Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Les canonnières fluviales d’extrême-orient en 1939

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ALAIN
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : menton
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Les canonnières fluviales d’extrême-orient en 1939    Lun 5 Juin 2017 - 15:52

Je me suis rendu compte que l'on avait omis jusqu'à présent de parler des canonnières fluviales françaises présentes en extrême-orient en Chine et en Indochine en 1939/1940; les voici donc: 


- Doudart de Lagrée et Balny: 183 t; 900 cv; vitesse 14 nœuds; armement 6 x 37
mm


Doudart de Lagrée 

-Doudart de Lagrée est mis sur cale en mars 1908 au Chantier de Bretagne à Nantes; il est lancé le 5 janvier 1909; il entre en service en février 1909; en service sur le Yang Tse; en 1917 l'armement est modifié 1 x 75 mm; 2 x 37 mm; 4 x 8 mm; désarmé à Shanghai en 1939; démoli en 1941(selon d'autres sources elle n'aurait pas été démolie mais récupérée par les communistes chinois en 1949).


Balny

-Balny est mis sur cale en 1908 au Chantier de Bretagne à Nantes; il est lancé en juin 1914; retardé par la guerre, il entre en service en 1920; modifié en cours de construction: armement:1 x 75 mm; 2 x 37 mm; 4 x 8 mm en service sur le Yang Tse; désarmé en 1940 à Chungking; vendu à la chine en 1944 renommé Fa Ku existait encore parait il en 1962.




-Commandant Bourdais et Avalanche ex chasseurs type CH101: 128 t; 1300 cv; vitesse 16,5 nœuds; armement: 1 x 75 mm; 1 x 8 mm


Commandant Bourdais ex CH111

-CH111 construit chez Dubigeon à Nantes; en service en 1920; aménagé en canonnière en 1928 prend alors le nom de Commandant Bourdais; sabordé le 9 mars 1945 lors de l'attaque japonaise.


Avalanche ex CH112

-CH112 construit chez Dubigeon à Nantes; en service en 1920; aménagé en canonnière en 1928 prend alors le nom d'Avalanche; coulé le 9 mars 1945 par l'aviso colonial Amiral Charner pour qu'il ne tombe pas aux mains des japonais.


-Argus et Vigilante 178 t; 600 cv; vitesse 12 nœuds; armement: 2 x 75 mm; 2 x 37 mm; 4 x 8 mm



Argus 

-Argus est construit par l'arsenal de Toulon; lancé en 1922; entré en service en 1923; désarmé à Haiphong en 1940 après avec été gravement endommagé par un typhon; démoli en 1941.


Vigilante 

-Vigilante est construit par l'arsenal de Toulon; lancé en 1922; entré en service en 1923; désarmé à Haiphong en 1940; sabordé à Haiphong le 9 mars 1945 lors de l'attaque japonaise; renfloué en 1946?

-Francis Garnier 639 t; 3200 cv; vitesse 15 nœuds; armement: 2 x 100 mm; 1 x 75 mm; 2 x 37 mm; 4 x 8 mm; la plus grande canonnière de rivières.


Francis Garnier

-Francis Garnier est mis sur cale au Chantier CNF de Caen en 1926; lancé en décembre 1927; entré en service en 1931; sabordé à Kratie sur le Mékong le 9 mars 1945 lors de l'attaque japonaise.



- Mytho et Tourane 95t; 250 cv; vitesse 10 nœuds; armement: 1 x 75 mm; 1 x 47 mm; 2 x 8 mm.


Mytho 

-Mytho est construit par l'arsenal de Saigon en 1933; coulé sur le Mékong le 9 mars 1945 par l'aviso colonial Amiral Charner pour qu'il ne tombe pas aux mains des japonais.


Tourane

-Tourane est construit par l'arsenal de Saigon en 1936; sabordé sur le Donai le 9 mars 1945 lors de l'attaque japonaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ajtrad
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 49
Localisation : Antibes
Date d'inscription : 10/09/2015

MessageSujet: Re: Les canonnières fluviales d’extrême-orient en 1939    Lun 5 Juin 2017 - 17:38

Splendides photos !!! Merci, Alain, pour ce fil...

Quel Officier de Marine n'a pas rêvé de servir sur ce type d'unités et à cette époque... En tout cas, c'était mon cas, ce genre de photos et les affiches de recrutement du même tabac ne m'ont jamais laissé indifférent... Les toiles de taud donnent tout de suite un petit cachet colonial.

La photo de la Vigilante a sans doute été prise en baie d'Along, proche d'Haiphong, le relief est typique de la région côtière nord-est du Tonkin.

Frédéric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc M.
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Les canonnières fluviales d’extrême-orient en 1939    Lun 5 Juin 2017 - 19:23

Citation :

Doudart de Lagrée

Bonjour et merci pour ces photos. Sur celle ci-dessus, le bâtiment en arrière-plan est la caserne Odent, établissement de la Marine, à Wang Kiato près de Chongqing.
Source : Les Canonnières du Yang-Tsé, Arnaud d'Antin de Vaillac, Éditions France-Empire, 1972
Voir aussi : http://france.chine.free.fr/changjiang/bastille.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 777
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les canonnières fluviales d’extrême-orient en 1939    Lun 5 Juin 2017 - 20:10

Bonsoir,

Et comme le matelot français est facétieux, nos marins l'avaient surnommée la Bastille !

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 777
Age : 68
Localisation : Martigues
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Les canonnières fluviales d’extrême-orient en 1939    Sam 8 Juil 2017 - 21:47

Bonsoir Alain,

En complément des informations sur les Commandant Bourdais et Avalanche :
Les chasseurs de sous-marins construits aux USA ou en France entre 1917 et 1921 avaient comme nom la lettre "C" suivie d'un numéro d'ordre.
Ce n'est qu'à partir de la commande de 1931 aux Ateliers et Chantiers de Bretagne que les nouveaux chasseurs de sous-marins auront pour nom les lettres "CH" suivies d'un numéro d'ordre.
La DM 8160 CN 6 qui traite des bâtiments dont la construction est à poursuivre ou à abandonner donne la répartition des 29 chasseurs de construction française :


chasseurs de
S/M
1 à 6
7 à 9
10 à 13
14 - 15
16 à 21
22 - 23
24 à 27
28
29
ACL Ntes
ACL Ntes
Dubigeon
Dubigeon
Normand
Normand
Dyle
ACL Ntes
Dubigeon
à poursuivre
abandonnés
à poursuivre
abandonnés
à poursuivre
abandonnés
abandonnés
abandonnés
abandonnés

Comme cette numérotation recoupait celle des chasseurs d'origine américaine, il a été décidé que les chasseurs français auraient un numéro d'ordre dans la série des 100, ce qui entraîne la correspondance suivante :


C 1C 101ACL Nantes
C 2C 102ACL Nantes
C 3C 103ACL Nantes
C 4C 104ACL Nantes
C 5C 105ACL Nantes
C 6C 106ACL Nantes

C 10C 107Dubigeon
C 11C 108Dubigeon
C 12C 109Dubigeon
C 13C 110Dubigeon

C 16C 111Normand
C 17C 112Normand
C 18C 113Normand
C 19C 114Normand
C 20C 115Normand
C 21C 116Normand

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 49
Localisation : La Bourgogne du Sud
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Les canonnières fluviales d’extrême-orient en 1939    Sam 8 Juil 2017 - 23:30

Bonsoir,

Merci pour ces informations très intéressantes. Au passage, je découvre le sort de quelques navires français lors de l'agression japonaise du 9 mars 1945.

Cordialement,

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourceuxde14.monsite.orange.fr/index.jhtml
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les canonnières fluviales d’extrême-orient en 1939    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les canonnières fluviales d’extrême-orient en 1939
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bibliographie sur l'Extrême-Orient
» Evangélisation en Orient
» L'Extrême-Orient: L'invention d'une histoire et d'une géographie
» Pêcheurs de l'extrême du bar "Le poisson-roi".
» Palestine, Mythe du moyen-orient

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: La Marine Nationale française de 1919 à 1940 :: MNF40 :: Les navires-
Sauter vers: