Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 GBM 124 : le BCC futur (Entre la vision d'avenir du Cdt Ayme et les tergiversations autour de la DCA

Aller en bas 
AuteurMessage
françois vauvillier
GBM
GBM


Nombre de messages : 2445
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: GBM 124 : le BCC futur (Entre la vision d'avenir du Cdt Ayme et les tergiversations autour de la DCA   Dim 13 Mai 2018 - 8:54

Bonjour à tous,

Romain, " lebel86 " sur le forum, a posté hier soir cet intéressant message :

lebel86
Bonsoir à tous,

Ayant achevé la lecture du dernier numéro de GBM, un constat me vient: quel gâchis de temps et quelle vision!

Quel gâchis! Je parle ici de l'article de Mr Aujas sur les matériels d'artillerie anti-aérienne. En 20 ans, malgré un bilan clair dès 1918 et des essais parfois très prometteurs et très satisfaisants, l'armée française finasse, tergiverse, recule, veut plus, veut mieux, ne sait plus ce qu'elle veut. Dans de trop nombreux domaines, articles après articles, GBM nous montre comment ce goût de la perfection (en soi très louable) qui animait les commissions a conduit à "rater le coche" et à se retrouver démunis de ces matériels en 1939.
Et malgré ce gâchis, il faut reconnaître la fertilité de l'esprit de nos ingénieurs à travers l'exemple de l"appareil de déclenchement automatique au son des barrages de mitrailleuses" présenté p. 48.

Quelle vision! Ici, la présentation analysée et commentée par Mr Vauvillier du rapport du Commandant Ayme est un bel exemple de la capacité d'adaptation de certains de nos chefs militaires de 40 à la lumière de l'expérience des combats. Certes, la vision du Commandant Ayme nécessite du temps pour être mise en oeuvre, temps que l'histoire lui a refusé, mais elle propose un système de combat tirant un profit maximum des capacité de nos matériels. 
Tout de même, un petit gâchis avec l'affaire des D2 que le Commandant aimerait voir devenir le char moyen de l'armée française mais dont la fabrication avait déjà cessé. Dans le contexte de montée des tensions, pourquoi ne pas avoir poursuivi ces fabrications, quitte à produire moins de chars légers?

Merci à tous les auteurs de nous faire découvrir ces matériels et ces histoires d'hommes!

Bonne soirée,
amicalement,
Romain


———————

Afin que la discussion éventuelle soit plus aisée à suivre, je sépare les deux thèmes abordés par Romain.

Donc, merci à tous de n'évoquer ici que la question de la vision du commandant Ayme sur le bataillon de chars futur.

La question de la DCA est à suivre ici :
http://atf40.forumculture.net/t12476-gbm-124-la-dca-entre-la-vision-d-avenir-du-cdt-ayme-et-les-tergiversations-autour-de-la-dca

Excellent dimanche à tous

François

Edit : une correction de forme


Dernière édition par françois vauvillier le Dim 13 Mai 2018 - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romogolus
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 259
Localisation : Le duché au deux léopards
Date d'inscription : 24/10/2015

MessageSujet: Re: GBM 124 : le BCC futur (Entre la vision d'avenir du Cdt Ayme et les tergiversations autour de la DCA   Dim 13 Mai 2018 - 10:57

Bonjour

J'ai moi aussi apprécié ces deux articles, qui ont d'ailleurs motivé l'achat de ce numéro.

Concernant le Bataillon mixte de Cdt Ayme, je n'aurai pas grand chose à dire, ne connaissant pas assez bien l'aspect terrestre des combats. Néanmoins je pense que sa volonté de disposer d'une escadrille de chasse était une fausse bonne idée destinée à demeurer de l'ordre du vœu  pieux. Il représente néanmoins bien le désarroi des terriens face à une aviation allemande que notre chasse se révélait incapable d'entraver.

D'abord, il était illusoire de demander autant de chasseurs, parce que l'armée de l'Air était incapable de les fournir, ou plutôt de mettre un pilote dedans ! En effet, la force de chasse évoquée représente six escadrilles par DCr, soit trois groupes de chasse ! C'est le triple de ce dont pouvait bénéficier alors une armée. Si j'en crois le récent hors série d'Aérojournal, sur l'armée de l'Air pendant la campagne de l'Ouest, cette dernière se serait retrouvée à court de personnel navigant en septembre 1940 ! Dès lors, elle aurait été incapable de fournir les moyens à un tel bataillon (donc à la division) et quand bien même, à mon avis, elle n'aurait certainement jamais consenti à un prêt d'une telle importance.

Il est étonnant également de lire que la chasse ne devait servir qu'à supprimer les bombardier ennemis du ciel. Il n'y a aucune mention d'un appui rapproché, par exemple, ce qui trahit une certaine limite dans l'adaptation (il y en a toujours). Dans les faits, je vois plutôt cette inclusion de l’aviation comme l'expression d'une volonté de contrôler cette dernière aux profits exclusifs des unités terrestres et de l'utiliser selon leurs besoins immédiats : en cela il n'y a rien de nouveau et c'est malheureusement une des raisons de notre défaite de 1940.

Mais peut-on reprocher à un officier de l'armée de Terre de cette époque d'avoir de telles conceptions ? Je ne pense pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opolangi.over-blog.com/
 
GBM 124 : le BCC futur (Entre la vision d'avenir du Cdt Ayme et les tergiversations autour de la DCA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Idées de problématiques autour des notions (vision d'avenir, mémoire etc..) en espagnol?
» La conquête de l'espace: votre vision d'avenir
» Decadal Survey : la vision américaine de l’astronomie du futur
» Ma vision du Voyage Astral
» Lien entre la Prophétie de Saint Malachie, la 111è Devise, le futur Schisme et le départ du Pape !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: GBM - Histoire de Guerre, Blindés & Matériel :: La revue et les articles :: Autour des articles ...-
Sauter vers: