Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5373
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Lun 5 Nov 2018 - 13:22

Bonjour,

Max Schiavon annonce la sortie prochaine d'un ouvrage sur Weygand avec ces quelques mots :

" Il s’agit ici, en se basant sur les faits, de raconter sa vie, de présenter les événements dans le contexte de l’époque, d’expliquer, parfois de s’interroger sur les raisons de ses choix, et finalement d’arbitrer les débats en rétablissant sur de nombreux points la vérité historique. Ainsi peut-on se forger un jugement moins manichéen sur ce personnage majeur de la première moitié du XXe siècle qui, encore aujourd’hui, ne laisse personne indifférent."



4e de couverture :



Bonne lecture

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Bertrand de Lamotte
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 120
Age : 59
Localisation : Saint Malo
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Lun 5 Nov 2018 - 14:39

Bonjour à tous,
faire un livre sur cet officier est un vrai défi face à la France gaulliste, communiste et résistancialiste. Chacun a son histoire...
Il n'en demeure pas moins qu'il est le quatrième des trois glorieux mousquetaires : Joffre, Foch et Pétain. C'est bien lui qui lira, le 8 novembre 1918 aux plénipotentiaires allemands à Rethondes les conditions du cessez-le-feu.
C'est lui aussi qui diffuse le dernier ordre du jour de la Grande Guerre : - Vous avez gagné la plus grande bataille de l'Histoire et sauvé la cause la plus sacré : la liberté du monde. D'une gloire immortelle, vous avez paré nos drapeaux.- 
On le retrouve le 19 mai 1940 en fin d'après midi rue saint Dominique où Paul Reynaud le reçoit et lui fait part de sa nomination par le conseil des ministre.
Je te retiens de lui cette phrase (novembre 1941 en Afrique du Nord, quand Pétain lui retira son commandement) que je comprends : "Voyez-vous, mes petits, murmure t il à ses collaborateurs, je ne ferai jamais tirer des Français sur des Français. Je ne prendrai jamais cette responsabilité". 
Mi novembre 1942 il est arrêté sur la route de Guéret par la Wehrmacht et transféré en Allemagne où il restera prisonnier . En 1945 alors qu'il pense être libre il rejoint Paris place Beauvau le 8 mai où un commissaire de Police le place en état d'arrestation et rejoint une cellule collective du Dépôt.Ses biens sont mis sous séquestre, compte bancaire bloqué. Le 9 mai 1946, après deux ans et demi passés dans les prisons d'Hitler et un an dans les prisons de de Gaulle, le général Weygand est libre et retrouve enfin sa famille. S'en suivra le 6 mai 1948 une ordonnance de non lieu. De Gaulle lui fera refuser les Invalides pour ses obsèques qui auront lieu à Saint Philippe du Roule le 2 février 1965. Deux escadrons du 9ème hussards lui rendront les honneurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6117
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Lun 5 Nov 2018 - 19:05

Bonsoir,

Une petite précision pour rectifier ce qu'on lit parfois. La demande de la famille n'était absolument pas que Weygand soit enterré aux Invalides, mais que le service religieux fût célébré dans l'église Saint-Louis-des-Invalides.

Hubert Beuve-Méry écrira dans le Monde

"Chicaner à ce compagnon de Foch, grand-croix de la Légion d'honneur et médaillé militaire, une simple messe de requiem dans cette même église où tant de lieutenants font bénir leurs jeunes amours apparaît comme un geste sans grandeur, une injustice, une faute. Et l'on craint que des rancunes personnelles n'y aient plus de part que la raison d'Etat."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Lun 5 Nov 2018 - 22:05

Il me semble que de Gaulle reprochait à Weygand d'avoir mieux préparé l'armistice que la lutte entre la Somme et la Seine. Bref, d'avoir joué la défaite, en somme... 

De Gaulle n'en a pas été immédiatement conscient. Ce n'est que plus tard qu'il a pu se forger cette conviction. Cependant, dès le 8 juin, après son entrevue avec Weygand, il sait que celui-ci est hostile à la poursuite de la lutte en AFN. Aussi, ira-t-il jusqu'à proposer à Reynaud de le remplacer par Huntziger. 

Plus tard, après la guerre, Weygand fera partie des opposants les plus fermes à de Gaulle, y compris lors du retour de celui-ci. Il s'opposera notamment à sa politique algérienne. 

Cela peut expliquer probablement ce geste sans grandeur. Y voir une injustice ou une faute, c'est considérer que Weygand a été irréprochable en 1940. Charles de Gaulle n'était pas de cet avis. Il n'est pas le seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6117
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Lun 5 Nov 2018 - 22:31

Parce qu'il faut être irréprochable pour avoir droit à un service religieux aux Invalides ? On ne parle pas d'un hommage national...

Au service religieux, aux côtés des Maréchales de Lattre, Juin, Leclerc, étaient présents les généraux Koenig, Monsabert, Béthouart, Guillaume, Ely, Noiret, et d'autres...

Probablement considéraient-ils tous qu'il n'y avait aucune injustice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand de Lamotte
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 120
Age : 59
Localisation : Saint Malo
Date d'inscription : 10/07/2016

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Lun 5 Nov 2018 - 22:36

En images à Saint Philippe du Roule => 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mar 6 Nov 2018 - 11:16

De Gaulle a préfacé le livre du colonel Goutard. Il l'a donc lu et fait siennes les idées qui y étaient développées, notamment la faute stratégique qui a consisté à ne pas retirer plus de divisions du GA.2 pour renforcer le front de la Somme et de l'Aisne. 

Cela nous ramène à un certain débat où il se constate que je n'ai rien inventé... En 1965, la hargne du chef de l'état était encore virulente  à l'égard de Weygand. Etait-elle justifiée ou non, c'est un dossier à traiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6117
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mar 6 Nov 2018 - 12:38

Ce n'est pas réellement la question. Les observateurs de l'époque ont été très nombreux à considérer que la hargne de De Gaulle tenait beaucoup plus de la rancune personnelle que de la raison d'Etat. J'ai dans l'idée qu'ils étaient mieux placés que nous pour juger.

Et surtout, encore une fois, il ne s'agissait pas d'obsèques nationales, il ne s'agissait pas d'être enterré aux Invalides, il s'agissait d'une messe dans une église !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mar 6 Nov 2018 - 13:58

Rancune personnelle ? Je ne vois pas...

Avoir écouté trop tard et incomplètement de Gaulle sur le regroupement de nos blindés en deux masses de 600 engins ?
Ne pas avoir consenti à la continuation de la lutte en AFN ? 
Ne pas avoir entendu son appel de Londres ? 
S'être opposé aux menées gaullistes en AFN ? 
Avoir condamné son "alliance" avec le PCF ? 
Être resté fidèle à la personne du maréchal Pétain ? 
Avoir dénoncé "l'aventure du RPF" ? 
Plus tard, avoir dénoncé la politique algérienne de De Gaulle, puis condamné son projet d'élection du président au suffrage universel ? 

Je ne vois rien là de "personnel"... Mais bien plutôt une querelle au plus haut niveau entre deux personnages hors du commun et intransigeants, persuadés d'avoir eu raison dans leur vision de l'intérêt supérieur de la France (alors que l'autre se serait complètement trompé).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6117
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mar 6 Nov 2018 - 16:04

Et donc, tout cela justifie le refus d'une messe aux Invalides ? Pensez-vous que les contemporains n'avaient pas tout cela en tête, lorsqu'ils en concluaient à une mesquinerie ?

N'avez-vous pas lu "En lisant les Mémoires de Guerre du Général de Gaulle" ? Vous comprendriez probablement l'hypothèse d'une rancune personnelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mar 6 Nov 2018 - 17:38

Pour tout vous dire, je pense que oui...

Weygand ne s'était-il pas écrié, en 1941 : "de Gaulle ? Douze balles dans la peau !" ? Un prêté pour un rendu, en somme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6117
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mar 6 Nov 2018 - 19:12

Weygand se serait écrié. Ce n'est à ma connaissance rapporté que par des proches de De Gaulle. Mais c'est possible et même probable. N'oublions pas que Weygand s'exprimait postérieurement aux événements de Dakar.

(Il a aussi déclaré publiquement, quelque chose comme : "Si l'on appelle gaulliste ceux qui souhaitent la victoire de l'Angleterre, alors soit, je suis gaulliste.")

Mais, nous revenons donc à la conclusion de la grande majorité des contemporains : une mesquinerie par rancune personnelle.

J'ai même tendance à penser que cette rancune tient encore plus à ce qu'écrivait Weygand en 1955 dans le petit ouvrage que je vous ai cité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mar 6 Nov 2018 - 23:01

L'ouvrage de 1953 ? Je l'ai lu il y a fort longtemps. Il n'était pas si percutant que d'aucuns l'ont prétendu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6117
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mar 6 Nov 2018 - 23:20

Ah bon... et pourtant...

(1955)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mer 7 Nov 2018 - 9:53

Sur les rapports entre Weygand et de Gaulle, je redis ce que j'avais déjà mis en exergue : 

Que reprochait donc de Gaulle à Weygand ? A André Astoux qui l'interrogeait à ce sujet, le général a répondu : "Il a joué la défaite."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6117
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mer 7 Nov 2018 - 13:29

Du coup, je me répète également :

Ce n'est pas la question. La question ici abordée est : ces reproches justifiaient-ils le refus, non pas d'un hommage national, non pas d'une inhumation aux Invalides, mais d'une simple messe aux Invalides.

Les contemporains y ont pour beaucoup répondu, soit dans la presse, soir par leur présence aux obsèques.

La réponse de Weygand à ce type d'imputation :
"Qu'un mémorialiste donne son appréciation sur des hommes et des faits, rien de plus naturel, de plus désirable même. Mais qu'il prétende sonder les consciences et attribuer, aux actes de ceux qui ne partagent pas sa façon de voir, des mobiles avilissants, n'est ni digne, ni compréhensible de la part d'un homme, qui s'est placé lui-même si haut. Mon étonnement ne cessera d'augmenter à mesure que j'avancerai dans la lecture de son livre, en constatant cette volonté d'abaisser ceux qu'il tient pour des adversaires. Est-ce là se grandir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mer 7 Nov 2018 - 15:10

Ce n'est pas la question, dîtes-vous. Mais vous ajoutez ensuite : "la réponse de Weygand à ce type d'imputation"...

On pourrait s'interroger d'ailleurs sur le fait de savoir si "jouer la défaite" est un mobile avilissant. Le 25 mai 1940, Weygand a fait ses comptes. Il dispose -au mieux- de 70 divisions et de 1 200 blindés modernes. Il peut encore compter sur une douzaine de DLI d'ici au 15 juin. 

Au mieux, avec de la chance, il bloquera momentanément les Allemands sur la Seine et la Marne. Mais à quel prix ? La France ne pourra pas supporter une nouvelle saignée comme celle de 14/18. En tout cas, il est impensable d'envisager une contre-offensive pour libérer les territoires occupés. Donc, il vaut mieux négocier un armistice tant qu'il en est encore temps. 

Et les Anglais ? Qu'ils donnent leurs avions et envoient tout ce qui peut encore marcher. Sinon, qu'ils ne comptent plus sur la jeunesse française... 

Je ne considère pas qu'il s'agit de mobiles avilissants. De Gaulle voulait à tout prix sauver l'honneur, sans considération pour les pertes. A chacun de se forger une opinion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6117
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mer 7 Nov 2018 - 17:39

BRH a écrit:
Ce n'est pas la question, dîtes-vous. Mais vous ajoutez ensuite : "la réponse de Weygand à ce type d'imputation"...
Je confirme, ce n'est pas la question. Ce que j'ajoute est après le rappel de la question.

BRH a écrit:
On pourrait s'interroger d'ailleurs sur le fait de savoir si "jouer la défaite" est un mobile avilissant. (...)
Je ne considère pas qu'il s'agit de mobiles avilissants.
Donc logiquement, vous admettez que cela ne justifie pas le refus présidentiel d'une cérémonie religieuse aux Invalides.

BRH a écrit:
De Gaulle voulait à tout prix sauver l'honneur, sans considération pour les pertes. A chacun de se forger une opinion...
Je suppose que vous avez conscience que le terme "jouer" est lourd de sous-entendu, et que de la part de De Gaulle, les sous-entendus ont été explicités, et qu'il y mettait très clairement, lui, des mobiles avilissants (au sens d'alors, évidemment, pas à l'aune des comportements d'aujourd'hui).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mer 7 Nov 2018 - 18:01

Effectivement, je pense que cela ne se justifiait pas, sauf dans la logique de De Gaulle. Ce dernier estimait que le rôle d'un général en chef, c'était d'arrêter l'ennemi, que le reste était affaire de gouvernement, notamment le fait de signer ou pas un armistice. A ses yeux, la France devait continuer le combat, quoi qu'il en coûte.

En juin 40, il ignorait évidemment les dessous des intentions au GQG, les discussions entre Weygand et Prételat. Mais il avait fait des propositions qui ne furent pas écoutées (ou seulement partiellement). De plus, il lui importait peu que la France métropolitaine soit entièrement envahie, pourvu que la lute se continuât dans l'Empire. Eclairé par Goutard (à supposer qu'il en eût besoin), il ne pouvait pardonner à Weygand un choix différent du sien... 

Le parti de l'armistice était pour de Gaulle, celui des capitulards. Il n'est donc pas surprenant qu'il ait fait montre jusqu'au bout d'intransigeance envers Weygand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6117
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mer 7 Nov 2018 - 18:14

Eh bien, ce que vous appelez de l'intransigeance, les contemporains, pour beaucoup, au moins aussi informés que nous et certainement plus en phase avec l'atmosphère du temps, éventuellement éclairés par d'autres cas, l'ont appelé mesquinerie.

Personnellement, je ne suis absolument pas convaincu que le comportement de Weygand en juin 1940 fût la principale raison du refus présidentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Mer 7 Nov 2018 - 23:34

Je pense que si : what else ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6117
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Jeu 8 Nov 2018 - 8:52

Vous pensez que si...

Alors pourquoi avoir tenu à citer tous les cas où Weygand s'est opposé à De Gaulle, même après guerre ? (mais tout ce vous dites de la guerre n'est pas nécessairement exact, et surtout très incomplet, puisque vous oubliez deux épisodes particulièrement critiqués, Dakar et la Syrie, qui font l'objet de passages beaucoup plus percutants que d'aucuns le pensent dans le petit livre "en lisant les Mémoires...")

What else ?

Disons que pour forger mon opinion, je m'appuie sur un ensemble de données beaucoup plus large qu'une vision idéalisée du dernier Grand Homme que la France ait connu (c'est sans ironie), et le bouquin de Goutard...

Je termine en citant Gilbert Cesbron, dans le Figaro :

"Je n'avais probablement pas une opinion en commun avec le général Weygand... Mais comment supporter l'injure qui lui est si lâchement faite et l'abus de pouvoir qui s'exerce en son nom... (...) Je n'ai jamais supporté que le pouvoir, quel qu'il soit, prétende parler au nom de la France, lorsqu'il tient le langage de la mesquinerie et de la rancune."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Jeu 8 Nov 2018 - 10:38

J'ai lu le petit livre de Weygand, il y a fort longtemps. J'ai le souvenir d'une défense habile et percutante, en effet. Mais l'impression n'était pas que Weygand l'emportait... Peut-être étais-je plus "gaulliste" à l'époque qu'aujourd'hui... Je n'ajouterai plus rien à ce que j'ai dit sur cet épisode. 

Il me semble que l'on peut revenir à Weygand. Je ne manquerais de me procurer l'ouvrage dès qu'il sera en librairie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 6117
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Ven 9 Nov 2018 - 22:32

BRH a écrit:
Rancune personnelle ? Je ne vois pas...

Avoir écouté trop tard et incomplètement de Gaulle sur le regroupement de nos blindés en deux masses de 600 engins ?

Les Mémoires de Guerre sont à prendre avec davantage de recul.
Voir ici :
http://atf40.forumculture.net/t12959-1-200-chars-en-deux-groupements#95596

Cordialement,
DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   Aujourd'hui à 10:41

La défaite de la France est actée le 23 mai 1940 par le général Georges :


COPIE (de l'original établi par le général GEORGES)
EXPOSE

fait au Général WEYGAND le 23 Mai.



Front trop étiré de SEDAN à ABBEVILLE

Ne peut être réduit : 
- pour ne pas découvrir les Régions Fortifiées
- pour couvrir au mieux PARIS.

Conséquences :

- Front facile à crever.
- Pas de réserves.
- Donc pas de relèves - pas de renforcement.
C'est une simple couverture, d'un gros inexistant. 
L'armée française est trop réduite pour remplir sa mission qui est de tenir et de durer.
Ce qu'elle n'a pu faire avec toute ses forces et celles de ses Alliés, elle ne pourra le faire seule,  avec seulement des forces françaises réduites de 30 % :
- sans cavalerie 
- presque sans chars.

Situation tragique, qui peut, amener le tronçonnement rapide puis l'enveloppement des débris de l'armée, et créer des trous par où s'infiltrent les Panzer pour ravager le reste du pays. 

Lutte sans espoir. Situation sans issue.


Source : 
https://lignemaginot.com/ligne/document/ligne/expose.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Weygand l'intransigeant, de Max Schiavon
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Catholicisme intransigeant et culture prophétique
» Hier, 20 mars.
» je me suis fait flocher de sur ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Autres approches de 1940 :: 1940 - Medias :: Livres et ouvrages de référence-
Sauter vers: