Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Lun 15 Oct 2018 - 17:58

Je voudrais faire ici un récapitulatif des navires de guerre français en constructions qui étaient fort nombreux au début de la guerre puisque cela va de la tranche 1935 (Richelieu); 1936; 1937; 1938; 1938 bis; 1938 bis remaniée et 1939; certains navires notamment: les Richelieu; Jean Bart; De Grasse ont déjà été étudiés ici; mais il manque me semble t'il, une vue générale de l'état de ces constructions; le niveau d'avancement des projets; les caractéristiques de certaines unités; le sort final surtout pour certaine petites unités vedettes etc... ou terminées par l'ennemi n'est pas toujours connu; manque aussi souvent des photos de l'état d'avancement de certains navires.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Lun 15 Oct 2018 - 18:07

Pour lancer ce sujet voici deux photos de l'état d'avancement du cuirassé Richelieu en janvier 1940.


construction des tours du Richelieu 


montage des canons de 380 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Lun 15 Oct 2018 - 21:52

Voici un récapitulatif des navires en cours de construction ou projetés classés par tranches budgétaires.

FRANCE,construction en cours au début de la seconde guerre mondiale


-tranche 1932
torpilleur le Hardi

-tranche 1934
sous-marins Aurore; Roland Morillot

-tranche 1935
cuirassés Richelieu; Jean Bart
torpilleurs Fleuret; Épée
avisos Chevreul; Gazelle

-tranche 1936
sous marins Pallas; Cérès
torpilleurs Mameluck; Casque; Lansquenet
avisos Ct Bory; Cr Delage; Ct Duboc; Ct Rivière
pétroliers Adour; Lot
bâtiment cible Impassible

-tranche 1937
croiseur De Grasse
torpilleurs Corsaire; Flibustier; Fier; Agile; Entreprenant; Farouche
pétrolier Tarn
avisos Capricieuse; Impétueuse; Moqueuse; Curieuse; Boudeuse; Batailleuse; Gracieuse; Ct Dominé; Annamite; Surprise
chasseurs CH5 à CH16; CH41 à CH46
ravitailleurs d'aviation Sans Soucis; Sans Peur; Sans Pareil; Sans Reproche
avisos coloniaux Ville d'Ys; Beautemps Beaupré
sous-marins La Créole; La Bayadère; La Favorite; L'Africaine; Emeraude. La Praya
vedettes VTB11 et 12

-tranche 1938
porte avions Joffre; Painlevé
croiseur Chateaurenault
torpilleurs Intrépide; Téméraire; Opiniâtre; Alsacien; Breton; Corse
vedettes VTB 13 et 14
sous marin Martinique; Astrée; Andromède; Antigone; Andromaque
pétroliers Liamone; Medjerda

-tranche 1938 bis
cuirassés Clemenceau; Gascogne
croiseur Guichen
pétroliers Charente; Mayenne. Baise; Seine; Saône
avisos Matelot Leblanc; Rageot de la Touche; Amiral Senès; Enseigne Ballande
chasseurs CH17 à CH21; CH47 et 48
vedettes VTB15 à 22
sous marins Guadeloupe; Réunion; Artémis; Armide;Agate; Corail; Escarboucle
hydrographes Goéland; Pélican; Cormoran; Mouette; Ibis; Bengali

Tranche 1938 bis remaniée
contre-torpilleurs Marceau; Desaix. Kléber
torpilleurs Aventurier; Eveillé; Alerte;Inconstant; Espiègle;Tunisien; Normand; Parisien; Provençal; Saintongeais

Tranche supplémentaire 1938C
contre-torpilleur Hoche
torpilleurs Niçois;Savoyard
aviso colonial LaPérouse
avisos Joyeuse; Trompeuse; Furieuse
vedettes VTB23 à 40
corvettes Malouine; Bastiaise; Dieppoise; Paimpolaise
patrouilleurs Cancalaise; Lorientaise; Havraise; Nantaise; Bonoise; Ajaccienne; Sétoise; Toulonnaise
sous-marins Hermione;Gorgone;Clorinde; Cornélie

Tranche 1939
sous-marin Phénix

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Loïc M.
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 458
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mar 16 Oct 2018 - 8:40

Bonjour,

Une très bonne page à ce sujet : http://postedeschoufs.com/pinpin/Les%20batiments/Pendant_apres_guerre/Flotte%2039%2040/flotte_39_40.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clausmaster
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 594
Age : 34
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mar 16 Oct 2018 - 10:04

Je me souviens avoir lu dans les numéros Marine et Forces Navales n°110 et 111 consacrés notamment aux projets de contre-torpilleurs de la période 1939/40 que si manquait en France ce n'était pas les fonds pour les constructions navales mais le manque de moyens industriels. Quand on lit les articles on est frappé par la frénésie hystérique de commandes, les hésitations, les suspensions, les reports. Si la France n'avait pas perdu en juin 1940 je me demande ce que cela aurait donné au final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas T.
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 323
Age : 44
Localisation : Manche
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mar 16 Oct 2018 - 10:26

Bonjour,

Clausmaster a écrit:
Quand on lit les articles on est frappé par la frénésie hystérique de commandes, les hésitations, les suspensions, les reports.

On touche là, aux vicissitudes du réarmement français de l'entre-deux guerres.
Comme l'indique Louis Martel, le livre suivant éclaire parfaitement ce sujet : http://atf40.forumculture.net/t11291-le-prix-du-rarmement-franais

Cordialement,
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mar 16 Oct 2018 - 10:41

Il y a surtout un, retard énorme dans les mises sur cale, il est pas normal que le torpilleur le Hardi du programme 1932 n'ai été terminé qu'en juin 1940; et que le sous-marin Roland Morillot du programme 1934 ait été sabordé en juin 1940 alors qu'il était très loin d’être terminé; cela pose un autre problème c'est celui de l'obsolescence, la construction navale mondiale à fait d'énormes progrès entre 1932 et 1940 ce qui fait que certains de nos navires dont les travaux ont duré en longueur étaient dépassés à leur entrée en service, notamment  du point de vue de la DCA.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5373
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mar 16 Oct 2018 - 11:30

Bonjour,

Merci pour cette liste de tranches montrant que de nombreux projets ont été lancés avec des bâtiments de tous types.

Au sujet de ce dernier message, bien que néophyte sur la Royale, les carences en DCA ne furent malheureusement pas l'apanage de la Marine mais, me semble t'il, ce ne sont probablement pas les améliorations les plus difficiles à entreprendre sur des bâtiments déjà construits.

Il est possible qu'avant la guerre, la sensibilité des unités de surface aux attaques aériennes n'était peut-être pas encore clairement acquise. Je me demande d'ailleurs si l'aviation n'a pas causé plus de pertes que les autres armes sur les marines de guerre (donc hors bâtiments de commerce). Mais je ne doute pas que nos spécialistes pourront infirmer ou confirmer cette idée.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mar 16 Oct 2018 - 16:26

Il n'y a pas que cela, d'ailleurs la première chose que feront les alliés lorsque nos navires reprendront le combat à leurs cotés, sera de les envoyer aux Etats Unis pour les moderniser; cf: Richelieu, les 3 croiseurs de 7600 t, les 4 CT de la classe Le Fantasque, les sous marins de 1500 t etc...


Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mar 16 Oct 2018 - 16:48

Nous manquions d'usines modernes bien équipées et du personnel hautement qualifié pour produire nos pièces de DCA...Il avait été prévu d'acheter des 40mm Bofors en Pologne -Pays qui avait la licence de Fabrication... La Grande Bretagne avait ses usines surchargées de commandes pour les besoins intérieurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 810
Age : 69
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mar 16 Oct 2018 - 21:35

Bonsoir,
Il manque quelques navires dans la liste donnée par Alain (pas moi, l'autre) :
Tranche 1934 :aviso Elan
Tranche 1935 : aviso Chamois
Tranche 1936 : il faut enlever les sous-marins Pallas et Cérès qui sont entré en service en mai et juin 1939
Tranche 1938 bis : torpilleurs L'Aventurier, L'Eveillé, L'Inconstant, L'Alerte, L'Espiègle, Le Normand, Le Flamand, Le Parisien, Le Provençal, Le Saintongeais
1 aviso colonial non baptisé
Modifications de la tranche 1938 bis :annulation de l'aviso colonial et des torpilleurs L'Eveillé, L'Inconstant, L'Alerte, L'Espiègle
Autorisation des trois contre-torpilleurs Marceau, Kleber, Desaix et des CH 19, CH 20, CH 21
Plan National de Ravitaillement en Combustible de  1938 (concerne le civil comme le militaire) : La Seine, La Saône, La Liamone, La Medjerda
Tranche 1938 complémentaire :10 chalutiers ASM et 2 chalutiers dragueurs qui vont être remlacés par les corvettes La Malouine, La Bastiaise, La Dieppoise, La Paimpolaise et les chalutiers ASDIC La Cancalaise, La Lorientaise, La Havraise, La Nantaise, L'Ajaccienne, La Bônoise, La Sétoise, La Toulonnaise
11/11/1939 : 12 avisos classe Elan repérés A à L - 18 corvettes classe La Malouine repérées A à R
29/12/1939 : 12 sous-marins classe Aurore modifiée baptisés des noms des mois républicains.
19/02/1940 : achat aux USA de 6 chalutiers ASM L'Algéroise, L'Oranaise, La Sablaise, La Quimpéroise, La Servannaise, La Cherbourgeoise.
Cinq d'entre eux sont des survivants de la classe Bouvines de 1918 qui avaient été livrés par les chantiers américain après l'armistice de 1918 et vendus par le Service de la Liquidation des Stocks sur place.
01/04/1940 : 2 bâtiments de ligne de 40.000 tonnes, 3 croiseurs classe Algérie modifiée, 1 croiseur léger, 6 contre torpilleurs de 3000 tonnes, 18 torpilleurs de 1800 tonnes, 6 sous-marins classe Roland Morillot modifiée. Cet avant projet fut modifié le 27 mai par le remplacement du croiseur léger par 6 torpilleurs de 1800 tonnes dont une partie aurait été acheté aux USA devant l'encombrement des cales de construction tant dans les arsenaux que dans les chantiers privés.
12/05/1940 :6 chasseurs de sous-marins dont le type coque bois ou coque fer n'a pas été défini avant le 25 juin, ils auraient portés les nom de CH 22 à 27 ou CH 49 à 54 suivant le type choisi.

Pour les problèmes de la DCA, la Marine a été surprise par les évènements des premiers mois de guerre. Si son artillerie moyenne, 75 mm Mle 1922, 90 mm Mle 1926 et 100 mm Mle 1930, était de bonne qualité, surtout les 90 et 100, ils n'en était pas de même des 130 mm  Mle 1935 des 1800 tonnes et des deux Dunkerque ou des 152 mm des 35.000 tonnes prévus pour le tir anti-navire et tir AA. Les 152 se révélèrent avoir une cadence trop lente contre les bombardiers en piqué et ne pouvaient faire que des tirs de barrage contre les bombardiers horizontaux à grande distance. A ces mêmes problèmes, les 130 mm ajoutaient des problèmes de fragilité.
La DCA légère comptaient des 37 mm Mle 25 (affût simple manuel), des 37 mm Mle 1933 (amélioration des précédents : affûts doubles semi-automatiques), de 13,2 mm Mle 29 Hotchkiss en affût simples, doubles ou quadruples. Des Hotchkiss de 8 mm et des FM 24/29 étaient aussi employés sur les contre-torpilleurs et bâtiments plus petits.
Du fait de leurs conception, ces armes étaient pénalisées par la lenteur de leur système de pointage par volants et des cadences de tir faible : 15 à 20 coups/minute pour les 37, 250 coups/minutes pour les 13,2 alimentées par chargeurs rigides. Ayant en attribution des bombardiers en piqué dont certains non aptes à être employés sur porte-avions (pas de crosse d'appontage) car non acceptés par l'Armée de l'Air pour qui le bombardement en piqué était qualifié d'utopique, la Marine avait entrepris une modernisation de cette artillerie légère. Elle avait commandé dès le début de la guerre des mitrailleuses Browning de 12,7 modifiée en 13,2 chez Hetrzal en Belgique. Sa supériorité face à la Hotchkiss résidait dans sa maniabilité, elle était pointée par le servant à l'aide de ses deux poignées en arrière de la culasse et une cadence de tir de 1000 coups/minutes car alimentée par bandes de 500 cartouches. Des canons de 25 mm Mle 1939 et 1940 Hotchkiss seront livrés durant l'hiver 39/40.  Manœuvrés par volant car inspiré de la mitrailleuse de 13,2, ils seront difficiles à pointer contre des avions rapides et leur cadence de tir sera de 300 coups/minutes (Mle 39) et350 coups/minutes (Mle 40).
Enfin, sur l'aviso Amiens est monté un canon de 37 mm Mle 36 (affût double automatique et télépointé), Mis en service au 1er juin 1940, il voit l'épreuve du feu lors de la bataille du Havre (9 au 12 juin) et y justifiera les espoirs mis en lui lors de sa conception.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mar 16 Oct 2018 - 22:20

Bonjour Alain, 
J'ai omis les avisos Elan et Chamois parce qu'il me semblait qu'ils étaient entrés en service avant la déclaration de guerre.
Je me suis arrêté à 1939 parce qu'il je pensais que les programmes de 1940 n'étaient pas arrêtés définitivement, en effet les schémas que l'on trouve sont assez simplistes et souvent assez différents selon les sources; ceci dit vous avez raison autant être exhaustif sur ce sujet.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 810
Age : 69
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mer 17 Oct 2018 - 0:07

Bonsoir Alain,

Le cas de ces deux avisos-dragueurs est assez particulier du fait que les essais n'ont pu être achevés normalement. Le retard de livraison des pseudo-tourelles Fives-Lille a fait que l'armement définitif a été arrêté le 27 mars 1939 pour le Chamois et le 25 mai 1939 pour l'Elan à l’exception de l'artillerie. Les deux bâtiments sont alors parés à naviguer mais sans artillerie.
Les avisos anciens Ancre et Somme devant être radiés des Listes de la Flotte sans attendre, l'EMG prend la décision de les mettre à la disposition de l'Ecole de Pilotage le 1er avril pour le Chamois et du Centre d'Etude Pratique du Dragage (2ème Région) le 26 juillet pour l'Elan. Ceci sans prononcer leur admission au service actif. Cette mise à disposition exceptionnelle dans la forme sera ultérieurement considérée comme la date d'admission au service actif, admission au service actif qui ne sera jamais confirmée par Arrêté Ministériel ou Dépêche Ministérielle contrairement aux autres avisos-dragueurs qui entreront en service dans les formes mais avec une artillerie provisoire (1 pièce de 100 mm Mle 1893 ou 1917) qui deviendra définitive au vu de l'impossibilité de Fives-Lille de livrer une seule pseudo tourelle avant l’invasion allemande.

Les programmes de 1940 ont été prononcés par Décret Ministériel aux dates que j'ai données. Il est effectif que l'étude technique de certains bâtiments n'était pas achevée et que le choix des noms pas toujours tranché mais les chantiers ont été désignés à de rares exceptions près. Ce qui n'était pas grave car comme je l'ai dit toutes les cales de constructions été occupées. J'ajoute qu'à cette liste de bâtiments de combat ou du train d'escadre, il faut ajouter un important nombre de bâtiments de servitude : remorqueurs, gabares, citernes diverses et transports de personnel.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mer 17 Oct 2018 - 9:04

Je pense que pour être clair, et faire la différence entre les fantasmes de l'amirauté ou du gouvernement et les possibilités réelles du pays, il faudrait s'en tenir aux navires dont la construction a réellement débuté. 

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 810
Age : 69
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mer 17 Oct 2018 - 12:28

Bonjour Alain,

De nos jours, il peut sembler que l'EMG et les gouvernements, qui approuvaient les demandes des marins, semblaient dans l'irréel.
Dans l'optique de l'époque, les responsables savaient que l'on courrait de nouveau à la guerre avec les provocations d'Hitler en Europe Orientale et Centrale qui se conjuguaient avec un important plan de réarmement allemand et aussi, sur le plan naval du moins de l'Italie fasciste.
Pour répondre à ces plans de réarmements, l'EMG obtient du gouvernement les tranches 1938 bis et  1938 complémentaires. Ces constructions nouvelles seront mises sur cale au fur et à mesure de la libération de celles-ci avec les lancements des unités programmées antérieurement. Les responsables pensaient avoir un peu de temps devant eux en sachant que le plan Z de la Kriegsmarine ne donnerait pas son plein effet avant 1946. D'ailleurs de l'autre côté du Rhin, l'état-major de l'amiral Raeder était persuadé que le conflit n'éclaterait pas avant cette date.
Pour les décrets-loi de 1939,il faut dissocier celui du 4 juin qui vise à remplacer nombre pour nombre le sous-marin Phénix perdu accidentellement en Indochine.
Les décrets-loi du 11 novembre et du 29 décembre 1939 sont les conséquences des premières leçons de la guerre sous-marine et les navires les composant seront mis sur cale avant des navires des tranches antérieures.
Après avoir paré aux premières nécessités, l'EMG va se re-pencher sur le développement "normal" de la Flotte car personne ne pense que les Alliés vont perdre la guerre. Ce développement normal est le remplacement des unités qui vont être atteinte par la limite d'âge. Ces limites d'âge ont été fixées par le Traité de Londres : 26 ans pour les bâtiments de ligne, 20 ans pour les porte-avions et les croiseurs, 16 ans pour les contre-torpilleurs et torpilleurs et 13 ans pour les sous-marins. En conséquence, les deux Courbet, les trois Bretagne, le Béarn, les trois Duguay Trouin, les douze Jaguar, les douze Bourrasque, les neuf Requin et les quatre Sirène vont être concernés entre 1942 et 1946. C'est dans cette perspective que le décret du 1er avril 1940 est promulgué. Il doit servir de base à ce renouvellement et aurait dû être complété ultérieurement car d'autres navires rentreraient dans la catégorie "à renouveler" à la fi des années quarante et au début des années cinquante.

@+
Aain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mer 17 Oct 2018 - 13:10

Merci Alain pour cet éclairage, il s'agissait donc d'un plan à long terme, d'autant que comme vous l'avez dit la capacité des chantiers étaient déjà saturée par les constructions en cours, la défaite de 1940 à réduit à néant tout ce beau programme.   

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5373
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mer 17 Oct 2018 - 14:03

Bonjour,

Je vous remercie pour cet échange qui me permet d'acquérir des connaissances sur ce sujet que je maîtrise fort mal.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Loïc M.
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 458
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mer 17 Oct 2018 - 15:24

À noter que le lien que j'ai indiqué ci-dessus conduit à une page
http://postedeschoufs.com/pinpin/Les%20batiments/Pendant_apres_guerre/Flotte%2039%2040/17%20constructions_10_6_40.htm
qui fait référence à deux circulaires décidant de la poursuite (éventuellement prioritaire) ou la suspension des travaux : 1er juin et 10 juin 1940, le but étant clairement (dès le 1er juin) de tenter de soustraire à l'ennemi les navires les plus proches de l'achèvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G.I. Joe
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mer 17 Oct 2018 - 21:58

Bonsoir

Quelques légères rectifications / questions :

Capu Rossu a écrit:
Tranche 1938 bis : torpilleurs L'Aventurier, L'Eveillé, L'Inconstant, L'Alerte, L'Espiègle, Le Normand, Le Flamand, Le Parisien, Le Provençal, Le Saintongeais
1 aviso colonial non baptisé

Concernant l'aviso colonial, ce dernier n'avait-il pas été baptisé La Pérouse ?

Capu Rossu a écrit:
29/12/1939 : 12 sous-marins classe Aurore modifiée baptisés des noms des mois républicains.

Ces 12 sous-marins n'auraient-ils pas appartenu à la nouvelle classe Phénix ? Soit une classe Aurore adaptée pour le service colonial ?

Capu Rossu a écrit:
01/04/1940 : 2 bâtiments de ligne de 40.000 tonnes, 3 croiseurs classe Algérie modifiée, 1 croiseur léger, 6 contre torpilleurs de 3000 tonnes, 18 torpilleurs de 1800 tonnes, 6 sous-marins classe Roland Morillot modifiée

Croiseurs lourds dit de classe Saint-Louis, de loin très améliorés par rapport à l'Algérie. 18 torpilleurs dont 3 de la nouvelle classe Intrépide.

Capu Rossu a écrit:
Enfin, sur l'aviso Amiens est monté un canon de 37 mm Mle 36 (affût double automatique et télépointé), Mis en service au 1er juin 1940, il voit l'épreuve du feu lors de la bataille du Havre (9 au 12 juin) et y justifiera les espoirs mis en lui lors de sa conception.

Modèle 35 plutôt, le fameux ACAD.

Capu Rossu a écrit:
En conséquence, les deux Courbet, les trois Bretagne, le Béarn, les trois Duguay Trouin, les douze Jaguar, les douze Bourrasque, les neuf Requin et les quatre Sirène vont être concernés entre 1942 et 1946

Les deux derniers Courbet servaient déjà comme navires-écoles en 1939, ce qui annonçait un désarmement imminent. Douze Jaguar ? Pas plutôt six Jaguar ? La classe suivante étant la classe Guépard, toujours de six unités. L'un des quatre Sirène, en l’occurrence le Nymphe, avait déjà été désarmé dès 1938. Je suppose que les quatre Ariane (trois en 1939-40) et les quatre Circé auraient été désarmés durant la même période.

Pour compléter le sujet, il y a un article traitant du développement de la flotte durant l’entre-deux-guerres, dans les Navires & Histoires n°28 et 29.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 810
Age : 69
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Mer 17 Oct 2018 - 22:50

Bonsoir,

Citation :
Capu Rossu a écrit:
Tranche 1938 bis : torpilleurs L'Aventurier, L'Eveillé, L'Inconstant, L'Alerte, L'Espiègle, Le Normand, Le Flamand, Le Parisien, Le Provençal, Le Saintongeais
1 aviso colonial non baptisé
Concernant l'aviso colonial, ce dernier n'avait-il pas été baptisé La Pérouse ?
Oui

Citation :
Capu Rossu a écrit:
29/12/1939 : 12 sous-marins classe Aurore modifiée baptisés des noms des mois républicains.
Ces 12 sous-marins n'auraient-ils pas appartenu à la nouvelle classe Phénix ? Soit une classe Aurore adaptée pour le service colonial ?
Oui

Citation :
Capu Rossu a écrit:
01/04/1940 : 2 bâtiments de ligne de 40.000 tonnes, 3 croiseurs classe Algérie modifiée, 1 croiseur léger, 6 contre torpilleurs de 3000 tonnes, 18 torpilleurs de 1800 tonnes, 6 sous-marins classe Roland Morillot modifiée

Croiseurs lourds dit de classe Saint-Louis, de loin très améliorés par rapport à l'Algérie. 18 torpilleurs dont 3 de la nouvelle classe Intrépide.
Oui classe Saint Louis.
Les quatre Intrépide étaient des Hardi avec un armement modifié sur le plan de la défense AA tandis que ces 18 nouveaux navires auraient eu des dimensions plus importantes pour améliorer le point faible de nos bâtiments légers : un trop faible rayon d'action. L'autre modification pricipale était l'installation d'un nouveau canon de 130 mm ca ceux des Hardi étaient trop fragiles.

Citation :
Capu Rossu a écrit:
Enfin, sur l'aviso Amiens est monté un canon de 37 mm Mle 36 (affût double automatique et télépointé), Mis en service au 1er juin 1940, il voit l'épreuve du feu lors de la bataille du Havre (9 au 12 juin) et y justifiera les espoirs mis en lui lors de sa conception.
Modèle 35 plutôt, le fameux ACAD.
Oui, erreur de frappe de ma part

Citation :
Capu Rossu a écrit:
En conséquence, les deux Courbet, les trois Bretagne, le Béarn, les trois Duguay Trouin, les douze Jaguar, les douze Bourrasque, les neuf Requin et les quatre Sirène vont être concernés entre 1942 et 1946
Les deux derniers Courbet servaient déjà comme navires-écoles en 1939, ce qui annonçait un désarmement imminent. Douze Jaguar ? Pas plutôt six Jaguar ? La classe suivante étant la classe Guépard, toujours de six unités. L'un des quatre Sirène, en l’occurrence le Nymphe, avait déjà été désarmé dès 1938. Je suppose que les quatre Ariane (trois en 1939-40) et les quatre Circé auraient été désarmés durant la même période.
Oui, 6 Jaguar seulement - Les 12 sous-marins de 600 tonnes survivants à savoir 3 Sirène (la Nymphe a déjà été radiée,  4 Calypso et 3 Ariane (l'Ondine a été perdue par abordage avec un cargo grec) sont tous concernés


@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G.I. Joe
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Jeu 18 Oct 2018 - 7:43

Capu Rossu a écrit:
Les quatre Intrépide étaient des Hardi avec un armement modifié sur le plan de la défense AA tandis que ces 18 nouveaux navires auraient eu des dimensions plus importantes pour améliorer le point faible de nos bâtiments légers : un trop faible rayon d'action. L'autre modification pricipale était l'installation d'un nouveau canon de 130 mm ca ceux des Hardi étaient trop fragiles.

Bonjour Capu Rossu,

Toujours un plaisir de lire chacun de vos posts. Wink

Sauf erreur de ma part, les Intrépide étaient prévus pour être beaucoup plus que de simples Hardi avec un armement modifié sur le plan de la défense AA. Rien que leur tonnage standard, 2215 tonnes, soit tout de même 443 tonnes (25% de déplacement en sus) démontre une évolution plus profonde qu'une seule et unique amélioration de la DCA. Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 810
Age : 69
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Jeu 18 Oct 2018 - 13:50

Bonjour GI Joe,
Le passage des Hardi aux quatre Intrépide entraine un accroissement du déplacement : 2562 tonnes pleine charge au lieu de 2279 tonnes pleine charge. Cette augmentation de déplacement est le résultat d'un léger accroissement de la longueur, 7,20 mm entre perpendiculaires, un appareil moteur plus puissant, 62.000 CV au lieu de 58.000CV, de l'approvisionnement en mazout, + 60 tonnes, et de l'emport de munitions pour les 130 mm, + 330 projectiles.
La dépêche 14161 CN 4 du 30/11/1938 qui entérine ces modifications fixe aussi l'armement de défense rapprochée cotre avions comme suit :
- L'Intrépide, Le Téméraire et l’Opiniâtre : 2 pièces de 37 mm Mle 1925 (affût simple manuel) - 4 Hotchkiss de 13,2 mm de façon à former une division homogène.
- L'Aventurier, Le Corsaire (futur Siroco) et Le Flibustier (futur Bison) : les 6 pièces de 130 mm ne sont prévus que contre cibles flottantes - 4 pièces de 100 mm Mle 30 sur affût double Mle 31 - 8 Hotchkiss de 13,2 mm (4 affûts doubles - 6 TLT de 550 mm (au lieu de 7).
L'avant-projet des 18 autres Hardi modifiés, Note 1029 FMF 3 du 30/04/1940) prévoyaient la même coque que L'Aventurier ou une plus grande si le Service Technique avait des plans disponibles, une amélioration de la capacité des soutes à mazout, 4 ou 6 pièces de 130 mm pouvant tirer contre avions, 4 pièces de 37 mm Mle 1935 (1 affût double et 2 affûts simples), 4 affûts doubles de Hotchkiss de 13,2 mm, 6 TLT et 2 grenadeurs avec 10 grenades de 100 kg et 2 mortiers Thornycroft (au lieu d'un grenadeur de 8 grenades de 200 kg et 1 torpille remorquée Ginocchio).

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Jeu 18 Oct 2018 - 18:49

Pour illustrer un peu cet article voici en photo l'historique du torpilleur l'Aventurier du programme 1938 bis; bien que jamais terminé, il ne disparaîtra qu'en 1981; avec lui disparaît le dernier des torpilleurs de la classe Le Hardi et dérivés. 


L'Aventurier et l’opiniâtre sur cales aux Forges et Chantiers de la Gironde en 1939 

 
Le 20 avril 1947 l'Aventurier est lancé pour libérer la cale

 
Vers 1957 la coque de l'Aventurier au fond de la Penfeld à Brest à gauche de l’escorteur d'escadre Guepratte


En 1981 la coque de l'Aventurier coupée en deux disparaît; il a servi de cible d'exercice à un sous-marin .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
G.I. Joe
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Jeu 18 Oct 2018 - 21:32

Bonsoir Capu Rossu,

Merci pour votre réponse détaillée. Very Happy

Capu Rossu a écrit:
4 pièces de 37 mm Mle 1935 (1 affût double et 2 affûts simples)

La marine prévoyait donc également des affûts simples pour les nouveaux 37 mm ? 
Montés sur affût classique ou toujours télécommandés ?

Je croyais avoir lu quelque part (mais je ne sais plus où...) que la Marine s'était désintéressée des affûts classiques pour ce genre de pièce.
Ou bien est-ce l'inverse ? scratch

ALAIN a écrit:
Pour illustrer un peu cet article voici en photo l'historique du torpilleur l'Aventurier du programme 1938 bis; bien que jamais terminé, il ne disparaîtra qu'en 1981; avec lui disparaît le dernier des torpilleurs de la classe Le Hardi et dérivés. 

Merci Alain.

Whaou !!! 1981 !!! Incroyable !!! Shocked
Je n'avais jamais fait attention à cette date, et pourtant, elle apparaît noir sur blanc dans les divers ouvrages en ma possession.
Comme quoi, certaines infos sont devant les yeux, et on ne les voit pourtant pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 886
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    Ven 19 Oct 2018 - 13:37

Le croiseur De Grasse photographié le 31 août 1941 à Lorient, sa construction est interrompue; il sera lancé le 11 septembre 1946, sa construction est reprise à Brest en 1951 sur de nouveaux plans, il entrera en service le 3 septembre 1956, soit 18 ans après sa mise sur cale!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les constructions de navires de guerre en cours en 1939/1940
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Louis Néel
» Cours-résumé sur la guerre de cent ans
» Athéna la déesse de la sagesse et de la guerre
» la guerre
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: