Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940

Aller en bas 
AuteurMessage
Lagrange
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 12/02/2018

MessageSujet: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Lun 12 Fév 2018 - 22:36



Bonjour,

En faisant des recherches sur la mort de mon grand père Eugène LABERTHE, à Igny le jard, le 16 juin 1940. Il faisait partie de la 45/I du 6ème régiment d'Angers. J'ai trouvé les cartes (sur le site) des positions des divisions d'infanterie qui tenait le front entre Soissons et Reims du 6/06 au 16/06/1940. J'ai trouvé que cette partie du front était attaqué par 4 division de panzers (3ème-4ème-9ème-10ème DPz) et 4  divisions d'infanterie (9e -13e -25e- 290eDI). c'est une force considérable (1920 chars ? - 240 000 hommes ? -54 852 véhicules?  - Calcul de Lucien Bodin - les panzers-divisions devant nous ? contre 68 000 soldat français ?)

Quelqu'un pourrait-il m'indiquer :

Si les chiffres sont proche de la réalité ?
Où Les soldats allemands ont-ils franchit l'Aisne  (Vailly/aisne - Missy -Pontavert- Berry au bac -guignicourt - neufchatel/aisne) ?
Quelles divisions allemandes peut-on mettre en face de la 28-44-45 et 42ème DI ?
Quelles divisions (de panzer) a pris Reims -Épernay - Château Thierry et Fere en tardennois ?

Je cherche à savoir a quelle division allemande mon grand père a été confronté, entre le 12 & 14 juin 1940 à Igny le Jard.

"Commandant une section que je devais replier de Mesnil-le-Huttier (Marne) au carrefour Napoléon, carrefour situé dans une forêt au sud d’Igny-Le- Geard (Marne). Votre frère faisait partie de ma section, et conduisant une voiturette de mitrailleuses se trouvait en queue de colonne. A un moment donné je fus contraint de changer d’itinéraire, ma route initiale étant déjà coupée en certains endroits par des éléments avancés allemands. C’est à ce moment-là que LABERTHE eut sa voiturette réquisitionnée. LABERTHE eut un moment d’affolement et ne voulut plus continuer la route avec nous. Averti de cet incident, et ne pouvant quitter ma place – nous marchions en forêt – sans carte  ni boussole, suivi par un tir de barrage dense -, j’envoyais 2 coureurs, les sapeurs ETOURNEAU et BARANGER pour me renseigner. Ces deux sapeurs je ne les ai plus revus."

Il me reste deux questions de novice à poser. Que veut dire de réquisitionner sa voiturette, pour en faire quoi ? Quelle est le type (photos) d'une voiturette de mitrailleuses en juin 1940 ?

En conclusion, on trouve beaucoup d'informations sur la bataille de Rethel et les divisions de Gudérian à l'est, sur le 87éme et le canal de l'Ailette à l'ouest. Peu d'historien se sont penchés sur la Champagne l'épicentre de la bataille de France, ou 4 divisions d'infanterie ont été laminés en 5 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5325
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Mar 13 Fév 2018 - 14:09

Bonjour,

Le plus simple pour répondre à une bonne partie de vos question est de vous proposer les cartes d'époque allemandes que je vous montre ici en 4 étapes. Vous pourrez ainsi compléter et corriger vos infos :

Au 9 juin :



Au 12 juin :



Au 14 juin :



Au 16 juin :



A noter que les unités françaises (en rouge) sont mentionnées en fonction de ce que les Allemands savaient de notre dispositif.

Ensuite, une ID. allemande à plein effectif se compose d'environ 15 300 à 17 900 hommes (cela dépend de la vague de mobilisation) et qu'une Pz.D. rassemble environ 11 800 hommes et un nombre de chars compris entre 150 et 340. En juin, la moyenne des quantités de chars disponibles est d'environ 95% des engins disponibles en début de campagne.

Pour le détail des effectifs et les dotations des grandes unités allemandes je me permettrais de vous conseiller la lecture de mon dernier ouvrage (voir ici : http://atf40.forumculture.net/t11812-la-wehrmacht-de-fall-gelb).

Ensuite, je pense que la voiturette mentionnée dans votre texte est un petit attelage hippomobile dédié au transport d'une mitrailleuse et de ses munitions. L'on peut bien entendu y mettre bien d'autres matériels bien que son aménagement soit conçu pour sa destination première.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Lagrange
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 12/02/2018

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Mar 13 Fév 2018 - 20:14

Bonsoir,
Merci beaucoup pour les cartes, je vais pouvoir compléter et corriger mes informations. Je ne manquerais pas de revenir sur le site pour exposer mes recherches.
Cordialement.
Lagrange Didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5986
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Mar 13 Fév 2018 - 22:48

Bonsoir,

Voici un lien qui vous montrera l'agencement des voiturettes porte-mitrailleuses. Ce sont des voiturettes attelées à un seul cheval. Le génie utilise les mêmes voiturettes que l'infanterie.

http://www.mitrailleuse.fr/France/Transport/transport.htm

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1036
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Mer 14 Fév 2018 - 9:35

L"écrasement de la VIème Armée n'est pas une page de gloire pour son chef, le général Touchon. A l'inverse de ses troupes qui -elles- n'ont pas démérité.

Il faut d'ailleurs distinguer deux périodes. Celle qui va du 5 au 9 juin et ensuite, jusqu'au 14 juin.

Au cours de la 1ère période, la supériorité allemande n'est pas si considérable. Touchon n'a aucun panzer devant lui. Cependant, il est chassé du canal de l'Ailette, puis refoulé derrière l'Aisne, dont il est incapable de tenir les passages. Selon lui, c'est la faute de son voisin (Frère) qui commande la VIIème Armée.

Au cours de la seconde, la pression s'accentue, car son aile droite est attaquée par une ou deux PzD.
Il est surtout incapable de se rétablir sur le cours de la Marne, ayant trop tôt employé ses réserves. Dès ce moment, il ne songe plus qu'à l'armistice, appuyant sans réserve Weygand.

Résumé de l'affaire sur Tribune Histoire :

http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/viewtopic.php?f=12&t=346
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
Fabi1
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 623
Age : 33
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Mer 14 Fév 2018 - 11:31

(Petite erreur de lien photo... La carte pour le 9 juin est identique à celle pour le 12)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5325
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Mer 14 Fév 2018 - 12:02

Bonjour,

Fabi1 a écrit:
(Petite erreur de lien photo... La carte pour le 9 juin est identique à celle pour le 12)

Exact, merci de l'avoir signalé. C'est celle du 9 juin qui manque (donc la 1re). La voici :


_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Lagrange
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 12/02/2018

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Ven 16 Fév 2018 - 18:11

Bonjour,
En faisant des recherches sur la mort de mon grand père Eugène LABERTHE, à Igny le jard, le 16 juin 1940. Il faisait partie de la compagnie 45/I du 6ème régiment d'Angers.

Le 6ème RI d'Angers était-il intégré à la 44ème ou à la 45èmeDI en juin 1940 ?

Quelle est la côte au SHD du fort de Vincennes du 6ème RI d'Angers de 1939 à 1940 ?

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5986
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Ven 16 Fév 2018 - 19:05

Bonjour,

Il n'y a plus de 6e régiment du régiment après la mobilisation. Il n'y a d'ailleurs plus de régiment du génie du tout.

Ces derniers ont laissé la place à des dépôts de guerre du génie et à une multitude d'unités de la taille maximum du bataillon.

Ici, l'unité numérotée 45/1 est une compagnie de sapeurs-mineurs de la 45e DI, comme son numéro l'indique.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lagrange
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 12/02/2018

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Ven 16 Fév 2018 - 21:05

Bonjour,


1) Sur le site mémoire des hommes, mon grand père est déclaré mort à le 16/01/1940 à Igny le Gerd (51). il appartenait au 6ème régiment du génie (6ème RG). En réalité, il est mort le 16/06/1940 à Igny le Jard.


2) Au ministère des anciens combattants et pensionnés de Caen (côte AC 21 P 61195) :

Dossier de décès - N°21P61195 - De Laberthe Eugène

2éme classe - 6éme régiment du génie -Recrutement à Guéret

N° Matricule 1510 - Né le 6/12/1907 classe 1936 à Saint Dizier Leyrenne (creuse)

Décédé le 16 juin 1940 à A Igny le Jard (marne)


3) Lettre du commandant Jean AUDOUIN à la sœur d’Eugène Laberthe - le 18/09/1941
Madame,

J’ai reçu hier une lettre de M. GOUGUE, que j’ai connu, alors qu’il était en traitement à l’hôpital des arts décoratifs à Limoges. Ce monsieur me demande de vous donner des renseignements sur la disparition de votre frère : Eugène LABERTHE, qui était, pendant la guerre, à ma compagnie : Cie 45/I du génie, dépendant du 6ème génie d’Angers.
Ce que je peux vous dire, Madame, n’est pas de certitude absolue, car je ne l’ai pas vu, mais cela m’a été répété, par des hommes de ma section, après l’affaire dont je vous donne ci-dessous les détails :
Entre le 12 & 14 juin 1940, commandant une section que je devais replier de Mesnil-le-Huttier (Marne) au carrefour Napoléon, carrefour situé dans une forêt au sud d’Igny-Le- Geard (Marne. Votre frère faisait partie de ma section, et conduisant une voiturette de mitrailleuses se trouvait en queue de colonne. A un moment donné je fus contraint de changer d’itinéraire, ma route initiale étant déjà coupée en certains endroits par des éléments avancés allemands. C’est à ce moment-là que LABERTHE eut sa voiturette réquisitionnée. LABERTHE eut un moment d’affolement et ne voulut plus continuer la route avec nous. Averti de cet incident, et ne pouvant quitter ma place – nous marchions en forêt – sans carte  ni boussole, suivi par un tir de barrage dense -, j’envoyais 2 coureurs, les sapeurs ETOURNEAU et BARANGER pour me renseigner. Ces deux sapeurs je ne les ai plus revus....
4) sur votre forum - j'ai trouvé cette indication du Capitaine Edmond Griolet - Rentré de captivité militaire le 26.8.1941 - Mon rapport d’opérations extrait -Rappel de la situation de la 44e D.I.

Enlevée du front d'Alsace du 11 au 15 Mai 1940, par voie ferré la 44e D.I débarque dans la région de Châlons sur Marne, le 17 Mai, est transportée par camions à 20 Km de l’Aisne, au Nord de Reims. Elle entre en contact avec l’armée allemande qui progresse en direction de cette rivière le 19 Mai sur le canal de l’Ailette à l’Aisne et sur l’Aisne. La 44e D.I. (6e R I et 173e D B C A 26e D B C.A combat sur cette position jusqu’au 1er Juin), date à laquelle elle est partiellement relevée par la 28e D.I. (Général Lestien)...
....La 44ème D.I.; a pour mission de tenir la Marne de Port à Binson exclus à Damery inclus. Le barrage principal sera appliquée sur la rivière avec la ligne principale de résistance jalonnée par la voie ferrée. Puis barrage en profondeur par l’organisation des villages en points d’appui fermés et l’obstruction complète de toutes voies de communication allant vers le Sud (Barricades et mines). Le secteur de la D.I.; est divisé en trois sous-secteurs. 26ème D.B.C.A. s/secteur Ouest. Limites Ouest (avec 45ème D.I.) carrefour de routes 800 m. S.E. de Chatillon s/Marne, Port à Binson, Chêne la Reine, tous ces points à la 45ème D.I. Limite Est (avec le 6ème R.I.) Reuil s/Marne, la Cense Carrée: Ces deux points au 6ème R.I.
A quelle division - régiment mon grand-père appartenait-il en juin 1940 ?
La 44èmeDI ou la 45ème DI.
Le 6ème RI d'Angers ou le 6ème RG d'Angers.

Cordialement.

Lagrange Didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5986
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Ven 16 Fév 2018 - 21:14

dhouliez a écrit:
Bonjour,

Il n'y a plus de 6e régiment du génie après la mobilisation. Il n'y a d'ailleurs plus de régiment du génie du tout.

Ces derniers ont laissé la place à des dépôts de guerre du génie et à une multitude d'unités de la taille maximum du bataillon.

Ici, l'unité numérotée 45/1 est une compagnie de sapeurs-mineurs de la 45e DI, comme son numéro l'indique.

Cordialement,

DH


Dernière édition par dhouliez le Ven 16 Fév 2018 - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5986
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Ven 16 Fév 2018 - 21:20

Le 6e régiment du génie a laissé la place au Dépôt de Guerre du Génie n°6.
La compagnie de sapeurs mineurs 45/1 est une des deux compagnies de la 45e DI, comme son numéro l'indique.
Elle a été mis sur pied, au départ sous la forme de la 1re compagnie du 45e bataillon du génie, dissous plus tard pour laisser des compagnies indépendantes, par le  Centre de mobilisation du génie n°6, puis rattachée au Dépôt de guerre du génie n°6.

Le fait qu'il y ait un 6e RI à la 44e DI n'a rien à voir... D'ailleurs, le 6e RI n'a rien à voir avec Angers : il a été mis sur pied à Sissonne.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lagrange
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 12/02/2018

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Sam 17 Fév 2018 - 18:00

Bonjour,

Je ne comprends pas votre première phrase " Le 6e régiment du génie a laissé la place au Dépôt de Guerre du Génie n°6."

Peux-t-on trouver un journal de route de la 45ème compagnie dans les informations de la 45ème division d'infanterie au SHD de Vincennes (côte 32N228 à 32N231) ?

Quel est le lien, pour mon grand père, entre la 45ème compagnie et le 6ème régiment du génie d'Angers ?

Cordialement.

Lagrange Didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5986
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Sam 17 Fév 2018 - 18:06

Bonjour,

Comme expliqué plus haut, les régiments du génie n'existent plus en tant que tels après la mobilisation. La portion des régiments laissée sur place fonctionne comme Dépôt de guerre du génie, c'est à dire qu'elle administre les personnels destinés aux relèves des unités qui lui sont rattachées, certains convalescents...

La compagnie 45/1 est mise sur pied par le Centre de mobilisation du génie n°6, puis est administrée par le Dépôt de guerre du génie n°6 qui a pris la place du 6e Régiment du génie.

Concernant les archives, je n'ai pas de réponse.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lagrange
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 12/02/2018

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Sam 17 Fév 2018 - 18:23

merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rolwind
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 16/03/2012

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Lun 19 Fév 2018 - 19:14

Bonjour à tous,

J'ai un petit problème de lecture concernant ce très intéressant sujet : sur la carte du 16 juin, je n'arrive pas à déchiffrer l'identité de l'unité allemande figurée sur la flèche faisant mouvement de Tonnerre à Montbard.

Merci pour votre aide.

Cordialement
ThR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 1036
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Mar 20 Fév 2018 - 10:58

A noter que Touchon n'a pas réussi à se rétablir sur la Marne. Dès le 11 juin au soir, les Allemands ont établi une tête de pont au sud de Jaulgonne, bien que le pont sur la Marne ait sauté à temps. La 20ème DI qui avait été mise à sa disposition n'avait pas terminé ses débarquements. Le 47ème RI et le 31ème GRDI ont été refoulés et n'ont pas été suffisamment soutenus dans des contre-attaques locales.

Cet échec empêchera de tenir ferme sur la Marne et entraînera l'ordre de retraite général donné par Weygand, le 12 juin. Ce qui précipitera la dislocation de la IVème armée et de l'aile droite de la VIème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
Jean-Francois Althaus
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 334
Localisation : Zone des Opérations Aériennes sud - PC SF Mulhouse puis 105e DIF - détaché à S675 SF Altkirch
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Mer 21 Fév 2018 - 0:29

Bonjour Lagrange,

Concernant les archives à la cote 32N231 figurent plusieurs dossiers : "Génie divisionnaire : J.M.O., ordres généraux, ordres de mouvements, notes de service, destruction de ponts (24 novembre 1939 - 8 juin 1940).

Les archives c'est un peu la loterie. On y fait de belles découvertes inattendues comme on peut avoir de belles déconvenues. Concernant votre parent vous constaterez que le JMO du génie divisionnaire de la 45e DI s'arrête, à priori, au 08/06/1940.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danielant
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 21/12/2012

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Jeu 15 Mar 2018 - 10:58

Bonjour,
Je me raccroche à cet échange pour essayer d'identifier les auteurs de l'attaque dont le régiment de mon père a été victime à Saint-Florentin dans l'Yonne, la nuit du 14 au 15 juin, par des unités mécaniques allemandes dont certains officiers, parlant français, ont trompé les cadres du régiment avant de les mitrailler.
N'ayant pas vos connaissances, j'en appelle à votre expertise pour m'aider à bien interpréter ces cartes de l'offensive allemande aimablement montrées par Eric Denis. Celle qui m'intéresse particulièrement est celle du 16 juin. 
J'ai lu ces cartes en remontant les dates et je crois pouvoir dire que l'axe qui passe par Saint-Florentin le 16 juin matérialise la marche de la VI. Armee (von Reichenau), composée du PanzerGruppe von Kleist, du XVI ArmeeKorps (Hoepner) comptant deux divisions d'infanterie et deux régiments SS dont le SS-Regiment Adolf Hitler, et le XIV ArmeeKorps (von Wietersheim).
Plus précisément je pense que c'est le XVIe corps d'Armée (Hoepner) qui passe à Saint-Florentin et que très probablement c'est le 3.Panzer-Division (Stumpff) l'auteur de la traitrise et du mitraillage.
Merci de me corriger si mon interprétation est erronée et merci pour ce forum que je consulte très fréquemment.
Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5325
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Jeu 15 Mar 2018 - 11:10

Bonjour,

Rolwind a écrit:
J'ai un petit problème de lecture concernant ce très intéressant sujet : sur la carte du 16 juin, je n'arrive pas à déchiffrer l'identité de l'unité allemande figurée sur la flèche faisant mouvement de Tonnerre à Montbard.

Il s'agit de la 13. Infanterie-Division (mot).

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5325
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Jeu 15 Mar 2018 - 11:49

Bonjour,

Danielant a écrit:
J'ai lu ces cartes en remontant les dates et je crois pouvoir dire que l'axe qui passe par Saint-Florentin le 16 juin matérialise la marche de la VI. Armee (von Reichenau), composée du PanzerGruppe von Kleist, du XVI ArmeeKorps (Hoepner) comptant deux divisions d'infanterie et deux régiments SS dont le SS-Regiment Adolf Hitler, et le XIV ArmeeKorps (von Wietersheim).
Plus précisément je pense que c'est le XVIe corps d'Armée (Hoepner) qui passe à Saint-Florentin et que très probablement c'est le 3.Panzer-Division (Stumpff) l'auteur de la traitrise et du mitraillage.

Tout d'abord, Saint Florentin est sur le secteur de la 2. Armee et pas de la 6. Pour vous aider, voici les cartes des 14 et 15 juin :





Je pense donc qu'il s'agit plus probablement de la 4. Pz.D. que de la 3., celle-ci passant plus à l'Ouest.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Danielant
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 21/12/2012

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Ven 16 Mar 2018 - 9:09

Bonjour,
Merci beaucoup, je m'y perds un peu, mais ces deux cartes, qui montrent un secteur plus large que les précédentes, sont très parlantes.
Je pensais que la 3. Pz (comme la 4. Pz) appartenant au PanzerGruppe von Kleist rattaché au groupe d'armées B, ce ne pouvait être que la 6. Armee qui avait conquis Saint-Florentin.
Je retiens que c'est la 2. Armee, du groupe A et commandée par le général von Weichs, qui est passée par là et que ce n'est pas une division blindée de Guderian (rattaché au groupe d'armées A) qui a tiré sur les régiments français traversant la ville, mais la 4. Pz, commandée par le général Stever et le major Walter Reinhard.
J'espère ne pas me tromper.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danielant
1re classe
1re classe


Nombre de messages : 13
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 21/12/2012

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Sam 24 Mar 2018 - 9:19

Bonjour,
Je pensais ne pas revenir sur ma question et je suis très reconnaissant envers Eric Denis qui m'a très aimablement montré ces cartes très explicites. J'en trouve quelques-unes sur le site lexicon-der-Wehrmacht.de, mais j'aimerais savoir si on peut les trouver sur un autre site.
J'ai examiné la carte de l'itinéraire de la 3. Pz mise en ligne par Budd le 27 juillet 2017. Pour mieux la lire je suis allé sur le site de vente de cette carte et j'ai pu reconstituer ainsi l'itinéraire de la 3. Pz depuis la Marne: Château-Thierry, Viffort, Fontenelle, Montmirail, Villenauxe-la-Grande, Nogent-sur-Seine, Avant-les-Marcilly, Marcilly-le-Hayer, Saint-Mards-en-Othe, Saint-Florentin, Brienon-sur-Armançon, Auxerre. Puis Beaune etc.
Ainsi il apparaît que c'est la 3. Pz plutôt que la 4. Pz qui est responsable de "l'affaire de Saint-Florentin". 
Bien cordialement
DA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5325
Age : 51
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   Sam 24 Mar 2018 - 13:01

Bonjour,

Vous avez raison, j'ai regardé de plus près cette question et l'on trouve effectivement la trace de Saint-Florentin à plusieurs reprises dans les archives de la 3. Pz.D. autour du 15. Si ces éléments vous intéressent je peux vous les transmettre par email, je n'ai pas le temps en ce moment pour les traduire, et ils sont nombreux. Le cas échéant, contactez moi par MP.

_________________
Cordialement
Eric Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecrasement de la 6e armée (28, 44, 45, 42e DI) mi-juin 1940
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Uniformes de l'Armée Espagnole
» Ordre de bataille des Armées à Waterloo. E-M, et Garde
» La Grande Armée en quelques chiffres
» Ordre de bataille de la Grande Armée à Austerlitz
» Figurines 1/72ème de la Grande Armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les plans, opérations et combats de 1919 à 1940 :: Campagne de France-
Sauter vers: