Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 "Arme" d'infanterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5031
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: "Arme" d'infanterie   Sam 30 Mai 2009 - 11:39

Bonjour

sur ces deux photos nous voyons deux personnels, un de l'infanterie l'autre peut-être un Zouave, servant une sorte de canon ou de mortier. Pouvez-vous me dire quelle est cette arme et dater ces photos ?

merci par avance.









Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: "Arme" d'infanterie   Sam 30 Mai 2009 - 14:12

Je pense que c'est une bonne blague, les deux compères doivent en rire encore "au paradis". Un tuyau de poêle sur une brouette, drôle!
SF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5031
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: "Arme" d'infanterie   Sam 30 Mai 2009 - 14:49

Bonjour Monsieur Ferrard

et merci pour votre réponse, pour le coup j'avoue être bien ridicule. Mais je n'aurais jamais pensé à une chose parreil.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: "Arme" d'infanterie   Sam 30 Mai 2009 - 17:53

Bonsoir,

Mais non vous n’êtes pas ridicule et que le premier qui ne s’est pas fait attraper par des « attrapen » vous jette la première pierre, donc ce ne sera certainement pas moi !

Je pense que nos joyeux « artilleurs » préparaient une facétie dans le genre fête de leur unité ou « père cent ». Mais, derrière la blague, il y a peut être quelque chose de plus sérieux, à savoir l’évocation du fameux canon d’infanterie (d’un calibre supérieur au 37 mm SA 16) et qui figure dans les programmes des années 20/30 avec, par exemple le 79 mm Fabry. Ce fameux « canon d’infanterie » était une arlésienne depuis la fin du 1er Empire (canon dit Suédois) car il avait été retiré à l’Infanterie qui réclamait son retour. Il réapparut en 1918 avec les sections de 75 mm Mle 97 tractés souvent par des chars (Schneider, Saint Chamond) qui accompagnaient les unités de pointe (tir à vue de batterie). Ils furent particulièrement précieux à l’été 1918. En 1940, le principe du mortier de 120 mm Brandt à l’échelon régimentaire était acquis mais les dotations ne devaient commencer qu’après que ne soient couverts tous les besoins en mortiers de 81 mm. Notons qu’à cette époque, l’armée allemande disposait de canons d’infanterie (Infanteriegeschütz), en fait des obusiers de 75 mm (leIG 18) et surtout du 15 cm sIG 33. Ces deux canons assurèrent, notamment en 1940, la supériorité du feu à l’infanterie allemande car c’était une artillerie d’appui direct dans la profondeur des 4000/4500 m. Notons que chaque régiment de l’US Army en 1942 disposait d’une batterie de 105 mm HM3 d’une portée de 8000 m. Les troupes françaises, rééquipées à l’américaine, apprécièrent grandement cette « artillerie du colonel ». Les HM3 furent remplacés dès la fin des années 1940 par les mortiers de 120 mm dont le fameux 120 mm TR F1 qui, voici quelques années, a été enlevé à l’infanterie au profit d’une double, voire triple dotation dans les régiments d’artillerie. Si ceci permet à l’Artillerie de bichonner ses personnels coté primes OPEX, sur le plan tactique c’est à mon sens une belle c…. mais ceci n’engage que moi et comme je n’ai pas fait l’Ecole de Guerre, « silence dans les rangs les journalistes ! ».

Cordialement

SF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2315
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: "Arme" d'infanterie   Dim 31 Mai 2009 - 12:38

Bonjour à tous,

Ces deux photos sont amusantes et Stéphane vient de les mettre en relief sur le plan de l'"armement" figuré.

Du point de vue des tenues, elles suscitent aussi divers commentaires :

1) la présence du casque modèle 1926 avec petit insigne à grenade sur plaque circulaire (rondache de 50 mm) modèle 1937 induit une datation non antérieure à 1940.

2) la chéchia de l'un (zouaves, tirailleurs, troupes d'Afrique en général) et la grenade de casque de l'autre (infanterie, cavalerie, train) ne se marrient en aucun cas. De plus, la façon dont la chéchia est portée ne traduit pas un homme qui en aurait l'habitude.

3) les toiles de tente ne sont pas des modèles français usuellement portés en 39-40.

4) les deux hommes semblent être chaussés de bottes. Ce ne semble pas être des bottes en caoutchouc du genre porté dans les premières lignes en 39-40. Et d'ailleurs, l'environnement est bucolique.

5) A propos d'environnement, que lit-on sur le panneau rococo à gauche de l'une des photos ? Il y a, semble-t-il, une indication de lieu.


Conclusion provisoire :
Tout semble fait pour que les uniformes (s'ils existent sous la toile de tente) ne soient pas reconnaissables sur les clichés et, en définitive, seules les coiffures caractérisent effectivement l'armée française. Nos deux hommes pourraient fort bien ne pas être des soldats français mais, soit des civils, soit des soldats étrangers (des Allemands à moustache ? Pas évident). Dans les deux cas, la date peut fort bien être postérieure au printemps 1940.

De toute façons — et ce sera notre seule certitude — nos deux compères " font les couillons".

Bien cordialement

François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5031
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: "Arme" d'infanterie   Dim 31 Mai 2009 - 16:26

françois vauvillier a écrit:
Bonjour à tous,

Conclusion provisoire :

soit des soldats étrangers (des Allemands à moustache ? Pas évident). Dans les deux cas, la date peut fort bien être postérieure au printemps 1940.

De toute façons — et ce sera notre seule certitude — nos deux compères " font les couillons".

Bien cordialement

François

Bonjour

un très grand merci pour votre analyse, les moustaches sont peut être dans ce cas des fausses aussi, et donc peut être bien des soldats allemands.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Stéphane Ferrard
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: "Arme" d'infanterie   Lun 1 Juin 2009 - 9:57

François,
A l'époque "faire les couillons" se disait "faire le zouave" ce qui expliquerait la chéchia. En tous les cas c'est bien rigolot.A propos du tuyau de poêle, il faut savoir que le mortier Stockes, premier mortier moderne, est au calibre de 81 mm car c'était le diamètre des tuyaux de poêle britanniques et que fabriquait une des usines de Sir Stockes. Une façon d'utiliser les outillages existants....
Cordialement
SF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asiate
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: "Arme" d'infanterie   Mar 2 Juin 2009 - 9:35

Et à bien y regarder, nos "zouaves" ont des bottes d'allure fort teutonne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Arme" d'infanterie   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Arme" d'infanterie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quizz idenfication de l'Arme
» Le tringlot, soldat du train (définition et origines du terme)
» L'infanterie de Ligne en 1815
» Disparition des 122e et 159e Régiments d'infanterie
» GROSSIN - Sergent - 101è régiment d'infanterie de ligne -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Vie militaire-
Sauter vers: