Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 La CACL (Compagnie autonome de chars du Levant) par JG Rathé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La CACL (Compagnie autonome de chars du Levant) par JG Rathé   Lun 20 Nov 2006 - 20:02

Ceci est la copie d'une contribution de JG.Rathé que j'ai trouvé tres interessante .

Cie:
CACL: Compagnie autonome de chars du Levant

Insigne:
L'insigne montré sur la page ATF est celui de la seconde CACL, formée en
1944 celle-là! NOTE ATF40 : Nous sommes en train d'effectuer une recherche de l'insigne correct .

L'insigne utilisé en 1940 reprend notamment les 3 thèmes géographiques
figurant déjà sur l'insigne du 63e BCC et associés aux garnisons de ses
Cies: cèdre du Liban (1re, Beyrouth), mosquée des Omeyades (2e, Damas) et rempart de citadelle (3e, Alep).

Type:
CACC modifié. En fait, la CACL est structuré comme une petit bataillon,
avec des "Groupes de sections" détachés tenant lieu de pseudo-compagnies.

Matériel:
Initialement 30x FT.17 = 3 avec canon 75mm, 18 avec canon 37mm, 9 avec
mitr. 8mm; je n'ai pas trouvé trace au Levant de FT.31 (avec mitr. 7,5mm).
Au moment de l'armistice, la CACL alignait 3 chars-canons 37mm de plus,
tandis qu'une section de protection de base aérienne (3 chars-mitr.) lui
avait été rattachée. Ancien matériel du 63e BCC.

CMCC:
La CACL a été créée à Beyrouth, mais elle était administrativement
rattachée au Dépôt des Chars 504 à Valence.

Composants:
3x Groupes de 3 sections (2 de combat + 1 d'échelon), à Beyrouth, Damas
et Alep respectivement.

Affectation:
Commandement Supérieur des Troupes du Levant (CSTL)

Localisation mobilisation:
La CACL est officiellement créée le 1/3/40 (JMO), mais n'a sans doute
pas été formée complètement avant le 1/4/40. Elle comprend du personnel
d'active français et tunisien tiré du 63e BCC, et des réservistes envoyés au
Levant par les Dépôts 504 (Valence) et 506 (Besançon).

Chef de corps: Cne Goyet

Notes du contributeur :
En effet, avant de recevoir ses premiers R35, le 63e BCC était
entièrement sur FT17. Il contrôlait même les 56x FT17 existants alors au
Levant en vertu d'un TEG spécial, adapté à cet effet (contrairement aux
autres BCC d'outremer). Quant la CACL a été créée, elle n'a donc d'abord
récupéré que 30 des 56 chars FT du Levant; il semble que les autres FT
soient restés au dépôt jusqu'en juin 1940.
En tout cas, les 3 groupes de sections de la CACL ne reçurent leur
char-canon supplémentaire (probablement comme char de commandement) qu'au début de ce mois.
Quant à la section de protection, elle apparaît très tardivement
(24/6/40) et n'a évidemment rien à voir avec celles de métropole. C'est
plutôt un exemple d'improvisation typique du Levant: les 3
chars-mitrailleuses étaient destinés à la protection du terrain d'aviation
d'Estabel, une annexe de la base de Rayack utilisée par des chasseurs du GC
I/7. Les chars étaient administrativement affectés à la CACL, mais c'était
le personnel du GC I/7 qui assurait le service et l'entretien du matériel .
Revenir en haut Aller en bas
Gascogne
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: La CACL (Compagnie autonome de chars du Levant) par JG Rathé   Lun 20 Nov 2006 - 21:35

A ce propos, mon père (aux ordres du lieutenant Georges Buis) était instructeur de tir en 1938 pour les vieux chars FT 17 basés à Beyrouth (dont les missions de "maintien de l'ordre" n'étaient pas rares en Syrie notamment).
En 1939, son régiment de chasseur a été rappelé en France (et mon père a rejoint alors ce qui est devenu le 32e BCC du GBC 518 de la IXème armée, équipé de R 35 : à ce propos, aucune nouvelle sur les questions posées sur ce forum sur le 32e BCC... mais l'explication de mon père tient : journal de marche et archives tombées aux mains des allemands lors de la défaite en 1940).
Ses camarades restés au Levant ont eu la joie ensuite de choisir entre Vichy et le général Catroux et la France libre : les chars en dépôt à Beyrouth (et des R 35 en dotation aussi) ont donc connu le coup de feu contre les anglais... tristes épisodes.
Et beaucoup des aviateurs de Rayack ont rejoint Normandie-Niemen, certains n'ayant eu comme baptême du feu que des tirs contre... les chasseurs anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La CACL (Compagnie autonome de chars du Levant) par JG Rathé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les bienfaits des animaux de compagnie
» Avoir un animal de compagnie: un choix égoïste?
» Peintures rupestres: Art du Levant espagnol.
» L'autonome de solidarité
» Maif et Autonome

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Chars de combat-
Sauter vers: