Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Artillerie en 1929

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
RSCHERER
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 751
Age : 55
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Jeu 7 Juin 2018 - 11:11

Bonjour à tous,

continuant ce sujet, voici des compléments concernant les RAP.


9 régiments d’artillerie portée : 301° (La Fère, 3° DI), 302° (5° DI), 305° (Besançon, 13° DI), 306° (Samoreau), 309° (Metz, 43° DI), 353° (Clermont-Ferrand, 25° DI), 355° (Nantes, 21° DI), 361° (Commercy, 12° DI) et 363° (Draguignan).
Nota :
 
- Le 361° RAP est cantonné à Commercy en 1924 où il est dissous en 1935 (remis sur pied en 1939).
 
- En 1923, le 60° RACP est devenu  le 309° RAP (Metz).
 
- Le 304° RA, créé en 1924 à partir du 57° RA de Campagne Porté, est dissous en 1929.
 
- Le 301° régiment d'artillerie lourde de réserve générale fut créé le 1° mars 1918 par transformation du 101° RAL. Il est dissous à la démobilisation le 26 mai 1919. Il est recréé comme régiment d'artillerie légère portée, le 10 avril 1923 à La Fère par transformation du 29° RA hippomobile. Il est armé du canon de 75 sur porteur Jeffery. Il est dissous le 15 avril 1934 pour former le 42° RAD.
 
- Le 353° RAP (Clermont Ferrand) sera ensuite transformé en 36° RA.

Toute information sera la bienvenue, dont la garnison du 302° à cette époque.

Merci d'avance, cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RSCHERER
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 751
Age : 55
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Jeu 7 Juin 2018 - 18:11

Bonjopur à tous,

je reviens sur mon précédent message.

Pour le 309° RAP, je pense que la ville de garnison est plutôt Strasbourg que Metz pour le début des années 30.

Mea culpa, cordialement.

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5365
Age : 57
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Jeu 7 Juin 2018 - 20:37

RSCHERER a écrit:
Bonjour à tous,

continuant ce sujet, voici des compléments concernant les RAP.

Toute information sera la bienvenue, dont la garnison du 302° à cette époque.
Merci d'avance, cordialement
Rémy SCHERER
Bonsoir,

en 1931 le régiment était à Vernon

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
RSCHERER
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 751
Age : 55
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Ven 8 Juin 2018 - 18:48

Bonjour à tous,

je remercie avz94 pour la garnison du 302° RAP.

En prime, voici d'autres garnisons que j'ai pu obtenir :

- pour les 18 régiments d’artillerie divisionnaire : 1° (Auxonne, Dijon), 4° (Colmar, Mulhouse), 8° (Nancy, Toul), 10° (Rennes), 12° (Haguenau), 15° (Douai), 16° (Issoire), 17° (Sedan, Laon), 24° (Tarbes), 25° (Chalons, Verdun), 28° (Belfort), 30° (Orléans), 32° (Charenton, Vincennes), 35° (Vannes), 41° (Angoulême, Périgueux), 43° (Caen, Cherbourg), 56° (Montpellier) et 61° (Metz) ; garnisons fin 1933.

- pour les 5 régiments d’artillerie à tracteurs tous terrains : 182° (Vincennes), 184° (Valence), 186° (Dijon), 188° (Belfort) et 196° (Bordeaux).
- pour les 8 régiments d’artillerie lourde hippomobile : 103° (Commercy), 105° (Bourges), 106° (Le Mans), 107° (Belfort), 109° (Châteaudun), 115° (Castres), 117° (Toulouse) et 120° (Epinal).
N'hésitez pas à me faire part d'erreurs.

Merci d'avance et encore merci à avz94.

Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5947
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Ven 8 Juin 2018 - 19:22

Bonjour,

Les régiments de la série 180 sont des régiments d'artillerie lourde à tracteurs, mais pas à tracteurs tous terrains.

Le 32e RAD est au fort de Charenton, mais le fort de Charenton n'est pas sur la commune de Charenton-le-Pont, il se trouve sur la commune de Maisons-Alfort, donc sur l'autre rive de la Marne.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5365
Age : 57
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Ven 8 Juin 2018 - 21:56

RSCHERER a écrit:
Bonjour à tous,

je remercie avz94 pour la garnison du 302° RAP.

En prime, voici d'autres garnisons que j'ai pu obtenir :

- pour les 18 régiments d’artillerie divisionnaire : 1° (Auxonne, Dijon), 4° (Colmar, Mulhouse), 8° (Nancy, Toul), 10° (Rennes), 12° (Haguenau), 15° (Douai), 16° (Issoire), 17° (Sedan, Laon), 24° (Tarbes), 25° (Chalons, Verdun), 28° (Belfort), 30° (Orléans), 32° (Charenton, Vincennes), 35° (Vannes), 41° (Angoulême, Périgueux), 43° (Caen, Cherbourg), 56° (Montpellier) et 61° (Metz) ; garnisons fin 1933.

- pour les 5 régiments d’artillerie à tracteurs tous terrains : 182° (Vincennes), 184° (Valence), 186° (Dijon), 188° (Belfort) et 196° (Bordeaux).
- pour les 8 régiments d’artillerie lourde hippomobile : 103° (Commercy), 105° (Bourges), 106° (Le Mans), 107° (Belfort), 109° (Châteaudun), 115° (Castres), 117° (Toulouse) et 120° (Epinal).
N'hésitez pas à me faire part d'erreurs.

Merci d'avance et encore merci à avz94.

Cordialement

Rémy SCHERER


Bonsoir Rémy,

pour le 12ème RA il y a aussi Sarrebourg;
pour le 107ème RA j'ai Chaumont et non Belfort;
pour le 109ème RA j'ai Poitiers et non Châteaudun;
Garnisons au 1er janvier 1933.

voici les chefs de Corps en 1931 et en 1933 pour ces régiments (au 1er janvier de ces années):

pour les 18 régiments d’artillerie divisionnaire :
1° (Auxonne, Dijon) : Col Marey-Monge / Col Sauchey,
4° (Colmar, Mulhouse) : Col Pellissier de Féligonde / Col Perrot,
8° (Nancy, Toul) : Col Misserey / Col Arnould,
10° (Rennes) : LCL Régnault de Prémesnil / Col Régnault de Prémesnil,
12° (Haguenau, Sarrebourg) : Col Gain / Col Menu,
15° (Douai) : Col Picquendar / Col Picquendar,
16° (Issoire) : Col Pichot / LCL Durand,
17° (Sedan, Laon) : Col Parmentier / Col Parmentier,
24° (Tarbes) : Col Caruel / Col Caruel,
25° (Chalons, Verdun) : Col Menjaud / Col Decharme,
28° (Belfort) : Col de larminat / Col de larminat,
30° (Orléans) : Col Caspar / Col Lamière,
32° (Charenton, Vincennes) : Col de la Porte du Theil / Col de la Porte du Theil,
35° (Vannes) : Col Husson / Col Babron,
41° (Angoulême, Périgueux) : Col Fayolle / Col Fayolle,
43° (Caen, Cherbourg) : Col Villers / Col Villers,
56° (Montpellier) : LCL Watrin / Col Watrinet,
61° (Metz) : Col Champon / Col Vermeil de Couchard.

Pour les 5 régiments d'artillerie lourde à tracteurs :
182° (Vincennes) : Col Brayer / Col Pognon,
184° (Valence) : Col Tessier / Col Tessier,
186° (Dijon) : Col d'Albiat / Col d'Albiat,
188° (Belfort) : Col Buchalet / LCL Didiot,
196° (Bordeaux) : Col Lallemand / Col Lallemand.

Pour les 8 régiments d’artillerie lourde hippomobile :
103° (Commercy) : Col Keller / Col Keller,
105° (Bourges) : Col Saint-Martin / Col Masson Bachasson de Montalivet,
106° (Le Mans) : Col Goussault / Col Goussault,
107° (Belfort (?) ) : Col Courcier / Col Duhautois,
109° (Châteaudun (?) ) : Col Naud / Col Naud,
115° (Castres) : Col Brenac / Col Gouy,
117° (Toulouse) : Col Apffel / Col Pilven,
120° (Epinal) : Col Thiébault / Col Gaborit.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
RSCHERER
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 751
Age : 55
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Sam 9 Juin 2018 - 11:24

Bonjour à tous,

juste ce message pour remercier dhouliez et avz94 qui permettent d'enrichir ce sujet.

En prime, voici la structure à cette époque de la direction de l'artillerie.


La direction de l’artillerie est structurée avec un cabinet, un bureau du personnel (1° bureau) et un bureau du matériel (2° bureau).
 
Le cabinet comprend 3 sections en charge de l’organisation et la mobilisation (1° section), de l’instruction (2° section) et du personnel « officier » (3° section).
 
Le premier bureau s’occupe de la gestion courante du personnel.
 
Le bureau du matériel est très important avec 11 sections. La 5° section (bâtiments et moteurs), la 6° section (comptabilité finances), la 7° section (comptabilité matières) et la 8° section (questions ouvrières) composent les services généraux. La 1° section bis s’occupe des études sur le matériel. La 1° section bis a été créée en 1923, les études étaient auparavant suivies par la 3° section.
 
Enfin, les autres sections se répartissent les différents types de matériel que la direction de l’artillerie gère avec :
 
- 1° section (matériel d’artillerie). Jusqu’en 1923, la 1° section était divisée en sous-sections correspondant chacune à un type de matériel : artillerie de campagne, artillerie lourde à grande puissance, artillerie lourde sur voie ferrée.
- 2° section (harnachement, ferrure et équipages). Ces attributions seront reprises par la 1° section en 1933.
- 3° section (munitions).
- 4° section (armes portatives et engins d’accompagnement).
- 10° section (chars de combat).
- 11° section (matériel automobile). Elle deviendra la 2° section en 1933.

Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 5365
Age : 57
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Sam 9 Juin 2018 - 12:22

RSCHERER a écrit:
Bonjour à tous,

continuant ce sujet, voici des compléments concernant les RAP.


9 régiments d’artillerie portée : 301° (La Fère, 3° DI), 302° (5° DI), 305° (Besançon, 13° DI), 306° (Samoreau), 309° (Metz, 43° DI), 353° (Clermont-Ferrand, 25° DI), 355° (Nantes, 21° DI), 361° (Commercy, 12° DI) et 363° (Draguignan).
Nota :
 
- Le 361° RAP est cantonné à Commercy en 1924 où il est dissous en 1935 (remis sur pied en 1939).
 
- En 1923, le 60° RACP est devenu  le 309° RAP (Metz).
 
- Le 304° RA, créé en 1924 à partir du 57° RA de Campagne Porté, est dissous en 1929.
 
- Le 301° régiment d'artillerie lourde de réserve générale fut créé le 1° mars 1918 par transformation du 101° RAL. Il est dissous à la démobilisation le 26 mai 1919. Il est recréé comme régiment d'artillerie légère portée, le 10 avril 1923 à La Fère par transformation du 29° RA hippomobile. Il est armé du canon de 75 sur porteur Jeffery. Il est dissous le 15 avril 1934 pour former le 42° RAD.
 
- Le 353° RAP (Clermont Ferrand) sera ensuite transformé en 36° RA.
Toute information sera la bienvenue, dont la garnison du 302° à cette époque.
Merci d'avance, cordialement
Rémy SCHERER

Bonjour Rémy,


voici les chefs de Corps en 1931 et en 1933 pour ces régiments (au 1er janvier de ces années) :


9 régiments d’artillerie portée :
301° (La Fère, 3° DI) : Col Dazie / Col Dazier (à voir si le nom est Dazie ou Dazier),
302° (Vernon, 5° DI) : Col Sainctavit / Col Lombard,
305° (Besançon, 13° DI) : Col Dressler / Col Dumoulin,
306° (Samoreau) : Col Masson / Col d'Aboville,
309° (Metz, 43° DI) : Col Priou / Col Priou,
353° (Clermont-Ferrand, 25° DI) : Col Mannessier / Col Girard de Langlade,
355° (Nantes, 21° DI) : Col Brun / Col Pellion,
361° (Commercy, 12° DI) : LCL Pierrot / Col Pierrat (à voir si le nom est Pierrot ou Pierrat),
363° (Draguignan) : Col Lauro / LCL Déchaux.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
RSCHERER
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 751
Age : 55
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Dim 10 Juin 2018 - 16:27

Bonjour à tous,

juste ce message pour remercier avz94.

Grâce à sa contribution, ce sujet est bien enrichi.

Merci encore, cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bigor!
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Mer 13 Juin 2018 - 14:31

Bonjour à tous.

L’artillerie coloniale a subi, elle aussi, les restructurations de l’après-guerre en 1924 et 1929 particulièrement. Celle de 1929 intervient dans un contexte d’abandon de l’hypothèse d’une fusion souvent évoquée entre artillerie métropolitaine et artillerie coloniale.
 
J’avoue que la filiation des régiments d’artillerie coloniale est parfois dure à suivre surtout entre 1919 et 1932.
Situation en 1929 d’après « les troupes de Marine 1622-1984 ».
 
1er RAC. Recréé le 1er mai 1929 à partir du 58ème RAC (lui-même issu du 2ème RAC lors des restructurations de 1924). Garnison Libourne et Bordeaux. Chef de corps en 1929 : Colonel de Pidoux de la Maduert.
2ème RAC. Recréé le 1er mai 1929 à partir du 38ème RAC (lui-même issu du 10ème RAC lors des restructurations de 1924). Che de corps en 1929; lieutenant-colonel SIMON. Garnison de tradition Nîmes.
3ème RAC. Recréé le 5 mai 1929. Garnison : Joigny. Avait donné naissance au 310ème RACP le 31.12.1923.
4ème RAC. Stationné en Indochine.
5ème RAC. Stationné en Cochinchine et au Tonkin.
6ème RAC. Stationné à Dakar.
10ème RAC. Recréé le 1er mai 1929 à partir du 310ème RACP (lui-même issu du 3ème RAC lors des restructurations de 1924). Garnison  Rueil Malmaison.
11ème RAC. Recréé le 5 mai 1929 à partir du 111ème RAC (lui-même issu du 1er RAC lors des restructurations de 1924). Garnison de tradition Lorient. Chef de corps en 1929 : colonel Jacquin, le tombeur de Samory. Passe en lourde hippomobile en 1932. Appui de la 1ère DIC jusqu’en 1939 puis du CAC en 1939.
12ème RAC. Créé le 5 mai 1929. Passe régiment divisionnaire hippomobile en 1932. Garnison Agen.
38ème RAC. Dissout le 1er mai 1929.
58ème RAC. Dissout le 1er mai 1929.
111ème RAC. Dissout le 1er mai 1929.
310ème RACP. Dissout le 1er mai 1929.
RACM. Implanté au Maroc.
 
En espérant que ces informations vous seront utiles.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RSCHERER
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 751
Age : 55
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Mer 13 Juin 2018 - 16:33

Bonjour à tous,

d'abord un grand merci à Bigor! pour les unités d'artillerie de Marine.

Ainsi, grâce à toutes vos contributions, ce sujet est de plus en plus étoffé.

En prime, un détail pour le 355° RALP. Cette unité est créée en 1924 à partir du 51° RA alors dissous. Il est équipé de canons de 105L.

Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RSCHERER
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 751
Age : 55
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   Dim 17 Juin 2018 - 17:39

Bonjour à tous,

voici un complément concernant le 93° RAM.

Pour cette unité, le chef de corps de 1930 à 1932 est le colonel De Barbeyrac Saint-Maurice et ensuite de 1932 à 1935, c’est le colonel Aublet.


Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Artillerie en 1929   

Revenir en haut Aller en bas
 
Artillerie en 1929
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Identification uniforme second empire artillerie?
» artillerie
» HAZEMANN Charles Théodore - Brigadier au Train d’Artillerie
» FOIN (Joseph) - Caporal - 7e Régiment d'Artillerie à pied -
» Chèvre d'artillerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Artillerie-
Sauter vers: