Forum consacré à tous les aspects de l'armée française entre 1919 et 1940.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Signaler un problème techniqueSignaler un problème technique  

Partagez | 
 

 Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CHARLES 40
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 43
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Ven 26 Aoû 2016 - 21:38

Bonsoir à tous.

Je viens de terminer ce petit ouvrage rédigé par un témoin de l'effondrement de la IX° Armée. Mobilisé en 1939 dans un régiment d'artillerie, le tiers du livre couvre cette période de la Drôle de Guerre et est assez peu intéressant. Mais par la suite, il se voit proposer une mutation dans un état-major du "front" en tant qu'interprète.  Nous ne savons pas précisément dans quel état-major il était affecté mais son récit est très évocateur de la situation vécue par nombre de soldat de cette armée, combattant ou non lors de l'offensive du 10 mai.
"Sa guerre" est résumé par une fuite incessante, non une débandade, toujours à la recherche de son unité, toujours dans l'espoir de pouvoir se battre lui qui se désolait de n'avoir jamais eu une arme durant tout ces mois!!!
Le dernier chapitre est aussi éloquent. En effet il y avait eu le "scandale" des Croix de Guerre largement distribué durant la Drôle de Guerre, eh bien là ce ne fut pas beaucoup mieux. L'officier chargé de la démobilisation des hommes de cette unité a bien pris ses aises pour les distribuer...en particulier la sienne.

Un petit livre/témoignage sympa à lire.

Cordialement.

Rémi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Sam 27 Aoû 2016 - 21:18

y-a-t-il des évocations de lieux précis? Belgique ou France au début de la campagne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1829
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Sam 27 Aoû 2016 - 21:30

Bonjour

je connaissais le titre de ce livre malheureusement il n'est pas encore tombé entre mes mains, 

c'est effectivement bien un trait typique et pénible de nombreux auteurs et livres de cette époque d'éviter de mentionner textuellement l'unité d'appartenance dans leurs témoignages

Mobilisé dans un régiment d'artillerie, Christian Habrioux est affecté à une unité non combattante (ravitaillement en munitions des batteries du régiment) et stationne dans les Ardennes. 
Il décrit, dans la première partie du récit, ses activités pendant la Drôle de guerre et dénonce au fil des pages le mauvais fonctionnement de l'Armée française : l'incurie du commandement, le retard du courrier, les permissions illégales, les transports désorganisés ainsi que l'état moral des troupes, plus occupées au théâtre et au cinéma qu'à l'entraînement. 
La seconde partie de l'ouvrage est consacrée à la Campagne de France. Tout d'abord engagés dans les environs de Charleroi, l'auteur et ses camarades doivent se replier vers Montcornet. Menacés d'encerclement, les soldats se replient de nuit vers Reims. Abandonnés par le commandement, les détachements éparses de la IXe armée se regroupent dans un camp près de Sissonne avant de fuir l'arrivée des chars allemands. Habrioux et quelques camarades errent, désoeuvrés, de village en village, à la recherche d'une unité qui veuille bien les accepter pour continuer à se battre... Mais c'est une succession de refus et d'anecdotes montrant la couardise des officiers, plus préoccupés par le confort de leur logement que par la situation militaire. Il poursuit ainsi son périple jusque dans le Lot où il apprend l'armistice et attend sa démobilisation.
Françoise Passera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
CHARLES 40
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 43
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Sam 27 Aoû 2016 - 23:33

Bonsoir à tout les deux.

Merci pour votre intérêt.

Pour Olivier, là je reviens juste du boulot et demain j'y retourne. Je vérifierai plus précisément les noms de lieux du début de campagne et vous tiendrais au courant au début de la semaine prochaine, mais comme l'a écrit si justement Loïc rien n'est vraiment très précis!
La date d'édition de ce livre étant ici 1941, peut-être était-ce la censure de Vichy qui ne permettait pas à ces auteurs de mentionner de lieux précis dans leur récit de guerre? 

Amicalement.

Rémi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RitterJack
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 25
Localisation : Lot
Date d'inscription : 26/08/2015

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Dim 28 Aoû 2016 - 9:02

Bonjour,
moi j'ai ce petit bébé: 6e edition daté 1945

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SiVielSto
Commandant
Commandant
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Dim 28 Aoû 2016 - 10:04

Le livre de Doumenc présente des synthèses journalières remarquables quant à leur clarté!
La 1ère localisation pendant la drôle de guerre et l'engagement dans "les environs de Charleroi" peuvent en effet suggérer un échelon logistique de l'aile gauche de la 9ème Armée, chargé du ravitaillement en munitions d'artillerie, Charleroi en tant que seule grande ville étant pris comme point de repère, la 9ème Armée se déployant plus au Sud. 
Il est aussi possible qu'une partie du ravitaillement lourd (et des obus, ça pèse!) de cette Armée transitait par Charleroi, nœud de communication majeur (réseau routier et surtout rocade avec plusieurs axes de chemin de fer).
Je reste preneur pour des détails plus précis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.museedusouvenirmai40.be/
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1829
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Dim 28 Aoû 2016 - 16:35

oui c'est tout à fait autre chose, là le rédacteur est un Généraln mais pour cet ouvrage intéressant
Exclamation  vous devriez poursuivre dans ce fil  Arrow qui vous tend les bras
http://atf40.forumculture.net/t1365-histoire-de-la-9e-armee-par-le-general-doumenc

sur Habrioux j'aimerais savoir si il cite la garnison ou le centre de mobilisation où il était en septembre 1939 pour cerner son unité

selon la formulation j'entends qu'il appartient sans équivoque à un «Régiment d'Artillerie» et donc pas un échelon logistique d'Armée style Parc (unités d'Ouvriers d'Artillerie) ou autre sinon selon cette indication j'y vois une simple colonne de ravitaillement qui n'est autre qu'un élément du Régiment d'Artillerie, après cette histoire de poste d'interprète d'état-major, sans le livre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5209
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Dim 28 Aoû 2016 - 17:16

Bonjour,

Il est possible qu'il ait appartenu à une Section de Munitions Hippomobile, qui par tradition, porte au col le numéro du Régiment d'Artillerie Divisionnaire.

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1829
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Dim 28 Aoû 2016 - 18:43

bon j'édite mon message, merci googlebooks! Il manque des éléments mais on comprend

qu'il s'agit d'un RAD surtout de réservistes à 3 groupes de 75mm et il évoque la BDAC

d'autre part il dit appartenir à la «4e pièce de la colonne de ravitaillement»
http://www.atf40.fr/atf40/divers/rad.pdf

enfin il maîtrise l'anglais et allemand et il est envoyé au QG d'Armée à Vervins comme germaniste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
CHARLES 40
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 43
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Lun 29 Aoû 2016 - 23:25

Bonsoir.

Voici ce qu'il ressort de la lecture de ce livre et pour lequel vous avez demandé des précisions:

- pour Loïc le régiment d'artillerie dans lequel il a été mobilisé en septembre 1939 a été formé au Mans(donc 106 R.A.L.H mais celui semble être d'active???), il comportait beaucoup de "paysans de la Mayenne et de la Sarthe". L'auteur précise que: "mon régiment était un régiment d'artillerie divisionnaire équipé de canon de 75. Sur le pied de guerre, le régiment était composé de 3 groupes eux-mêmes constitués de 3 batteries et d'une colonne de ravitaillement chacun. En plus d'une batterie antichar, volante, qui du jour au lendemain disparaissait, envoyée dans une autre armée et était remplacée par une autre. J'avais été affecté à la colonne de ravitaillement du 2° groupe. Une C.R se compose de 6 "pièces", les 3 premières destinées au ravitaillement en munitions, la 5° et la 6° aux vivres et au fourrage. Quant à la 4°, à laquelle j'appartenais, elle était un assemblage de divers éléments hétérogènes: les 3 brigadiers de liaison, dont j'étais, les mitrailleurs, le planton cycliste et les infirmiers."


Ensuite, Loïc, il est bien envoyé à  Vervins mais seulement pour y passer ses examens en langue allemande, sinon effectivement il parle anglais également. 

- maintenant pour Olivier: donc début 1940 si j'ai bien compris il est envoyé comme interprète dans un E.M de la IX° Armée. Voila comment il situe le lieu dans lequel il arrive: "Renoncourt(commune que je n'ai pas retrouvé sur le net, donc invention de l'auteur???) est situé à la limite de la Thiérache et de la Champagne, sur les bords de 2 ruisseaux dont le confluent se trouve un peu plus loin". L'auteur précise également que :" Outre son importance industrielle(ville riche gràce à une usine dégageant une forte odeur peu appréciée des militaires!!!)la ville, a une assez grosse valeur stratégique, par la position qu'elle occupe au carrefour de plusieurs routes nationales, dont l'une mène à Reims, l'autre dans les Ardennes, l'autre vers le Nord, l'autre vers la mer".

Le 10 mai, il précise que:..."le soir même une partie de notre unité cantonna du côté de Charleroi". Le 15 mai il apprend que: "les Allemands sont à L...un bourg des Ardennes à trente kilomètres de nous."  Ensuite peu de temps après, sans qu'aucune alerte n'ait été donné des chars allemands traversent la localité et le colonel de cet E-M estimant ne pas posséder d'armes(à peine une trentaine de fusil + les armes de poings des officiers pour 200 hommes!) décide de "piquer vers le sud" et se dirigea vers Sissonne. Par la suite lui-même estimant avoir quitté son poste sans ordre remonta vers la zone des armées ou il fut fait prisonnier avec l'E-M de l'Armée au complet. Et là commence donc le repli, qui est au départ n'est pas voulu, pour le reste de la troupe qui s'amenuise au fil du temps, vers le sud du pays jusqu'à la démobilisation du mois de juillet.

Voila désolé j'ai tenté d'être le plus précis possible.

J'aimerais terminé cette intervention par un passage qui prêterait à sourire si l'on ne connaissais la situation dramatique de nombres d'unités privées de bonne cartes routières!

L'auteur évoque le passage ou il est chargé aux environs du 1° mai de taper le plan d'entrée en Belgique dont le titre était: Manoeuvre Dyle!

Il constate que: "les cartes de Belgique apparurent sur la table du Colonel. L'Etat-Major en avait une collection très complète, ainsi que de Hollande et d'Allemagne. Il y avait même des cartes de Hambourg. Quelle ambition et quelle confiance! Etait-ce la même confiance qui avait inspiré le Service Cartographique de l'Armée en lui faisant omettre de nous envoyer des cartes de France?"


Bonne soirée à tous.

Rémi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1829
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Mar 30 Aoû 2016 - 0:07

bonsoir

merci!

il y'a plusieurs RA formés au Mans mais un seul RAD à 3 groupes de 75 et BDAC, le 31ème RA de la 7ème DI qui est bien une formation de réservistes

cette Division quittera ce secteur des Ardennes et la 9ème Armée en février 1940 pour la Lorraine, 

ce n'est donc pas l'Etat-Major de cette Division où il va rester...il va falloir se pencher sur les cartes de la Thiérache et des P.C. de grandes unités qui sont passées en Belgique

Salutations
Loïc L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
alfred
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel


Nombre de messages : 772
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Mar 30 Aoû 2016 - 10:55

Bonjour,

Il me semble qu'il suivait un itinéraire sensiblement convergent avec l'unité de mon père, ayant pour point de ralliement Charleroi. Similitude des dates le 15 mai la colonne de la 2ème DCr rencontre les Allemands et doit rebrousser chemin faute de véhicules de combat puisque une partie de l'unité également est arrivée par le train à Charleroi : les chars ...

Autre point commun : le manque de cartes appropriées. Expédient : trouver des calendriers des Postes dans les régions traversées, cela donnait quelques indications... 

Je pense que le L... où se trouvent les Allemands le 15 mai est LIART ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc Lilian
Membre ATF40
Membre ATF40
avatar

Nombre de messages : 1829
Localisation : Riom AUVERGNE & Bourbonnais
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Mar 30 Aoû 2016 - 17:30

bonjour

«Renoncourt» semble effectivement un prête-nom, inconnu chez googlemaps, Bibendum et mappy

maintenant si on circonscrit des villes d'une certaine importance en Thiérache à une trentaine voire quarantaine de km de Liart...

à partir de là on dirait tout simplement que ce n'est autre que Vervins sous-préfecture de 3000 habitants et Quartier Général de la 9ème Armée, qu'il a pourtant cité textuellement pour son examen auparavant
il y'a aussi Hirson chef-lieu de canton paradoxalement plus peuplé, 11 000 habitants, et place stratégique mais tandis que Hirson est sur l'Oise qui peut difficilement se décrire comme un ruisseau, Vervins se trouve bien entre deux ruisseaux le Chertemps et la Simone

ainsi donc Christian Habrioux serait le Marc Bloch de la 9ème Armée, Marc Bloch étant dans le Quartier Général de la 1ère Armée
bref l'auteur essaye de ménager de pointer des accusés, plutôt qu'un vague état-major d'une grande unité de la 9ème Armée en clair il s'agit tout simplement de l'Etat-Major de cette Armée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
CHARLES 40
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 43
Localisation : NORD
Date d'inscription : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Mer 31 Aoû 2016 - 11:07

Bonjour.

Merci à Alfred pour ces intéressantes déductions!
Et Loïc, c'est un scoop que vous nous apprenez là! Donc ce brigadier était vraiment aux "premières loges" du désastre annoncé. On peut donc tout à fait comprendre, sa manière toute évasive, de raconter les choses.

Bonne journée.

Rémi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dhouliez
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5209
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux   Mer 31 Aoû 2016 - 20:24

Bonsoir,

Il y a peut-être une raison plus prosaïque : un état-major d'armée est une grosse machine assez cloisonnée, et un brigadier interprète au 2e bureau (en principe) est peut-être bien placé pour saisir une "ambiance" probablement moins pour saisir dans les détails ce qui se passe et déterminer les responsabilités des échecs !

Cordialement,

DH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Témoignage IXe Armée : La Déroute 1939-40 Christian Habrioux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 0000: Témoignage d'un pilote actif d'une armée de l'air Européene
» Témoignage d'une ex adepte de l'Armée de Marie
» vérité et discernement sur l'armée de Marie (excommuniée)
» Déterminés à rendre pleinement témoignage
» Présentation Scoub en route pour FIV double don

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATF40 :: Autres approches de 1940 :: 1940 - Medias :: Livres et ouvrages de référence-
Sauter vers: