Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5573
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Sam 9 Sep 2017 - 13:49

Gascogne a écrit:
Le "péril rouge" n'était pas de mise en France quoi qu'on en pense... et surtout quoi qu'en pensait l'état major, aveuglé par ses convictions !

Ce ne serait pas ça, le jugement a posteriori ?

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 944
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Sam 9 Sep 2017 - 14:32

On est vraiment Hors-sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5573
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Sam 9 Sep 2017 - 14:37

En évoquant la capacité de nuisance du PCF clandestin en 1939-1940 ? Il me semble que c'est le cœur du problème quand on cherche à savoir si les malfaçons, retards de production, etc. sont dûs au moins en partie à des raisons idéologiques.

Accessoirement, je vous rappelle que c'est vous qui avez introduit l'idée des sabotages communistes entre 1938 et 1940...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gascogne
Caporal ADL
Caporal ADL


Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Sam 9 Sep 2017 - 16:04

Sur les sabotages et autres menées du PCF, il existe un fameux livre issu du sérail (un renégat diraient plutôt les orthodoxes du parti), celui écrit par A. Rossi (pseudo d'A. Tasca) "Les communistes français pendant la drôle de guerre", un socialiste italien, qui éclaire assez bien cette sombre période.
http://data.bnf.fr/11034084/a__rossi/
Livre que l'on peut encore trouver et que j'avais parcouru il y a longtemps.
Notre quotidien Sud-Ouest est revenu sur un épisode fameux (sabotage aux usines Farman) :
http://www.sudouest.fr/2010/06/22/opposes-a-la-guerre-fusilles-a-pessac-et-oublies-122707-3034.php
Je rappelle que l'historien cité par Sud-Ouest est l'auteur du blog suivant :
https://prisons-cherche-midi-mauzac.com/varia/le-sabotage-dans-les-usines-daviation-et-le-pcf-entre-mythes-et-realites-925

Il nous sera difficile d'argumenter davantage !


Dernière édition par Gascogne le Sam 9 Sep 2017 - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 944
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Sam 9 Sep 2017 - 17:17

dhouliez a écrit:
En évoquant la capacité de nuisance du PCF clandestin en 1939-1940 ? Il me semble que c'est le cœur du problème quand on cherche à savoir si les malfaçons, retards de production, etc. sont dûs au moins en partie à des raisons idéologiques.

Accessoirement, je vous rappelle que c'est vous qui avez introduit l'idée des sabotages communistes entre 1938 et 1940...

Je parlais du sabordage de la Flotte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5573
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Sam 9 Sep 2017 - 17:29

Merci de ces liens.

Des phrases surprenantes, dans l'article :

"L’exécution le 22 juin 1940, jour de l’armistice, de quatre militants opposés à la guerre contre l’Allemagne."
Je lis plus bas : "Jean Amourelle avait été poursuivi pour avoir reçu 400 000 francs des agents nazis en échange des délibérations secrètes de la commission des affaires militaires du Sénat."  Cela, à première vue, me semble relever de la trahison au sens le plus vil, plutôt que de l'action d'un "militant opposé à la guerre". 

" la justice militaire continue à obéir aux ordres délivrés par un état-major dont le crédit est pourtant au plus bas."
Les prévenus ont été convaincus de trahison ou de sabotage, leur demande de grâce a été refusée par le Président de la République, la prison est évacuée sur demande du ministre de l'intérieur... 

"Trois des fusillés de Pessac ont été victimes de la continuité de la politique de répression des communistes conduite aussi bien par la IIIe République finissante que par le gouvernement de Vichy."
Que vient faire une supposée continuité entre la IIIe république et Vichy, le 22 juin 1940 ?

Et la conclusion me paraît spécieuse :
« Pourtant, la mémoire de Roger Rambaud, exécuté au même âge que Guy Môquet, a été totalement occultée », constate Jacky Tronel. Vraisemblablement parce qu’il est tombé sous des balles républicaines et non allemandes.
Plus vraisemblablement parce qu'il était plus justifiable pour le PCF de mettre en avant un jeune homme assassiné en représailles, plutôt qu'un autre jeune homme dont l'exécution, après un procès a priori légal, mettait en lumière la position du PCF en 1939-1940, qui ne cadrait pas avec le thème du Parti résistant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5573
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Sam 9 Sep 2017 - 17:31

BRH a écrit:
Je parlais du sabordage de la Flotte...

Dans ce cas, je rappelle que j'écrivais plus haut :

Citation :
Le sabordage de Toulon en 1942 est franchement hors-sujet, et je ne suis même pas convaincu que la comparaison soit pertinente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
antoine-m
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 06/07/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Lun 11 Sep 2017 - 10:24

Bonjour

Pour en revenir au sujet de ce fil, une note du 30 août 1939 montrait que le système de visée du 75 du B1 bis n'était toujours pas satisfaisant. (voir pièce jointe)

La tourelle APX 4 du même char a fait l'objet d'une expérimentation en 1939 dont je vous livre la conclusion :


"""C  AVIS ET PROPOSITIONS –


En définitive, la tourelle APX 4 de série, n'a pas une valeur suffisante pour que les chars qu'elle équipe ou auxquels elle est destinée puissent s'en accommoder.


Il faut donc, non seulement améliorer les tourelles de ce type qui seront fabriquées ultérieurement mais encore celles qui sont en service ou en fabrication.


A cet effet, la Commission donne en annexe à la présente note, la liste des modifications à apporter aux unes et aux autres
Camp de LA COURTINE, le 28 Septembre I939
Le Chef de Bataillon DUFOUR,

Membre de la Commission d'Expérimentation de l'Infanterie, Rapporteur"""


Vu la durée de mise au point du char B il est quand même difficile de comprendre comment de tels défauts ont pu échapper aux concepteurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chars-francais.net
Fantassin
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 09/06/2017

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Lun 11 Sep 2017 - 16:45

Merci pour cet intéressant document; le resimbleautage faisait il partie des opérations d'entretien systématiquement menées à l'étape ?

Pour poursuivre sur le sujet des sabotages, un point sur les sabotages attribués au PCF extraits d'une recension du livre 'Histoire du sabotage. De la CGT à la Résistance' de Sébastien Albertelli publié en 2016 chez Perrin; la recension complète est consultable ici:

https://clio-cr.clionautes.org/histoire-du-sabotage-de-la-cgt-a-la-resistance.html

"Ainsi de la question du sabotage communiste durant la drôle de guerre. L’auteur montre que dans les années 1920, s’est développé en France le fantasme d’un complot contre la sûreté de l’Etat, ourdi par les communistes français aux ordres des bolchéviques russes. Dans la figure du militant communiste se fondent les caractéristiques de l’ennemi intérieur et celle de l’agent étranger. Pourtant "les communistes rejettent le sabotage comme l’un des oripeaux de l’anarchisme, une forme primaire de révolte contre le patronat, incompatible avec la priorité donnée à l’action pour la conquête du pouvoir politique." Au terme d’une étude nuancée et approfondie, Sébastien Albertelli prend parti dans le débat qui porte sur la réalité du sabotage communiste dans les usines de guerre en France en 1940. Il estime que rien ne permet d’affirmer que l’industrie française a été frappée par de nombreux sabotages, qu’aucun n’a jamais immobilisé une machine essentielle, que "l’idée d’un plan général, extrapolé de quelques incidents isolés, relève purement et simplement de la pensée conspirative"."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 944
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Lun 11 Sep 2017 - 17:26

Citation :
Ainsi du mythe de la cinquième colonne lors de l’invasion de la France en 1940 ." L’action militaire d’une éventuelle cinquième colonne n’a joué aucun rôle dans la victoire allemande contre la France : on ne connaît aucun cas de sabotage et l’offensive n’a donné lieu à aucun largage de troupes aéroportées. Il n’y a aucune intervention de groupes de subversion en arrière des lignes". Le mythe de la cinquième colonne sert d’explication et de justification aux insuffisances et aux défaillances de la France en 1940.

A lire ce résumé, il y a de grandes craintes que l'étude n'ait été orientée...

Pas d'actions de troupes aéroportées en Belgique et au Luxembourg ? Vraiment ? Ces actions ont pourtant contribué à tenir en échec les destructions mises en place par les Belges, et notamment la prise du stock de mines, destiné à permettre de miner les routes, ponts et tunnels ainsi que certaines zones. Ce qui a grandement facilité l'avance des Panzers vers la Meuse. De plus, c'est ignorer les témoignages des combattants signalant de curieux officiers, porteurs d'ordres aberrants...

La dénonciation finale du "conspirationnisme" achève de discréditer l'auteur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
Fantassin
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 09/06/2017

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Lun 11 Sep 2017 - 17:32

BRH a écrit:
Citation :
Ainsi du mythe de la cinquième colonne lors de l’invasion de la France en 1940 ." L’action militaire d’une éventuelle cinquième colonne n’a joué aucun rôle dans la victoire allemande contre la France : on ne connaît aucun cas de sabotage et l’offensive n’a donné lieu à aucun largage de troupes aéroportées. Il n’y a aucune intervention de groupes de subversion en arrière des lignes". Le mythe de la cinquième colonne sert d’explication et de justification aux insuffisances et aux défaillances de la France en 1940.

A lire ce résumé, il y a de grandes craintes que l'étude n'ait été orientée...

Pas d'actions de troupes aéroportées en Belgique et au Luxembourg ? Vraiment ? Ces actions ont pourtant contribué à tenir en échec les destructions mises en place par les Belges, et notamment la prise du stock de mines, destiné à permettre de miner les routes, ponts et tunnels ainsi que certaines zones. Ce qui a grandement facilité l'avance des Panzers vers la Meuse. De plus, c'est ignorer les témoignages des combattants signalant de curieux officiers, porteurs d'ordres aberrants...

La dénonciation finale du "conspirationnisme" achève de discréditer l'auteur !

Si je comprends bien la description du livre, l'auteur se limite à l'étude de la situation en France et il n'aborde ni la Belgique ni le Luxembourg même s'il fait des prolongements en Grande-Bretagne et Alllemagne. En outre, il a publié d'autres ouvrages auparavant (sur le BCRA en particulier) qui furent soutenus par la DGSE ce qui est plutôt bon signe. Enfin, il est agrégé d'histoire ce qui est un titre universitaire particulièrement difficile à obtenir; j'ose espérer que ses recherches (il est fait mention de 1375 notes de fin d’ouvrage...) sont sérieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 944
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Lun 11 Sep 2017 - 17:39

Je ne mets pas en cause le niveau de l'auteur. Juste son objectivité... Prétendre que "l’idée d’un plan général, extrapolé de quelques incidents isolés, relève purement et simplement de la pensée conspirative" me paraît tendancieux. On aurait aimé une recension complète de ces quelques "incidents" isolés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5573
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Lun 11 Sep 2017 - 18:23

Bonjour,

Citation :
L’auteur montre que dans les années 1920, s’est développé en France le fantasme d’un complot contre la sûreté de l’Etat, ourdi par les communistes français aux ordres des bolchéviques russes.

Je trouve à nouveau que c'est un peu facile...

Le PCF, il me semble, s'est lui-même défini comme un parti révolutionnaire, antimilitariste (au moins dans un premier temps), internationaliste, qui ne rejetait ni la clandestinité ni les actes illégaux. Ce n'est pas parce qu'il a utilisé les moyens démocratiques représentés par les élections qu'il s'inscrivait dans un respect total de la démocratie.

Il me semble donc que c'était bien le minimum de s'inquiéter d'un possible complot contre la sûreté de l'Etat... et de prendre les mesures propres à l’empêcher... facile après coup, parce qu'il ne s'est pas traduit dans les faits de parler de fantasme.

D'autre part, que l'appareil dirigeant soit au moins pour une bonne part aux ordres des "bolchéviques russes" c'est tout de même difficilement contestable, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
antoine-m
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant


Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 06/07/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Lun 11 Sep 2017 - 18:37

Très intéressant.

Mais quel rapport avec la fiabilité des armes de bord des blindés ?

Ne serait-il pas judicieux d'ouvrir un nouveau fil où vous pourrez polémiquer gentiment ?

Ceci-dit, sans vouloir froisser quiconque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chars-francais.net
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5573
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Lun 11 Sep 2017 - 18:41

Bonsoir,

Le rapport se trouve dans les questions abordées dans le premier fil du post...


Citation :
L’armement, au même titre que divers organes mécaniques, a-t-il subit d’importants sabotages en usine ?

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
BRH
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 944
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Mar 12 Sep 2017 - 9:48

dhouliez a écrit:
Le PCF, il me semble, s'est lui-même défini comme un parti révolutionnaire, antimilitariste (au moins dans un premier temps), internationaliste, qui ne rejetait ni la clandestinité ni les actes illégaux. Ce n'est pas parce qu'il a utilisé les moyens démocratiques représentés par les élections qu'il s'inscrivait dans un respect total de la démocratie.

Il me semble donc que c'était bien le minimum de s'inquiéter d'un possible complot contre la sûreté de l'Etat... et de prendre les mesures propres à l’empêcher... facile après coup, parce qu'il ne s'est pas traduit dans les faits de parler de fantasme.

D'autre part, que l'appareil dirigeant soit au moins pour une bonne part aux ordres des "bolchéviques russes" c'est tout de même difficilement contestable, non ?

Très bonnes remarques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/
Fantassin
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 09/06/2017

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Mer 13 Sep 2017 - 14:19

Pour en revenir à la fiabilité des armes de bord, j'ai constaté, en parcourant le forum, qu'une question identique avait été posée en mars 2008, et là aussi après la lecture de GBM...j'avais fait une recherche sur le site avant de poster ma question mais les mots clefs ne devaient pas correspondre.

Ce fil se trouve là:  http://atf40.forumculture.net/t609-qualite-de-fabrication-des-armes-de-tourelle

Les contributions sur ce fil de 2008 sont très intéressantes (participation de S. Ferrard et E.Denis) et apportent deux éléments qui m'étaient inconnus: l'importance du frein de bouche (accessoire peu répandu dans l'ATF40) et le rôle du frein récupérateur dont Eric Denis écrivait il y a neuf ans: "les freins récupérateurs dont l'huile ne supportait guère des tirs soutenus à cadence maximum".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fabi1
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 565
Age : 32
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940   Mer 13 Sep 2017 - 15:53

Salut.
Il y a eu aussi forcément des déboires suite aux défauts de maintenance consécutifs aux péripéties de la campagne et parfois au défaut de formation et d'expérience.... ainsi que des problèmes perçu comme "panne" intempestive mais qui pourraient en fait résulter d'un dommage de combat.

Pour défaut d'arme... il y a aussi le défaut de munition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fiabilité des armes de bord équipant les blindés Français en 1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Armes utilisées.
» Question traditionnelle: le fameux carnet de bord!!!
» fiabilité des mesures
» [Papier] Siège de Péronne 1536 :armes des intervenants
» Mes armes: explications

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les matériels de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Matériels roulants :: Chars et automitrailleuses modernes-
Sauter vers: