Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Une uchronie basée sur l'abandon de Breda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric Denis
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4928
Age : 50
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Une uchronie basée sur l'abandon de Breda   Lun 23 Mar 2009 - 11:34

Bonjour,

Une idée à méditer. Imaginons que Breda fut abandonnée et que l'ATF40 se borna à la manoeuvre Dyle. La 7e Armée française reste donc à sa place initiale, à savoir dans la région de Reims, à une centaine de kilomètres de Sedan.

Une option sans doute déterminente pour l'évolution de la campagne de France!

Cordialement
Eric DENIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eric-denis.wifeo.com/ En ligne
ladc51
Sergent ADL
Sergent ADL
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Une uchronie basée sur l'abandon de Breda   Jeu 26 Mar 2009 - 13:35

Bonjour,

c'est effectivement une idée intéressante, que j'avais proposée dans un message de juin 2007 (dans la section "hypothèses de travail et réflexions") :

Citation :
Hello,
une proposition de "what if..."

Début Mai 1940, Gamelin écoute ses SR qui lui prédisent (entre autres scénarios catastrophes...) une attaque au centre de son dispositif. Il n'y croit pas complètement, pas au point de modifier complètement son dispositif, mais la prudence s'impose...

En conséquence, il annule les plans Dyle-Breda et revient à la version Dyle de l'hiver.

La 7e armée n'est pas envoyée en Hollande mais revient en réserve générale, dans la région de Reims.

Le 10 mai 1940, à l'exception de la 7e armée, les unités du GA1 entrent en Belgique comme prévu... Au soir du 15 mai, quand le GQG prend conscience de la percée allemande, la 7e armée est idéalement placée pour contre-attaquer et cisailler le couloir des panzers... Le temps que la contre-attaque soit lancée, elle interviendra au meilleur moment sur les arrières des PzD !
_________________
Laurent

Mais je n'ai jamais eu le temps de développer une telle uchronie pour explorer ses conséquences: l'oserez-vous, le pourrez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent lahousse
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Re: Une uchronie basée sur l'abandon de Breda   Sam 28 Mar 2009 - 17:30

Sans vouloir me lancer dans une uchronie globale, je lance ci-dessous quelsques réflexion pour amorcer la pompe des réactions :

Connaissant la présence de la 7eme armée au Sud de Sedan, il est probable que le plan de bataille Allemand en aurait été adapté à cette menace, si ce n'est changé.

Zone de Combat Ardennes :


Plan Allemands :
dans l'hypothèse d'une offensive vers la mer

1er Echelon

A minima, le PanzerCorps Guderian aurait du couvrir beaucoup plus longtemps la zone de Sedan, perdant l'initiative de sa traversée de la Meuse. Ce qui n'aurait laissé que 4 PanzerDivisions en points de l'offensive.

Plus au Nord, les plans n'auraient sans été que peu pactés

2eme Echelon

Les troupes en soutiens de Guderian auraient du se concentrer beaucoup plus à la couverture du flan Sud.

Une partie de PzCorps aurait peut être été impliquer dans ces combats et n'aurait pas pu reprendre l'offensive. Ce corps, ayant perdu du temps à défendre la tête de pont, aurait par la suite à casser une nouvelle ligne de défense improvisée, ayant eu un peu plus de temps pour se retrancher et pouvant disposer de renforts supplémentaire venant de la 7eme.

Au nord, la situation des 4 Pz aurait été peu impactée, le flan Sud étant juste à couvrir. Mais la menace Francaise y aurait été relativement limité dans un premier temps. Direction Maubeuge.

Réaction Francaise :

La 7eme armée ne serait massivement intervenu qu'aprés la traversée de la Meuse.
Il faut se rappeler que l'Etat Major n'as pas voulu croire aux informations remontés avant.
sa zone d'engagement (si engagé entière) aurait couvert dans un premier temps les arrières des 55 DI et 102 DIF.

La 2eme armée se serait peut être moins retiré pour protéger la ligne Maginot, connaissant la présence de la 7eme armée derrière Sedan. le risque d'un contournement possible, invoqué comme raison, étant plus faible.

-> Les combats de Sedan auraient été plus intense et au nord de Stonne.
Moins de troupes de support auraient été perdu, renforcant les moyens matériels de la 7eme.
-> La 102eme DIF aurait sans doute recu les renforts nécessaires pour tenir et donner un point d'ancrage au Sud de la principale percé allemand et isolant la tête de pont de Guderian.

La couverture de Paris aurait été beaucoup moins urgente. Les troupes de l'Est aurait pu être redéployées de manière plus offensive ou utile pour les combats de Mai. En particulier vers Maubeuge et la Sambre.

Remarque :
Il n'est pas dit que la DLM de la 7ème armée n'aurait pas été intégrer dans le Corps de Cavalerie (en attendant la 4eme DLM pour créer un second corps).

Les combats dans la Zone Sud des Ardennes aurait pu donc être contenu mais la Zone Nord aurait toujours posé problème en date du 17-18 mai.

Zone de Combat Anvers :

En l'absense de la 7ème (ou uniquement de 2DI francaise). Les Belges aurait du défendre Anvers pratiquement seul. Or leurs forces manquaient (ou du moins je le crois) de moyen AntiChar et de forces de combats motorisés (surtout avec le retrait depuis Liege). Donc trés vite Anvers et la cote vont être menace par leurs avant gardes.

Une situation critique (mais moins qu'a Maubeuge) va alors nécessitée des renforts Francais OU anglais. Car celle-ci nécessitera des besoin AC et motorisé. Forces à retirer d'un autre front. La perte des Belges n'est pas à exclure si Anver et Bruxelle tombent. Or ils supportent une partie du front non négligeable.

Pour Juin :

A plus long terme, si les allemands arrivent a isoler nos forces en Belgique et à avoir un Dunkerque, l'armée francaise y abandonnera beaucoup moins de matériel.

Plus de divisions, d'actives, seront disponibles pour combattre en Juin avec leur matériel et 1 mois de combat. Moins d'unités seront à réorganiser dans l'urgence suite à leur extraction à Dunkerque.

Un retrait des unités motorisés/mécanisés avant l'encerclement pourrait être tenté par l'état majors, pour couper les pertes de l'aventure Belge. Limitant un peu plus les pertes en troupes motorisés.

Les têtes de ponts sur la Somme aurait été certainement colmaté ou n'auraient pas existes, les combats ayant été plus dur sur le flan Sud et plus de troupes mobiles francaises étanyt disponible.

La défaite morale de Dunkerque aurait été amoindrie en mettant en avant que ce sont principalement des Anglais et les Belges qui y auront perdu leurs armées. Seule la 1er armée francaise y sera perdu.

Analogies et Références à étudier :

Il pourrait être utile de faire le rapprochement avec les grandes offensives allemandes de 1941-43 en Russie, du point de vue de l'utilisation des armées de reserves aprés les premières percés. Le matériel et les formations sont différents mais l'aspect commandement doit être relativement proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Bonin
Sergent ADL
Sergent ADL


Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Une uchronie basée sur l'abandon de Breda   Mar 24 Juin 2014 - 13:23

Bonjour 
J'ouvre de nouveau ce fil de discussion avec quelques questions. 

Connaissant le changement de position de la VIIe armée, les Allemands ne seraient-ils pas tenté d'abandonner (pour un temps) l'offensive vers la Hollande afin d'économiser quelques forces qui peuvent renforcer les moyens en Belgique (notamment parachutistes) ? 

Vous estimez qu'en cas d'échec de la contre offensive de la VIIe armée, un rembarquement avec le matériel est possible. Quelles sont les conditions d'un tel rembarquement (temps, défenses) qui vous permettent de penser qu'il serait plus aisé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une uchronie basée sur l'abandon de Breda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Phobie sociale et peur de l'abandon
» Eric Baret : De l'Abandon
» Acte d'abandon à la Miséricorde
» Prière d'abandon
» Le don de l'abandon...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La période 1919 - 1940 de nos jours :: Uchronies :: Et si la percée des Ardennes n'avait pas abouti à la défaite...-
Sauter vers: