Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Cie Auto 357/7 en 1939-1940

Aller en bas 
AuteurMessage
TringlotTunis
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 61
Localisation : Béarn
Date d'inscription : 17/11/2018

MessageSujet: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Sam 17 Nov 2018 - 21:26

Bonjour à tous,

Pour faire suite à ma présentation comme nouveau venu sur ce forum, voici ce que je sais (à peu près) sur la Cie Auto 357/7.

Mon père y fût mobilisé, sans doute à Lure ou Dôle (mais peut-être pas Besançon, il ne m'en a jamais parlé). Il a été mobilisé dans les premiers c'est le lot des tringlots puisqu'il assiste les autres corps de troupe pour les déplacements (surtout à cette époque...)
Au début son unité était à Bavilliers (90) puis l'unité est partie dans un village dans le Sundgau (sud du Haut-Rhin) à Hagenbach puis quand cela à commencé à barder ils ont été plus dans les vallées alsaciennes des Vosges où ils ont eut quelques combats avec les allemands. Quand j'étais plus jeune il m'a emmené dans le village où ils se sont battus (pas très longtemps...) et où il a été fait prisonnier, mais je ne m'en souviens pas... Mon père est décédé en 10/1980 et à l’époque cela ne m'intéressé que très peu.... Mais il s'est évadé avec son adjudant (M. PETIT) au bout de deux heures (à peu près...) car ils n'avaient aucune confiance envers les allemands...

Je recherche le lieu où mon père aurait été fait prisonnier.

Peut-on avoir accès à sa fiche matricule aux archives départementales du territoire de Belfort ? Faut-il demander une dérogation ?
Il y a t'il des archives de cette compagnie Auto 357/7 ? A noter que lui a indiqué dans son livret militaire (reconstitué en 1955, l'ancien ayant été perdu en 1940) en marge au crayon 7e T.  Cie A 347/7... Mais en quinze ans sa mémoire a pu faire défaut...

Merci d'avance à tous ceux qui me donneraient de bonnes idées de recherches.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 2175
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Dim 18 Nov 2018 - 0:22

bonjour

la Compagnie Automobile de Quartier Général de Corps d'Armée 357/7 a été mise sur pied à Lure par le 7ème Train tandis que la 347 est une compagnie relevant du 6ème Train (347/6) à la 1ère Division Cuirassée qui n'existe pas avant janvier 1940, elle ne cadre pas avec le 7ème Train et pas plus chronologiquement ou géographiquement avec cette description

la 357/7 agit au profit du 7ème Corps d'Armée

or si celui-ci est positionné dans le secteur de Thann (Hagenbach à ~23 km) à partir du 25 septembre 1939 puis Vieux-Charmont à partir de mars 1940 (Bavilliers est à 15 km) 
ce qui peut coïncider géographiquement 
la suite et surtout la fin du parcours ne correspondent plus avec les combats et redditions dans les Vosges de juin 1940

avec le déclenchement des opérations le 7ème Corps d'Armée a été transféré à partir du 20/21 mai en Champagne (PC à Ville-en-Tardenois du 23 mai au 9 juin) et opère son repli jusque dans le Massif Central pour s'établir à Bourganeuf dans la Creuse à l'Armistice

en tant que membre de la famille vous pouvez avoir naturellement accès à sa F.M. aux A.D.


Salutations
Loïc L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TringlotTunis
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 61
Localisation : Béarn
Date d'inscription : 17/11/2018

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Dim 18 Nov 2018 - 11:02

Bonjour Loïc,

Merci bien pour ces précisions.
Une petite photo provenant de l'appareil de mon père et référencé par lui.
L'unité dont il faisait partie était à Hagenbach en avril 1940.
Il devait faire partie de la "section" mécanique, car il était mécanicien (en machine à écrire, mécanographe) et cette photo tendrait à le confirmer.

Peut-être est-il possible que toute la compagnie n'a pas suivi le 7e CA, car bien que ne faisant pas partie de la ligne Maginot ils apportait un soutien logistique aux unités de la ligne Maginot en Alsace. je le cite avec 40 ans d'écart...
Il ne m'a jamais parlé qu'il était allé en Champagne en 1940, mais bel et bien dans une vallée des Vosges quand les Allemands avait contourné la ligne Maginot. Malheureusement, je ne me souviens pas où...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 2175
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Dim 18 Nov 2018 - 15:07

Bonjour

merci de cette photo assortie d'une date, ce qui l'éloigne un peu plus du P.C. du 7ème Corps d'Armée à une quarantaine de km à cette date...

la 357/7 est par définition l'unité de soutien et des services du 7ème Corps d'Armée, cela n'aurait pas de sens de laisser des échelons en Alsace alors que tout le Corps d'Armée fait mouvement sur un autre théâtre d'opérations en Champagne

je pensais à une coquille avec la 375/7 mais celle si se porte plus sur la Franche-Comté que Belfort/Haut Rhin

or Hagenbach en avril 1940 est plus dans le périmètre du SD/SF d'Altkirch (Détacht. auto 239/7) et surtout du 44ème Corps d'Armée de Forteresse (Cie auto 344/7 ex-384/7 de la RF de Belfort, P.C. à Bavilliers puis Dannemarie à 4 km de Hagenbach) cette dernière pouvant offrir de troublantes similitudes géographiques avec la description initiale

peut être que Jean-François si il nous lit a une idée plus précise de l'unité cantonnée à Hagenbach et pourra confirmer ou infirmer ces dernières suspicions, la densité de troupes dans ce secteur de la 8ème Armée étant naturellement assez élevée 

Salutations
Loïc L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TringlotTunis
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 61
Localisation : Béarn
Date d'inscription : 17/11/2018

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Dim 18 Nov 2018 - 22:18

Bonsoir Loïc,

Merci bien pour cette orientation qui semble mieux justifier l'unité ou aurait pu être mon père. Il me disait "qu'ils étaient en soutien à la ligne Maginot mais qu'il n'en faisait pas partis..." Peut-être qu'en tant qu'unité du train, il n'était pas reconnu comme ligne Maginot ou secteur fortifié... Ceci expliquant ce qu'il disait.
Si les unités du Corps d'Armée de Forteresse en-casematées ont dû rester dans leurs casemates, ce ne fut sans doute pas le cas pour ceux qui gravitaient en "surface" sans protection... Par où les allemands sont-ils arrivés dans la plaine d'Alsace vers Dannemarie ? Peut-être par la trouée de Belfort... Ce qui expliquerait leur "repli" vers les vallées alsaciennes des Vosges un peu plus au Nord...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 2175
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Lun 19 Nov 2018 - 2:56

bonjour

il est bien question dans vos deux derniers messages, sous réserves, de soutien à la Ligne Maginot, ce qui tend à confirmer cette dernière piste

les unités de Forteresse, et donc leurs unités de soutien, n'ont en fait pas grand chose à voir avec des troupes encasematées dans de longs tunnels souterrains
c'est l'image d'Epinal, en réalité seule une minorité d'unités de forteresse connait cette vie sous abris de soldats-taupes même au sein des régiments de Forteresse spécialement dédiés, 
la plupart des unités de Forteresse évoluent en surface comme les autres troupes et leurs cantonnements sont des bâtiments militaires ou à défaut des édifices civils réquisitionnés ou chez l'habitant dans les villages d'Alsace Moselle

Pour ce qui se passe en juin 1940, au regard de la dégradation de la situation militaires un ordre de repli est donné début juin au gros des Armées de l'Est menacées d'être encerclées par l'avancée allemande à l'ouest,
si on retient l'hypothèse du 44ème CAF, selon les Historiques Succincts celui-ci transfert son PC à Walheim le 9 juin, Thann le 13, au Ballon d'Alsace du 14 au 19, Cornimont puis La Bresse le 19, Grand Ventron-Lac des Corbeaux le 20 menacé par l'investissement par l'ennemi de Montbéliard le 17, Belfort le 18
les dernières troupes isolées se rendront bien après le 22-23 juin, et après la mise en vigueur de l'armistice depuis le 25 après minuit, 
c'est tardivement vers le 26 après le repli et des combats au col de Markstein, Husseren, Fellering, Bussang, col de Stiftkopf et au réduit de Rouge-Gazon pour mentionner quelques localités que ces derniers éléments seront considérés comme prisonniers malgré les assurances des parlementaires allemands

à voir...
Loïc L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2485
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Lun 19 Nov 2018 - 9:47

Bonjour à tous,

Merci à Loïc pour ces développements historiques très précis, impeccablement documentés.

S'agissant de la photographie postée par Philippe, nous y voyons, hélas très partiellement, un camion de 3,5 t Delahaye 103 II 911xx.

Peut-être d'autres photos de la même période permettront-elles de nouvelles découvertes en matière de véhicules ?

Excellente journée à tous

François
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Francois Althaus
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 359
Localisation : Zone des Opérations Aériennes sud - PC SF Mulhouse puis 105e DIF - détaché à S675 SF Altkirch
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Lun 19 Nov 2018 - 13:16

Bonjour,
Je rejoins Loïc sur tout le cheminement qu'il a donné. Votre père est en début de campagne dans la Compagnie Auto 357/7 du VIIe corps d'armée. Les Eléments organiques de Corps d'Armée du VIIe corps d'Armée, dont votre père, sont mobilisés du 27 au 29 août 1939 dans les villes de Besançon, Vesoul, Belfort, Lure et Dôle.

Selon l’historique succincts des grandes unités françaises,de cette date jusqu’à fin février 1940, Hangenbach est exclu des limites du VIIe CA.
Fin février 1940 il y a des mouvements de permutations entre les VIIe CA, XIIIe CA et XLIVe CAF dans le cadre de l’opération H.

Sur une carte de la 8e armée datée du 20/04/1940, source SHD, je vois Hagenbach dans le giron du XLIVe CAF. Il s’y trouve un dépôt d’essence d’armée.
Le 17 juin arrive l’ordre définitif de repli vers les vallées et sommets vosgiens pour le Secteur Fortifié Altkirch. La destination est la vallée de Masevaux et les sommets envrionnants. Lisez et des combats qui s’y déroulent lors du repli.

Selon les dires de votre père il est en soutien à la ligne Maginot. Si l’on part du principe qu’il a toujours été affecté à Hagenbach il ne peut s’agir que soit du Détacht. Auto 239/7 ou de la Cie auto 344/7 ex-384/7, comme l’a écrit Loïc.

Espérons que la fiche de votre père au archives départementales soit bavarde au sujet de son parcours. Je vais demander à mes collègues du Mémorial Maginot si l’un d’entre eux a des infos sur les unités du Train et de leurs stationnement.

Je n’ai pas encore consulté les archives du SHD pouvant donner des infos en les listant à partir des inventaires je vois :
- un carton des archives du VIIe CA : 30 N 47 Train : rapport d’officier (juin 1940) ; rapports quotidiens relatifs aux effectifs et aux matériels ; situation des formations du train rattachées au corps d’armée ; rapports d’inspection du matériel automobile ; correspondance et notes de service expédiées ; armement et munitions (septembre 1939 - juin 1940).
- dans le carton du XLIVe CAF 30 N 252 il y a « Train : notes de service (avril 1940). »
dans le carton de la région fortifiée de Belfort 33 N 131 « Stationnements ; mouvements ; cartes et calques (septembre 1939-mai 1940)»
- dans les cartons cotés 34 N 912 – 973 « Compagnies hippomobiles et automobiles » ll y a plus probablement les infos que vous cherchez. Une demande préalable permettra de savoir quelles cotes demander en partant des compagnies et détachements identifiés.

Pour vous familiariser avec le repli dans les vallées vosgiennes je vous suggère, si vous avez l’occasion, de lire les chapitres consacrés à ce sujet dans les tomes 3 et 5 « Les combattants du 18 juin » de Roger Bruge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TringlotTunis
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 61
Localisation : Béarn
Date d'inscription : 17/11/2018

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Lun 19 Nov 2018 - 14:17

Bonjour Jean-François,

Et surtout un grand merci, que de détails... ET des ouvertures en perspectives...

J'ai une connaissance à Paris qui m'a fait quelques photos de la cote 30 N 47, malheureusement pas intégralement...
Mais voici quelques vues qui donneront des repères concernant le train du 7e C.A.





Un rapport sur le repli...



En tête de sous-chemises mais très peu de détail des documents à l'intérieur malheureusement...













Quelques cartes concernant la Circulation routière




Suite des photos des documents...



Et pour terminer...



Bonne lecture et dans l'attente de vos commentaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6212
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Lun 19 Nov 2018 - 18:49

Merci pour toute cette documentation.

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Francois Althaus
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 359
Localisation : Zone des Opérations Aériennes sud - PC SF Mulhouse puis 105e DIF - détaché à S675 SF Altkirch
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Mer 21 Nov 2018 - 23:30

Bonjour Philippe,

Je vous mets en copie le message de mon ami Christophe Agry.
Il s'est donné pour mission de retrouver tous les soldats du 171e RIF. ce qui l' a amené à compulser les fiches des militaires aux archives départementales à Colmar.
Je vous mets son adresse de contact.
Citation :


Je pense que M. ROBIN ne trouvera rien de plus dans la fiche matricule, si son carnet est d'après-guerre, car son fac-similé recopie normalement les données de la fiche. Par contre, mets moi en contact avec lui car j'ai plusieurs ROBIN.


L'adjudant PETIT est peut-être PETIT Gabriel qui a été pris à Rouge Gazon



Je me suis intéressé  au 7e TRAIN car je pensais que c'était une entité affiliée au 171e RIF. J'ai beaucoup de soldats du 171e RIF qui y ont été mutés. Voici certaines données que j'ai pu trouver dans des fiches de soldats du 7e TRAIN :
- 344/7 certains ont été pris à St Maurice,  Wildenstein, Mollau et Mulhouse. Annotation aussi du parc auto à Altkirch

- Train auto de cdt 239/7 

- cie auto 242/7 

- cie 384/7 à Carspach
La 242/7 est devenu le 344/7 le 01/03/1940 ( écrit dans une fiche )
Voilà tout ce que j'ai pu grailler dans les registres mais je n'en sais pas plus.



Ce que je ferai à Vincennes, si j'étais votre contact, je demanderai d'abord les cartons contenant les cies 242/7, 344/7, 239/7 et 384/7 et j'y chercherai les localités d'Altkirch, Hagenbach, Carspach dans les docs écrits afin de savoir comment tout cela était organisé. Voir de mettre la main sur une carte.
Ensuite je regardera dans les cartons du XLIVe CAF 30 N 252 il y a « Train : notes de service (avril 1940). » et dans le carton de la région fortifiée de Belfort 33 N 131 « Stationnements ; mouvements ; cartes et calques (septembre 1939-mai 1940)».

J'émets l'hypothèse que la fraction principale de l'entité dont fait partie votre père est basée Altkirch avec des dépendances dans les communes voisines de Carspach et Hagenbach. mais cela est à vérifier.

Bonne soirée,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TringlotTunis
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 61
Localisation : Béarn
Date d'inscription : 17/11/2018

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Jeu 22 Nov 2018 - 9:08

Merci beaucoup Jean-François.
Je prends contact avec M. Christophe AGRY.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TringlotTunis
1re classe
1re classe
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 61
Localisation : Béarn
Date d'inscription : 17/11/2018

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Ven 23 Nov 2018 - 21:28

Bonsoir à tous,
Un grand merci à vous et surtout à Jean-François qui m'a mis en contact avec un de ses amis Eric. ce dernier m'a permis d'avoir une copie intégrale de la fiche matricyule de mon père aux AD de Belfort.
Voici son parcours de 1931 à 1940 :
Détail des services et mutations diverses 

15/04/1931 a/c de ce jour appelé à l’activité
21/04/1931 rejoint le centre de rassemblement de Lons-le-Saunier
23/04/1931 dirigé vers son corps de troupe
25/04/1931 Embarque à Marseille
27/04/1931 Arrive à Tunis au corps du 26e Escadron du Train
26e Escadron du Train
22/03/1932 Envoyé en congé
22/03/1932 embarque à Tunis
23/03/1932 débarque à Marseille
15/04/1932 rayé des contrôles et passe dans la disponibilité
Certificat de bonne conduite accordé et se retire à Montbouton,
Affecté au centre Mobilisateur du Train Auto n°7
09/04/1934 début période de réserve
121e escadron du train
29/04/1934 fin période de réserve
01/09/1938 début période de réserve
7e escadron du train
17/09/1938 fin période de réserve
25/09/1938 Rappelé à l’activité et affecté au CM du Train n°7, arrivé au Corps
C.M. du Train n°7
08/10/1938 renvoyé dans ses foyers
24/08/1939 Rappelé à l’activité et affecté
Cie 242/7 Cie de Q.G. S.F. (Compagnie de Quartier Général du Secteur Fortifié de Belfort ou Altkirch ?)
25/08/1939 Arrivée au corps
01/02/1940 nommé 1ère classe
Par décision n°3 du Commandant de la Cie 242/7 en date du 25/01/1940
16/03/1940 réorganisation passe dans une autre unité
Cie 344/7 Cie Auto de Forteresse
23/06/1940 rentré à son domicile

27/09/1940 Démobilisé pour régularisation par la gendarmerie de Belfort

J'ai bien noté les conseils pour les recherches au SHD de vincennes et je vais leur écrire pour trouver les cotes ou ces deux compagnies seraient détaillées.
Je vais aussi essayer du côté du CAPM de Pau (j'habite à 10 km...) pour voir ce qu'ils auraient sur ces deux compagnies. Puisqu'il sont sensés avoir des archives d'unités...



Encore merci à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6212
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Ven 23 Nov 2018 - 21:56

Bonsoir et merci pour cette mise en ligne.

La compagnie auto de QG 242/7 est d'abord attribuée à la RF Belfort, puis au SF Jura.
La compagnie auto de QG 344/7 est celle du 44e CAF.

Cordialement,
DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Francois Althaus
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 359
Localisation : Zone des Opérations Aériennes sud - PC SF Mulhouse puis 105e DIF - détaché à S675 SF Altkirch
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   Sam 24 Nov 2018 - 11:39

Bonjour,

Je suis heureux que vous ayez eu vos informations. C'est ce que vous cherchiez en premier lieu.
La richesse des archives étant variable vous pourrez découvrir avec plus ou moins de détails les missions de de l'unité de votre père. A l'occasion, ne manquez pas de venir à la casemate de l'Aschenbach à Uffheim. Qui sait, votre père y est peut-être passé.

le 16/03/1940 est la date effective pour de nombreux changements dans les secteurs fortifiés et régions fortifiés; sans grandes modifications dans leurs missions, limites, emplacements. En ce qui concerne les unités dans le Haut-Rhin, le secteur fortifié de Colmar et le secteur fortifié de Mulhouse deviennent respectivement les 104e et 105e division d'infanterie de forteresse. le secteur défensif d'Altkirch est qualifié en secteur fortifié. la région fortifié de Belfort est dissoute et rattachée au 44e CAF.

Bonne journée à tous,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cie Auto 357/7 en 1939-1940   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cie Auto 357/7 en 1939-1940
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seconde guerre mondiale : quels étaient les motifs d'exemption, et que sont devenus les soldats français après la reddition de 1940 ?
» L'armée française en Indochine avant 1939.
» Auto-tracking video ou logiciel efficace
» initiation à l'auto-hypnose
» auto amorçage ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Train & services :: Train-
Sauter vers: