Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 GBM 87 - 105 L 36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: GBM 87 - 105 L 36   Lun 30 Mar 2009 - 20:59

Je vois avec ravissement que notre ami Eric a fini par identifier tous les groupes disposant de ce materiel , ce qui m'avait laissé perplexe pour ma part , bien qu'ayant identifié les regiments et le nombre de groupes a peu pres au moment ou il redigeait son article ( pour un autre besoin ) .
Beau travail de synthese dans tous les cas , sur un sujet assez rare dans nos lectures habituelles sur les materiels "modernes" .

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4929
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: GBM 87 - 105 L 36   Mar 31 Mar 2009 - 10:19

Bonjour,

En effet Alain, nous en avons parlé à l'époque de mes rédactions, et ton avis sur ce genre de question m'est toujours très utile!

Cet article est le fruit de 1500 pages d'archives décortiquées et assimilées. La carrière de cette superbe pièce continue bien après 1940, on la retrouve en Indochine, dont une batterie aurait été présente à Dien Bien Phu, ainsi qu'en Algérie.

L'un de ses atouts était sa précision diabolique, et ce même au distances de tir les plus longues. Certaines troupes allemandes en gardent un très mauvais souvenir!

Sa carrière s'achèvera avec les décisons de l'OTAN d'abandonner le calibre de 105 mm pour les pièces de campagne au profit du 155. Des témoignages indiquent néanmoins que son efficacité était tout à fait comparable aux pièces de 155, malgré son moindre calibre.

Cordialement
Eric DENIS

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
ALVF
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 390
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: GBM 87 - 105 L 36   Mar 31 Mar 2009 - 15:48

Bonjour,

J'ai beaucoup apprécié l'article sur les 105 L 36 S, toutefois, je lis dans divers documents provenant d'un officier ayant rédigé l'édition de 1947 du Réglement de Manoeuvre de l'Artillerie relatif à ce matériel et aussi dans le "Cours d'Artillerie" de l'Ecole d'Application de l'Artillerie d'Idar-Oberstein, édition de 1948 quelques points négatifs sur ce beau canon.
Le principal reproche concerne la dispersion en portée au delà de 9000 mètres (écart probable devient supérieur 50 m à partir de cette distance).
De ce fait, le canon est jugé surtout apte au harcèlement et son utilisation pour les tirs de destruction doit être couplée à celle du 155 GPF, en profitant de sa grande cadence de tir tandis que le 155 prendrait en compte les missions de destruction.
Les reproches s'adressent à la munition plus qu'au canon et il est mentionné que le remède serait le retour à l'utilisation de l'obus Schneider initial qui fut modifié dès avant la guerre pour des raisons qui ne m'apparaissent pas très claires.
Cordialement, Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4929
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: GBM 87 - 105 L 36   Mar 31 Mar 2009 - 16:01

Bonjour,

Merci pour votre appréciation.

Les tests dont je dispose concernent surtout la période 36-40, et donc l'utilisation des obus Schneider 6065 G, homologués sous l'appellation d'obus de 105 long modèle 1936. Les seules modifications demandées avant 1940 concernent la mise en compatibilité avec les fusées en service au sein de l'ATF 40 à l'époque. Or avec cette munition la précision de l'arme est exemplaire même aux portées les plus longues.

J'ai néanmoins un certain nombre d'archives sur cette pièce concernant la période d'après guerre, et je vais donc voir si j'y trouve une information intéressante pour cette remarque.

Il est par exemple possible que les munitions de 105 furent après guerre homogénéifiées au sein des troupes d'Europe de l'Ouest. Je vais voir cela.

Cordialement
Eric DENIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/
Jean-Guy Rathé
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : Repentigny (Québec)
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: GBM 87 - 105 L 36   Sam 6 Juin 2009 - 19:53

Excellent article à tous points de vue!
J'y ai beaucoup appris sur ce matériel. Merci Éric.

Dans la note 4 (p. 91), le total des groupes prévus est de 53, alors qu'on en attend 54. Y avait-il un autre groupe de prévu?

Voici quelques détails supplémentaires à propos du groupe envoyé au Levant:

Le X/355e RAL, destiné au Levant, est renommé III/352e RAL au moment de la création du 352e RAL (1/5/40). Le groupe arrive à Beyrouth sur l'ANDRÉ-LEBON (2/5/40) pour le personnel, et sur le CHARLES-LEBORGNE (6/5/40) pour les véhicules. Le 352e RALA est affecté au GFML; il comprend aussi 2 groupes portés (I et II) de 105mm L mle 13.

Après l'armistice, le 352e RAL est officiellement dissous (15/9/40), mais son groupe tracté de 105mm L mle 36 est conservé et devient (17/11/40) le IIe Groupe du nouveau RAML (= Régiment d'Artillerie Métropolitaine du Levant) et stationne dans la région de Damas. Après le dédoublement du RAML (1/1/41), il devient le II/1er RAML; c'est dans cette incarnation qu'il participe aux opérations de défense du Levant en juin-juillet 1941, ce qui donne l'occasion d'apprécier sa performance au combat.

Le passage qui suit, peu technique mais pittoresque, et qui évoque les combats sur la ligne de défense au sud de Damas, le 16 juin 1941, est tiré de:
Corbeiller (Le), Jacques. La guerre de Syrie, juin-juillet 1941. Paris, 1967, Fuseau, p. 107-108.

Citation :
Dans le secteur Sud-Syrie, par une action heureuse et du reste bien menée, l'ennemi, au cours de la matinée, s'est emparé de la crête d'Achrafyie, qui domine, au nord, le Nahr Aaouag. Ce n'est qu'en fin d'après-midi qu'on pourra l'en déloger. Sans l'aide efficace de l'artillerie, nos fantassins auraient échoué dans leur contre-attaque, tant l'ennemi est acharné à défendre ses positions. L'action est, là, dure et sauvage. Nos troupes s'accrochent au terrain, résistent avec un courage remarquable aux forces supérieures qui tentent de les submerger. C'est un groupe d'obusiers de 105 modernes qui les soutient. Il est commandé par le chef d'escadron Pommeret. Il fait de durs ravages dans les rangs ennemis.

Pommeret était chef du 1er bureau des T.L. et a eu la lourde tâche de mettre sur pied les nouveaux tableaux d'effectifs. Depuis le 8 juin, il enrage de rester assis dans son fauteuil alors que les camarades se battent. Il a sollicité l'honneur de prendre le commandement d'un groupe de 105, qu'il vient de faire mettre sur pied, et il a eu gain de cause.

Commandant comme aux écoles à feu de Mailly, Pommeret joue de ses trajectoires comme il joue au bridge, somptueusement. Partout où l'ennemi menace, on est sûr que ses feux ne vont pas tarder à l'arrêter, s'il est à bonne portée. Précis, d'une précision qui tient du prodige, Pommeret lance ses ordres par téléphone, et dix minutes après, la mort fauche les assaillants. D'un calme énigmatique, toujours souriant et caustique, Pommeret ne cessera, dans les jours qui vont suivre, d'être le solide étai de l'infanterie. «Là où sont les canons de Pommeret, diront les fantassins, l'ennemi ne passe pas.»


Cordialement,
Jean-Guy Rathé


Dernière édition par Jean-Guy Rathé le Lun 16 Aoû 2010 - 5:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: GBM 87 - 105 L 36   Sam 6 Juin 2009 - 22:29

Bonjour Jean-guy ,
Merci pour tes informations supplémentaires , tu deviens vraiment un referent concernant les troupes du Levant !

Alain
Revenir en haut Aller en bas
agrignon
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: GBM 87 - 105 L 36   Mar 9 Juin 2009 - 7:52

Bonjour à tous,

Questions postérieures à 1940 :
- Les gaullistes ont-ils récupéré des 105 L 36 en Syrie et qu'en ont-ils fait?
- L'armée française a t-elle récupérée des canons lors de la libération et quel usage en a t-elle fait?

Armel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Guy Rathé
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : Repentigny (Québec)
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: GBM 87 - 105 L 36   Mer 10 Juin 2009 - 21:10

C'est plutôt en dehors de mon champ de recherche, mais je crois que la 1re DFL n'a jamais employé ce matériel par la suite. Donc les pièces de 105mm L mle 36 qui ont survécu sont restées au Levant après l'armistice de 1941.
Dans le Militaria #180, Jacques Sicard note d'ailleurs l'emploi de ce matériel dans l'artillerie du Levant en 1945, à la 4e Batterie du 2e Groupe d'Artillerie (Damas).

Je n'ai pas de renseignement à cet égard sur la situation en France libérée.

Jean-Guy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
GBM 87 - 105 L 36
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: GBM - Histoire de Guerre, Blindés & Matériel :: La revue et les articles :: Autour des articles ...-
Sauter vers: