauche de la Saone, dans Lyon.

Le 20 juin seul le PA de Chasselay, tenu par la 3ème Cie du Capitaine Gouzy, tient encore. Tous les autres PA ont été submergés la veille.
Les Allemands vont encercler Chasselay. Les combats seront rudes. Les français ne cessent le combat qu'après avoir épuisé les munitions. A la Chute du PA, le Capitaine Gouzy, qui redoute des exactions sur ses "noirs", reçoit pour toute réponse d'un sous officier allemand une balle dans la Jambe. Les africains (une cinquantaine) sont regroupés dans un champ sur un chemin entre Chasselay et les Chères et passés à la mitrailleuse. Des blindés(on ignore l'unité) viendront ensuite écraser les corps.

2° Bataillon :
Il occupe le 19 juin des positions le long de la RN7 d'Ouest en Est : L'arbresle, la Tour de Salvagny, Lozanne, Marcilly, Civrieux d'Azergues.

A l'arbresle, la 5ème Compagnie et 2 sections de la 7ème Cie se battent en fin d'après midi et une bonne partie de la nuit contre les SS de la Totenkopf. Malgré une lutte acharnée, la position finit par tomber. Les noirs prisonniers sont exécutés ou brulés vivants.
Dans la nuit du 19 au 20 juin, des élements qui s'étaient battus dans l'après midi contre le Grossdeutschland, se regroupent vers le sud ouest sur Fleurieux et Lentilly.
Le bataillon obéit ainsi à l'ordre de repli reçu dans l'après midi, après que les Allemands soient arrivés à Lyon.
Mais il ne recevra jamais le second ordre de repli au Sud du département du Rhone, ce qui va le conduire à sa perte.
Le 20 juin, ils subiront ainsi l'assaut des SS de la Totenkopf.
A l'issue des combats, entre 15 et 20 sénégalais prisonniers seront fusillés.
Seuls quelques éléments ont pu décrocher vers le Sud et se batteront dans le Forez puis en Haute Ardèche.

Complément sur le «Tata» sénégalais de Chasselay
La réalisation de cet ouvrage unique en France est due à Jean Marchiani. Ancien combattant de la guerre de 1914/1918, il est en 1940 Secrétaire général de l'Office départemental des mutilés de guerre, anciens combattants et victimes de guerre. Dès qu'il a connaissance des événements, il prend la décision de faire rassembler les corps des tirailleurs.
Il achète un terrain à Chasselay, où ont été fusillés les Sénégalais, et réunit des fonds. L'inauguration a lieu le 8 novembre 1942, trois jours avant l'invasion de la zone libre par les Allemands.

Vue du Tata à Chasselay

Vu de l'intérieur du Tata
Ce lieu de mémoire et de recueillement est classé nécropole nationale depuis 1966.
Propriété du ministère de la défense, il est géré par la direction interdépartementale des anciens combattants de la région Rhône-Alpes.

Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 25e RTS   Lun 29 Mar 2010 - 21:27

As tu des contacts avec les anciens combattants de la region RH ?
J'ai compté les tombes du tata , il n'y a pas que le 25e RTS .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 25e RTS   Lun 29 Mar 2010 - 21:30

par contre, belle photo avec les mais jeunes , de face , j'en ai pas de pareille !
Revenir en haut Aller en bas
le gone
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: 25e RTS   Mar 30 Mar 2010 - 0:34

Salut Alain

Effectivement, parmi les tombes, on trouve quelques sépultures de sénégalais d'autres RTS. Comme le 25 était le seul RTS sur lyon, on peut penser légitimement qu'il s'agit de tirailleurs "rattachés" au 25 RTS pour des raisons diverses..

Il y a également deux tombes de légionnaires tombés sur la rive gauche de la Saone (Fontaines) et enfin une stèle à la mémoire de ceux du 405 RADCA.

A+

Eric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausewitz
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 504
Age : 71
Localisation : Nord/PdC
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: 25e RTS   Mar 30 Mar 2010 - 9:04

Re
La Totenkof gardait les camps de concentration à l'origine
Elle est l"auteur de beaucoup d'exactions en France
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: 25e RTS   Mar 30 Mar 2010 - 13:02

Oui, la Totenkpof a commis de nombreux crimes de guerre lors de la Campagne de France. Et il ne faut pas oublier que les Africains n'ont pas été les seules victimes de cette folie : civils français et prisonniers anglais...

Contre le 25ème RTS, les pires exactions ont été commises par le régiment Grossdeutschland. Si la TK a assassiné des noirs prisonniers, le Rgt GD a quant à lui également assassiné des officiers du 25 RTS et des artilleurs "métropolitains".

Eric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 56
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: 25e RTS   Sam 3 Avr 2010 - 0:11

à Courrières dans le nord .... la totenkopf a laissé également une trace sanglante...
vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 56
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: 25e RTS   Sam 3 Avr 2010 - 10:28

oups!!! c'est le Pas de Calais.
vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 25e RTS   Sam 3 Avr 2010 - 21:44

Toutes les photos que j'ai pris a l'epoque , sur un APN de mauvaise qualité , malheureusement , se trouve ici :
http://www.atf40.fr/ATF40/documents/tata/

On y trouvera des photos des steles, du chateau , du tata .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
visaval
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1855
Age : 56
Localisation : colmar ALSACE
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: 25e RTS   Dim 4 Avr 2010 - 10:57

les photos ne sont pas si moches que ça .....
vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 25e RTS   Mar 6 Avr 2010 - 20:03

J'avais en plus fait un relevé des tombes , en indiquant , par unité ( 25e RTS etc ) le nombre de tombes correspondantes ( de memoire , mais alors vraiment de mémoire ! , 192 tombes, dont 4 sont des steles commemoratives, et dans les 130/140 certifiées pour le 25e RTS ) , je suis sur que c'est sur ce forum , mais je ne suis pas parvenu a en retrouver trace .
Peut être aurez vous plus de chance que moi sur ce coup la , si vous cherchez bien .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
le gone
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: 25e RTS   Mer 7 Avr 2010 - 17:19

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5245
Age : 57
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 25e RTS   Sam 22 Juin 2013 - 12:17

Bonjour

voici une photo de soldats du 25° RTS, mais je ne ne peux pas dire le lieu de la prise de cette photo.







Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
mouragues
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 224
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: 25e RTS   Jeu 18 Juil 2013 - 15:16

Bonjour à tous
En réponse à un de nos amis ci-dessus

Contre le 25ème RTS, les pires exactions ont été commises par le régiment Grossdeutschland. Si la TK a assassiné des noirs prisonniers, le Rgt GD a quant à lui également assassiné des officiers du 25 RTS et des artilleurs "métropolitains".

je vous renvoie à mes deux ouvrages "Soldats de la République" L'Harmattan 2010 et "Une Histoire Oubliée" le 24e RTS dans lequel on voit la sépulture provisoire sans nom des 7 officiers des 16 et 24e RTS abattus le 11 juin 1940 sur ordre 36 heures après capture par une unité du GD laquelle abattra dans le même secteur 12 tirailleurs désarmés.

ps le dernier ouvrage contient 120 photos

cordialement
Jef

à l'attention d'Alain la photo des tirailleurs du 25 me semble appartenir au 26 RTS agrandir les soutaches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5245
Age : 57
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 25e RTS   Jeu 18 Juil 2013 - 22:32

Bonsoir Jef

pour moi je lis bien 25 :




Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
mouragues
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 224
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: 25e RTS   Ven 19 Juil 2013 - 2:41

Oui vu sous cet angle c'est indéniable...
qu'est-il advenu d'eux fusillés à Chasselay, abattus dans Lyon, peu de chance que ces hommes aient pu avoir la vie sauve...

ci joint l'itinéraire d'un appelé de la classe 1939

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: 25e RTS   Ven 26 Juin 2015 - 9:13

Bonjour,
Quelques photos à l'issue du 75ème anniversaire de la bataille en amont de Lyon
L'une au Tata, l'autre à la stèle au pied du couvent de Montluzin.

Pour les cérémonies, et bien rien de plus ou de moins que pour les années précédentes : dépôt de gerbes au Tata, à Chasselay et messe organisée par la paroisse de Lyon à l'ancien couvent de Montluzin.

Diantre, tout ceci fait preuve d'une mobilisation sans précédent de la République laïque pour ses morts me direz vous !




A plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fya
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 24/01/2018

MessageSujet: Re: 25e RTS   Mer 24 Jan 2018 - 22:09

Bonsoir,

Y avait-il des survivants du 25ième RTS lors de la Bataille de Chasselay? Si oui, comment un tirailleur sénégalais pourrait-il survivre ou fuir  la bataille de Chasselay?
Malheureusement, je ne trouve pas le nom de la colline sur laquelle se trouve le Château Plantin. Quelqu'un peut-il me donner plus d'informations sur la région de Chesselay? 
J'aimerais en savoir plus sur des champs, des parcs, des bâtiments, des forêts qui s'y trouvaient. Peut-être même un endroit où un soldat aurait pu se cacher pour échapper à la bataille.
A propos de plus d'informations, je serais très heureux.
Salutation

-fya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5859
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: 25e RTS   Mer 24 Jan 2018 - 22:26

Bonsoir,

Si le lien est fonctionnel, voici le château du Plantin :

https://www.google.fr/maps/place/Ch%C3%A2teau+du+Plantin,+69380+Chasselay/@45.864946,4.6307629,11z/data=!4m5!3m4!1s0x47f493c8997dc899:0x415d503661928230!8m2!3d45.864946!4d4.770844

Cordialement,

DH


PS : si l'on bascule en mode "photo aérienne", on se trouve en plein milieu d'un petit bois. Je suppose que le repère indique les terres d'un vignoble...


Dernière édition par dhouliez le Mer 24 Jan 2018 - 23:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume B
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 05/08/2017

MessageSujet: Re: 25e RTS   Mer 24 Jan 2018 - 23:01

Bonsoir,
fya a écrit:
Bonsoir,

Y avait-il des survivants du 25ième RTS lors de la Bataille de Chasselay? Si oui, comment un tirailleur sénégalais pourrait-il survivre ou fuir  la bataille de Chasselay?
On trouve mention de survivants dans les commentaires de ce site (attention, rien de sûr) : http://etudescoloniales.canalblog.com/archives/2007/10/21/6610233.html

On trouve là-bas : http://www.livresdeguerre.net/forum/contribution.php?index=50716 : "21 juin. Quarante-huit Sénégalais furent inhumés par les habitants de Chasselay, une quinzaine de blessés furent recueillis et pansés."

Ou encore : https://www.memoireonline.com/11/08/1632/Lhistoire-oubliee-des-Tirailleurs-senegalais-de-la-Seconde-Guerre-mondiale.html "Notons seulement qu'il était bien difficile pour un noir de s'évaporer dans la nature d'autant plus que le terrain était à présent contrôlé par les Allemands. Cependant, la population cacha autant que possible les soldats noirs, dans les caves, les fermes et les greniers. Ils prenaient certes beaucoup de risques, ce qui témoigne de la sympathie que suscitaient les Tirailleurs sénégalais auprès des Français. D'ailleurs, tous les Tirailleurs interrogés affirment avoir ressenti un grand accueil et beaucoup de chaleur humaine en Métropole. Ce dont ils avaient bien besoin."

Il y a eu des survivants blancs : https://youtu.be/g5HeaCKSsS8?t=848

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: 25e RTS   Jeu 25 Jan 2018 - 10:14

 Bonjour,
Je vous apporte des compléments :
Peu après le massacre, les Chasselois trouvent une dizaine  de tirailleurs qui y avaient échappé.
Ils les hébergent et le docteur Payronnet, médecin du village, se voit contraint de leur provoquer de petites blessures à coup de bistouri car seuls les blessés sont admis aux hôpitaux. A défaut d’user de ce stratagème, ils sont considérés comme des prisonniers, avec tous les risques d’être assassinés comme leurs frères d'armes.
Les survivants sont alors confiés à Madame Meifredy, Présidente des Amitiés Africaines, qui réside à Poleymieux. Un grand nombre de Sénégalais lui est amené de nuit par Madame Bonnin, épicière à Chasselay.
(Le Comité des Amitiés Africaines, présidé par le maréchal Franchet d’Esperey, était destiné à aider les soldats africains combattants en France et à défendre leurs intérêts matériels et moraux. Ce comité a poursuivi ses activités après l’armistice, pour tenter d’améliorer les conditions de détention déplorables des prisonniers africains. Ainsi, après avoir constaté les massacres répétés de soldats et prisonniers africains par les troupes allemandes à leur arrivée à Lyon, Françoise Meifredy met en œuvre, à partir de la zone non occupée un système d’aide et de ravitaillement des prisonniers de guerre, en particulier au profit des prisonniers africains et nord-africains).
Madame Meifredy protégera ces hommes et prendra soin de les amener dans les hôpitaux afin d’échapper aux représailles barbares.
Deux autres tirailleurs sont trouvés cachés vers Limonest. Chaque soir, des habitantes leur portent de la soupe jusqu'au départ des Allemands de Lyon qui se replient pour s'installer sur la ligne de démarcation.
Le 21 juin, à proximité du Vide sac, 4 Sénégalais, grièvement blessés, sont retrouvés dans une cabane. L’un deux à les jambes arrachées. Il ne devait pas survivre. Les trois autres sont conduits à l’Hôpital.
Le 23 juin, deux Sénégalais sont retrouvés cachés dans le parc du château du Plantin. Ils sont indemnes mais n’ont rien mangé depuis trois jours. Madame Meifredy leur indique qu’elle ne peut les emmener car, faute d’être blessés, ils seront fusillés par les Allemands. L’un des tirailleurs lui répond qu’il n’a qu’à se tirer une balle dans la main, ce que Madame Meifredy refuse. Elle prend alors l’initiative de leur infliger des entailles dans les bras et pose des compresses qui deviennent rapidement rouges de sang.
Elle les cache ensuite dans un vignoble, les habitants étant terrorisés à l’idée de les accueillir. Ces derniers portent toutefois de la nourriture aux tirailleurs.
Grâce à une ambulance, elle peut rapatrier les deux Sénégalais sur un hôpital de Lyon.
Le 24 juin, deux autres Sénégalais sont retrouvés à Chasselay. L’un, gravement blessé au ventre, qui s’est réfugié dans une grange et un autre indemne, caché dans le parc du Plantin, sorti de sa cachette à cause de la faim. Ils seront également amenés dans un hôpital.
J’espère que ces précisions vous  seront utiles.
Je reste à votre disposition.
Bien cordialement
Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: 25e RTS   Jeu 25 Jan 2018 - 15:16

Bonjour,


En complément de mon message précédent, je vous conseille de procéder à l'acquistion de l'ouvrage de Madame Françoise Meifredy "Missions sans frontières" qui évoque son engagement durant la seconde guerre mondiale.


Le début de son livre évoque la recherche et le sauvetage des Sénégalais après le massacre de Chasselay.
L'organisation des Amitiés Africaines est également décrite.


Edité chez France-Empire (1966)

On en trouve sur les sites de ventes internet, comme Amazon.


Bien cordialement

Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fya
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 24/01/2018

MessageSujet: Re: 25e RTS   Jeu 25 Jan 2018 - 15:25

dhouliez,
Merci beaucoup pour le lien. En utilisant Google Street View, j'ai même réussi à explorer la région.


Guillaume B.
Vos liens ont été très utiles. En particulier, les images du second lien sont très informatives.

De plus, le troisième lien est très utile, d'autant qu'il contient aussi beaucoup d'informations générales dont j'ai besoin.

Le gone
Vous avez également mes remerciements pour votre description détaillée (également dans l'autre thread). Vos informations sont très vivantes. Je peux faire beaucoup avec ça. Aussi pour la recommandation de livre, merci.


-fya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 25e RTS   

Revenir en haut Aller en bas
 
25e RTS
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Infanterie :: Tirailleurs-
Sauter vers: