Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Encadrement de la Légion Etrangère 1939-1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RSCHERER
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 675
Age : 54
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Encadrement de la Légion Etrangère 1939-1940   Mar 3 Jan 2017 - 8:20

Bonjour à tous,

je me suis intéressé à la Légion Étrangère et j'essaie d'en définir les chefs de corps (régiments et bataillons en 1939 et 1940).

En voici une liste non exhaustive et malheureusement incomplète.


DCRE (dépôt commun des régiments étrangers) à Sidi Bel Abbes, rattaché administrativement au 1° REI : commandant ?
 
DMLE (dépôt métropolitain de la Légion Etrangère) en région lyonnaise (Sathonay, La Valbonne) : colonel Debas (créé le 2 septembre 1939)
 
1° REI : colonel Azan, colonel Robert, puis colonel Flan puis colonel Girard (Algérie, Sidi-Bel-Abbès)
 
1° bataillon (ancien VI/1° R.E.I.) : chef de bataillon Brisset (Levant, Baalbeck) : devient II/6° REI. Un autre I/1° REI est créé et est affecté à la 182° DIA (Afrique du Nord).
2° bataillon : (territoire d’Ain Sefra)
3° bataillon : (RFST, région fortifiée du sud tunisien)
4° bataillon (ancien VIII/1° R.E.I.) : chef de bataillon Edart (Levant, Homs) : devient I/6° REI ; Un autre IV/1° REI est créé et affecté à la 182° DIA (Afrique du Nord).
5° bataillon : à priori non créé ?
6° bataillon (crée le 31 août 1939) : chef de bataillon Boitel (Levant) devient IV/6° REI
 
Officiers : chef de bataillon Buchet ?
 
2° REI : colonel Flan (Maroc, Meknes)
 
1° bataillon : (Khénifra)
2° bataillon : chef de bataillon Taguet (Levant) devient III/6° REI puis un autre 2°/2° REI est crée (Meknès)
3° bataillon : (distribué dans divers postes)
 
Le 2° REI intègre fin 1940 les éléments du 4° REI dissous pour permettre la création des 11° et 12° REI, de la 13° DBLE et des régiments de volontaires étrangers (RMVE). Le lieutenant-colonel Gentis est affecté au 2° REI : 1° ou 3° bataillon ?
 
 
3° REI : colonel Lales (Maroc, Fès)
 
1° bataillon : chef de bataillon Aage de Danemark (mort le 29 février 1940) puis ? (Taza)
2° bataillon : (distribué en divers postes)
3° bataillon : commandant Lambert ? (Moulay Bou Chta)
 
Commandant Clément : chef de bataillon (lequel ?) au 3° REI puis muté au 11° REI.
Chefs de bataillon Boyer-Resses et Gaillard
 

4° REI : lieutenant-colonel Lorillard puis lieutenant-colonel Gentis à partir de juillet 1940 (Maroc, Marrakech) : ses élements servent à la création des 11° et 12° Régiments étrangers d’infanterie puis de la 13° DBLE. Il est dissous le 14 novembre 1940 et ses élements intègrent le 2° REI.
1° bataillon : (Ouarzazate)
2° bataillon : (Agadir)
3° bataillon : (Marrakech)
 
Les 2°, 3° et 4° REI assurent la présence française au Maroc. Ils vont fournir la quasi-totalité des cadres et des renforts destinés aux régiments de mobilisation formés en métropole. En Syrie, les 3 bataillons du 1° REI et celui du 2° REI sont regroupés et forment le Groupement de Légion étrangère du Levant avant de constituer, le 1° octobre, le 6° REI sous le commandement du colonel Imhaus, puis du lieutenant-colonel Barré.
 
5° REI : lieutenant-colonel De Cadoudal (Indochine)
 
1° bataillon : commandant Bjerring (Tong),
2° bataillon : commandant Marcelin puis commandant Puaud (Dap Cau)
3° bataillon : commandant Belloc (Tuyen Quang)
 
6° REI : colonel Imhaus puis lieutenant-colonel Barré (Syrie et affecté à la 192° DI), crée le 1° octobre 1939 à partir du GLE (Groupement de Légion Etrangère)
 
1° bataillon : chef de bataillon Edart (ex IV/1° REI) à Soueïda,
2° bataillon : chef de bataillon Brisset (ex I/1° REI) à Baalbeck,
3° bataillon : chef de bataillon Taguet (ex II/2° REI) à Damas,
4° bataillon : chef de bataillon Boitel (ex VI/1° REI) à Homs et Palmyre.
 
Ce régiment est également connu sous le nom de "régiment du Levant de la Légion étrangère".
Le 1° janvier 1940, le 6° REI est scindé en deux parties :

  • un régiment de type montagne implanté à Homs, équipé de mulets, et commandé par le lieutenant-colonel Barre qui deviendra le 19 mars de la même année le 6e régiment étranger d'infanterie. Intégré à la 192° DI, il comprend :

    • un état major,
    • une compagnie de commandement,
    • une compagnie régimentaire d’engins (créée en mars 1940),
    • une compagnie hors rang,
    • le I/6° REI,
    • le II/6° REI
    • le 11° BVE en avril 1940.


  • un régiment motorisé de type outre-mer implanté à Damas, qui deviendra le 19 mars le groupement de Légion étrangère du Levant (GLEL). Commandé par le lieutenant-colonel Vias, il comprend :

    • un état major,
    • une section de commandement,
    • le III/6° REI,
    • le IV/6° REI,
    • la section spéciale de la Légion étrangère.


Le 10 mars 1940, par note N° 1062/1, le général Weygand, commandant en chef le théâtre d’opérations de méditerranée orientale prescrit la constitution, en deux parties, du 6° REI portant les appellations suivantes :

- 6° REI (lieutenant-colonel Barre) avec les 1° et 2° bataillons du 6° REI : affecté à la 192° DI.

- Groupement de Légion étrangère du Levant (G.L.E.L.) (lieutenant-colonel Vias) avec les 3° et 4° bataillons : affecté aux territoires du sud de la Syrie.

Le 1° mars 1940, est créé au camp du Barcarès (Pyrénées-Orientales), 1° bataillon de marche des volontaires étrangers (1° B.M.V.E.), arrivé le 15 avril 1940 à Beyrouth et le 16 à Baalbeck. Le 28 avril 1940, en exécution de la note de service N° 308/I, en date du 22 avril 1940, le général de corps d’armée Massiet, commandant le groupement des forces mobiles du Levant (G.F.M.L.) prescrit que le bataillon de volontaires étrangers, débarqué le 15 avril à Beyrouth, soit affecté au 6° R.E.I. à Baalbeck (avec le II/6° REI). Il portera l’appellation 11° bataillon de volontaires étrangers (11° BVE) du 6° REI. Il est commandé par le chef de bataillon Knoker (officier de réserve).

11° REI
 : colonel Maire (quitte le régiment fin février atteint par la limite d'âge) puis colonel Robert (muté à l’ID de la 6° DINA) et commandant Clément (unité affectée à la 6° DINA)
 
1° bataillon : chef de bataillon Auffrey puis capitaine Rouillon
2° bataillon : chef de bataillon Brissard puis capitaine Rzekiecki D’Alegron (tué à Verdun le 18 juin 1940)
3° bataillon : commandant Guyot puis capitaine Rio puis capitaine Gaultier (issu du 4° REI)
 
12° REI : lieutenant-colonel Besson (unité affectée à la 8° DI)
 
1° bataillon : chef de bataillon Roux
2° bataillon : chef de bataillon Dury puis chef de bataillon Franquet
3° bataillon : chef de bataillon Andre
 
13° DBMLE puis 13° DBLE (le 24 mars 1940) : lieutenant-colonel Magrin-Vernerey (CEFS), créée en février 1940
 
1° bataillon : chef de bataillon Boyer-Ressès, venant du 3° REI (unité créée à  Sidi Bel Abbes)
2° bataillon : chef de bataillon Gueninchault tué le 17 mai, puis capitaine Ponthieux (unité créée à Fez)
 
1° REC : colonel Berger puis colonel Levasseur (Tunisie, Sousse)
 
1° escadron (à cheval) : capitaine ?
2° escadron : capitaine (dissous mars-avril 1940)
3° escadron (motorisé avec 10 Laffly 50M) : capitaine ?
4° escadron (motorisé avec 10 Laffly 50M) : capitaine ?
 
Officiers : capitaine Courtois, capitaine Lucchetti, capitaine Roumiantzoff et capitaine De Solomirsky.
 
2° REC : lieutenant-colonel Farine (Maroc, Midelt), crée en juillet 1939 à partir du 1° REC
 
3° escadron (monté) : capitaine Colonna Renucci  (Boulmane)
4° escadron ‘monté) : capitaine Lennuyeux (Midelt)
5° escadron (motorisé)  capitaine Guibert (Ouarzazate, Mogador et Marrakech)
 
Le chef d’escadrons Billon commande le groupe à cheval (monté).
 
Le 1° REC, avec le 2° REC, a donné naissance au 97° GRDI : lieutenant-colonel Lacombe de la Tour puis capitaine De Guiraud (7° DINA)
 
 
Nota : je n’ai pas intégré les RMVE (régiments de marche de volontaires étrangers) qui ne sont pas des troupes de la Légion mais seulement des unités administrées par la Légion.

Toute information, correction seront les bienvenues pour étoffer ce sujet, merci d'avance Smile .

Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1824
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Encadrement de la Légion Etrangère 1939-1940   Ven 6 Jan 2017 - 15:30

Bonjour

Je profite de ma première intervention 2017 sur le forum pour souhaiter à tous  un bonne et heureuse année.

Merci pour cette étude de l'encadrement légion étrangère que j'ai pour l'instant survoler.

En attendant mieux, en ce qui concerne le dépôt commun des régiments étrangers, j'ai un lieutenant colonel d'infanterie FLAN (H A) nommé au commandement du dépôt le 21/03/39 (date de prise de commandement effective ??/??/39), sans plus de précisions.
Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1824
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Encadrement de la Légion Etrangère 1939-1940   Ven 6 Jan 2017 - 16:32

Bonjour

Pour le DMLE, le colonel d'infanterie DEBAS Jean Marie fait partie de la réserve depuis le 08/04/35 et il est repris au centre de mobilisation de l'infanterie 145.

Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crosnier
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 1824
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Encadrement de la Légion Etrangère 1939-1940   Ven 6 Jan 2017 - 17:04

Bonsoir

Pour le 1er régiment étranger, le colonel AZAN Albert Paul Joseph a été commandant du 1er RE du ??/??/35 au ??/09/38. De cette date à la mobilisation il aurait été adjoint au commandant du 19eme corps d'armée pour les territoires du sud (A confirmer). A la mobilisation il prend le commandement des territoires du front est saharien jusqu'au 06/07/40 (général de brigade du 25/06/40).
Cordialement
Crosnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RSCHERER
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 675
Age : 54
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Encadrement de la Légion Etrangère 1939-1940   Sam 7 Jan 2017 - 16:39

Bonjour Crosnier,

je vous remercie pour vos réponses.

Cela complète ma liste. Pour le 1° REI, le 23 avril 1939, le lieutenant-colonel Robert (promu colonel le jour même) remplace le colonel Azan.

Pour le lieutenant-colonel Flan, vos indications collent avec ma liste.

Voici quelques renseignements concernant le 1° REI : http://www.kwaak99.demon.nl/19390421-SidiBelAbbes-1REI.htm

Encore merci, cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacques BRISSART
Adjudant-chef
Adjudant-chef


Nombre de messages : 223
Localisation : marne
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Encadrement de la Légion Etrangère 1939-1940   Dim 8 Jan 2017 - 12:09

Bonjour Messieurs ,
Le Captaine d'Alegron  a été tué  le 18 juin 1940 à Saint Germain sur Meuse lors d'une reconnaissance en direction de Void . Voir à ce sujet " les Combattants du 18 juin de Roger Bruge .
Cordialement et meilleurs voeux .
J.B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RSCHERER
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 675
Age : 54
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Encadrement de la Légion Etrangère 1939-1940   Dim 8 Jan 2017 - 17:10

Bonjour à tous,

d'abord merci à Jacques Brissart pour sa contribution si précise.

D'autre part, voici de nouvelles informations concernant le 11° REI :

11° REI : colonel Maire (quitte le régiment fin 1939 atteint par la limite d'âge) puis colonel Robert (nommé le 24 décembre 1939, ensuite muté à l’ID de la 6° DINA le 10 juin 1940) et commandant Clément du 10 au 19 juin 1940 (unité affectée à la 6° DINA).


Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RSCHERER
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 675
Age : 54
Localisation : PERPIGNAN (NEFIACH)
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Encadrement de la Légion Etrangère 1939-1940   Jeu 26 Jan 2017 - 16:16

Bonjour à tous,

suite aux interventions précédentes et à de nouvelles recherches, voici une nouvelle liste concernant l'encadrement de la Légion en 1939-1940 :

DCRE (dépôt commun des régiments étrangers) : créé le 13 octobre 1933 à Sidi Bel Abbes, rattaché administrativement au 1° REI : colonel Flan (du 21 février 1940 au 17 mars 1940)
 
Etat-major : ?
Bataillon d’instruction : lieutenant-colonel Magrin-Vernerey (jusqu’en avril 1939)
Bataillon de passage : ?
 
DMLE (dépôt métropolitain de la Légion Etrangère) en région lyonnaise (Sathonay, La Valbonne) : colonel Debas (dépôt créé le 2 septembre 1939)
 
BMLE (Bataillon de Marche de la Légion Etrangère) : le 15 juin 1940, le DMLE constitue un bataillon de marche d’environ 600 hommes mis en place à Sathonay-Camp sous les ordres du chef de bataillon Malaise pour défendre Lyon. Après avoir évacué les légionnaires d’origine germanique vers le sud, il est composé de 4 compagnies, d’une section de mitrailleuses et d’un élément de cavalerie destiné au 97° Groupe de Reconnaissance de Division d’Infanterie de la Légion étrangère. Il est intégré au groupement du général de Mesmay.
 
 
1° REI : colonel Azan, colonel Robert (au 23 avril 1939) puis colonel Girard (au 13 février 1940) (Algérie, Sidi-Bel-Abbes)
 
Chef d’état-major : lieutenant-colonel Gentis (jusqu’au 23 avril 1940)
 
1° bataillon (ancien VI/1° R.E.I.) : chef de bataillon Brisset (Levant, Baalbeck) : devient II/6° REI. Un autre I/1° REI est créé et est affecté à la 182° DIA (Afrique du Nord).
2° bataillon : (territoire d’Ain Sefra)
3° bataillon : (RFST, région fortifiée du sud tunisien)
4° bataillon (ancien VIII/1° R.E.I.) : chef de bataillon Edart (Levant, Homs) : devient I/6° REI ; Un autre IV/1° REI est créé et affecté à la 182° DIA (Afrique du Nord).
5° bataillon : à priori non créé ?
6° bataillon (crée le 31 août 1939) : chef de bataillon Boitel (Levant) : devient IV/6° REI
 
Officiers : chefs de bataillon Buchet et Boyer-Ressès : affectation ?
 
2° REI : colonel Girard (au 23 septembre 1938) puis lieutenant-colonel Flan (au 17 mars 1940) (Maroc, Meknès)
 
Chef d’état-major : lieutenant-colonel Gentis (au 26 avril 1940)
 
1° bataillon : (Khénifra)
2° bataillon : chef de bataillon Taguet (Levant) devient III/6° REI puis un autre 2°/2° REI est crée (Meknès)
3° bataillon : (distribué dans divers postes)
 
Le 2° REI intègre fin 1940 les éléments du 4° REI dissous pour permettre la création des 11° et 12° REI, de la 13° DBLE et des régiments de volontaires étrangers (RMVE).
 
3° REI : colonel Lales (Maroc, Fès)
 
Chef d’état-major : lieutenant-colonel Lévêque (au 20 juin 1940)
 
1° bataillon : chef de bataillon Aage de Danemark (à partir du 17 novembre 1937 et mort le 29 février 1940) puis ? (Taza)
2° bataillon : (distribué en divers postes)
3° bataillon : commandant Lambert ? (Moulay Bou Chta)
 
Commandant Clément : chef de bataillon (affectation ?) puis muté au 11° REI.
Chefs de bataillon Boyer-Ressès (ensuite muté à la 13° DBMLE), Gaillard et Albert : affectations ?
 
 
4° REI : lieutenant-colonel Lorillard (au 16 mars 1937) puis lieutenant-colonel Gentis à partir de juillet à novembre 1940 (Maroc, Marrakech) : ses élements servent à la création des 11° et 12° Régiments étrangers d’infanterie puis de la 13° DBLE. Il est dissous le 14 novembre 1940 et ses élements intègrent le 2° REI.
 
1° bataillon : (Ouarzazate)
2° bataillon : (Agadir)
3° bataillon : (Marrakech)
 
Officier : lieutenant-colonel Magrin-Vernerey (affectation ?)
 
Les 2°, 3° et 4° REI assurent la présence française au Maroc. Ils vont fournir la quasi-totalité des cadres et des renforts destinés aux régiments de mobilisation formés en métropole. En Syrie, les 3 bataillons du 1° REI et celui du 2° REI sont regroupés et forment le Groupement de Légion étrangère du Levant avant de constituer, le 1° octobre, le 6° REI sous le commandement du colonel Imhaus, puis du lieutenant-colonel Barré.
 
5° REI : colonel Imhaus (au 22 octobre 1936) puis lieutenant-colonel De Cadoudal (au 15 juin 1939)  (Indochine)
 
Chef d’état-major : ?
 
1° bataillon : commandant Bjerring, jusqu’en mars 1941 (Tong),
2° bataillon : commandant Marcelin puis commandant Puaud (Dap Cau)
3° bataillon : commandant Belloc (Tuyen Quang)
 
6° REI : colonel Imhaus (du 14 septembre 1939 au 20 octobre 1939) puis lieutenant-colonel Barré. Unité créée le 1° octobre 1939 à partir du GLE (Groupement de Légion Etrangère) (Syrie et affecté à la 192° DI).
 
Chef d’état-major : chef de bataillon Fouache
 
1° bataillon : chef de bataillon Edart (ex IV/1° REI) à Soueïda,
2° bataillon : chef de bataillon Brisset (ex I/1° REI) à Baalbeck,
3° bataillon : chef de bataillon Taguet (ex II/2° REI) à Damas,
4° bataillon : chef de bataillon Boitel (ex VI/1° REI) à Homs et Palmyre.
 
Ce régiment est également connu sous le nom de "régiment du Levant de la Légion étrangère".
Le 1° janvier 1940, le 6° REI est scindé en deux parties :
un régiment de type montagne implanté à Homs, équipé de mulets, et commandé par le lieutenant-colonel Barre qui deviendra le 19 mars de la même année le 6° régiment étranger d'infanterie. Intégré à la 192° DI, il comprend :

o       
un état major,
o        une compagnie de commandement,
o        une compagnie régimentaire d’engins (créée en mars 1940),
o        une compagnie hors rang,
o        le I/6° REI,
o        le II/6° REI
o        le 11° BVE en avril 1940.

un régiment motorisé de type outre-mer implanté à Damas, qui deviendra le 19 mars le groupement de Légion étrangère du Levant (GLEL). Commandé par le lieutenant-colonel Vias, il comprend :

o       
un état major,
o        une section de commandement,
o        le III/6° REI,
o        le IV/6° REI,
o        la section spéciale de la Légion étrangère.

Le 10 mars 1940, par note N° 1062/1, le général Weygand, commandant en chef le théâtre d’opérations de méditerranée orientale prescrit la constitution, en deux parties, du 6° REI portant les appellations suivantes :

- 6° REI : lieutenant-colonel Barre avec les 1° et 2° bataillons du 6° REI : affecté à la 192° DI.
- Groupement de Légion étrangère du Levant (G.L.E.L.) : lieutenant-colonel Vias avec les 3° et 4° bataillons : affecté aux territoires du sud de la Syrie.

Le 1° mars 1940, est crée au camp du Barcarès (Pyrénées-Orientales), 1° bataillon de marche des volontaires étrangers (1° B.M.V.E.), arrivé le 15 avril 1940 à Beyrouth et le 16 à Baalbeck. Le 28 avril 1940, en exécution de la note de service N° 308/I, en date du 22 avril 1940, le général de corps d’armée Massiet, commandant le groupement des forces mobiles du Levant (G.F.M.L.) prescrit que le bataillon de volontaires étrangers, débarqué le 15 avril à Beyrouth, soit affecté au 6° R.E.I. à Baalbeck (avec le II/6° REI). Il portera l’appellation 11° bataillon de volontaires étrangers (11° BVE) du 6° REI. Il est commandé par le chef de bataillon Knoker (officier de réserve).

11° REI
 : colonel Maire (quitte le régiment fin 1939 atteint par la limite d'âge) puis colonel Robert (nommé le 24 décembre 1939, ensuite muté à l’ID de la 6° DINA le 10 juin 1940) et commandant Clément du 10 au 19 juin 1940 (unité affectée à la 6° DINA).
 
Chef d’état-major : chef de bataillon Robitaille
 
1° bataillon : chef de bataillon Auffrey puis capitaine Rouillon
2° bataillon : chef de bataillon Brissard puis capitaine Rzekiecki D’Alegron (tué à Verdun le 18 juin 1940)
3° bataillon : commandant Guyot puis capitaine Rio puis capitaine Gaulthier (issu du 4° REI puis du 91° RI)
 
12° REI : lieutenant-colonel Besson (unité affectée à la 8° DI)
 
Chef d’état-major : chef de bataillon Dury
 
1° bataillon : chef de bataillon Roux
2° bataillon : chef de bataillon Franquet puis capitaine Chatenet (au 8 juin 1940)
3° bataillon : chef de bataillon André
 
13° DBMLE puis 13° DBLE (le 24 mars 1940) : lieutenant-colonel Magrin-Vernerey (CEFS). Unité créée en février 1940
 
Chef d’état-major : chef de bataillon Cazaud
 
1° bataillon : chef de bataillon Boyer-Ressès, venant du 3° REI (unité créée à  Sidi Bel Abbes)
2° bataillon : chef de bataillon Gueninchault (tué le 17 mai 1940), puis capitaine Ponthieux (unité créée à Fez)
 
1° REC : colonel Berger (depuis 1935) puis colonel Levasseur du 11 juin 1940 au 15 septembre 1943 (Tunisie, Sousse)
 
1° escadron (à cheval) : capitaine ?
2° escadron : capitaine (dissous mars-avril 1940)
3° escadron (motorisé avec 10 Laffly 50M) : capitaine ?
4° escadron (motorisé avec 10 Laffly 50M) : capitaine ?
 
Officiers : capitaine Courtois, capitaine Lucchetti, capitaine Roumiantzoff et capitaine De Solomirsky.
 
2° REC : lieutenant-colonel Farine (du 1° juillet 1939 au 20 aout 1940) (Maroc, Midelt), crée en juillet 1939 à partir du 1° REC
 
3° escadron (monté) : capitaine Colonna Renucci  (Boulmane)
4° escadron ‘monté) : capitaine Lennuyeux (Midelt)
5° escadron (motorisé)  capitaine Guibert (Ouarzazate, Mogador et Marrakech)
 
Le chef d’escadrons Billon commande le groupe à cheval (monté).
 
Le 1° REC, avec le 2° REC, a donné naissance au 97° GRDI : lieutenant-colonel Lacombe de la Tour puis capitaine De Guiraud (7° DINA)
 
Nota : je n’ai pas intégré les RMVE (régiments de marche de volontaires étrangers).

Toute intervention sera la bienvenue, merci d'avance, cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Encadrement de la Légion Etrangère 1939-1940   

Revenir en haut Aller en bas
 
Encadrement de la Légion Etrangère 1939-1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUELQUES PHOTOS DE LA LEGION ETRANGERE EN INDOCHINE.
» Génie Légion Etrangère Section Bateaux pliants
» Seconde guerre mondiale : quels étaient les motifs d'exemption, et que sont devenus les soldats français après la reddition de 1940 ?
» Orthophoniste région parisienne
» Toponymie région du Mené

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Les unités de l'armée de terre de 1919 à 1940 :: Infanterie :: Légion étrangère-
Sauter vers: