Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 46e RI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PECAST
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 05/08/2017

MessageSujet: 46e RI   Sam 5 Aoû 2017 - 14:53

Nouveau sur ce Forum, je lance une "bouée" pour retrouver des renseignements sur le 46ème RI pendant la drôle de guerre. A cet effet je joins un extrait de la FM de mon père qui en tant que sergent y a servi.
Merci d'avance pour votre concours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1971
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: 46e RI   Sam 5 Aoû 2017 - 15:31

bonjour

en fait pendant la drôle de guerre il n'était pas vraiment avec le 46ème RI sinon alternant avec le(s) Dépôt(s) d'Infanterie en Ile-de-France et le CID 10 de la 10ème DI en Moselle
-il était au Dépôt de Guerre d'Infanterie ?? (théoriquement 212 de Fontainebleau) de septembre à fin décembre 1939
-puis de janvier à avril 1940 au fraîchement créé Centre d'Instruction Divisionnaire 10 de la 10ème DI (dont les compagnies sont numérotées comme "4ème compagnie" rattachées à la suite d'un bataillon de chacun des 3 RI de la Division, 5ème 24ème 46ème RI)
-puis détaché au Dépôt d'Infanterie 213 de Versailles du 8 avril au 15 mai 1940 qui n'est pas le dépôt d'abonnement de ce régiment sinon de celui du 24ème RI voisin
-enfin le 16 mai 1940 la phase active des opérations ayant débuté depuis 6 jours au 46ème RI qui partage le sort de cette 10ème DI d'active francilienne dans la campagne 

Salutations
Loïc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PECAST
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 05/08/2017

MessageSujet: Re: 46e RI   Dim 6 Aoû 2017 - 15:24

Merci Loic;

Mon père m'a dit qu'il avait passé l'hiver 39-40 du côté de Bar le Duc (Meuse); et qu'il y avait eu très froid. Cela peut-il être ainsi confirmé ? et si oui pourrait-on avoir des informations plus précises sur un lieu de cantonnement.
Enfin comme dit dans le premier message , étant nouveau sur ce forum, puis-je avoir la signification des sigles suivants:
CID: Centre d' Instruction divisionnaire?. oui/non ?
DGI: Dépôt de Guerre d'Infanterie (oui), mais qu'y faisait-on?
Intérieur CS: ?
Aux Armées CD:?.
NDS n°:1460/ID: note de Service 1460/ID??
DOM: Dégagé des obligations Militaires : OK sûr.

Dernier détail : En 1936 en juin il a fait une période au 24ème RI au camp d'Avord. Y a t-il là qu'une pure coïncidence?.

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1971
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: 46e RI   Lun 7 Aoû 2017 - 0:03

bonsoir

24ème ou 46ème RI cela traduit un réserviste qui a des attaches ou un lien professionnel ou géographique avec l'Ile-de-France, il n'est guère étonnant de le retrouver dans l'un ou l'autre régiment

CS et CD c'est pour campagne simple et campagne double qui distingue une période à l'arrière, à l'Intérieur d'une période dans la zone des Armées sur le front
NDS sans doute Note de Service oui

je n'ai malheureusement pas le cantonnement du Centre d'Instruction Divisionnaire (CID) 10 
à priori Bar-le-Duc est relativement éloigné du secteur de la 10ème DI qui se trouve concentrée en Moselle à proximité de la frontière à cette époque

du 1er janvier au 7 avril quand il est au CID 10
sa Division est plutôt autour de Audun-le-Roman, puis mi janvier dans la région de Briey, fait mouvement vers Corny puis Tromborn, d'ailleurs ralentie par le gel
les hivers de la guerre ont été particulièrement vifs de mémoire de nos Anciens, celui de 1939-1940 doit figurer parmi les hivers les plus rigoureux avec celui de 1956 pour le siècle passé en France
reste autour de Tromborn de février à avril, le Quartier Général à Condé-Northern, périmètre de la division entre Villing Eblange et Merten Coume selon les Historiques Succincts concernant la 10ème DI 


un Dépôt (de Guerre) d'Infanterie, DGI ou DI, comprend des compagnies de passage et surtout des compagnies d'Instruction, c'est essentiellement un régiment d'instruction qui reçoit les nouveaux conscrits appelés aux obligations militaires. En temps de guerre les régiments désormais envoyés sur le front ne peuvent plus assurer la formation des jeunes recrues, et encore moins les embarquer vers le front sans instruction militaire. La ou les compagnies de passage, il y'en a moins, là il s'agit pour un sergent moins d'instruire que d'encadrer simplement je pense des hommes en attente d'affectation ou renvoyés à l'arrière pour diverses raisons
une fois instruits les conscrits sont alors versés dans les régiments "abonnés" au dépôt où ils ont été incorporés

les CID, par rapport au(x compagnies d'Instruction du) Dépôt d'Infanterie, il s'agit de compléter l'instruction des renforts venant des dépôts avant de les placer définitivement dans une unité de la Division
ils sont chargés du perfectionnement notamment des servants de mitrailleuses et d'engins
http://www.atf40.fr/atf40/divers/CID.pdf

Salutations
Loïc L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PECAST
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 05/08/2017

MessageSujet: Re: 46e RI   Lun 7 Aoû 2017 - 15:20

Bonjour;
Merci Loïc.
Eh bien me voici "armé" pour tout savoir sur la période sept 39-Aout 40 de mon père.
Pour la géographie précise, on en restera là faute d'éléments nouveaux.
Il me disait qu'il avait eu de la chance de ne pas être prisonnier, mais qu'il avait perdu toutes ses affaires mises dans un camion, que lui et ses compagnons n'ont jamais retrouvé, probablement perdu et détruit lors des bombardements sur la Loire autour d'Orléans.
Par contre je possède les documents ( écrits en Français et en Allemand), qui lui ont été remis lors de sa démobilisation pour regagner son foyer , effectivement en Région Parisienne, voyage et injonction qui lui était faite d'aller rendre ses vêtements militaires à la Gendarmerie la plus proche...... 
Il y est d'ailleurs stipulé qu'il n'a pas reçu ses 200.00 FR....
Seriez vous intéressé.?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1971
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: 46e RI   Lun 7 Aoû 2017 - 23:39

bonsoir

beaucoup de chance en effet, et plus encore, car si l'Armée Française a été malheureusement éreintée durant cette campagne, certaines unités ont plus subi que d'autres et le 46ème RI a été particulièrement étrillé début juin pendant la bataille de l'Aisne,
il est même réduit à 200 hommes, l'équivalent d'une compagnie sur un régiment d'environ 3400 hommes à 17 compagnies

n'ayant point eu le temps encore de reproduire ce que précisait les Historiques Succincts pour la bataille de France elle-même en mai-juin :

17 mai Front de l'Aisne sa Division positionnée de Pignicourt à Pargny ferme
18 mai front à défendre entre Neufchâtel et Taizy
19 mai le 46ème RI vers Rethel
durant ces journées réussissent à contenir les tentatives de franchissement allemandes
fin mai la Division est à en position à Avaux, Poilcourt-Sydney, Aumenancourt-le-Grand, Bourgogne, le 46ème RI est placé au centre du dispositif
Bataille de l'Aisne 
9 juin attaques ennemies après intense préparation d'artillerie et aviation, infiltrations ennemies à droite et à gauche des limites de la Division 
grosses pertes aux 5ème 24ème 46ème RI
10 juin puissantes attaques blindées appuyées par aviation sur les flancs de la Division, résistances des points d'appui du 46ème RI au sud de l'Aisne
pertes dans les 3 RI
la Division doit défendre secteur entre la route de Reims à Rethel et Bérru
11 juin retard dans les replis d'où brèches dans l'organisation défensive prévue
résistance du 46ème RI à Aire jusqu'à 11h00 pertes des Ier et IIIème Bataillon
12 juin installation dans le secteur prévu avec restes du régiment
13 juin (QG Div. à Pocancy) 46ème RI réduit à 200 hommes 6 fusils-mitrailleurs 3 mitrailleuses plus 3 canons antichars de la 14ème compagnie divisionnaire antichars
le reliquat se replie par la Bourgogne et l'Auvergne
la 10ème DI elle-même est réduite à 649 hommes (moins de 4% restant sur un effectif théorique initial de 16 541)

Salutations
Loïc L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PECAST
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 05/08/2017

MessageSujet: Re: 46e RI   Mar 8 Aoû 2017 - 13:50

Bonjour Loic;
Merci pour tous ces renseignements détaillés sur la difficile campagne du 46ème RI. Mais apparemment mon père n'y était pas puisque détaché au DGI 213 de Versailles, 26 ème Cie, ce sont les renseignements indiqués comme Dernier Corps d'Affectation sur sa feuille de démobilisation en date du 10/08/1940.
Au passage, sur le même document, à la rubrique : Centre mobilisateur ou Localité ou Unité ou Dépôt rejoint au moment du dernier appel sous les drapeaux il est indiqué: CMI 212 au 27/08/1939.
D'où mes questions:
a): Y a t-il quelque part un document ( type JMO de la 1ère GM) ou l'on puisse connaître en détail le sort du DGI 213 de Versailles du 8/04/1940 au 10/08/1940 ?.
b): Où as tu trouvé tout ce qui précède concernant le 46ème RI?.
Par avance Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1971
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: 46e RI   Mar 8 Aoû 2017 - 20:29

bonjour

la source que je cite à deux reprises Historiques Succincts Les Grandes Unités Françaises Historiques Succincts (SHAT 1967) ce sont des gros volumes qui reprennent le parcours des unités dans des tableaux mais à l'échelle de la Division ou du Corps d'Armée, pas du régiment, ils n'entrent pas plus dans les détails

la mention du CMI 212 confirme qu'il était resté au Dépôt d'Infanterie 212 de Fontainebleau de septembre à fin décembre 1939

par contre quand bien même son dernier corps d'affectation à la démobilisation est le Dépôt d'Infanterie 213 initialement à Versailles, il ne peut s'y trouver au delà du 15 mai car c'est en contradiction avec la mention Campagne Double - Aux Armées 16 mai au 25 juin -  portée sur le relevé des campagnes
qu'il soit reversé à l'Armistice le DGI 213, sans doute, les isolés et les autres rejoignent leurs dépôts quand leurs régiments sont dissous ou disloqués en attendant les mesures de démobilisation courant juillet-août

le JMO - si il existe - est conservé à Vincennes au SHD 
Mais le Dépôt d'Infanterie 213 tout comme les autres Dépôts de Paris ne sont pas destinés à participer aux combats, ils sont évacués avant la chute de la capitale le 14 juin
le DGI 213 et ses 9000 hommes se replient au nord de Pau à Arzacq-Arraziguet, à une trentaine de km du centre de démobilisation d'Artix de la fiche-matricule dans le même département des Basses Pyrénées (Atlantiques)

Salutations
Loïc L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PECAST
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 05/08/2017

MessageSujet: Re: 46e RI   Mer 9 Aoû 2017 - 15:13

Bonjour;
 Merci de répondre à toutes mes questions , qui sont celles d'un néophyte en la matière. J'essaie de reconstituer les faits et gestes de mon père en cette période plus que troublée, d'autant plus que c'est celle de ma naissance.......
 D'après ce que tu dis , je comprends que le DGI 213 et ses (au moins ) 26 Cies ont quitté ( je pense Satory) en tant que tels et n'ont pas rejoint leur régiment de rattachement. Mon père ne m'a pas raconté d'épisodes de combats, il m'a surtout dit qu'ils ne faisaient que se replier.....
 Qu'en est-il exactement?.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1971
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: 46e RI   Mer 9 Aoû 2017 - 17:24

bonjour

je ne connais pas le nombre de compagnies de ce dépôt Francilien

le Dépôt d'Infanterie en tant que tel n'a pas à rejoindre ses régiments de rattachement, c'est une unité, un régiment lui-même pour ainsi dire, essentiellement d'instruction avec ses cadres officiers et sous-officiers voire hommes du rang qui encadrent des jeunes soldats même pas parfois encore instruits ni armés en juin 1940, c'est une fois formés et achevé leur cycle d'instruction que ces derniers quittent le Dépôt pour rejoindre une nouvelle affectation, un régiment en particulier

la période dans la zone des Armées «du 16 mai du 25 juin» (?) est contradictoire avec une présence au Dépôt d'Infanterie 213 qui naturellement reste non-exposé à l'Intérieur 

évidemment si il y'a d'autres pièces à verser au dossier que la lecture de la fiche-matricule, qu'il soit resté au camp de Satory par exemple, ce sont des éléments importants qu'il faut préciser, mais en l'espèce 
Dépôt d'Infanterie 213 avec campagne zone des Armées du 16 mai au 25 juin c'est antinomique

Salutations
Loïc L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avz94
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 4883
Age : 56
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: 46e RI   Mer 9 Aoû 2017 - 18:16

Bonsoir,

sa période de détachement au DGI 213 pouvait peut-être s'étendre que sur la période du 8 avril au 15 mai 1940 (il n'y était pas muté). Après cette période il du regagner son corps d'affectation. Il faudrait retrouver la note de service pour savoir si elle indique une durée de détachement au DGI 213.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais/
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1971
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: 46e RI   Mer 9 Aoû 2017 - 20:25

bonsoir

je pense que à cette date, 16 mai 1940, pour que cela corresponde, il n'a pu que réintégrer son dernier corps d'origine la 4ème compagnie du 46ème RI, c'est à dire non pas le 46ème RI lui même proprement dit comme expliqué mais le CID 10 (4ème compagnies des 5ème 24ème 46ème RI) qui doit être l'unité combattante dans laquelle il était en mai-juin

sinon... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PECAST
Fusilier voltigeur
Fusilier voltigeur


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 05/08/2017

MessageSujet: Re: 46e RI   Jeu 10 Aoû 2017 - 14:54

Bonjour à toi Lilian et bonjour aussi à avz94:

 Merci à vous deux pour la recherche, apparemment difficile du déroulement des faits. Ceci peut s'expliquer par, d'après ce que j'ai lu, et entendu l'état complet de désorganisation du à la période mai-juin 1940.
 Mon père ne m'a jamais dit qu'il avait eu à faire le coup de feu, il a suivi ses officiers qui ont surtout pensé à éviter la captivité à leur troupe. D'ailleurs il n'a jamais cherché à faire valoir sa campagne 39-40 au titre d'ancien combattant, aurait-il eu sa carte d'AC, je ne sais ? 
 Voilà je pense que tout, sauf événement ou information nouveaux, a été dit et écrit sur ce cas particulier. Je vous remercie pour vos interventions et commentaires. Merci.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
46e RI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Infanterie :: Par N° de RI-
Sauter vers: