Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Influence du pacifisme : le cas du SNI

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Jeu 5 Juil 2018 - 1:03

Note administration :
Séparation du fil :
http://atf40.forumculture.net/t12596-visions-des-causes-de-la-defaite-un-sondage

Il existait un très fort sentiment pacifiste en France qui avait un très grand nombre de ses représentants au sein des syndicats dont le SNI (instituteurs) 130 000 membres dont combien d'officiers réservistes ?.......Il semblerait qu'Hitler suivait de très prés les dossiers sur le pacifisme en France et les activités des anciens combattants français.......L'attitude non interventionniste au moment de la remilitarisation de la Rhénanie comme de la guerre d'Espagne a du le convaincre que la France ne bougerait pas,quoi qu'il fasse......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Jeu 5 Juil 2018 - 14:09

Bonjour à tous ...

@ Alfred  : votre message me laisse dubitatif, me met mal à l'aise et m'amène à réagir ...

Faut-il rappeler que bon nombre d'enseignants, d'instituteurs, très souvent sous-officiers ou officiers, ont accompli ce que l'on appelle "leur devoir" et ont été tués, blessés ou ont disparu pendant la Première Guerre mondiale ... ? 

Je sais le fort mouvement pacifiste après la Première Guerre mondiale ... Peut-être l'influence des instituteurs a -t-elle été importante ? ... Comment la quantifier ? ... N'était-ce pas le sentiment général d'une grande partie de la population ? Le rôle de la Société des nations  ?

Etre éducateur, n'est-ce pas essayer d'apprendre aux enfants à vivre en paix ... ? 
Pas à n'importe quel prix,certes ... 

Alors lorsque vous posez la question, sans y répondre (je n'ai pas non plus la réponse) :".../... un très fort sentiment pacifiste en France qui avait un très grand nombre de ses représentants au sein des syndicats au sein des syndicats dont le SNI (instituteurs) 130 000 membres dont combien d'officiers réservistes ?..." peut-être comprendrez-vous  que cette affirmation/interrogation me heurte, au nom des instituteurs qui se sont battus en 1940 et de ceux qui ont continué la lutte dans la Résistance, de ceux qui ont été arrêtés, torturés, déportés, assassinés ... pour la Liberté ...  et de ceux qui en ont réchappé, que j'ai eu l'honneur de côtoyer, et qui sont toujours présents dans ma mémoire ... 
Alors, merci de ne pas jeter "la faute" sur une profession ...

Cordialement


A la mémoire, entre autres, la liste serait longue, de Georges Lapierre, instituteur syndicaliste et résistant mort en déportation le 4 février 1945 à Dachau, l'un des responsable nationaux du SNI, créateur du journal "L'Ecole libératrice" et, en 1938, de l'association la "Jeunesse au Plein Air".


Dernière édition par Claude Girod le Ven 6 Juil 2018 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1036
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Jeu 5 Juil 2018 - 14:47

Le pacifisme n'est pas une cause de la défaite. Il est cause de notre impuissance à réagir à temps contre la montée du nazisme, mais n'a eu aucune incidence sur l'organisation de nos forces armées et sur le plan de notre état-major. 

Certes, en 1936 et encore en 1937, nous avions encore les moyens d'écraser l'Allemagne sans avoir recours aux nouveaux armements. Ainsi, quand l'Allemagne pouvait aligner au mieux 1 000 PzI et 200 PzII en décembre 1937, nous pouvions mobiliser instantanément 2 400 FT (sans compter 100 à 250 R.35, 100 D1 et 30 B1). Mais MM. Blum et Daladier n'étaient pas obligés de tenir compte de l'opinion des instituteurs. C'est donc un autre débat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Jeu 5 Juil 2018 - 16:06

"Mais MM. Blum et Daladier n'étaient pas obligés de tenir compte de l'opinion des instituteurs. C'est donc un autre débat "...

C'est attribuer une certaine part de responsabilité à l'opinion des instituteurs et accorder à ceux-ci bien du pouvoir ... !
Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Jeu 5 Juil 2018 - 22:56

La France des années 30 à 40 est toujours un pays à dominante rurale. Dans les villages qui la constituent, il y a trois personnages importants : Le maire, le curé et l'instituteur qui est d'ailleurs très souvent secrétaire de Mairie ou maire. Il est aussi, j'estime, bien admis que la conduite du corps enseignant avait été exemplaire en 14/18 et que leur enseignement avait formé les générations patriotiques qui avaient "tenu" sous le déluge de feu quatre années durant... Il faut dire qu'un fort courant parmi eux ne voulait plus de cette forme un peu cocardière d'enseignement.
Ceci étant, je n'ai pas dit que ceux mobilisés en 1939 n'avaient pas fait "leur devoir" (un de ceux ci était un propre cousin et a servi comme chef de bord d'une auto-mitrailleuse pour en revenir amputé d'un membre dans un lazaret allemand où le chirurgien lui confisqua chevalière et gourmette en or en disant "Souvenir et honoraires" )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Ven 6 Juil 2018 - 6:28

Bonjour à tous !

Merci pour ces précisions !
Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1036
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Ven 6 Juil 2018 - 11:13

Le syndicat des instituteurs a eu une influence non négligeable sur l'opinion publique, comme d'autres syndicats.Bien entendu, cela ne remet pas en cause le courage individuel des instituteurs qui ont fait leur devoir, comme tant d'autres... 

En 1936, un sondage indiquait que 35% des Français étaient favorables à des mesures fortes pour arrêter Hitler. Ce qui veut dire que 60% environ des Français étaient pour le maintien de la paix à tout prix ! Ce sont les minoritaires qui avaient raison, comme souvent... 

Cela dit, le rôle des gouvernants n'est pas de suivre constamment l'opinion publique, mais bien de l'éclairer. Encore une fois, c'est HS. Mais c'était utile de rappeler certaines vérités...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Ven 6 Juil 2018 - 13:22

Bonjour à tous !

@ BRH : je ne souhaitais pas, pour ma part, prolonger cette discussion hors sujet en effet ...

Après avoir écrit hier : "Mais MM. Blum et Daladier n'étaient pas obligés de tenir compte de l'opinion des instituteurs", vous précisez dans la première phrase de votre réponse d'aujourd'hui "Le syndicat des instituteurs a eu une influence non négligeable sur l'opinion publique, comme d'autres syndicats".../....

Pourriez-vous faire savoir s'il vous plaît sur quel(s) ouvrage(s), documents, étude(s) ou recherche(s) historiques vous appuyez ces deux affirmations ... ? Car ce sujet m'intéresse ... En MP, peut-être ? 
Avec mes remerciements.

Bien cordialement à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5986
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Ven 6 Juil 2018 - 16:27

Ce serait dommage de passer en MP au moment où la discussion devient autre chose qu'une suite d'affirmations...

Cordialement,

DH


Dernière édition par dhouliez le Ven 6 Juil 2018 - 18:09, édité 1 fois (Raison : orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Ven 6 Juil 2018 - 17:21

Bonjour Dhouliez,

J'en conviens tout à fait. 

Bien cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Ven 6 Juil 2018 - 17:51

Pour l'influence et le "jeu" politique du SNI et A. Delmas son fondateur, secrétaire national , Voir Claude Paillat : "Le désastre de 1940 - La répétition générale" (Robert Laffont Avril 1983)  p 297-298 :


Citation :
Aux yeux du SNI, la question des Sudètes révèle "le bon droit des Allemands (...). On ne peut arbitrer entre les intérêts de Krupp et ceux de Schneider en Tchécoslovaquie". Le 25 septembre 1938, [le secrétaire du SNI] publie un appel-pétition : "Nous ne voulons pas la guerre." Des dizaines de milliers de signatures sont recueillies ; Daladier le sait avant de partir pour Munich.


 Quelques pages plus loin quelques passages très intéressants sur l'action psychologique allemande en France y compris auprès des anciens combattants et militaires français au sein de L'UNC... Hitler veut endormir les Français pour mieux les surprendre... idée déjà exposée dans "Mein Kampf" et il la met en pratique.


Dernière édition par dhouliez le Sam 7 Juil 2018 - 11:54, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Ven 6 Juil 2018 - 19:32

Bonsoir Alfred

Merci pour votre réponse !

Je ne connais pas cet ouvrage de Claude Paillat qui constituera donc vraisemblablement une lecture de ces vacances ... De même que le livre de François Paulhac "Les accords de Munich et les origines de la guerre 1939" ...


Juste quelques points, qui mériteraient bien évidemment un long développement :
Dès sa création (1920) le SNI a renoué des liens avec les instituteurs allemands et oeuvré à la création d'une Fédération internationale des associations d'instituteurs pour lutter contre la guerre et préparer la paix des peuples.

Pour ce qui concerne la phrase que vous avez citée, je pense qu'il faudrait préciser qu'il existait au sein de l'Association Internationale des Instituteurs deux associations tchécoslovaques : l'une de langue tchèque, l'autre de langue allemande.

Le SNI a été partie prenante en 1934 du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes ...

Oui, il existait un fort sentiment pacifiste en France à cette époque ... Comme dans une grande partie des couches de la population, sans doute ...

Et les débats furent âpres au sein du syndicat, que ce soit sur la guerre d'Espagne et avant, pendant et après les accords de Munich" ; la "tendance pacifiste" étant certes largement majoritaire ... D'où les affiches "Nous ne voulons pas la guerre." Quant à la pétition lancée le 26 septembre 1938 par le Bureau national du SNI avec d'autres fédérations de fonctionnaires CGT, demandant la poursuite des négociations afin d'éviter la guerre, elle aurait recueilli plus de 150 000 signatures en deux ou trois jours.

Rappeler que le régime de Vichy, dès 1940, a dissous le SNI et fermé les écoles normales, accusant les instituteurs d'être responsables de la défaite ...

"Toutefois, il faut bien se garder d'une simplification quelconque. De nombreux militants clandestins (*) ont partagé les analyses majoritaires dans les années 1930" (Jacques Girault. "L'histoire du syndicalisme chez les instituteurs jusqu'à la Seconde Guerre mondiale")

Enfin, je me permets de préciser que je ne défends pas les prises de position des années d'avant-guerre du Sni, mais que je voudrais juste essayer de nuancer un peu "les choses" ... 

Je ne sais pas si cet échange intéresse d'autres membres et pourrait justifier dans ce cas d'un "fil" spécifique ...

Bien cordialement à tous !

(*) pendant l'Occupation


Dernière édition par Claude Girod le Sam 7 Juil 2018 - 3:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Ven 6 Juil 2018 - 23:49

Je crois que beaucoup se sont laissés duper et pas que les instituteurs...... Mais je ne vais pas raconter tous les détails de la vie d'une partie de ma famille,ce serait une saga au vrai sens du terme puisqu'elle finit en Scandinavie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1036
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Sam 7 Juil 2018 - 9:42

La mobilisation des instituteurs pour la Paix était louable et particulièrement opportune après les massacres de 14/18. De même que l'affirmation de leur soutien à la République. 

Par contre, il est plus difficile d'expliquer leur absence de lucidité face au phénomène nazi. D'autant que le SNI avait pris position de manière ferme et claire contre le fascisme mussolinien.

https://www.persee.fr/doc/mat_0769-3206_1993_num_30_1_404092

Incontestablement, cet état d'esprit a contribué à désarmer l'opinion face à la montée du nazisme et ainsi, facilité l'absence de réactions françaises au moment de la remilitarisation de la Rhénanie. La mobilisation du Sni pour la paix au moment de Munich ne plaide pas non plus en sa faveur. De ce point de vue, il est permis de considérer que le Sni porte une part de responsabilité dans les causes lointaines de la défaite de 1940.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5986
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Sam 7 Juil 2018 - 11:58

Claude Girod a écrit:
Je ne connais pas cet ouvrage de Claude Paillat 

Il s'agit en fait du tome 4 de la série de Claude Paillat des "Dossiers secrets de la France contemporaine".

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Claude Girod
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 2380
Age : 66
Localisation : Jura
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Sam 7 Juil 2018 - 14:47

Bonjour à tous !

@ Dhouliez : Tout à fait ! Merci d'avoir apporté cette précision !

@ BRH : je partage évidemment sans réserve vos deux premières phrases.

Je n'ai, pour l'heure, pas d'explication eu égard à la différence d'attitude face au fascisme italien et la montée du nazisme ...

Mais s'agissait-il d'une absence de lucidité face à la montée du nazisme, attitude qui n'était pas l'apanage d'une majorité d'instituteurs dans la France de l'époque, ou une volonté de préserver la paix à tout prix ?  ... Ou les deux ? ...


« J'ai l'impression que nous allons devoir choisir pendant les prochaines semaines entre la guerre et le déshonneur, et j'ai assez peu de doute sur l'issue de ce choix. » (phrase qui figurerait dans une lettre adressée par Winston Churchil à Lloyd George juste avant la conférence de Munich).


"Incontestablement, cet état d'esprit a contribué à désarmer l'opinion face à la montée du nazisme et ainsi, facilité l'absence de réactions françaises au moment de la remilitarisation de la Rhénanie"
C'est votre conclusion ... Mais il s'agit d'une affirmation qui s'appuie sur quoi ? ... Les recueils d'opinion (ce que l'on appelle aujourd'hui "les sondages") n'existaient pas encore ... Mais peut-être des études ont-elles été menées à l'époque ? ?  ... 
Enfin je me permets de rappeler que j'avais auparavant exprimé le sentiment que vous me sembliez accorder bien du pouvoir aux instituteurs et à leur syndicat ... 


Bien cordialement à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1036
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Sam 7 Juil 2018 - 17:36

Si fait, les sondages commençaient...

Et comme déjà dit par Alfred, le poids des instituteurs était prépondérant dans la France encore rurale des années 30 (agriculteurs : 40% de la population active). 

Cela dit, cette responsabilité est évidemment moindre que celle des partis politiques, comme la SFIO ou le PCF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
Fabi1
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 623
Age : 33
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Sam 7 Juil 2018 - 19:51

Tout le monde est responsable, personne n'est à montrer du doigt en particulier, nous le savons et bien au delà de Marseille, le sujet est trop complexe. Au pied du mur, tout le monde peut encore jouer son rôle jusqu'au sacrifice.
Pouvons réellement porter un jugement réprobateur sur le niveau de lucidité national qui eu été souhaitable au bon moment alors que nous nous connaissons la fin de l'histoire? Celle de juin 1940...mais aussi celle de mai 1945 et le innimaginable bilan Nazi.
Nous qui pouvons dire en plus sans nous tromper "c'était écrit", voire autrement dit par clin d'œil et raccourci, "les cons, ils savaient... et ils n'ont rien fait"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1036
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Sam 7 Juil 2018 - 19:59

Non. Je ne partage pas ce point de vue. Et vous savez pourquoi ? Parce que de Gaulle a dressé un tableau implacable de la situation dans ses mémoires de guerre. En l'occurence, je crois qu'il était le mieux placé pour le faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
Fabi1
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 623
Age : 33
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Sam 7 Juil 2018 - 20:22

Je le crois aussi... sauf si l'état des lieux a été fait après coup.
Il est aussi facile, et c'est tout à fait compréhensible, de se rallier, si je puis dire, à un militaire à qui l'histoire a donné raison... puisqu'il faut bien des personnes qui aient eu raison, même trop tôt, dans toute cette affaire.
Dommage pouvons nous penser, que le profil très particulier du militaire conservateur mais dynamique et visionnaire, tout en étant déjà vétéran, n'était pas le plus représenté dans l'opinion public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1036
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Mar 17 Juil 2018 - 16:21

Donc, pour résumer, les radicaux, la SFIO et le PCF ne sont pour rien dans le désastre ? Si tout le monde est responsable (et personne en particulier), alors tout est bien dans le meilleur des mondes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
Fabi1
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 623
Age : 33
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Mar 17 Juil 2018 - 22:13

Tout le monde est responsable... et tout le monde a payé. Disons la France, dans sa globalité.

Entretenir du ressentiment à l'égard de certains pour en venir où? Aux mêmes refrain que la radio post défaite...  en premier lieu pour faire culpabiliser la nation qui n'a eu que ce qu'elle méritait, qui avait mal voté... et qui a, finalement, eu tord de vouloir du progrès social et de vouloir vivre en paix au mauvais moment (car tout était écrit !).
Après tout le procès a déjà eu lieu non?
Facile de penser que d'autres groupes politiques auraient été clairvoyants plus tôt et plus efficaces puisque ceux qui ont été en place sont tous désignés comme artisans de la défaite...
N'auraient il pas eu eux aussi les mains liées par manque de moyens, l'opinion toujours traumatisée et sans revanche à prendre, contexte diplomatique et moral?... et surtout en etant pas plus médium que les autres.

Plus largement que quelques partis ciblés à gauche, nous savons que tout le système politique de la IIIe République était plus qu'à bout de souffle, n'est ce pas là plutôt le problème de fond, de régime politique déjà désavantageux par rapport à une dictature qui sait parfaitement où elle va.
Et si nous avions eu ne serait-ce qu'un régime type Ve République? Disons 40ans plus tôt, une mutation à la fin de la grande guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5986
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Mar 17 Juil 2018 - 22:22

Bonjour,

Si je puis me permettre, identifier des responsabilités ne signifie pas nécessairement entretenir des ressentiments... ou alors, il faut cesser de faire de l'histoire.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Mer 18 Juil 2018 - 1:31

Si,en tant qu'historien je dois étudier sans à priori,je suis aussi citoyen et sans à priori aucun,je ne puis qu'estimer que vis à vis de ma nation certains portent de très lourdes responsabilités dans notre défaite.surtout quand l'on a assumé des rôles importants,tant parmi les gens de droite,du centre ou de gauche.La fracture traverse tous les partis ,comme elle' a parfois traversé des familles,les clivant sans équivoque...Je connais très bien,je l'ai vécu dans ma propre famille la rupture a été définitive:Certains n'ont jamais admis d'avoir eu tort :Hitler n'a jamais été  un "exemple de socialisme pour le bien de l'humanité " comme le proclamait ma jeune et jolie cousine suèdoise en 1939.Heureusement,elle s'était contentée à 22 ans de prendre le premier bateau pour Gôteborg et de dire" France,je te hais...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1036
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   Mer 18 Juil 2018 - 8:45

Avant toute chose, je tiens à dire que je partage entièrement la remarque de Dhouliez. 

"Tout le monde est responsable... et tout le monde a payé. Disons la France, dans sa globalité."


Tout le monde a payé, mais tous n'étaient pas responsables

"Entretenir du ressentiment à l'égard de certains pour en venir où? Aux mêmes refrain que la radio post défaite...  en premier lieu pour faire culpabiliser la nation qui n'a eu que ce qu'elle méritait, qui avait mal voté... et qui a, finalement, eu tord de vouloir du progrès social et de vouloir vivre en paix au mauvais moment (car tout était écrit !). 
Après tout le procès a déjà eu lieu non?
Facile de penser que d'autres groupes politiques auraient été clairvoyants plus tôt et plus efficaces puisque ceux qui ont été en place sont tous désignés comme artisans de la défaite..."


Il n'y a pas de ressentiments à avoir. Tout ceci appartient à l'Histoire désormais. Mais on ne peut faire l'impasse sur ce point. D'ailleurs, les républicains n'ont pas manqué d'imputer la défaite de 1870 à Napoléon III. Sur cette question, les historiens sont plus nuancés aujourd'hui, en soulignant que l'empereur était malade et n'avait plus la lucidité nécessaire pour conduire la politique, alors même qu'il avait abandonné bon nombre de ses prérogatives au profit d'une forme de monarchie parlementaire... 


Dans les années 30, les radicaux ont choisi de gouverner avec la droite, de 1932 à 1936, alors qu'ils auraient très bien pu gouverner avec la SFIO. Ils n'ont pas été plus bellicistes pour autant... Mais ils ont choisi de ne pas suivre Joseph Paul-Boncour qui n'était pas un homme de droite et qui avait vu clair dans le jeu hitlérien.

"N'auraient il pas eu eux aussi les mains liées par manque de moyens, l'opinion toujours traumatisée et sans revanche à prendre, contexte diplo matique et moral?... et surtout en etant pas plus médium que les autres."


Ce sont là des explications, bien entendu et elles sont justes. Mais cela n'exonère pas des responsabilités endossées. D'ailleurs, les électeurs l'ont très bien compris en 1945, en sanctionnant lourdement le parti radical. 

"Plus largement que quelques partis ciblés à gauche, nous savons que tout le système politique de la IIIe République était plus qu'à bout de souffle, n'est ce pas là plutôt le problème de fond, de régime politique déjà désavantageux par rapport à une dictature qui sait parfaitement où elle va.
Et si nous avions eu ne serait-ce qu'un régime type Ve République? Disons 40ans plus tôt, une mutation à la fin de la grande guerre."


Millerand, Doumergue, Tardieu ont essayé de réformer les institutions. Ils se sont heurtés à l'inertie des radicaux et à l'opposition de la SFIO. Ce sont malheureusement des faits bien établis. On ne peut pas faire comme si cela n'avait pas existé... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Influence du pacifisme : le cas du SNI   

Revenir en haut Aller en bas
 
Influence du pacifisme : le cas du SNI
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bouddhistes pacifiques ?
» le pacifisme, la légitime défense et la religion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: L'armée de terre française de 1919 à 1940 :: Idées générales-
Sauter vers: