Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Artillerie du groupement de Mesmay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pontus
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 43
Localisation : Port au Prince (Haiti)
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Artillerie du groupement de Mesmay   Sam 22 Avr 2017 - 18:50

Bonjour,

En compilant 3 listes d’unités combattantes (Groupement de Mesmay, Grandes unités combattantes et les unités combattantes d'artillerie pour la période du 10 mai au 25 juin 1940) je suis parvenu à la composition suivante pour l’artillerie du Groupement de Mesmay qui assure la défense des approches de Lyon puis du Vivarais entre le 19 et le 25 juin 1940.
-10e batterie anti-char du 56e RAD
-Batterie d'intervention immédiate de Savoie du COAA de Valence (du 17 au 18 juin)
-40e et 42e groupes du 405e RADCA
-251e, 252e, 253e batteries qui appartiennent respectivement au 41e, 42e et 43e groupe du 405e RADCA
-103e et 106e batteries du dépôt d’artillerie 414 (commandées par les Capitaine Blouin et Mazarin)
-Détachement à pied du dépôt d’artillerie 414 (Capitaine Duchenois)
J’aimerais affiner un peu cette liste et surtout éliminer d’éventuels doublons. Par exemple je n’ai pas trouvé trace d’un 40e groupe au 405e RADCA et j’ai de gros doutes sur la participation de l'intégralité des 2 groupes de DCA aux combats dans la mesure où l’on ne cite que 3 batteries en tout en pour tout dans mes sources. Par contre la présence d'une batterie de 47 anti-char est régulièrement rapportée pendant les combats au nord de Lyon sans que je sache s’il s’agit de l’une de celles qui sont nommées.
Enfin le capitaine Duchenois est présenté tantôt comme le commandant la barricade nord de Fontaines sur Saône le 19 juin, tantôt comme commandant d’une compagnie du bataillon de marche de Sathonay. En quoi pouvait bien consister son détachement ?
Si par hasard quelqu’un avait déjà étudié cette question, je jette une bouteille à la mer et je remercie d’avance toute personne qui  m’aidera à progresser.

Pontus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1880
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Artillerie du groupement de Mesmay   Sam 22 Avr 2017 - 20:23

bonjour

pour le «40ème Groupe» il n'existe qu'aux 403ème et 407ème de DCA...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RSCHERER
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 53
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Artillerie du groupement de Mesmay   Dim 23 Avr 2017 - 18:45

Bonjour,

ce sujet m’intéresse mais le seul élément que je peux apporter concerne la participation d'une batterie de 3 canon de 75 du lieutenant Falcon, issue du COAA de Valence.

Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pontus
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 43
Localisation : Port au Prince (Haiti)
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Artillerie du groupement de Mesmay   Mer 3 Mai 2017 - 3:02

Bonjour,

Merci à vous deux pour ces indications dont je prends note... A suivre donc

Pontus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 128
Age : 47
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Artillerie du groupement de Mesmay   Mer 3 Mai 2017 - 19:02

Bonjour,

Concernant les combats tenus le 19 juin 1940 à la périphérie de Lyon, le groupement De Mesmay ne disposait uniquement à l'époque, en pièce d'artillerie, que :

-  des 251ème (du 41ème groupe de DAT), 252ème (du 42ème groupe) et 253ème batterie (du 43ème groupe) du 405ème RADCA.
Positionnés à Lissieu, Limonest, Saint Germain au Mt d'or et au nord-est de Caluire.
Tous les canons de 75 ont été perdus ou détruits à l'issue des combats. Au demeurant, ils étaient là "en sacrifice", ne disposaient pas de véhicules tracteurs.

- d'une batterie de marche constituée à Lyon avec du personnel en provenance du dépôt d'artillerie de Grenoble et 8 pièces de 47 mm fournies par le dépôt de Nîmes. Les véhicules tracteurs (P17), canons et obus ont été perçus le 18 au soir. Ils sont partis prendre position dans la foulée. ( 4 à l'ouest de la Saône (Champagne au mont d'Or), 4 à l'est de la Saône (2 à Fontaines sur Saône et deux à Caluire) 
Lors des combats du 19 juin 1940, 6 des 8 canons furent détruits. Seuls deux pièces ( 2ème section de la batterie de marche, section commandée par l'Aspirant Truphème), demeurées en protection du PC du 25 ème RTS à Champagne au Mont d'Or, ne furent pas détruites et purent décrocher vers le sud.

Dans mes archives (Archives du groupement de Mesmay), je n'ai jamais trouvé l'évocation d'une 10ème batterie anti-char du 56e RAD. D'autant que si mes souvenirs sont bons, ce régiment fait partie de la 31ème DI et a été pris dans la nasse de St Valéry en Caux.

Par ailleurs, je n'ai jamais vu l'évocation de la Batterie d'intervention immédiate de Savoie du COAA de Valence (du 17 au 18 juin). A moins que ce soit une autre dénomination de la batterie de 47 évoquée en tête de mon post ?

 
Bien cordialement,
Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 128
Age : 47
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Artillerie du groupement de Mesmay   Jeu 4 Mai 2017 - 0:25

Re bonjour,

Concernant le capitaine Duchesnois, il commandait la première compagnie du bataillon de marche de la légion étrangère du dépôt de  Sathonay. Ses sections étaient placées à  Rochetaillée et Fontaine sur Saône. C'est dans cette dernière ville, à la chute de celle-ci, après destruction ou capture des deux canons de 47 mm, qu'il a été  fait prisonnier.

Et concernant les batteries du dépôt 414, celles-ci ne disposaient pas de canons. Elles ont été utilisées en renfort d'infanterie au bénéfice des barrages de Caluire défendus par d'autres compagnies de légionnaires.
Bien cordialement 

Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pontus
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 43
Localisation : Port au Prince (Haiti)
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Artillerie du groupement de Mesmay   Ven 5 Mai 2017 - 3:14

Bonsoir,

Vos deux messages nécessitent une longue réponse afin de confronter nos infos.
-Concernant le capitaine Duchenois il s'agit bien d'un officier d'artillerie comme le laisse entendre le répertoire des unités combattante, j'ai trouvé il y a peu, son témoignage sur l'entrée des Allemands à Lyon dans les archives en ligne d'un quotidien lyonnais malheureusement je n'arrive pas à remettre la main dessus (honte à moi).
-Des éléments de DCA sont encore présent au sein du groupement de Mesmay après les combats au nord Lyon, Gilles Ragache dans "La fin de la campagne de France" cite des éléments du 404e à Bourg-Argental, le 24 juin. Mais peut -être s'agit-il d'unités du groupement Fèvre qui est quasiment imbriqué dans celui du général de Mesmay, à l'armistice.
-Le site "Mémoire des Alpins" mentionne l'existence d'une 66e (?) batterie AC de 47 formée par le COAA de Valence. Elle est placée sous le commandement du sous lieutenant Herbin, mais je n'ai pas trouvé d'autres références de cette unité.
-Selon le répertoire des unités combattante, le stationnement de la Batterie d'intervention immédiate de Savoie du centre d'organisation de l'artillerie automobile de Valence est St Laurent-de-Mure au Sud est de Lyon ce qui me fait douter de son appartenance réelle au groupement de de Mesmay cette zone est plutot celle des sous groupements Brillat-Savarin ou de Héricourt du groupement Cartier.
-la 10e batterie du 56e RAD est citée dans le répertoire général des unités combattantes d'artillerie et dans celui des unités combattantes appartenant au groupement de Mesmay et au 18e CA. Je doute qu'il s'agisse d'une erreur. Ce ne serait pas la première batterie AC affectée à une autre GU que celle à laquelle elle était destinée initialement. Son stationnement est à Les Bruyères (Haute Loire ?, Savoie ?).

Amicalement
Pontus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 128
Age : 47
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Artillerie du groupement de Mesmay   Mar 9 Mai 2017 - 9:41

Bonjour,
Je reviens sur le sujet et fais suite au dernier message de Pontus.

1 ) Sur le capitaine Duchenois :
A la lecture de toutes les archives du groupement de Mesmay, dont, en particulier, celles du dépôt de la Légion (dont le rapport de son chef, le Colonel Debas), il est continuellement mentionné que le capitaine Duchenois est de la Légion. Le bataillon de marche du dépôt de la Légion de Sathonay était composé de quatre compagnies. Il commandait la première, qui avait établi des barrages à Neuville sur Saône (abandonné le 19 juin au matin), Rochetaillée et Fontaine sur Saône. Il a été fait prisonnier dans cette dernière commune, après un combat où des légionnaires ont été tués. Aucun artilleur du DA 414 n’était présent sur ces barrages. Les hommes de ce dépôt d’artillerie sont restés en renfort à Caluire. L’un d’eux y a été tué.
De toute évidence, au regard du contenu précis des archives du groupement, la liste des grandes unités comporte une erreur à propos du capitaine Duchesnois. Mais je reste fort attentif à prendre connaissance du témoignage que vous citez.
 

2 ) Sur les autres éléments d’artillerie.
Dans mon premier message, j’ai précisé la composition en artillerie du groupement uniquement lors des combats de Lyon.
Sur l’apport de nouvelles unités, lorsque le groupement a glissé au sud, j’irai relire mes archives (pas eu le temps à ce jour)


3 )  Sur la batterie AC de 47 formée par le COAA de Valence
Il a bien existé une 66ème batterie AC de 47 formée par le COAA de Valence, placée sous le commandement du sous-lieutenant Herbin. Mais elle relevait du Groupement Cartier, Sous groupement Brillat Savarin. Elle a notamment combattu le 20 juin au Sud de Lyon, à St Symphorien d’Ozon. Quant à la « Batterie d'intervention immédiate de Savoie du centre d'organisation de l'artillerie automobile de Valence », j’en déduis qu’il doit logiquement saisir de la même unité mais sous une autre dénomination.


J’espère avoir fait avancer le schmilblick !


Bien cordialement

Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pontus
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 43
Localisation : Port au Prince (Haiti)
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Artillerie du groupement de Mesmay   Sam 20 Mai 2017 - 2:48

Bonjour,

Concernant le capitaine Duchenois
J'ai passé la semaine à essayer de retrouver l'article sur Gallica sans succès. Il peut s'agir d'un homonyme car le témoignage dans l'article était sans équivoque. Par ailleurs, il racontait que rappelé par le général Hartung pour signer l'acte de capitulation, il a été retenu prisonnier le 19 juin alors qu'il s'attendait à rejoindre ses artilleurs pour poursuivre le combat en dehors de la ville.

amicalement,
Pontus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le gone
Sergent de carrière
Sergent de carrière


Nombre de messages : 128
Age : 47
Localisation : Rhone Alpes
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Artillerie du groupement de Mesmay   Lun 22 Mai 2017 - 9:51

Pontus a écrit:
Bonjour,

Concernant le capitaine Duchenois
J'ai passé la semaine à essayer de retrouver l'article sur Gallica sans succès. Il peut s'agir d'un homonyme car le témoignage dans l'article était sans équivoque. Par ailleurs, il racontait que rappelé par le général Hartung pour signer l'acte de capitulation, il a été retenu prisonnier le 19 juin alors qu'il s'attendait à rejoindre ses artilleurs pour poursuivre le combat en dehors de la ville.

amicalement,
Pontus

Le récit laisse entendre qu'il s'agit du lieutenant colonel Joseph Pouzin, commandant le DA 414.
Depuis le QG de l'EM de Lyon, il est venu au devant des Allemands, à Caluire, après la chute de celle-ci, porteur d'un drapeau blanc pour leur signaler que Lyon était ville ouverte.
L'ennemi était toutefois furieux d'avoir eu des combats en périphérie de la ville.
Pouzin leur a alors expliqué que Caluire n'était pas Lyon, sans succès....
Il fut emmené dans un  véhicule jusqu'à la Préfecture du Rhône ou les Allemands étaient "attendus".
Plus tard dans la soirée, il alla, solidement encadré par l'ennemi, à bord d'un véhicule, ordonner aux derniers défenseurs français présents encore à l'extérieur de Lyon, le long de la Saône  ( en majorité des troupes sénégalaises) de déposer les armes.
En sa qualité de porteur de drapeau blanc envoyé par le Général de Mesmay, il pensait logiquement ne pas être fait prisonnier.
Ce ne fut pas le cas, l'occupant ayant considéré qu'il était "le commandant du détachement en avant de Lyon". Il passa plusieurs mois en captivité avant d'être libéré en décembre 1940.

Bien cordialement.
Le Gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Artillerie du groupement de Mesmay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Identification uniforme second empire artillerie?
» artillerie
» HAZEMANN Charles Théodore - Brigadier au Train d’Artillerie
» FOIN (Joseph) - Caporal - 7e Régiment d'Artillerie à pied -
» Chèvre d'artillerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Artillerie-
Sauter vers: